Lire en thème 2020

Après une participation moyenne en 2019, je rempile pour Lire en thème 2020. Le challenge fut créé par Hylyirio – de l’ancien blog Lire sous la lune et du nouveau blog Hylyirio.com – et les thèmes apparaissent maintenant sur le groupe FB de L’antre de la lecture et du bonheur que Hylyirio co-administre et que j’ai rejoint début janvier (mieux vaut être tenue au courant du thème chaque mois pour participer !). Voici le nouveau logo :

Mes lectures pour ce challenge

Janvier : un livre dont le nom de l’auteur commence par A avec (what else ?) La servante écarlate de Margaret Atwood (Robert Laffont, 2017, Canada) et Je ne reverrai plus le monde : textes de prison d’Ahmet Altan (Actes Sud, 2019, Turquie). Soit 2 livres.

Février : un livre d’un auteur français avec Préférence système d’Ugo Bienvenu (Denoël Graphic, 2019) et De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic (Albin Michel, 2019) et Le bal des folles de Victoria Mas (Albin Michel, 2019) et L’homme qui avait soif d’Hubert Mingarelli (Stock, 2014), hommage à Hubert Mingarelli (1956-2020) et Avalanche Hôtel de Niko Tackian (Calmann Lévy, 2019) et Le chien tchétchène de Michel Maisonneuve (Gaïa, 2005) et La dispute de Marivaux (Folio Plus Classiques, 2009) et Domovoï de Julie Moulin (Alma, 2019, France) et Les questions dangereuses de Lionel Davoust (Hélios (ActuSF), 2019) et Sale gosse de Mathieu Palain (L’iconoclaste, 2019) et Watertown de Jean-Claude Götting (Casterman, 2016, France). Soit 11 livres.

Mars : un  livre avec un animal sur la couverture avec Tamanoir de Jean-Luc André d’Asciano (Aux Forges de Vulcain, 2020) pour les chats du Père-Lachaise et Sherlock Holmes et les ombres de Shadwell : les Dossiers Cthulhu, 1) de James Lovegrove (Bragelonne, 2018) pour la pieuvre et Rue du Dragon-couché de CHI Wei-jan (Calmann-Lévy Noir, 2019) pour le manekineko (chat). Soit 3 livres.

Avril : un livre « découverte » (auteur jamais lu auparavant) avec Le roi des chats de Stephen Vincent Benét (L’éveilleur, 2017) et Watership Down de Richard Adams (Monsieur Toussaint Louverture, 2016) et Interfeel d’Antonin Atger (PKJ, 2018) et Mamie Polar – ramdam au musée de Régis Delpeuch (Scrineo, 2017) et Et si les chats disparaissaient du monde… de Genki Kawamura (Pocket, 2018, Japon). Soit 5 livres (et il y en aurait d’autres mais je n’ai pas pu publier toutes les notes de lectures d’avril).

Mai : un livre dont le titre fait plus de trois mots avec Agence Mysterium – Le fantôme de Saint-Malo de Loïc Le Borgne (Scrineo, 2017, France) et Aucune terre n’est la sienne de Prajwal Parajuly (Jentayu, Inde) et Sherlock, Lupin & moi, 1 – Le mystère de la dame en noir d’Irene Adler (Albin Michel, 2017, Italie) et Sherlock, Lupin & moi, 2 – Dernier acte à l’opéra d’Irene Adler (Albin Michel, 2017, Italie) et Sherlock, Lupin & moi, 3 – L’énigme de la rose écarlate d’Irene Adler (Albin Michel, 2017, Italie) et La clairvoyance du Père Brown de Gilbert Keith Chesterton (Omnibus, 2008, Angleterre). Soit 6 livres.

Juin :

Juillet :

Août :

Septembre :

Octobre :

Novembre :

Décembre :

4 réflexions sur “Lire en thème 2020

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.