Challenge Maki Project 2020

Vu chez Chut… Maman lit !, ce nouveau challenge m’a attirée immédiatement mais quand j’ai vu qu’il fallait lire 52 titres en 52 semaines (soit un titre par semaine), pfou… C’est que, même si c’est du format court, c’est vraiment contraignant et je lis plein d’autres choses ! Heureusement, je ne me suis pas arrêtée à ça et j’ai vu qu’il y avait plusieurs paliers, ce qui m’a décidée à m’inscrire.

Alors, je vous explique : le Maki Project 2020, c’est le premier challenge créé par Yogo – du blog Les lectures du Maki, un blog que je ne connaissais pas – dont l’objectif est de lire des nouvelles et des novellas, c’est-à-dire des textes courts à raison de un par semaine soit 52 textes en 2020, attention : uniquement dans les littératures de l’imaginaire. Comme il y a 53 semaines en 2020, le challenge commence aujourd’hui, le 6 janvier, et se termine le 31 décembre 2020.

Présentation, logo (très beau logo créé par Chut… Maman lit ! citée plus haut) et inscription chez Yogo + lancement du Projet Maki chez Yogo également + formulaire pour déposer les liens.

Voici les 4 différents paliers :

Objectif Hapalémur Doré : les nouvelles, c’est bien mais pas trop n’en faut. 13 formats courts sur l’année, c’est déjà bien.

Objectif Lémur Fauve : coupons la poire en deux avec 26 textes pour cette année, un bon début et s’il y a une saison 2, on réfléchira…

Objectif Lémur Vari : les vacances, les contretemps, 39 petites histoires semblent être le bon compromis.

Objectif Maki Catta : carton plein, avec une nouvelle par semaine soit 52 textes.

Je vais choisir le premier objectif, Hapalémur Doré, 13 titres, c’est déjà un bel objectif ! Mais je ferai peut-être mieux 😉

Mes lectures pour ce super challenge

1. L’enfance attribuée de David Marusek (Le Bélial, 2019, États-Unis, 1995) 🙂

2. Acadie de Dave Hutchinson (Le Bélial, 2019, Angleterre, 2017) 🙂

3. Les questions dangereuses de Lionel Davoust (Hélios (ActuSF), 2019, France) 🙂

4. Entre la mort et la vie d’Alexei Apoukhtine (Alicia, 2018, Russie, 1892) 🙂

5. Le roi des chats de Stephen Vincent Benét (L’éveilleur, 2017, États-Unis, 1929-1939) 🙂

6. Histoires fantastiques du temps jadis (Philippe Picquier, 2002, Japon, 1120) 🙂

7. Abimagique de Lucius Shepard (Le Bélial, 2019, États-Unis, 2007)

8. La Méthode Sisik de Laurent Graff (Le Dilettante, 2018, France) 🙂

9. Les attracteurs de Rose Street de Lucius Shepard (Le Bélial, 2018, États-Unis, 2011) 🙂

10. Monstrueuse féerie de Laurent Pépin (Flatland, 2020, France) 🙂

11. La main tendue de Poul Anderson (Le passager clandestin, 2014, États-Unis, 1950) 🙂

12. Ça n’arrivera pas de Nicolas Beuglet (XO, 2020, France) 🙂

13. Audience captive d’Ann Warren Griffith (Le passager clandestin, 2016, États-Unis, 1953) 🙂

Objectif Hapalémur Doré honoré 🙂 Je suis ravie, c’est ce que j’avais prévu et à part Abimagique (je n’ai pas accroché plus que ça mais j’ai aimé un autre titre de l’auteur) que des bons titres. Et il y a même du rab puisqu’il reste un mois avant la fin du challenge.

14. L’examen de Richard Matheson (Le passager clandestin, 2019, États-Unis, 1954) 🙂

15. Un Logique nommé Joe de Murray Leinster (Le passager clandestin, 2019, États-Unis, 1946) 🙂

Le challenge n’est pas reconduit en 2021 mais vous pouvez consulter le récap (près de 900 lectures, c’est énorme) et le bilan final. De plus, le challenge est remplacé par le Projet Ombre 2021.

8 réflexions sur “Challenge Maki Project 2020

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.