L’endormeur, 1 : Château rose de Morgan Navarro

L’endormeur, 1 : Château rose de Morgan Navarro.

Delcourt, collection Shampooing, août 2012, 192 pages, 15,50 €, ISBN 978-2-7560-1678-8.

Genres : bande dessinée, fantastique.

Morgan Navarro naît en 1975 à Grenoble mais il grandit au Sénégal puis en Bretagne. Il étudie la littérature puis l’architecture avant de se consacrer à la bande dessinée dès 1999. Il est auteur et illustrateur de bandes dessinées, et aussi scénariste pour le cinéma d’animation (OVNI, Ma vie de courgette). Plus d’infos sur son site, Plutoslo – Morgan Navarro Empire, et sur son blog Le Monde, Ma vie de réac.

Comme tous les matins, Merlin se rend au bureau mais, depuis trois semaines, il est épuisé, son fils, Samo, un nourrisson, ne dort pas et pleure toute la nuit. Beaucoup de parents font appel à un endormeur mais Merlin s’y refuse. « On y a pensé mais j’veux pas… Ça me fait peur ! » (p. 19). L’endormeur est un homme étrange qui endort les bébés comme par enchantement et vient les réveiller le lendemain matin : peut-être qu’il n’y a aucun danger. La maman de Samo, Pearl, travaille de nuit et Merlin n’en peut plus alors il appelle l’endormeur. Ah… enfin, une nuit paisible ! Mais le lendemain matin, Samo ne se réveille pas et, à l’adresse indiquée sur la brochure, Merlin trouve l’endormeur poignardé ! Et un miroir qui le fait passer… « de l’autre côté », dans un monde médiéval vraiment bizarre. Est-ce un rêve ? « Ah mais oui !… C’est un rêve, bien sûr ! Je suis en train de rêver ! Génial ! » (p. 139).

Un premier tome intrigant dans le monde du rêve et de l’imaginaire dans lequel Merlin commence à avoir une vague idée de ce que font les endormeurs… Monde médiéval, contes de fées revisités, fantastique, basculement dans la science-fiction, que de surprises, ce premier tome poétique et complètement barré (qui est aussi une réflexion sur l’art difficile d’être parent) a tout pour plaire et j’ai hâte de lire le tome 2, Interzone !

J’avais déjà aperçu en librairie (ou peut-être à la bibliothèque) des couvertures de Morgan Navarro (Flip chez Bréal Jeunesse par exemple) mais je ne connaissais pas l’œuvre de cet auteur et c’est la première fois que je lis une de ses bandes dessinées. Ravie de la découverte !

Une lecture pour La BD de la semaine et pour les challenges bandes dessinées : BD 2018-2019 (billet à venir), Un max de BD en 2018 et pour le Challenge de l’été, Littérature de l’imaginaire, Petit Bac 2018 (catégorie couleur pour rose) et Lire sous la contrainte (trilogies et séries de l’été).

3 réflexions sur “L’endormeur, 1 : Château rose de Morgan Navarro

    • Tant mieux 😉 Je vais lire le tome 2 après avoir validé mes commentaires mais je me suis rendue compte avec horreur qu’il y avait un tome 3 et que je ne l’ai pas donc il faudra que j’attende pour la fin…

      J'aime

Répondre à Audrey Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.