Journal de bord 4-2020

Bonsoir à vous,

Après le Journal de bord 1-2020 publié le 31 janvier, le Journal de bord 2-2020 publié le 29 février et le Journal de bord 3-2020 publié le 31 mars, voici le Journal de bord d’avril 2020.

Du 1er au 30 avril. Confinement = repos, lectures, un peu de ménage et de rangement, peu de sorties (genre une par semaine pour les commissions essentielles). Je me suis cultivée depuis chez moi : lectures, films, documentaires, un opéra (voir ci-dessous), musique…

Les nouveaux challenges auxquels je participe (en plus de ceux auxquels je me suis inscrite au premier trimestre) : Challenge coréen, Un mois au Japon et j’ai participé à de nombreux marathons !

Les livres que j’ai lus : les dernières 280 pages de Cartographie de l’oubli de Niels Labuzan (JC Lattès, 522 pages), livre comptabilisé pour mars. Histoires fantastiques du temps jadis présentées par Dominique Lavigne-Kurihara (Philippe Picquier, 230 pages). Le roi des chats de Stephen Vincent Benét (L’éveilleur, 144 pages). Abimagique de Lucius Shepard (Le Bélial, 112 pages). Demain les chats de Bernard Werber (Le livre de poche, 352 pages). Et si les chats disparaissaient du monde… de Genki Kawamura (Pocket, 176 pages). Meurtre à Insecteville de William Kotzwinkle (Rivages Noir, 96 pages). Petits meurtres à Mangle Street de M.R.C Kasasian (City poche, 408 pages). Retour sur Titan de Stephen Baxter (Le Bélial, 160 pages). Une histoire des abeilles de Maja Lunde (Pocket, 448 pages). L’éléphant Junior (Scrineo, 68 pages). La steppe rouge de Joseph Kessel (Gallimard/France Loisirs, 184 pages). Semiosis de Sue Burke (Albin Michel Imaginaire, 446 pages). Tony Takitani de Haruki Murakami (Belfond, 56 pages). La geisha de Yokohama de Charles Haquet (éditions du Masque, 288 pages). Au fil du Nil numéros 22 et 23 (revue d’Art, 95 et 86 pages). Nécrologie de Paul Cleave (Le livre de poche, 456 pages). Mamie Polar – Ramdam au musée de Régis Delpeuch (Scrineo, 160 pages). Louis XIV, un enfant-roi dans la tourmente de Béatrice Égémar (Scrineo, 128 pages). Contagions de Paolo Giordano (Seuil, 64 pages). = 4437 pages.

Les BD et mangas : Ainsi se tut Zarathoustra de Nicolas Wild (La boîte à bulles, 192 pages). Robinson n° 2 (Hachette, 100 pages). Le Club des cinq et le trésor de l’île de Béja et Nataël (Hachette, dans Robinson 1 et 2). Perfect World, 1 de Rie ARUGA (Akata, 162 pages). Aime ton prochain, 1 de Daisuke CHIDA (Akata, 190 pages). Moving forward, 1 de Nagamu NANAJI (Akata, 208 pages). World War Demons, 1 d’Urû OKABE (Akata, 224 pages). D.Gray-Man, 1 de Katsura HOSHINO (Glénat, 208 pages). Ugly Princess, 1 de Natsumi AIDA (Akata, 200 pages). Éclat(s) d’âme, 1 de Yûki KAMATANI (Akata, 180 pages). Made in heaven, 1 d’Ako SHIMAKI (Akata, 180 pages). To your Eternity, 1 de Yoshitoki ÔIMA (Pika, 192 pages). Cap Horn, 1 – La baie tournée vers l’est de Christian Perrissin et Enea Riboldi (Les Humanoïdes Associés, 56 pages). Le réseau Bombyce 1 – Papillons de nuit de Cécil & Corbeyran (Les Humanoïdes Associés, 48 pages). Millénaire, 1 – Les chiens de Dieu de Richard D. Nolane et François Miville-Deschênes (Les Humanoïdes Associés, 56 pages). Le vent des libertaires, 1/2 de Philippe Thirault et Roberto Zaghi (Les Humanoïdes Associés, 56 pages). L’atelier des sorciers 1 de Kamome SHIRAHAMA (Pika, 208 pages). Les Gaulois, sacrés ancêtres ! (Dupuis, 45 pages). La découverte des dinosaures, une révolution archéologique (Dupuis, 45 pages). Love & lies 1 de Musawo (Pika, 192 pages). Infection 1 de Tôru Oikawa (Delcourt-Tonkam, 192 pages). = 2754 pages.

Soit 41 livres dont 21 BD et 7191 pages (sûrement un record !).

Les livres que j’ai achetés : aucun, de toute façon les librairies sont toujours fermées, mais j’ai téléchargé des nouvelles et des bandes dessinées sur des sites qui les proposent gratuitement (merci à Zulma pour les nouvelles, à l’opération Bol d’Air pour les romans et à plusieurs autres éditeurs y compris les éditeurs BD et mangas !).

Les principaux films que j’ai vus : j’ai surtout vu 4 bons films d’animation. Baby Boss, film américain Dreamworks réalisé par Tom McGrath (sortie en 2017, j’avais vu la bande annonce au cinéma mais…) : Tim, 7 ans, voit débarquer en taxi un petit frère, Baby Boss, qui porte un costume, une cravate et une mallette, j’ai bien ri. Moi moche et méchant 2, film américain réalisé par Pierre Coffin et Chris Renaud (sortie en 2013), c’est la suite de Moi moche et méchant (sorti en 2010) et c’est toujours aussi drôle. Moi moche et méchant 3, film américain réalisé par Kyle Balda, Pierre Coffin et Éric Guillon (sortie en 2017), celui-ci aussi, vraiment drôle mais les Minions sont séparés. Zombillénium, film franco-belge réalisé par Arthur de Pins (d’après sa série de bandes dessinées) et Alexis Ducord (sortie en 2017), une réussite. Et j’ai vu un film français : Elle l’adore, comédie dramatique réalisée par Jeanne Herry (c’est son premier film, une réussite) avec Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte (sortie en 2014), jusqu’où une fan peut-elle aller pour aider un artiste qu’elle admire ?

Télévision : comme d’habitude, le journal télévisé d’Arte du soir puis le 28’ (nouvelle formule allégée), quelques documentaires animaliers, touristiques ou historiques, un opéra (La maison des morts d’après Dostoïevski, sur France2, c’était très bien, très original mais il était diffusé tard et je me suis endormie une demie-heure avant la fin…) et des séries (voir ci-dessous).

Les séries que j’ai vues : j’ai terminé Astrid et Raphaëlle, Dr Harrow, Marvel’s Runaways saison 3, Prodigal Son, Tell me a story saison 2 et Une belle histoire. Je n’ai pas pu voir The Mandalorian en replay, tant pis. Les nouvelles séries sont Dr Harrow saison 2 (série policière australienne sur M6), Legacies saison 2 (série fantastique américaine sur Syfy), The Magicians saison 5 (dernière saison, série fantastique américaine sur Syfy), Réunions (série dramatique française sur France2, je n’ai pas vu les 2 premiers épisodes, j’ai vu les 4 suivants par intermittence, soit je jouais à des jeux sur le téléphone soit je lisais, j’ai trouvé ça moyen). Et une super série thriller, enfin je n’ai vu pour l’instant que les 2 premiers épisodes mais ça démarre vraiment bien, c’est The Wall (série policière franco-canadienne sur 13e Rue). Voilà, plus de lectures égalent moins de séries et puis, ça fait plusieurs semaines que je n’ai pas de programmes TV alors j’ai sûrement raté des choses mais tant pis…

J’espère que ce quatrième Journal de bord vous a intéressés et je vous souhaite une bonne continuation.

< – Journal de bord 1-2020. < – Journal de bord 2-2020. <- Journal de bord 3-2020.

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.