Challenge lecture 2021 de Mademoiselle Farfalle

Un nouveau challenge, enfin il existe depuis 2016 si j’ai bien compris, mais il est nouveau pour moi, et donc 6e édition pour le Challenge lecture 2021 organisé par Mademoiselle Farfalle (qui crée de beaux fonds d’écran mensuels).

Infos, logo et inscription chez Mademoiselle Farfalle et le groupe FB (que j’ai rejoint mi-novembre). Je souhaite apporter une précision que j’ai demandée sur le groupe, lorsqu’il y a écrit roman on lit bien sûr un roman mais lorsqu’il y a écrit livre on peut lire ce qu’on veut (essai, bande dessinée…).

Et voici les 60 catégories pour l’année (oui, vous avez bien lu, 60 !), je ne sais pas si je vais toutes les honorer…

Catégorie 1 : un livre dont les héros sont des jumeaux avec Gretch & Ferragus, dragons mégalos, 1 – Carboniser pour mieux régner de Joshua Wright (Robinson, 2019, Australie), j’ai trouvé amusant de parler de jumeaux pas humains, ici le frère et la sœur sont des jumeaux dragons 20/60

Catégorie 2 : un livre dont l’action se passe dans une bibliothèque ou une librairie avec Magus of the Library (tomes 1 à 4) de Mitsu Izumi (Ki-oon, 2019, Japon), plusieurs librairies (dans le tome 2), une bibliothèque de village dans le tome 1 puis la bibliothèque centrale dans les tomes suivants + La librairie de tous les possibles de Shinsuke Yoshitake (Milan, 2018, Japon)

Catégorie 3 : un roman avec un prénom dans le titre avec Les histoires du Petit Renaud de Léopold Chauveau (Gallimard, 1927, France) 18/60

Catégorie 4 : un livre dont le narrateur est un adolescent (une adolescente ici) avec La peste, histoire d’une pandémie (Dupuis, 2020, France) 32/60

Catégorie 5 : un livre d’un auteur polonais avec L’impossible dimanche (le huitième jour de la semaine) de Marek Hłasko (Cynara, 1988, Pologne, 1957) 47/60

Catégorie 6 : un livre dont le titre contient le nom d’une boisson avec Deux gouttes d’eau de Jacques Expert (Sonatine, 2015, France), pour l’eau 29/60

Catégorie 7 : un roman avec une couverture rouge avec L’attaque du Calcutta-Darjeeling d’Abir Mukherjee (Liana Levi, 2019, Angleterre/Inde) 33/60

Catégorie 8 : un livre lu durant un week-end avec La princesse au visage de nuit de David Bry (L’homme sans nom, 2020, France) 4/60

Catégorie 9 : un livre dont l’action se passe durant les vacances d’été avec Histoire d’une baleine blanche de Luis Sepúlveda (Métailié, 2019, Chili), l’histoire se déroule à l’été 2014 sur les côtes ouest du Chili 19/60

Catégorie 10 : un livre d’un auteur possédant les mêmes initiales que vous

Catégorie 11 : un livre dont le titre comprend un nombre avec Roman en neuf lettres de Fédor Dostoïevski (ebooks, 1845-1847, Russie) 35/60

Catégorie 12 : un livre d’un auteur japonais avec Les miracles du bazar Namiya de Keigo Higashino (Actes Sud, 2020, Japon) 16/60 +  Fantômes et samouraïs – Hanshichi mène l’enquête à Edo d’OKAMOTO Kidô (Philippe Picquier, 2007, Japon, 1917-1937)

Catégorie 13 : un livre dont le titre comprend le nom d’un animal avec Poissons, écrevisses et crabes […] illustré par Samuel Fallours (Louis Renard, 1719, Angleterre) + La planète des chats de Bernard Werber (Albin Michel, 2020, France) 21/60

Catégorie 14 : un roman graphique avec La fuite du cerveau de Pierre-Henry Gomont (Dargaud, 2020, France) 38/60 + L’homme qui marche de Jirô Taniguchi (Casterman, 1995, Japon)

Catégorie 15 : un livre féministe avec Voix sans issue de Marlène Tissot (Au Diable Vauvert, 2020, France), non seulement parce qu’il est écrit par une femme, mais aussi parce qu’il parle d’une femme brisée, et d’un homme brisé, et que la vie, l’amour, le bonheur sont possibles 13/60 + Ida n’existe pas d’Adeline Fleury (François Bourin, 2020, France), sur les douleurs féminines liées aux traumatismes de l’enfance et sur la maternité + Le Ladies Football Club de Stefano Massini (Globe, 2021, Italie)

Catégorie 16 : un livre d’une autrice sud-américaine avec Raven & l’ours 1 de Bianca Pinheiro (La boîte à bulles, 2017, Brésil) 36/60 + Raven & l’ours 2 de Bianca Pinheiro (La boîte à bulles, 2018, Brésil)

Catégorie 17 : un classique de la littérature anglaise

Catégorie 18 : un livre sur l’écologie avec La guerre des salamandres de Karel Čapek en théâtre (L’avant-scène théâtre, 2018, Tchécoslovaquie, 1936) 40/60 + Extincta de Victor Dixen (Robert Laffont, 2019, France)

Catégorie 19 : un recueil de nouvelles avec La remontrance du tigre – Histoires excentriques du Pavillon du Jade de Park Ji-won (Decrescenzo, 2017, Corée), recueil de 10 nouvelles du XVIIIe siècle 43/60 + L’insondable profondeur de la solitude de Hao Jingfang (Pocket, 384 pages, Chine), recueil de 11 nouvelles de science-fiction

Catégorie 20 : un roman écrit par un auteur de moins de 20 ans

Catégorie 21 : un livre dont le titre comporte un mois de l’année

Catégorie 22 : un livre dont l’histoire se passe à Noël avec Avant de partir de Mi-Jin Jung et Ja-Seon Gu (Sarbacane, 2019, Corée du Sud), bien que l’histoire se déroule à Noël c’est triste

Catégorie 23 : un roman dont l’histoire est un huis-clos avec Helstrid de Christian Léourier (Le Bélial, 2019, France), huis-clos sur une planète hostile 5/60 + Le Chancellor : journal du passager J.-R. Kazallon de Jules Verne (Omnibus, 2001, France), huis-clos dans un bateau et sur l’océan

Catégorie 24 : un roman dont le titre invite à la gourmandise

Catégorie 25 : une pièce de théâtre avec R.U.R. de Karel Čapek (Hachette, 1920, Tchécoslovaquie) 8/60

Catégorie 26 : un roman fantastique avec La mémoire du temps de Frank Leduc (Nouveaux auteurs, 2020, France) 14/60

Catégorie 27 : un livre d’un auteur originaire de votre région de naissance avec Le manteau de neige de Nicolas Leclerc (Seuil, 2020, France) 31/60

Catégorie 28 : un livre d’un auteur en auto-édition

Catégorie 29 : un livre choisi par un ami avec Le Cabinet des antiques d’Honoré de Balzac (France, 1838), Rachel m’a proposé de le lire en début d’année et j’ai accepté 27/60

Catégorie 30 : un livre dont l’histoire se déroule dans un pays européen avec La gouvernante suédoise de Marie Sizun (Arléa, 2016, France), qui se déroule à Göteborg puis à Stockholm en Suède 45/60 + Le cœur battant du monde de Sébastien Spitzer (Albin Michel, 2019, France), qui se déroule dans l’Angleterre de la 2e moitié du XIXe siècle + Le dernier loup de László Krasznahorkai (Cambourakis, 2019, Hongrie), le narrateur est dans un bar en Allemagne et raconte son voyage en Espagne + Patte de velours, œil de lynx de Maria Ernestam (Gaïa, 2015, Suède) dans le Comté de Scanie en Suède + Une famille comme il faut de Rosa Ventrella (Pocket, 2020, Italie) à Bari dans les Marches dans le sud-est de l’Italie

Catégorie 31 : un livre ayant comme thème principal la musique avec Blue Giant 1 de Shinichi Ishizuka (Glénat, 2018, Japon) pour le jazz 7/60 + La musique d’Édouard de Monika Filipina (Crackboom Livres, 2021, Italie) pour la musique classique et d’orchestre

Catégorie 32 : un livre dont le titre comprend le nom d’une fleur avec Le Liseron illustré par Walter Crane et Edmund Evans (Hachette, 1874, Angleterre) 26/60 + Tulipe de Sophie Guerrive (2024, 2016-2019, France)

Catégorie 33 : un livre dont le personnage principal pratique un sport avec Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin (La Manufacture de livres, 2020, France) pour Fus qui pratique le foot 10/60

Catégorie 34 : un livre qui se passe au Royaume-Uni avec Le bureau du mariage idéal d’Allison Montclair + réflexion sur le cozy mystery (10/18, 2020, Angleterre) 24/60

Catégorie 35 : un roman épistolaire

Catégorie 36 : un livre basé sur des faits réels avec Général Leonardo 1 – Au service du Vatican d’Erik Svane et Dan Greenberg et Général Leonardo 2 – Croisade vers la Terre Sainte d’Erik Svane et Dan Greenberg (Paquet, 2006-2007, Danemark & France) 1/60

Catégorie 37 : un roman se déroulant pendant la seconde guerre mondiale

Catégorie 38 : un livre sur le thème du voyage avec Amelia Earhart – L’aviatrice qui voulait faire le tour du monde de Pascale Perrier et Isabelle Delorme (Oskar, 2020, France) 34/60 + Ténèbre de Paul Kawczak (La Peuplade, 2020, France) + Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau de László Krasznahorkai (Cambourakis, 2010, Hongrie)

Catégorie 39 : un livre dont le titre est dans une langue étrangère avec Erectus de Xavier Müller (XO, 2018, France), Erectus pour Homo Erectus est du latin 42/60 + Big Girls de Jason Howard (404 éditions, 2021, États-Unis), titre en anglais

Catégorie 40 : un livre qui se déroule en milieu scolaire avec Évangile des égarés de Georgina Tacou (Gallimard, 2020, France), la troisième partie se déroule dans le lycée de Vladimir 41/60

Catégorie 41 : un livre dont l’histoire comporte une naissance avec Mémoire de soie d’Adrien Borne (JC Lattès, 2020, France) 22/60

Catégorie 42 : un livre qui comporte au moins trois morts avec Tous les péchés sont capitaux de Daria Desombre (Le Masque, 2019, Russie) 17/60

Catégorie 43 : un livre dont le nom de l’auteur commence par B

Catégorie 44 : le plus gros livre de votre PAL avec Futu.re de Dmitry Glukhovsky (Le livre de poche, 2019, Russie), 960 pages (je ne pense pas lire plus gros cette année) 39/60

Catégorie 45 : un livre que vous avez dû lire à l’école

Catégorie 46 : un livre dont le titre est un jeu de mots avec Madame Diogène d’Aurélien Delsaux (Albin Michel, 2014, France), madame Diogène étant un jeu de mots car Diogène vivait dans un tonneau et cette vieille dame vit enfermée dans son appartement 6/60

Catégorie 47 : un roman qui a été adapté en film ou en série avec Robopocalypse de Daniel H. Wilson (Pocket, 2017, États-Unis) et j’aimerais bien voir le film (2020) d’ailleurs 15/60

Catégorie 48 : un roman qui se passe sur une île avec L’empire de sable de Kayla Olson (Robert Laffont, 2017, États-Unis) 3/60

Catégorie 49 : un livre écrit par une célébrité avec Un bon chanteur mort de Dominique A (La machine à cailloux, 2008, France) 30/60

Catégorie 50 : un livre qui met en scène une sorcière avec L’été de la sorcière de Nashiki Kaho (Philippe Picquier, 2021, Japon) 50/60

Catégorie 51 : un livre dont les héros sont des enfants avec Dégels de Julia Phillips (Autrement, 2019, États-Unis) 23/60

Catégorie 52 : une lecture commune avec Bartleby de Herman Melville (Mille et une nuits, 1997, États-Unis, 1853) 37/60

Catégorie 53 : un livre avec la mer sur la couverture avec Inhumain de Bajram, Mangin et Rochebrune (Dupuis, 2020, France), d’ailleurs cette planète n’est qu’une immense mer et il y a une petite île où les naufragés trouvent refuge 11/60

Catégorie 54 : un livre dont le titre comporte une saison avec Et toujours en été de Julie Wolkenstein (POL, 2020, France) 12/60

Catégorie 55 : un recueil de poèmes avec Haïkus des quatre saisons avec des estampes de Hokusai (Seuil, 2010, Japon) 44/60

Catégorie 56 : un livre que vous pouvez finir en un jour avec Cannibale de Didier Daeninckx (Verdier, 1998, France) 2/60

Catégorie 57 : un livre conseillé par un libraire avec Chronique d’une mort annoncée de Gabriel García Márquez (Le livre de poche, 2019 (1981), Colombie) 25/60

Catégorie 58 : un livre qui est dans votre PAL depuis longtemps avec Mémoires du masque (3 tomes) de Kim Jung-Han (Asuka, 2004-2005, Corée du Sud), dans ma PàL depuis leurs dates de parution 46/60

Catégorie 59 : un livre dont le titre comporte cinq mots avec Sur un air de fado de Nicolas Barral (Dargaud, 2021, France) 9/60

Catégorie 60 : un livre qui a deux auteurs avec L’aliéniste de Fábio Moon et Gabriel Bá (Urban Comics, 2014, Brésil), à noter que les deux auteurs sont frères jumeaux 28/60

46 réflexions sur “Challenge lecture 2021 de Mademoiselle Farfalle

        • La 6 par exemple, je ne me vois pas lire un livre avec… Coca Cola par exemple (ça existe les livres avec un nom de boisson ?), la 21 aussi (zut, j’ai déjà lu Octobre…), la 40 mais beaucoup de manga se déroule en milieu scolaire alors ça ira, la 46 pas évident mais je trouverai, le reste ça ira plus ou moins facilement 😉

          J'aime

          • Tu as des livres avec ricard, pastis, diabolo et autres boissons. Pour le milieu scolaire, tu as le choix entre des récits jeunesses et des livres sur la violence scolaire par exemple, les écoles militaires. Pour le jeu de mot, c’est peut-être la plus difficile mais un San Antonio ou Monfils on devrait trouver. Et puis tu es une extraordinaire bibliothécaire 🙂
            Je trouve que le plus difficile est un livre avec des jumeaux. Tu as des idées de ton côté?

            J'aime

          • Merci pour toutes ces idées. Ricard, Pastis, pas pour moi 😛 Mais, t’inquiète, je vais trouver 😉 Pour les jumeaux, j’espère que jumelles est accepté parce qu’il y a entre autres Jumelles de Saskia Sarginson, Deux pour une d’Erich Kästner, L’une rêve l’autre pas de Nancy Kress ou Les jumelles de Highgate d’Audrey Niffenegger, ce sera selon les livres disponibles à la bibliothèque 😉

            Aimé par 1 personne

          • Les boissons il y a le choix tu vois? Il y a peut-être même des titres avec jus de carottes, de tomates 🙂
            Merci pour les titres sur les jumeaux 🙂 J’ai trouvé un livre de l’Expert. Toutefois, je ne sais pas si les jumeaux sont les héros 🙂

            J'aime

          • Pour mon égo, j’aimerai te dire oui car je peux inclure des romans jeunesse dans les thématiques. Mais dans la vraie vie, je ne crois pas. Toutefois, un confinement forcé chez soi me permettrait de lire plus.

            J'aime

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.