Les Cahiers de la BD n° 4

Les Cahiers de la BD n° 4.

Vagator Productions, juillet-septembre 2018, 196 pages, 12,50 €.

Il y a deux couvertures avec deux illustrations différentes de Greg Guillemin (son site) : pourquoi ? Si vous achetez ce numéro 4 en presse, vous aurez la couverture rose avec Catwoman et Poison Ivy (c’est ce que j’ai) mais si vous achetez votre exemplaire en librairie, vous aurez la couverture bleue avec Batman et Robin : à vous de choisir, l’un ou l’autre ou les deux pour collectors !

Contrairement à la revue Les Arts dessinées (ici et ici), je ne vous avais pas encore parlé de Les Cahiers de la BD.

Petit historique : Les Cahiers de la BD est une revue consacrée à la bande dessinée fondée par Jacques Glénat en 1960 et dont le dernier numéro est paru en 1990. La revue revient en 2004-2005 sous la houlette de Glénat et de Henri Filippini, rédacteur en chef. Et, tel le phénix qui renaît de ses cendres, elle ressuscite en octobre 2017 grâce à Vincent Bernière (qui s’occupe des hors-séries BD de Beaux-Arts Magazine) et aux donateurs du site de financement participatif KKBB. Vous pouvez suivre Les Cahiers de la BD sur sa page FB (je n’ai pas trouvé de site).

Un numéro spécial consacré à l’amour. « Plutôt que de surfer sur des sites ineptes où la sexualité est rangée par catégorie et où l’amour est inexistant, voire de lire de la littérature sans âme qui cherche tout juste à émoustiller les bonnes âmes, on rêve à l’avènement d’une bande dessinée enfin devenue adulte et qui serait susceptible de placer sur un même plan la romance, le sexe et l’intimité. […] On connaissait le troisième sexe. Il est temps d’enclencher la quatrième. Avec amour. » (p. 3, extrait de l’édito de Vincent Bernière).

En vrac, F’murr (1946-2018), les yokaïs (dommage que l’expo Enfer et fantômes d’Asie à Paris soit terminée…), un gros dossier sur Fabcaro (j’aime beaucoup mais je n’ai pas lu tous ses titres), un chouette hommage de Philippe Dupuy à Philippe Druillet (même si je ne suis pas fan des dessins de Druillet…), un dossier sur la couleur jaune (voir mon billet Défi 52 semaines 2018 #29), une jolie monographie d’Emmanuele Fior (que je découvre) pour la parution de L’heure des mirages, un gros dossier amour, érotisme, sexe en BD avec un des spécialistes mondiaux : Bernard Joubert, un dossier surprenant sur la BD arabe (La nouvelle BD arabe aux éditions Actes Sud). J’ai noté le Mangasia de Nantes (même si ça me fait très loin) et la parution de Florida de Jean Dytar (aux éditions Delcourt).

Une belle revue, riche, sérieuse et précieuse pour le monde de la BD ! Que je mets dans les challenges BD, La BD de la semaine, Un max de BD en 2018 et Challenge de l’été.

Publicités

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.