68 premières fois – 2016

Vous rappelez-vous des 68 premières fois auxquelles j’ai participé en 2015 ? Le projet revient en 2016, un peu différent et avec plus de participants (75 !) mais Charlotte – du blog L’insatiable – gère toujours ça de main de maître ! Tout savoir sur ces 68 premières fois – 2016 sur le blog de Charlotte et sur le nouveau groupe FB. À noter que, cette année, Charlotte organise ces 68 premières fois avec Nicole – du blog Mots pour Mots – et Églantine du blog – Le petit carré jaune – deux blogs que je connais (pour le premier : un peu, et pour le deuxième : je le suis).

68premièresfois2016

Ce que Charlotte dit des premiers romans en exergue à ce projet : « Les premiers romans sont des promesses, celles d’un nouvel univers, d’une plume différente, d’une autre façon de voir le monde. Ils occupent une place spéciale dans la littérature, dans la vie d’un auteur aussi ; ils sont sources d’une folle excitation (oh graal de la publication), de déconvenues, de déceptions de ne pas voir ce qui a causé des heures de travail, de transpiration et de doutes étalés à la une de tous les magazines et de jolies choses aussi. ».

Je me suis donc inscrite à ce projet un peu fou : lire les premiers romans des deux rentrées littéraires 2016 (hiver et automne) et j’ai d’ailleurs choisi l’option dingue !

Les titres que j’ai lus (j’en rajouterai au fur et à mesure)

Ahlam de Marc Trévidic (Jean-Claude Lattès)

Bianca de Loulou Robert (Julliard)

Branques d’Alexandre Fritz (Grasset)

Les brasseurs de la ville d’Evains Wêche (Philippe Rey)

Les bonnes mœurs de Timothée Gaget (Intervalles) -> 6/68

Brillante de Stéphanie Dupays (Mercure de France) -> 4/68

Le carré des Allemands de Jacques Richard (La Différence)

Ce qui nous sépare d’Anne Collongues (Actes Sud)

Celui-là est mon frère de Marie Barthelet (Buchet-Chastel) -> 11/68

Comme neige de Colombe Boncenne (Buchet-Chastel)

De ce pas de Caroline Broué (Sabine Wespieser) -> 5/68

En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut (Finitude) -> 3/68

Fils du feu de Guy Boley (Grasset) -> 9/68

Le grand marin de Catherine Poulain (L’Olivier)

Les grandes et les petites choses de Rachel Khan (Anne Carrière)

Hiver à Sokcho d’Elisa Shua Dusapin (Zoé) -> 10/68

UneFamilleNormaleJupe et pantalon de Julie Moulin (Alma)

Lithium d’Aurélien Gougaud (Albin Michel -> 8/68

Monsieur Origami de Jean-Marc Ceci (Gallimard) -> 7/68 + interview

Notre château d’Emmanuel Régniez (Le Tripode)

Petit pays de Gaël Faye (Grasset)

Rien que des mots d’Adeline Fleury (François Bourin) -> 2/68

Une famille normale de Garance Meillon (Fayard) -> 1/68

Je voulais publier ce billet vendredi 22 avril parce que j’ai reçu le premier livre mais j’avais du monde pendant plusieurs jours et je n’ai pas du tout eu le temps…

Publicités

4 réflexions sur “68 premières fois – 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s