Malenfer, la forêt des ténèbres – 1 de Cassandra O’Donnell

[Article archivé]

Malenfer, la forêt des ténèbres – 1 de Cassandra O’Donnell.

Flammarion, octobre 2014, 224 pages, 10 €, ISBN 978-2-0813-4432-7.

Genres : littérature française, littérature jeunesse, fantasy.

Cassandra O’Donnell est une réalisatrice (documentaires, reportages) française née à Lille mais qui vit en Normandie. Sa première série de littérature fantastique, Rebecca Kean, a reçu deux prix en 2013 (Prix de l’Imaginaire des lecteurs de Plume Libre pour le premier tome et Prix Merlin pour le troisième tome). Malenfer, sa nouvelle série, est « la première saga de Fantasy à dévorer dès 9 ans ! » (quatrième de couverture).

Jérémie Fleury, né en 1987, illustre ce roman. Pour découvrir son univers, visitez son site, http://www.trefle-rouge.fr/ et sa galerie, http://trefle-rouge.deviantart.com/.

Depuis le départ de leurs parents deux mois auparavant (ils sont partis chercher de l’aide auprès du sorcier de Gazmoria), Gabriel (12 ans) et Zoé (10 ans) vivent seuls dans leur maison près de la petite ville de Wallangar. Mais la forêt de Malenfer est de plus en plus proche et dangereuse. « Les dévoreurs se rapprochent. Je le sens, dit-il d’une voix angoissée. » (p. 8). Un de leur copain de classe, Charles, a disparu près du lac maudit. Puis c’est au tour du professeur Popescu de disparaître et le directeur, monsieur Lycantropus, est blessé. « La forêt monstrueuse était si proche maintenant que Zoé pouvait pratiquement sentir son souffle mortel caresser ses pommettes et sa main crochue et terrifiante se glisser dans sa poitrine et lui enserrer le cœur. » (p. 123). Gabriel, Zoé et leurs amis, Morgane, Ézéchiel et Thomas, vont se jeter dans l’aventure !

Nous sommes dans un univers magique (comme dans la série du célèbre Harry Potter) : la mère des deux enfants, Magalie, est guérisseuse, spécialiste des herbes médicinales ; le père, Max, est professeur, il étudie les créatures étranges et écrit des livres sur la magie (mais ils n’apparaissent pas dans ce tome) ; les professeurs portent des noms bizarres qui correspondent en fait à ce qu’ils sont (monsieur Lycantropus, madame Elfie, etc.) ; Zoé possède le don de les percevoir tels qu’ils sont et Gabriel possède aussi un don mais il ne le sait pas encore. Bien sûr, une grande fille comme moi n’a pas eu peur de cette forêt maléfique et de ses créatures ( !) mais la série est destinée à un jeune public – à partir de 9 ans – et la peur monte en puissance sans être toutefois insurmontable car le plaisir de lire est tel que le lecteur est plongé dans ce monde magique et ne pense qu’à lire la suite ! Malenfer est donc une belle aventure mystérieuse un poil effrayante et une belle amitié qui plaira aux plus jeunes et leur permettra de s’identifier à un des personnages de ce roman bien agréable à lire (je l’ai lu d’une traite après une pause sans lecture). De plus, les illustrations sont vraiment jolies et agrémentent parfaitement le récit. À noter que ce roman a été écrit d’après des idées proposées par des enfants de CM1-CM2, c’est-à-dire de 9 à 11 ans, comme quoi on peut avoir des idées et « devenir écrivain » à tout âge ! Je me tiendrai assurément au courant pour lire la suite ! (d’ailleurs le tome 2 est annoncé pour avril 2015).

Une lecture pour les challenges 1 mois, 1 plume, 1 % de la rentrée littéraire 2014, Arche de Noé, Culture Geek 2015, Jeunesse & young adult # 4, Le mélange des genres (Fantasy).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s