Journal de bord 11-2020

Bonjour à vous,

Après le Journal de bord 1-2020 publié le 31 janvier, le Journal de bord 2-2020 publié le 29 février, le Journal de bord 3-2020 publié le 31 mars, le Journal de bord 4-2020 publié le 30 avril, le Journal de bord 5-2020 publié le 31 mai, le Journal de bord 6-2020 publié le 30 juin, le Journal de bord 7-2020 publié le 31 juillet, le Journal de bord 8-2020 publié le 31 août, le Journal de bord de 9-2020 publié exceptionnellement le 1er octobre, le Journal de bord 10-2020 publié le 30 octobre, voici le Journal de bord de novembre 2020 (publié avec un jour de retard car il y avait déjà 3 billets hier sur le blog).

9 au 15 novembre. Semaine à mille pages du 9 au 15 et Week-end à 1000 du 13 au 15 (même billet) avec en tout 10 livres et 1438 pages.

13 novembre. J’ai voté pour l’arbre de l’année 2020. Sur 300 arbres proposés au concours, il reste 14 finalistes de plusieurs régions de France. Ce n’est pas un secret, j’ai voté pour le tilleul de Joncquoy (Hauts de France, je précise que ce n’est pas du tout ma région) car c’est un des arbres les plus vieux et il est trapu et majestueux. Je pense qu’il est encore possible de voter en décembre.

13 au 24 novembre. 6e édition du Festival Corée d’ici, festival franco-coréen de Montpellier, cette année 100 % en ligne.

18 novembre. J’ai rejoint le groupe FB du challenge de Mademoiselle Farfalle en prévision de ce Challenge lecture 2021 dont je parlerai en décembre.

Les nouveaux challenges auxquels je participe (en plus de ceux auxquels je me suis déjà inscrite) : Québec en novembre, Challenge du confinement et Les feuilles allemandes #2.

Les livres que j’ai lus : La planète des chats de Bernard Werber (Albin Michel, 432 pages). On s’y fera de Zoyâ Pirzâd (Zulma, nouvelle, 24 pages). Monstrueuse féerie de Laurent Pépin (Flatland, 102 pages). Wily Fox mène l’enquête, 1 – Une ombre au tableau d’Adam Frost (Thomas Jeunesse, 128 pages). Wily Fox mène l’enquête, 2 – Un parfum de mystère d’Adam Frost (Thomas Jeunesse, 128 pages). Audience captive d’Ann Warren Griffith (Le passager clandestin, 50 pages). Éloquence de la sardine, incroyables histoires du monde sous-marin de Bill François (Fayard, 224 pages). L’examen de Richard Matheson (Le passager clandestin, 48 pages). Un Logique nommé Joe de Murray Leinster (Le passager clandestin, 48 pages). Charlock 1 – La disparition des souris de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (Flammarion Jeunesse, 80 pages). Charlock 2 – Le trafic de croquettes de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (Flammarion Jeunesse, 80 pages). Le bruit de la lumière de Katharina Hagena (Le Livre de poche, 288 pages). Angor de Franck Thilliez (Fleuve noir, 624 pages). Rosa Parks, elle a dit non au racisme de Florence Lamy (Scrineo, 128 pages). Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin (La manufacture de livre, 198 pages). Cuisine tatare et descendance d’Alina Bronsky (Actes Sud Babel, 336 pages). L’insondable profondeur de la solitude de Hao Jingfang (Pocket, 384 pages).

Les BD et mangas : Shadows House 1 de Sômatô (Glénat, 160 pages). Les aventures de Spirou et Fantasio, 18 – QRN sur Bretzelburg de Franquin et Greg (Dupuis, 64 pages). Un travail comme un autre d’Alex W. Inker (Sarbacane, 184 pages). Blue Giant 1 de Shinichi Ishizuka (Glénat, 226 pages). Le secret de l’ivoire de Jacques Ortet et Arnold Berssenbrugge (Bookelis, 72 pages).

Soit 22 livres dont 5 BD et 4 008 pages.

Les livres que j’ai achetés : Wily Fox mène l’enquête, 1 – Une ombre au tableau d’Adam Frost (Thomas Jeunesse, 2017). Wily Fox mène l’enquête, 2 – Un parfum de mystère d’Adam Frost (Thomas Jeunesse, 2017). Charlock 1 – La disparition des souris de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (Flammarion Jeunesse, 2020). Charlock 2 – Le trafic de croquettes de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (Flammarion Jeunesse, 2020). Le bruit et la lumière de Katharina Hagena (Le Livre de poche, 2020) pour Les feuilles allemandes #2. Le chat, légendes, mythes & pouvoirs magiques de Christian Doumergue (L’Opportun, 2020) avec le mook Miaou n° 12.

Les films que j’ai vus : Bird Box réalisé par Susanne Bier en 2018 est un film américain post-apocalyptique mi-fantastique mi-horreur avec Sandra Bullock d’après le roman éponyme de Josh Malerman paru en 2014 : un très bon film, angoissant, qui donne envie de lire le roman. The Bookshop réalisé par Isabel Coixet en 2017 est un beau film dramatique espagnol – anglais – allemand, adapté du roman éponyme de Penelope Fitzgerald paru en 1978, avec une belle ambiance dans un village côtier de l’Angleterre d’après-guerre (deuxième moitié des années 50) et c’est aussi une ode aux livres et à la lecture. Avis de mistral réalisé par Rose Bosch en 2013 est un film dramatique français qui m’a agréablement surprise (3 enfants parisiens dont les parents viennent de se séparer vont passer l’été en Provence chez leur grand-père qu’ils n’ont jamais vu). Faux semblants réalisé par Akim Isker en 2020, est un polar français intriguant primé au festival de Cognac, diffusé sur France2.

Télévision : comme d’habitude, le journal télévisé du soir d’Arte puis le 28’. Quelques morceaux d’émissions musicales comme Basique ou Taratata (France2) ou de documentaires (Arte) et aussi quelques émissions 6 à la maison sur France2 (en fait, le lundi soir, après la série, émission sincère au niveau humain et culturel, présentée par Anne-Élisabeth Lemoine et Patrick Cohen).

Les séries que j’ai vues : j’ai terminé Les enquêtes de Murdoch saison 13 (France3), The 100 saison 7 (Syfy) et The rookie, le flic de Los Angeles saison 2 (M6) dont il reste en fait encore un épisode ; je crains que TF1 Séries Films ait arrêté la diffusion de Fear the Walking Dead saison 2… Les nouvelles séries : Bodyguard, série anglaise politique et policière en 6 épisodes sur France2 (rien à voir avec le film sorti en 1992). De Gaulle, l’éclat et le secret, série historique française en 6 épisodes sur France2 (j’ai appris beaucoup de choses et j’ai découvert l’homme qu’il était, peut-être un des seuls hommes politiques français intègres). Les enquêtes de Vera saison 10, série policière anglaise en 4 épisodes (chaque épisode dure 1 h 30) sur France3 (une série que je ne me lasse pas de suivre, Vera malgré son caractère bourru montre qu’un meurtre, c’est toujours triste pour tous). Géométrie de la mort, très bonne série policière polonaise – tchèque – ukrainienne en 10 épisodes sur Arte. Magnus, série norvégienne mi-policière mi-fantastique vraiment décalée en 6 épisodes sur Série Club. Manifest saison 2, série fantastique américaine en 13 épisodes sur TF1, ravie de retrouver les survivants du vol 828. No man’s land, série dramatique française – belge – israélienne en 8 épisodes sur Arte, violente mais sûrement réaliste. J’ai manqué Interrogation, série policière américaine en 10 épisodes, inspirée de faits réels sur 13e rue (peut-être que les replays seront encore disponibles) et j’essaie également de voir les replays de Docteur Who saison 11 sur NRJ12.

J’espère que ce onzième Journal de bord vous a intéressés ; je vous souhaite une bonne continuation et un beau mois de décembre.

< – Journal de bord 1-2020. < – Journal de bord 2-2020. <- Journal de bord 3-2020.< – Journal de bord 4-2020. < – Journal de bord 5-2020. < – Journal de bord 6-2020. < – Journal de bord 7-2020. < – Journal de bord 8-2020. < – Journal de bord 9-2020. < – Journal de bord 10-2020.

4 réflexions sur “Journal de bord 11-2020

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.