13 Devil Street 1888 de Benoît Vieillard

13 Devil Street 1888 de Benoît Vieillard.

Filidalo, novembre 2016, 324 pages, 35 €, ISBN 978-2-37508-004-7.

Genres : bande dessinée, mystery.

Benoît Vieillard, surnommé Boz, est un dessinateur et graphiste français. 13 Devil Street 1888 est sa première bande dessinée. Aucune indication sur son lieu ou son année de naissance mais il vivrait dans une petite commune de la Loire. Plus d’infos sur https://www.benoitvieillard.fr/.

13 Devil Street, c’est l’adresse d’un immeuble londonien dans l’Angleterre de 1888. On y croise le Dr Freaks qui reçoit Mr Merrick (surnommé Elephant Man), une excellente cuisinière pakistanaise « Haaa tes épices ! Elles redresseraient ma cornemuse ! » (p. 52), une jeune fiancée un peu hystérique, un enfant qui ressent des choses surnaturelles et… mais oui, des fantômes et peut-être même Jack l’Éventreur ! On entend parler de psychanalyse, on boit le thé, on vit quoi mais… il se passe des événements étranges, noyade, chute dans les escaliers, pendaison, des voleurs que personne ne voit… Et qui est ce mystérieux corbeau qui signe Colonel Corax des messages désobligeants ?

Les cases représentent, pour chaque étage (il y en a 4), les pièces de la maison et à chaque étage vit une famille, plus les domestiques en bas ; certaines cases sont sombres (quand il n’y a personne ou que les habitants dorment et que la lumière est éteinte) ou sont éclairées pour que le lecteur voit les gens vivre ; c’est une organisation intéressante mais j’ai eu un peu de mal à entrer dans cette lecture…

Tout d’abord, la bande dessinée est énorme, 324 pages, et lourde ! Elle est chère, 35 €, heureusement que je l’ai empruntée à la bibliothèque ! Et puis le déroulement de l’histoire est un peu répétitif… J’ai mis longtemps à la lire… Peut-être que je n’ai pas vu tout ce qu’il fallait voir ?

Cependant, je découvre cette petite maison d’éditions avec cette bande dessinée et j’y reviendrai même s’il y a peu de titres pour l’instant : Gant blanc (2016) et Gant noir (2017) m’intriguent et puis, un deuxième tome de Benoît Vieillard, 13 Devil Street 1940, est paru en octobre 2017 alors j’y jetterai tout de même un coup d’œil, soit à la bibliothèque soit en librairie.

Est-ce quelqu’un connaît cet éditeur ? Et a lu cette bande dessinée ? Et la suivante qui se déroule en 1940 ?

Une lecture pour les challenges BD, La BD de la semaine (ça faisait longtemps !), British Mysteries, Mois anglais, Petit Bac 2018 (pour la catégorie Lieu) et Un max de BD en 2018.

Les autres BD de la semaine sont chez Moka.

Publicités

27 réflexions sur “13 Devil Street 1888 de Benoît Vieillard

  1. Oh, moi j’ai ADORÉ cette BD, surtout pour son originalité ! Il y a tellement de choses à voir partout ! Le genre de BD qui se lit deux fois pour ne rien rater.
    La seconde est une autre histoire, totalement indépendante qui pour le coup se déroule dans un hôtel. Très sympa aussi ! (En tout cas, j’ai autant adoré que la première)

    J'aime

    • Je n’ai pas détesté, j’ai eu un peu de mal : poids de la BD, et en fait, à cause de mon déménagement, je l’ai commencée, abandonnée (déménagée quoi !), reprise et un peu laissée traîner avant de me dire que je devais la terminer pour le Mois anglais 😉 Je lirai peut-être la deuxième BD si elle est disponible à la bibliothèque. En tout cas, bienvenue dans la blogosphère, j’ai inscris ton blog dans mon reader WP 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Merci beaucoup ♥
        Pour la BD, je comprends que tu aies eu du mal si tu l’as lu en découpé, c’est tellement dense qu’il vaut mieux la lire d’une traite. Mais bon peut-être que ton sentiment aurait été le même si tu l’avais lue d’une traite ^^ Perso je sais que le scénario ne m’a pas trop surprise (ça ne réinvente pas le genre policier) et que s’il n’y avait eu que ça j’aurais bien aimé mais sans plus. C’est surtout l’idée et la construction qui m’ont beaucoup plu. J’ai trouvé ça très ingénieux !

        J'aime

    • Eh bien, un coup de force vu la taille de la BD (plus de 300 pages) mais je ne l’ai pas lue dans de bonnes conditions… Je l’ai commencée, abandonnée, déménagée, reprise (avec un peu de mal à cause du poids) mais d’autres lecteurs l’ont aimée alors il faut lui donner sa chance 😉

      J'aime

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.