Journal de bord 12-2020

Bonjour à vous,

Après le Journal de bord 1-2020 publié le 31 janvier, le Journal de bord 2-2020 publié le 29 février, le Journal de bord 3-2020 publié le 31 mars, le Journal de bord 4-2020 publié le 30 avril, le Journal de bord 5-2020 publié le 31 mai, le Journal de bord 6-2020 publié le 30 juin, le Journal de bord 7-2020 publié le 31 juillet, le Journal de bord 8-2020 publié le 31 août, le Journal de bord de 9-2020 publié exceptionnellement le 1er octobre, le Journal de bord 10-2020 publié le 30 octobre, le Journal de bord 11-2020 publié exceptionnellement le 1er décembre, voici le Journal de bord de décembre 2020.

Début décembre. J’ai suivi le Mooc BD organisé par la Fondation Orange et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (Angoulême), très bon Mooc, je vous le conseille (il est valide jusqu’au 31 janvier 2021).

Du 1er au 24 décembre. Mon avent littéraire 2020, c’est la première fois que je participe à ce « bilan » littéraire et ça m’a beaucoup plu.

24-25 décembre. Noël tout simple mais gâtée quand même !

28 décembre. Enfin, un passage en librairie, après le kiné (voir ‘Les livres que j’ai achetés’ ci-dessous). Le soir, je décide de m’inscrire au Défi Lundi Soleil 2021 et je demande à rejoindre le groupe FB.

29 décembre. Grâce à Mrs Turner, je découvre le Mooc XVIIIe siècle, le combat des Lumières. C’est bizarre parce que je reçois des mails de FUN Mooc et je n’ai pas vu passer ce Mooc… Hop, inscrite ! Je vous en reparlerai car les cours commencent le 25 janvier 2021.

Le nouveau challenge auquel je participe (en plus de ceux auxquels je me suis déjà inscrite) : Décembre nordique. C’est tout mais plusieurs challenges (et deux défis photos) arrivent en janvier 2021 !

Les livres que j’ai lus : De parcourir le monde et d’y rôder de Grégory Le Floch (Christian Bourgois, 226 pages). La guérilla des animaux de Camille Brunel (Alma, 280 pages). La Source au bout du monde (tome 1) de William Morris (Libretto, 400 pages). Harpo de Fabio Viscogliosi (Actes Sud, 176 pages). Le bonhomme de neige de Jo Nesbø (Gallimard, 528 pages). Ainsi parlait ma mère de Rachid Benzine (Seuil, 96 pages). La bibliothèque de Mount Char de Scott Hawkins (Folio SF, 576 pages). La fuite en Égypte de Selma Lagerlöf (La Revue Bleue, 3 pages). Monsieur Vert de Yokoland (Les Grandes Personnes, 48 pages). Nils, Barbie et le problème du pistolet de Kari Tinnen et Mari Kanstad Johnsen (Albin Michel Jeunesse, 32 pages). Pourquoi les chiens ont la truffe humide de Kenneth Steven et Øyvind Torseter (Cambourakis, 32 pages). La douce main du temps de Kim Kwang-kyu (L’Amandier, 262 pages). C’est l’Inuit qui gardera le souvenir du Blanc de Lilian Bathelot (Le Navire en pleine ville, 256 pages). L’empire de sable de Kayla Olson (Robert Laffont, 486 pages (que j’ai commencé le 30 et que j’aurai fini le 31 au soir). Vous avez vu, j’ai fait le forcing pour rédiger mes notes de lecture rapidement (parfois directement en lisant, ce qui implique que l’ordi reste allumé…) pour pouvoir les publier rapidement mais, il ne faut pas rêver, il m’en reste encore en retard des mois précédents…

Les BD et mangas : Documents pdf du mooc BD (132 pages A4). Dodoma de Jun Shiraishi (Komikku, tome 1 = 192 pages, tome 2 = 190 pages, tome 3 = 187 pages soit 569 pages). Umbrella Academy 1 – La suite apocalyptique de Way, Bá et Stewart (Delcourt, 224 pages). Le guide SF à l’usage des lecteurs 4 : le post-apocalyptique (Delcourt, 10 pages). Le guide SF à l’usage des lecteurs, 5 : l’uchronie (Delcourt, 9 pages).

Soit 21 livres dont 7 BD et 4 089 pages.

Les livres que j’ai achetés: Histoire d’une baleine blanche de Luis Sepúlveda et Chronique d’une mort annoncée de Gabriel García Márquez (pour le Mois Amérique latine qui aura lieu en février 2021, je vous en parlerai en temps voulu) et Le bureau du mariage idéal – Une enquête de Sparks & Bainbridge d’Allison Montclair (pour le plaisir). Un nouveau Bullet Agenda pour 2021 (je vous en parlerai en début d’année). Et ceux que j’ai reçus : j’ai gagné à deux concours. Le premier m’a fait gagner Amelia Earhart, l’aviatrice qui voulait faire le tour du monde de Pascale Perrier et Isabelle Delorme grâce à Entre les pages et le deuxième m’a fait gagner le n° 205 de la revue littéraire Page des libraires grâce à Lectures de Sam et je les remercie tous les deux (je montrais tout ça ici).

Les films que j’ai vus : Pitch Black réalisé par David Twohy en 2000, un film américano-australien dans lequel un vaisseau spatial s’écrase sur une planète inconnue où vivent de vilaines bestioles affamées, science-fiction et horreur donc. Et sa suite, Les chroniques de Riddick réalisé par David Twohy en 2004, un film américain science-fiction et action. Ce n’est pas du grand cinéma mais je ne les avais jamais vus et franchement j’ai passé une bonne soirée. J’ai revu The Constant Gardener réalisé par Fernando Meirelles en 2005 (le sujet date un peu mais il est finalement toujours d’actualité), film d’espionnage anglais en hommage à John Le Carré. Santa & Cie réalisé par Alain Chabat en 2017, une comédie française que je n’avais jamais vue (il est bon, Chabat, j’ai bien ri) et j’ai revu Problemos réalisé par Éric Judor en 2017, une comédie satirique (j’ai ri mais moins qu’au premier visionnage). Zootopie réalisé par Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush en 2016, un film d’animation américain amusant avec des animaux attachants, Judy Hoops la première lapine policière et son acolyte Nick Wilde un renard rusé. Niko le petit renne réalisé par Michael Hegner et Kari Juusonen en 2008, un film d’animation danois et finlandais avec un mignon petit renne qui veut voler pour faire partie de la brigade des rennes du Père Noël et des méchants loups, heureusement qu’il a des amis, un écureuil et une bellette. Niko le petit renne 2 réalisé par Jørgen Lerdam et Kari Juusonen en 2012, un film d’animation danois et finlandais avec le même petit renne et ses mêmes amis plus un petit frère, Jonni, un nouvel ami, Tobias et de nouveaux ennemis, les aigles. Yéti & compagnie réalisé par Karey Kirkpatrick et Jason Reisig en 2018, un film d’animation américain avec Migo le yéti et un « petits-pieds » qui n’est pas sensé exister, vraiment amusant et qui fait réfléchir. Big Five réalisé par Gilles de Maistre en 2020, un film fantastique français diffusé sur France2 et que j’ai regardé par curiosité : les images de la savane africaine et des animaux sont belles mais film ou série ? Paddington 2 réalisé par Paul King en 2017, un film franco-anglais amusant, suite de Paddington sorti en 2014. Le secret de la pyramide (Young Sherlock Holmes) réalisé par Barry Levinson en 1985, un film d’aventure américain qui imagine la rencontre de Sherlock Holmes et de John Watson à la Brompton Academy à Londres en 1870 et il y a Lestrade qui débute sa carrière (le film est ancien mais je ne l’avais jamais vu et j’ai passé un très bon moment).

Télévision : comme d’habitude, le journal télévisé du soir d’Arte puis le 28’. Quelques morceaux d’émissions musicales comme Basique ou Taratata (France2) et des documentaires (Arte) comme les deux documentaires sur la littérature scandinave.

Les séries que j’ai vues : j’ai terminé Bodyguard (France2), Manifest saison 2 (TF1) et No man’s land (Arte). Les nouvelles séries : Le cheval pâle, série policière anglaise en 2 épisodes adaptée d’Agatha Christie sur C8 (une chaîne que je ne regarde jamais !) et j’en ai profité pour revoir Témoin indésirable, autre série anglaise, dramatique, en 4 épisodes, également adaptée d’Agatha Christie (je me rappelais de l’histoire mais pas de la fin). Habituée aux séries policières scandinaves diffusées le jeudi soir sur Arte, j’ai été agréablement surprise par Une si belle famille, série dramatique suédoise en 4 épisodes. Mais ma préférée ce mois-ci est Chernobyl, mini-série historique anglaise et américaine en 5 épisodes (environ 1 heure chacun) sur la catastrophe nucléaire de la centrale Lénine en avril 1986, très bien documentée et réalisée (vue en DVD). Je n’ai pas regardé Doom Patrol saison 2 (Syfy) parce que j’avais moyennement apprécié la saison 1… J’ai regardé quelques replays de Docteur Who saison 11 (NRJ12) mais je n’ai pas accroché… car l’actrice et les histoires me paraissent fades par rapport à la grande époque de David Tennant.

J’espère que ce douzième Journal de bord vous a intéressés ; je vous souhaite (autant que possible) de belles fêtes de fin d’année et surtout une belle année 2021. Voulez-vous que je continue ce Journal de bord en 2021 ?

< – Journal de bord 1-2020. < – Journal de bord 2-2020. <- Journal de bord 3-2020.< – Journal de bord 4-2020. < – Journal de bord 5-2020. < – Journal de bord 6-2020. < – Journal de bord 7-2020. < – Journal de bord 8-2020. < – Journal de bord 9-2020. < – Journal de bord 10-2020. < – Journal de bord 11-2020.

12 réflexions sur “Journal de bord 12-2020

  1. J’avais adoré Zootopie. J’avais vu le film Le secret de la pyramide il y a des années quand j’étais ado à la télé, et j’avais bien aimé. Par contre je n’adhère pas du tout aux différentes adaptations très récentes des romans d’Agatha Christie que je trouve toujours trop sombre à l’atmosphère plombante qu’on ne trouve pas dans les romans. J’ai arrêté de voir Doctor Who à la moitié de la saison 6, je n’ai pas trop accroché à Matt Smith, comme tu dis c’est dur de faire aussi bien que la période David Tennant.

    J'aime

    • Oui, David Tennant était vraiment bon et insufflait une vivacité spéciale. Je regarde peu la télé mais Noël fut l’occasion de voir des films, en particulier des films d’animation, que je n’avais jamais vus, autant en profiter 😉

      J'aime

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.