Les Plumes chez Émilie 16-2020

Les Plumes d’Asphodèle sont devenues Les Plumes chez Émilie et ça faisait très longtemps que je n’avais pas participé à un atelier d’écriture (depuis janvier 2019 !). Je n’ai pas trouvé de logo chez Émilie alors je mets l’ancien logo d’Asphodèle.

Cette seizième récolte de l’année s’est faite lundi (6 juillet) sur le thème de la vitesse : billet chez Émilie. Les 12 mots à utiliser sont : précipitation – pied – éclair – boîte – temps – diligence – courir – pédale(s) – minute – risquer – ralentir – remède. Et le texte est à publier avant le vendredi 20 heures (pour déposer son lien chez Émilie).

Bon sang, pas le temps de dire ouf, un orage d’été, qui arrive avec diligence, sans crier gare ; un éclair zèbre le ciel, magnifique, bruyant, effrayant même, puis un autre… La route est une véritable patinoire ; mon pied droit a glissé de la pédale ; je ne veux pas, dans la précipitation, risquer de tomber ; je descends de vélo et décide de marcher. De toute façon, en moins d’une minute, j’étais trempée de la tête aux pieds, ainsi que la boîte en carton sur le porte-bagages… Je pense que la tarte aux abricots est foutue, peut-être pas immangeable mais en tout cas pas belle à voir… Je pousse le vélo qui glisse sur la route et je ne peux pas courir mais je ne veux pas ralentir non plus. Je suis bientôt arrivée chez mes amis, quelques mètres et hop !, je serai à l’abri, je pourrai me sécher… En plus, ils ont le meilleur remède du monde, l’apéro, et heureusement, un large auvent protégeant leur jardin !

49 réflexions sur “Les Plumes chez Émilie 16-2020

  1. En fait, tu dois donner ton lien à Emilie avant le vendredi 20h et ne publier ton texte que le samedi. Comme ça, ça lui laisse un peu de temps pour préparer son billet du samedi matin avec tous nos liens.

    J'aime

    • Même pas ! Je n’ai plus le droit de faire du vélo à cause des douleurs dorsales (il ne faudrait pas que je reste bloquée et que je tombe ou que je crée un accident…). Mais j’ai déjà été sous la pluie, à pieds ou à vélo, bien sûr 😉

      J'aime

    • Merci pour ton retour, Laurence, j’ai l’impression que j’aime raconter des petites histoires dramatiques avec humour, tant mieux si c’est réussi 🙂 Il m’est arrivé aussi d’être trempée jusqu’aux os mais plutôt à pieds car je n’ai pas fait de vélo depuis… longtemps (environ 17 ou 18 ans).

      Aimé par 1 personne

  2. Zut pour la tarte aux abricots ! Peut-être avez-vous pu récupérer les oreillons de ce fruit merveilleux.
    Un orage comme il y en a en été. Violent et bref. Rapide comme l’écriture de ton texte.

    J'aime

  3. Ah ben mince! J’espère que l’apéro aura effectivement apaisé ton personnage!
    Je passe un peu tardivement mais je passe tout de même.
    Si jamais dans le menu, de mon blog, il y a un onglet sur Les Plumes avec le règlement, mais ce n’est pas bien grave! Je m’adapte!
    Ce texte est bien énergique! On s’y croirait !

    J'aime

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.