L’enfant qui parlait aux animaux de Roald Dahl

enfantparlaitanimauxL’enfant qui parlait aux animaux de Roald Dahl est illustré par Morgan.

Gallimard, Folio Junior, 1981, ISBN 2-07-033145-8.

The boy who talked with animals (1977) est traduit de l’anglais par Marie-Raymond Farré.

Genres : nouvelle, littérature jeunesse.

Roald Dahl (1916-1990) est… Gallois alors j’espère que ça va pour le Mois anglais, que je ne commets pas un impair ! Il est romancier, nouvelliste, scénariste et dramaturge en particulier pour la jeunesse. Découvrez son univers sur le site officiel http://www.roalddahl.com/ ainsi que la fondation et le musée qui fête ses dix ans.

Le narrateur en vacances à Kingston en Jamaïque se sent mal à l’aise. Est-ce parce que le chauffeur de taxi lui a parlé du vaudou et de la forêt où il ne faut jamais aller ? Mais il se passe des choses bizarres quand même : il y a deux mois, un touriste américain est mort en recevant une noix de coco sur la tête et ce soir, un pêcheur a ramené une énorme tortue pour la vendre à l’hôtelier… « Quant à moi, j’écoutais ces êtres humains parler de tuer, de manger et d’apprécier le goût d’un animal qui paraissait, même sur le dos, rempli d’une extraordinaire majesté. » (p. 16). Alors que la tortue est tirée sur la plage par toute une foule excitée, un petit garçon, David, se met à courir, crie de la libérer, serre sa tête toute ridée dans ses bras et la tortue, pourtant très dangereuse, ne lui fait aucun mal. Monsieur Edwards, le père de David, réussit à acheter la tortue pour qu’elle soit libérée mais, pendant la nuit, le garçon disparaît ! « Les gens ne peuvent pas disparaître comme ça d’un hôtel. Soit il est allé quelque part et il s’est perdu, soit on l’a kidnappé. Dans tous les cas, cela relève de la police. » (p. 27).

MoisAnglais2015-1Le lecteur ne saura jamais combien le père achète la tortue mais c’est normal, la tortue (tout comme n’importe quel autre animal) n’a pas de prix ! Le lecteur ne saura pas non plus ce que l’enfant dit à la tortue pour la calmer et lui expliquer qu’elle va être libérée. Mais le lecteur quel que soit son âge comprend bien le message de David : c’est mal de faire subir ça à la tortue (et donc aussi à d’autres animaux). Un message écolo, un message d’amour et de respect pour les animaux, avec un univers étrange, à la limite du fantastique.

Une lecture de littérature jeunesse pour le Mois anglais, avec un peu de retard car la date prévue par les organisatrices était le 8 juin mais mieux vaut tard que jamais.

Publicités

4 réflexions sur “L’enfant qui parlait aux animaux de Roald Dahl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s