Trois mangas shôjo parus chez Akata

Je regroupe dans ce billet trois premiers tomes de mangas shôjo (pour filles) que j’ai lus grâce à l’opération Reste chez toi avec un manga (un manga gratuit à lire en ligne chaque jour). Cette opération est proposée par Akata mais aussi par Glénat et Pika. Bien sûr, en mettant en ligne les premiers tomes, ces éditeurs espèrent que les lecteurs achèteront les tomes suivants. Je lirai sûrement une de ces trois séries !

Les trois mangas entrent dans les challenges BD, Jeunesse et Young Adult #9 et bien sûr Un mois au Japon.

Made in heaven 1 d’Ako Shimaki.

Akata, collection WTF?!, octobre 2018, 180 pages, 6,99 €, 978-2-36974-310-7. ぼくの輪廻 Boku no rinne (Shôgakukan, 2016) est traduit du japonais par Marie-Saskia Raynal.

Genres : manga, shôjo.

Ako Shimaki 嶋木あこ naît un 16 janvier à Chiba. De la même mangaka : Dingue de toi, Sous un rayon de lune, Secret girl, Le chemin des fleurs. J’avais déjà lu Sous un rayon de lune (qui parlait déjà de réincarnation).

Atsurô Nogi, 20 ans, est un apprenti mangaka. Son histoire courte, Le disciple de Kôbô Daishi, avec un côté sexy, a eu du succès (en fait, il a dessiné une histoire qu’il a rêvée). Mais, en sortant de chez son éditeur, une jeune femme vient à lui et lui dit qu’elle connaît cette histoire car ils se sont connus dans une vie antérieure : il était le moine Eiken et elle est l’héroïne du manga. Atsurô s’enfuit ! « La trouille !! Elle est flippante, cette nana !! […] Cet incident m’avait bien plus marqué que je ne le pensais ! ». Car, maintenant, il travaille sur une série hebdomadaire et il doit garder le rythme et la même qualité. Lorsque l’éditeur lui envoie un assistant pour l’aider dans son travail, c’est Kanade Murofushi qui se présente à sa porte et elle n’est autre que la jeune femme croisée précédemment ! En plus, elle a une poitrine énorme ! « Je n’arrive plus à dessiner ?! ». Tu m’étonnes, Atsurô est en pleine confusion ! Mais c’est sans compter sur son meilleur ami, Akira Renjô.

Flashback. Dans le passé, au Moyen-Âge en fait, maître Eiken a accepté qu’une jeune femme, dame Yaï, vive en secret à l’hermitage. « Mais cette montagne est interdite aux femmes. Je ne peux pas la laisser rester trop longtemps. ». C’est que Eiken a fait vœu de chasteté et qu’il veut rester pur pour servir Bouddha.

Vous l’avez compris, ce manga, qui est un shôjo un peu spécial, traite avec humour et modernité de la réincarnation. Mais aussi d’un dilemme : doit-on rester chaste à chaque nouvelle vie lorsqu’on a fait vœu d’abstinence une fois ?

Apparemment la série est en 7 tomes (le tome 7 en France est prévu pour juillet 2020) mais je ne pense pas lire la suite, je ne sais pas trop pourquoi…

Moving forward de Nagamu Nanaji.

Akata, mars 2017, 208 pages, 6,95 €, ISBN 978-2-36974-180-5. あるいとう Aruitô (2011), d’abord paru en épisode dans Margaret puis en volume chez Shûeisha, est traduit du japonais par Miyako Slocombe.

Genres : manga, shôjo.

Nagamu NANAJI ななじ眺 naît le 19 février 1976 dans la préfecture de Hyôgo. Du même auteur : Parfait Tic (パフェちっく! série commencée en 2000) et Koibana – L’amour malgré tout (コイバナ! 恋せよ花火 Koibana! – Koiseyo Hanabi série commencée en 2008).

Kobe, quartier de Kitano-chô. La narratrice, c’est Kuko Tamada, 15 ans ; elle vit avec son père. Elle se prépare pour la fête du lycée Shû avec son amie Ibu. Elle aime bien Outa Narumiya, un étudiant en art, qui peint mais qui est insatisfait et… mystérieux. Et puis, il y a son ami d’enfance, Kiyo (Kiyomori).

Mais un jeune homme antipathique, nouvellement arrivé dans le quartier, lui reproche son comportement : elle porte un vieillard sur son dos pour l’aider à monter la pente, elle grimpe à un poteau pour prendre le chat, Shiromi, en photo pour son blog et elle tombe. « Moi… Je suis forte ! Ça t’pose un problème ? – T’es vraiment pas mignonne, toi. »

Si elle sourit tout le temps, surtout pour faire plaisir aux autres, Kuko se rend compte que quelque chose de plus profond ne va pas, que son quotidien est bouleversé. Mais, moving forward, il faut continuer d’avancer, d’aller de l’avant !

Le dessin est plus orienté vers les paysages et les détails que vers les visages (par exemple le visage d’Ibu est parfois blanc tout simplement) mais c’est un joli shôjo qui traite du deuil et de la souffrance. Par contre la série est un peu longue, 11 tomes, série terminée au Japon. La mangaka étant passée à une nouvelle série : Banale à tout prix (つうの恋子ちゃん Futsuu no Koiko-chan). Pas mal mais je ne sais pas si j’aurai le courage de lire encore 10 tomes…

Ugly Princess 1 de Natsumi AIDA.

Akata, avril 2016, 200 pages, 6,95 €, ISBN 978-2-36974-078-7. 圏外プリンセス Kengai Princess (2014, Shûeisha) est traduit du japonais par Bruno Pham.

Genres : manga, shôjo.

Natsumi AIDA あいだ夏波 naît le 31 juillet 1978 dans la préfecture de Kanagawa. Après ses études universitaires, elle commence sa carrière avec des one-shots publiés dans le mensuel Margaret puis elle crée sa première série, Switch Girl !! スイッチガール!! (25 tomes !).

Voici commence ce manga : « Les êtres humains… sont tous égaux. Tu parles d’un mensonge !! Sur la scène, aux côtés d’une majorité de gens classes et sexy… Les moches sont défavorisés. C’est bien triste, mais cette réalité est irréfutable. »

Mito Meguro, 15 ans, en dernière année de collège, est le personnage principal de ce manga. Son nom signifie « belle personne aux yeux noirs » mais elle se trouve très moche (et les autres se moquent d’elle car ils la trouvent moche aussi). Heureusement, elle a quand même des amies : Kyo Harukawa (surnommée Haru) et Sakaé Tomaru (surnommée Maru). Elles sont toutes les trois fans du jeu Princess Paradise avec le beau Seiya. Mais « Pour être honnête… j’ai plein de rancœur enfouie en moi. ». Il faut dire que les ados de son collèges sont cons et cyniques…

Mais un jour, Kunimatsu prend sa défense et l’aide ! « Il est dans ma classe mais… on ne s’est jamais parlé. Alors pourquoi… il m’aide ? »

Mito vit dans ce que ces deux copines appellent « son mode sans frontière », elle angoisse beaucoup, elle pleurniche parfois mais elle imagine aussi plein de trucs qui ne fonctionnent jamais alors elle se trouve toujours nulle et moche. En fait, elle fantasme beaucoup et elle réfléchit trop !

Un shôjo bien dessiné et amusant qui sort de l’ordinaire avec son anti-héroïne qui est toute mimi en fait. Une série en 7 tomes (c’est raisonnable) que je lirai si je les trouve à la bibliothèque (quand les bibliothèques rouvriront !).

Plus de BD de la semaine chez Moka.

27 réflexions sur “Trois mangas shôjo parus chez Akata

    • Oui, ne t’inquiète pas, je rajoute toujours le lien après coup 😉 Il faut bien que je passe sur le billet concerné pour avoir les liens vers les autres billets 😉 Histoire de grandir ma liste BD 😛

      J'aime

    • Les shôjos pour collégiennes ou lycéennes, j’en ai un peu ma claque… Il faut alors cibler sur du josei, manga pour femmes adultes (qui peuvent aussi être lus par des hommes).

      J'aime

  1. Je crois que j’ai le premier tome de Moving forward quelque part sur mes étagères, il faudrait que je remette la main dessus. J’aime bien un petit shojo de temps en temps, ça remonte le moral, même si de ce que tu en dis, il est peut-être moins léger qu’il n’y parait !

    J'aime

    • Eh oui, il parle de deuil et de la façon de se comporter face aux autres. Je ne pense pas que ça soit bien de se montrer toujours joyeuse (la personnage principale du manga) alors qu’elle souffre en silence, sûrement l’apprendra-t-elle à ses dépends…

      J'aime

  2. Je n’ai pas suivi ces opérations par manque de temps (je regrette un peu même si j’ai quand même fait quelques découvertes sur Izneo). En tout cas, ton billet me donne envie de découvrir « Moving Forward » et « Ugly princess ».

    J'aime

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.