Mon avent littéraire 2020

Pour lire, cliquez sur l’image !

J’ai repéré Mon avent littéraire 2020 sur la page FB de Nicole – du blog Mots pour mots – et elle organise cet événement avec Delphine – du blog La bibliothèque de Delphine-Olympe. Je n’avais pas vu passer cet avent l’année dernière mais je suis ravie de participer cette année.

Donc, comme pour tout avent, il dure du 1er au 24 décembre et il consiste à se remémorer les lectures de l’année 2020 à raison d’un thème par jour alors revenez tous les jours pour voir la réponse que j’aurai donnée !

Pour lire, cliquez sur l’image !

1. Ma première lecture de l’année. Heureusement qu’il y a mon Journal de bord 1-2020 parce que je ne me rappelais plus quel titre était ma première lecture de l’année ! Heureusement, c’était un très bon roman : Un océan de rouille de C. Robert Cargill (Albin Michel Imaginaire, 2020) que l’éditeur m’avait envoyé avant sa parution.

2. Le livre que j’attendais à tout prix. Un gars et son chien à la fin du monde de C.A. Fletcher (J’ai lu, 2020), repéré sur la page FB de Karine Lhisbei en juillet, le roman ne devait paraître que fin août et je l’ai attendu avec impatience. Banco, un coup de cœur.

3. Un auteur découvert cette année. Parasite de Sylvain Forge (Mazarine, 2019) mais j’ai découvert plusieurs auteurs de romans policiers cette année (entre autres Morgan Audic, Niko Tackian, Kjell Eriksson, Giles Blunt, Lawrence Block, C.J. Box, vous les retrouvez facilement sur le blog).

4. Un livre lu sur les conseils de mon libraire. Watership Down de Richard Adams (Monsieur Toussaint Louverture, 2016), un chef d’œuvre.

5. Le livre dont l’écriture m’a éblouieUne histoire des abeilles de Maja Lunde (Pocket, 2018, Norvège), gros coup de cœur.

6. Mon plus gros flopCora dans la spirale de Vincent Message (Seuil, 2019), il aurait pu être aussi en 14 et j’aurais pu mettre quelques autres titres ici (peut-être quatre ou cinq).

7. La plus belle couvertureDemain les chats de Bernard Werber (Le livre de poche, 2018) pour le magnifique chat évidemment.

8. Le livre que je n’aurais pas lu si… une gentille blogueuse ne me l’avait pas envoyé ! Le rire de 17 personnes, anthologie de nouvelles contemporaines nord-coréennes de collectif (Actes Sud, 2016), instructif et dépaysant.

9. Mon plus gros pavé de l’année. Je pense que c’est Smoke de Dan Vyleta (Le livre de poche, 2019) avec ses 768 pages, un excellent roman fantastique, un peu steampunk.

10. Le livre qui m’a mis des étoiles dans les yeux. Semiosis de Sue Burke (Albin Michel Imaginaire, 2019), qui m’a emmenée au-delà des étoiles sur une étrange planète.

11. Le livre le plus ancré dans l’actualitéContagions de Paolo Giordano (Seuil, 2020), sûrement un des premiers livres sur la pandémie (et très intéressant).

12. Le livre le plus dépaysantDiskø de Mo Malø (La Martinière, 2019) m’a transportée au Groenland mais d’autres livres m’ont dépaysée (Chine, Japon, Liban, Russie, Allemagne, Islande, Canada…).

13. Un prix littéraire lu cet annéeLe livre de M de Peng Shepherd (Albin Michel Imaginaire, 2020), très bon roman post-apocalyptique différent a reçu le Neukom Award (premier roman).

14. Le livre que tout le monde aime sauf moi. Je dirais Mauvaises herbes de Dima Abdallah (Sabine Wespieser, 2020) mais il doit bien y avoir quelques lecteurs qui, comme moi, n’ont pas accroché.

15. Le livre qui a vaincu le confinement. La papeterie Tsubaki d’Ito Ogawa (Philippe Picquier, 2018), un peu de tendresse (et de dépaysement) dans ce monde brut !

16. Le livre le plus poétique. Rivages de Gauthier Guillemin (Albin Michel Imaginaire, 2019), un magnifique roman fantasy proche de la nature.

17. Un livre dont le héros a existé. Éloquence de la sardine : incroyables histoires du monde sous-marin de Bill François (Fayard, 2019), vous allez rire mais l’héroïne de ce livre, une sardine, a vraiment existé, l’auteur l’a rencontrée (alors que je n’ai rencontré que des sardines en boîte…).

18. Le livre le plus drôleLe vieil homme et son chat n’ont plus peur des chiens de Nekomaki (Casterman, 2018), c’est une bande dessinée japonaise, drôle et tendre et j’ai très envie de lire les tomes suivants.

19. Le livre le plus émouvantJe ne reverrai plus le monde d’Ahmet Atlan (Actes Sud, 2019) ; l’auteur est toujours en prison…

20. Le livre dont j’aurais aimé rencontrer le hérosRosa Parks, elle a dit non au racisme de Florence Lamy (Scrineo, 2018). L’héroïne de ce roman est Rosa Parks et j’aurais aimé la rencontrer, oui, mais il y a aussi Martin Luther-King, j’aurais aimé les rencontrer les deux.

21. Le plus beau titreDomovoï de Julie Moulin (Alma, 2019), un mot russe dont j’aime la prononciation (j’aime le russe mais je suis nulle pour l’apprendre…).

22. Le livre le plus originalLe monstre de la mémoire de Yishaï Sarid (Actes Sud, 2020), ce roman est en fait une longue lettre sur le devoir de mémoire et la transmission.

23. Joker : le livre inclassableKim Jiyoung, née en 1982 de Cho Nam-joo (NiL, 2020), roman sud-coréen, roman féminin et féministe, roman historique, roman de société, roman presque psy, bref inclassable.

24. Un livre pour finir en beauté ! L’énigme de Saint-Olav (Melchior l’Apothicaire, 1) d’Indrek Hargla (Babel noir, 2014) pour partir dans la Tallin (Estonie) médiévale. Et Le dit du Mistral d’Olivier Mak-Bouchard (Le Tripode, 2020) pour passer Noël en Provence. Eh oui, c’est Noël, je peux bien mettre deux titres !

En fait, je n’aurais pas pu participer à cet avent littéraire l’année dernière parce que je n’avais pas rédigé de Journal de bord mensuel c’est-à-dire de mémoire, de bilan (c’est la première fois en 2020 que je fais ça, c’était dans l’optique de compter le nombre de livres lus et de pages dévorées sur une année mais cette année est spéciale et j’ai beaucoup plus lu que d’habitude).

En cherchant quels titres et auteurs j’allais mettre dans mes réponses, je me suis rendu compte que quelques notes de lectures n’étaient pas encore publiées (en fait, je le savais déjà puisque j’ai publié une photo de ma PàC, Pile à chroniquer, récemment) et je vais faire fissa pour les rédiger et les déposer sur le blog !

Par contre, je suis ravie de la diversité de mes lectures, des pays concernés et surtout de la diversité des éditeurs. Bien sûr j’ai mes lectures de prédilection, j’aime particulièrement la littérature de l’imaginaire et les romans policiers mais je lis plusieurs autres genres littéraires, aussi bien en classiques qu’en contemporains, en francophone qu’en étranger, et j’apprécie aussi l’image avec les bandes dessinées, les albums illustrés et les beaux livres (photographies, illustrations).

J’espère que cet avent vous a plu et que vous continuerez à me suivre en cette fin d’année et l’année prochaine ! Je vous souhaite un beau Noël 🙂

4 réflexions sur “Mon avent littéraire 2020

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.