En coup de vent…/ 61 – Lire à pleine voix #1

Le weekend du 8 et 9 juin ont eu lieu à Valence Les rencontres Lire à pleine voix #1 organisées par l’association Fréquence Lire et plein de partenaires. Je travaillais le vendredi 8 (et même jusque plus tard, voir ici) alors j’y suis allée le samedi 9 et c’était bien agréable : des auteurs, des éditeurs, des libraires, des expositions (dont une très belle expo photos, D’un regard, de Jean-Marie Hosatte), des animations, des lectures, des rencontres, la promotion du livre audio ; les organisateurs prévenaient qu’il y avait énormément de choses et que les visiteurs ne pourraient pas tout faire ! Le pays invité : le Liban ; le thème choisi : la liberté (lib lib !). Un bel après-midi dont voici quelques photos.

Mais, deux petites déceptions…

La première : lorsque je suis arrivée à son stand, Zarina Khan, auteur et philosophe d’origine russo-pakistanaise, publiée aux éditions Hozhoni, était en lecture mais ce n’était pas la peine d’y aller car ça allait se terminer et je ne l’ai pas vue réapparaître à son stand.

La deuxième : ce que les auteurs libanais (Nada Bejjani Raad, Laëtitia Eïdo et surtout Jean-Pierre Dahdah, voir photo ci-dessus) ont dit était très intéressant mais ils ont parlé trop longtemps et le conte de Jihad Darwiche a été annulé.

J’ai noté ces deux phrases de Jean-Pierre Dahdah, traducteur de Khalil Gibran : « Est-ce que l’histoire qu’on lit est vraie ? Parce que le pouvoir est dans le mot. » Il a parlé, entre autres, des Phéniciens et de l’alphabet phénicien avec les trois lettres centrales de l’alphabet qui se suivent : « klm » = la parole (en libanais, « kalame ») et du Liban qui fait le lien entre Orient et Occident (pour l’Occident, le Liban est le début de l’Orient mais pour l’Orient, le Liban est le début de l’Occident, il est donc au centre !). Il a expliqué le phénix qui renaît de ses cendres, Europe enlevée par Zeus, etc. ; et une chose surprenante sur le signe @ que nous tous avons dans notre adresse mail : la première lettre de l’alphabet phénicien est A (alef) et la dernière est T (taw) et dans le signe @ (arobase ou « at »), il y a donc ces deux lettres de l’alphabet phénicien, le début et la fin !

Voilà, j’ai passé une journée agréable, j’ai croisé pas mal de gens que je connaissais mais j’ai aussi rencontré des auteurs et des participants bien agréables.

Et voici mon fond d’écran de juillet, toujours de chez paon paon :

Publicités

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.