Journal de bord 7-2020

Bonsoir à vous,

Après le Journal de bord 1-2020 publié le 31 janvier, le Journal de bord 2-2020 publié le 29 février, le Journal de bord 3-2020 publié le 31 mars, le Journal de bord 4-2020 publié le 30 avril, le Journal de bord 5-2020 publié le 31 mai et le Journal de bord 6-2020 publié le 30 juin, voici le Journal de bord de juillet 2020.

11 juillet. Je me suis inscrite au groupe FB Le club de lecture de Chroniques littéraires sans savoir exactement en quoi il consiste, ce sera la surprise !

Marathons. J’ai participé à plusieurs Marathons de l’été organisés par Marjorie et à quelques Week-end à 1000 du Pingouin Vert [lien vers les billets marathons].

29 juillet. J’ai dû sortir pour un papier et j’en ai – enfin ! – profité pour faire un tour à la librairie (dernier passage en librairie début février !) : voir les livres achetés ci-dessous.

Le nouveau challenge auquel je participe (en plus de ceux auxquels je me suis déjà inscrite) : Polar et thriller 2020-2021 (jusqu’en juillet 2021).

Les livres que j’ai lus : L’échelle de la mort de Mamdouh Azzam (Actes Sud, 112 pages) et Le monstre de la mémoire de Yishaï Sarid (Actes Sud, 160 pages) que j’avais oubliés de noter précédemment. Le joueur de Fiodor Dostoïevski (Actes Sud, 340 pages). Le chant mortel du soleil de Franck Ferric (Albin Michel Imaginaire, 380 pages). La machine de Lord Kelvin de James P. Blaylock (Bragelonne, 312 pages). Perdus en forêt de Helle Helle (Phébus, 160 pages, je l’ai en fait terminé soit 89 pages). [Gataca] de Franck Thilliez (Pocket, 608 pages). La princesse du Burundi de Kjell Eriksson (Gaïa, 352 pages). Quand tu liras ces mots de Giles Blunt (Le Masque, 432 pages). Le cambrioleur en maraude de Lawrence Block (Seuil, 322 pages). Le masque de Dimitri Semionovitch de Delapore (Édition999, 12 pages). Below Zero de C.J. Box (Calmann-Lévy, 360 pages). Requiem pour une apache de Gilles Marchand (Aux forges de Vulcain, 416 pages). Le café chat de Melissa Daley (France Loisirs, 320 pages). Devouchki de Victor Remizov (Belfond, 400 pages). Kim Jiyoung, née en 1982 de Cho Nam-joo (Nil, 216 pages). Octobre de Søren Sveistrup (Le livre de poche, 736 pages, en fait je n’ai lu que 390 pages, je le finirai demain).

Les BD et mangas : comme La BD de la semaine est en vacances et que j’ai quelques lectures BD d’avance pour publier quand même un peu cet été, je n’ai pas lu de BD supplémentaires.

Soit 17 livres dont 0 BD et 5221 pages.

Les livres que j’ai achetés : Le café chat de Melissa Daley (France Loisirs, 2019) et enfin le mook Miaou de juin-juillet-août 2020 (nouvelle formule, et spécial Japon). Pour ma première virée à la librairie depuis février (!), j’ai acheté Kim Jiyoung, née en 1982 de Cho Nam-joo (Nil, 2020) que j’ai dévoré le soir même, et pour 2 poches achetés : Octobre de Søren Sveistrup (Le livre de poche, 2020) et La goûteuse d’Hitler de Rosella Postorino (Le livre de poche, 2020), 1 poche offert : Clara et la Pénombre de José Carlos Somoza (Babel noir, 2020). Et ceux que j’ai reçus : La seule histoire de Julian Barnes (merci à Folio, 2020) et Les hauts de Hurle-Vent d’Emily Brontë (merci à Robert Laffont, Pavillon poche, 2018) que j’ai gagnés à des concours durant le Mois anglais 2020 (super contente ! Mais vais-je les lire rapidement ou les garder pour le Mois anglais 2021 ?) et Requiem pour une apache de Gilles Marchand (merci à Aux forges de Vulcain, à paraître en août 2020).

Les films que j’ai vus : Django réalisé par Étienne Comar (2017), un très bon film biographique (français) sur le célèbre guitariste Django Reinhardt en particulier pendant l’occupation et la persécution des Tziganes (1943). Mon oncle Archimède réalisé par Georgis Agathonikiadis (2018), Grec mais le film est tchèque et franco-allemand : en 1949, Archimède, un militant de gauche grec émigre en Tchécoslovaquie, pour lui paradis socialiste, un film tendre et drôle mais aussi dramatique.

Télévision : comme d’habitude, le journal télévisé d’Arte du soir puis le 28’ et quelques séries (voir ci-dessous). Un documentaire avec des images superbes : Petra capitale du désert (dans Monuments éternels sur Arte). Et une super soirée avec Simon & Garfunkel l’autre rêve américain, un film documentaire sur ce groupe des années fin 60 et 70, suivi de leur magnifique Concert à Central Park en 1981 (toujours sur Arte), ah que mon adolescence est loin mais les chansons sont toujours belles et intemporelles. Tiens, si j’y pense, ce soir, je rallumerai Arte à 22:30 pour voir le documentaire Kate Bush la sorcière du son.

Les séries que j’ai vues : j’ai terminé Carter saison 2 (13e rue), Legacies saison 2 (Syfy), Departure (13e rue) et Prodigal Son avec enfin la fin de la saison 1 (TF1). J’ai vu L’amie prodigieuse saison 1 (France 2), très belle série italienne, mais quelle violence ! (et je ne suis pas attirée par les romans…), le premier épisode de Montalbano saison 13 (France 3), une série policière italienne (mais le doublage en français est toujours aussi nul), les deux premiers épisodes de The Inbetween (13e rue), une série policière américaine avec du fantastique, et j’ai revu Indian Summers (Chérie 25), une belle série historique anglaise qui se déroule en Inde pour en parler dans le challenge Les étapes indiennes. J’ai raté Reef Break (M6) avec Poppy Montgomery, j’aurais pu regarder en replay mais… Moins de séries que d’habitude (8 seulement), premièrement parce qu’il y a eu pas mal de rediffusions et deuxièmement il fait tellement chaud devant l’écran…

J’espère que ce septième Journal de bord vous a intéressés ; je vous souhaite une bonne continuation et un beau mois d’août.

< – Journal de bord 1-2020. < – Journal de bord 2-2020. <- Journal de bord 3-2020.< – Journal de bord 4-2020. < – Journal de bord 5-2020. < – Journal de bord 6-2020.

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.