Le lièvre d’Amérique de Mireille Gagné

Le lièvre d’Amérique de Mireille Gagné.

La Peuplade, août 2020, 184 pages, 18 €, ISBN 978-2-924898-77-2.

Genres : littérature québécoise, roman.

Mireille Gagné naît le 12 novembre 1982 à L’Isle aux Grues (Québec, Canada). Elle étudie la communication à l’université de Sherbrooke (Québec). Elle est poétesse (5 recueils de poésie entre 2006 et 2020), nouvelliste (2 recueils de nouvelles, un en 2010 et en en 2018) et romancière : Le lièvre d’Amérique, en lice pour le Prix Inrockuptibles 2020 premier roman, le Prix Première Plume 2020 du Furet du Nord et le Prix Wepler 2020, est son premier roman. Plus d’infos sur son site officiel.

Le lièvre d’Amérique (Lepus americanus), herbivore, est un cousin du lapin qui « préfère fuir plutôt que de se cacher pour échapper aux prédateurs. » (p. 7). La légende du lièvre blanc est inspirée de la légende algonquienne Nanabozo.

Diane vient d’être opérer et doit rester allongée. « En fonction de leur bagage génétique, les humains ne réagissent pas tous de la même manière au traitement. Certains ont des symptômes plus intenses que d’autres, mais ceux-ci s’estompent au cours des mois à venir. » (p. 51).

Eugène, 16 ans, s’installe avec ses parents à la Pointe aux Pins ; leurs voisins : Diane, 15 ans, et ses parents. Diane fait découvrir à Eugène l’île et les oiseaux. « J’ai compris que tu étais ici pour rester. » (Diane, p. 18).

Diane est la déesse romaine de la chasse et du monde sauvage ; le père de Mireille Gagné était guide de chasse. Je pense qu’il y a un lien si l’héroïne s’appelle Diane et que le lièvre est présent tout au long du roman.

Le roman est composé de six parties avec à chaque fois quatre chapitres qui reviennent dans le même ordre. Un chapitre scientifique sur le lièvre d’Amérique (vie, comportement, reproduction) et c’est super intéressant. Un chapitre sur Diane adulte qui vient de subir une opération génétique et ressent des effets secondaires (pas prévus ?). Un chapitre sur l’adolescence de Diane et ses souvenirs avec son ami Eugène. Un chapitre très court de Diane sans aucune ponctuation. À la suite de ces chapitres, une illustration sombre en double page s’intercale avec les chapitres suivants (lièvre, vie actuelle, souvenirs, Diane) et ainsi de suite.

Le langage est parfois surprenant : par exemple, les Québécois disent « au gym » alors que nous disons « à la gym » mais rien de rédhibitoire, c’est compréhensible et sinon, il y a un lexique bien utile en fin de volume (parce que, oui, il y a des mots québécois totalement inconnus !).

Ce roman rythmé, envoûtant, considéré au Québec comme « une fable animalière néolibérale [qui] s’adresse à celles et ceux qui se sont égarés », est surprenant, pratiquement kafkaïen (aliénation, transformation). Il est en tout cas d’une grande originalité (je sais, ce n’est pas original de dire ça) et d’une belle poésie que ce soit dans l’animal ou dans l’(in)humain. Le lecteur est continuellement questionné : que serait-il prêt à faire pour être plus performant en particulier au travail ? Accepterait-il de devenir un humain augmenté (transhumanisme) ? Moi, non, c’est clair ! Je préfère m’égarer, dans la Nature, dans la lecture ! Et vous ?

Cet éditeur, La Peuplade, basé à Saguenay au Québec, que j’ai découvert il y peu, est idéal pour Québec en novembre (mais il n’y a pas que des auteurs québécois au catalogue).

Une étrange et édifiante lecture que je mets aussi dans les challenges 1 % Rentrée littéraire 2020, Animaux du monde #3 (lièvre, oiseaux), Challenge du confinement (case Contemporain), Contes et légendes (Nanabozo), Littérature de l’imaginaire #8 et Petit Bac 2020 (catégorie Animal pour lièvre).

19 réflexions sur “Le lièvre d’Amérique de Mireille Gagné

    • Eh bien, son opération est une greffe génétique pour être plus performante au travail mais elle a des effets indésirables… Sommes-nous prêts, nous humains, à faire n’importe quoi, à être « augmentés », pour être plus performants (travailler mieux, travailler plus) ?

      J'aime

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.