Journal de bord 5-2020

Bonsoir à vous,

Après le Journal de bord 1-2020 publié le 31 janvier, le Journal de bord 2-2020 publié le 29 février, le Journal de bord 3-2020 publié le 31 mars et le Journal de bord 4-2020 publié le 30 avril, voici le Journal de bord de mai 2020.

Du 1er au 31 mai. Je n’ai pas repris le travail donc je suis toujours en confinement = encore repos, lectures, un peu de ménage et de rangement, peu de sorties (le kiné a repris le lundi le 18 donc je sors ce jour-là pour ma séance et les commissions essentielles). Je continue de me cultiver depuis chez moi : lectures, films, documentaires, musique, expos virtuelles, etc.

Les nouveaux challenges auxquels je participe (en plus de ceux auxquels je me suis déjà inscrite) : les Mois espagnol et Mois italien (sont sur le même billet) : un billet cinéma pour l’Espagne et 5 lectures pour l’Italie ; un tout nouveau challenge Les classiques c’est fantastique ! avec un thème mensuel (j’ai manqué Zola en avril) ; quant au challenge Un mois au Japon qui courait en avril, il a continué en mai (ce qui m’a permis de publier le double de billets et de largement l’honorer !) et j’ai encore participé à plusieurs marathons mais j’avoue que c’est épuisant (si je ne me suis pas trompée en comptant, ça fait 12 marathons de lecture entre le 16 mars et le 17 mai, 71 livres et 15391 pages en tout !) et donc j’ai fait une pause lecture après ça !

Les livres que j’ai lus : (Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement) de Stéphanie Pélerin (Diva, 224 pages). Sherlock, Lupin & moi, 1 – Le mystère de la dame en noir d’Irene Adler (Albin Michel, 288 pages). Sherlock, Lupin & moi, 2 – Dernier acte à l’opéra d’Irene Adler (Albin Michel, 304 pages). Sherlock, Lupin & moi, 3 – L’énigme de la rose écarlate d’Irene Adler (Albin Michel, 272 pages). Trois jours en automne de Pak Wan-seo (Atelier des cahiers, poche, 112 pages). ABC… K – Seoul de A à Z de Seutépanie Lapointe (Seusolo, 64 pages). Les derniers jours de l’émerveillement de Graham Moore (Pocket, 512 pages). Smoke de Dan Vyleta (Le livre de poche, 768 pages). Agence Mysterium – Le fantôme de Saint-Malo de Loïc Le Borgne (Scrineo, 240 pages). Le cerf-volant de Toshiro de Ghislaine Roman et Stéphane Nicolet (Nathan, 32 pages). Maou et Monsieur Poussin de Clothilde Delacroix (L’école des loisirs, 40 pages). Les âmes perdues 1 – Les Terres du Bas de Jeff Giles (Bayard, 480 pages). La papeterie Tsubaki d’Ito Ogawa (Philippe Picquier, 384 pages). La clairvoyance du Père Brown de Gilbert Keith Chesterton (Omnibus, 245 pages). Plus deux nouvelles dont je ne sais pas le nombre de pages (lectures en ligne, merci à Jentayu), Cette nuit-là de Kim Sum (Corée du Sud) et Aucune terre n’est la sienne de Prajwal Parajuly (Inde). = 3965 pages.

Les BD et mangas : La découverte des dinosaures, une révolution archéologique (Dupuis, 45 pages). Les Gaulois, sacrés ancêtres ! (Dupuis, 45 pages). En proie au silence 1 d’Akane Torikai (Akata, 192 pages). Baby-sitters 1 de Hari Tokeino (Glénat, 192 pages). Chihayafuru 1 de Yuki Suetsugu (Pika, 192 pages). Les brigades immunitaires 1 d’Akane Shimizu (Pika, 176 pages). Waiting for spring 1 d’Anashin (Pika, 200 pages). Cherry 1 de Shôko Conami (Akata, 190 pages). = 1232 pages.

Soit 22 livres dont 8 BD et 5197 pages.

Les livres que j’ai achetés : aucun, je ne suis pas encore allée en librairie, je ne sais même pas si elles ont déjà rouvert à Valence. Je voulais acheter le mook Miaou mais la parution du n° 10 de mai-juin est apparemment repoussée.

Les films que j’ai vus : j’ai vu un magnifique film russe, dramatique, Faute d’amour réalisé par Andreï Zviaguintsev en 2017 (j’avais déjà beaucoup aimé Léviathan) et Il était une fois… Faute d’amour, le documentaire qui a suivi le film sur Arte (j’aimerais vous en parler plus en détail). J’ai revu avec plaisir Harry Potter et le Prince de sang mêlé (film numéro 6) réalisé par David Yates en 2009, ceci en prévision de voir enfin les deux derniers films (et je n’ai pas lu le dernier tome de la série littéraire non plus). Puis j’ai enfin vu Harry Potter et les reliques de la mort, 1ère partie, réalisé par David Yates en 2010, bon film mais j’ai eu l’impression que les acteurs en avaient marre surtout Daniel Radcliffe (je verrai quand même la 2e et dernière partie mardi soir). Je n’avais jamais vu Hulk réalisé par Ang Lee en 2003 alors je me suis laissée tenter, pas mal, il y a de l’action. Quant à Jeune femme réalisé par Léonor Serraille en 2017 (son premier long métrage), je fus d’abord dubitative devant le comportement de Paula et puis je me suis prise au jeu car l’actrice, Lætitia Dosch, réussit une belle performance ! Pour le Mois espagnol et sud-américain, j’ai revu Le labyrinthe de Pan réalisé par Guillermo Del Toro en 2006, excellent film gothique, j’aime beaucoup l’univers de ce réalisateur mexicain (exilé aux States). J’ai vu un excellent film iranien (film européen et iranien en fait, l’histoire se déroule en France), Le passé réalisé par Asghar Farhadi en 2013 : que j’aime ce réalisateur ! Dont j’ai déjà vu La fête du feu (2006), À propos d’Elly (2009), Une séparation (2011) et Le client (2016) dans lesquels il décortique les problèmes de couple, de famille, de société… Il faudrait que je fasse un billet spécial cinéma iranien ! J’ai enfin vu trois comédies (ce qui est assez rares pour moi), toutes trois états-uniennes. Une fantastique, Ma sorcière bien-aimée réalisée par Nora Ephron en 2005 (avec Nicole Kidman) et j’ai été agréablement surprise, j’ai même ri ! Une dramatique, Et l’homme créa la femme réalisée par Frank Oz en 2004 (aussi avec Nicole Kidman) et ce film en dit long sur la condition féminine ou qu’est-ce qui dérange les hommes lorsque leurs épouses sont belles, intelligentes et gagnent plus qu’eux… Et pour finir, une romantique, La promotion réalisée par Anne Fletcher en 2009 (avec Sandra Bullock) et j’ai passé un bon moment. Je me rends compte d’une chose : qu’est-ce qu’il y a comme films que je n’ai pas vus !!! J’ai manqué Paterson réalisé par Jim Jarmusch en 2016 et diffusé sur Arte mais peut-être y aura-t-il du replay ou alors je le verrai en DVD.

Télévision : comme d’habitude, le journal télévisé d’Arte du soir puis le 28’, quelques documentaires animaliers, touristiques ou historiques comme par exemple Corée une guerre sans fin, et des séries (voir ci-dessous).

Les séries que j’ai vues : j’ai continué Dr Harrow saison 2 (il reste 3 épisodes de cette excellente série policière australienne) et j’ai terminé Legacies saison 2, The Magicians saison 5 (bonne série mais c’est bien qu’elle se finisse), The Wall (très bonne série policière mais pourquoi renommer The Wall une série franco-québécoise dont le titre original est La Faille ?). J’ai commencé Carter, série policière canadienne, amusante, sur 13e rue (un acteur de séries policières ayant fui Hollywood à cause d’un scandale retourne dans sa ville natale et veut aider la police, il s’y croit à fond !) et Spides, série de science-fiction germano-américaine sur Syfy, mi-policière mi-anticipation horrifique, la série commence bien. J’ai (re)vu quelques épisodes de Bones (une série policière américaine que j’avais bien aimée mais que j’avais abandonnée, trop de saisons…), j’ai particulièrement aimé l’épisode 10 de la saison 10, La femme qui en savait trop, tourné comme un film des années 50. J’ai manqué Au nom du père saison 2, série suédoise sur Arte, alors que j’avais bien aimé la première saison, peut-être que je la regarderai en replay. Mais moins de séries (6 seulement) égale plus de lectures et plus de films.

J’espère que ce cinquième Journal de bord vous a intéressés et je vous souhaite une bonne continuation.

< – Journal de bord 1-2020. < – Journal de bord 2-2020. <- Journal de bord 3-2020.< – Journal de bord 4-2020.

14 réflexions sur “Journal de bord 5-2020

      • Ou alors il faut vraiment qu’ils arrivent à développer un nouvel arc narratif dans les saisons suivantes qui soit à la hauteur de l’arc narratif initial… et c’est rarement le cas. On a plus souvent une impression que les producteurs cherchent à rallonger la sauce pour faire durer l’ensemble… au détriment de la qualité initiale.

        J'aime

        • C’est ça… Mais je fais une exception pour Les enquêtes de Murdoch, série policière canadienne qui se déroule à la fin du XIXe siècle, j’ai déjà vu 10 ou 11 saisons (il y en a 13 en tout) et je suis toujours heureuse quand la série revient sur France3 le dimanche soir 🙂

          Aimé par 1 personne

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.