En passant

En coup de vent… 112 – Prix La Passerelle 2020

Chers amis, bonjour, avec un peu de retard, je vous donne les résultats du Prix La Passerelle 2020 (dont je vous avais parlé ici).

Avec le confinement et la fermeture des médiathèques, ce ne fut pas facile pour les lecteurs de lire les 6 romans de la sélection (ils étaient disponibles en numérique mais tout le monde n’a pas de liseuse). Il y a eu peu de votants, seulement 57 (pareil, tout le monde ne pouvait pas voter en ligne) mais mieux vaut peu que rien du tout…

Donc voici les nombres de votes :

2 votes pour Ni poète ni animal d’Irina Teodorescu (je dois publier ma note de lecture).

3 votes pour Journal de L. (1947-1952) de Christophe Tison.

4 votes pour Le mangeur de livres de Stéphane Malandrin.

7 votes pour Ivoire de Niels Labuzan.

15 votes pour Le dernier amour de Baba Dounia d’Alina Bronsky.

26 votes pour De pierre et d’os de Bérengère Cournut.

Je suis un peu déçue car j’avais voté pour Baba Dounia (en hésitant avec Ivoire).

Et vous, pour lequel auriez-vous voté ?

10 réflexions sur “En coup de vent… 112 – Prix La Passerelle 2020

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.