Blue Giant 1 de Shinichi Ishizuka

Blue Giant 1 de Shinichi Ishizuka.

Glénat, juin 2018, 226 pages, 7,60 €, ISBN 978-2-34402-551-2. ブルージャイアント(2013) est traduit du japonais par Anne-Sophie Thévenon.

Genres : manga, seinen.

Shinichi ISHIZUKA 石塚真一 naît en 1971 dans la préfecture d’Ibaraki. Il part étudier la météorologie aux États-Unis pendant 5 ans. Il découvre l’escalade et publie Vertical (18 tomes). Car, de retour au Japon, il devient mangaka.

Dai Miyamoto joue au basket depuis le collège. Il décide tout à coup d’écouter du jazz. « Miles Davis, Charlie Parker et Bill Evans… J’ai pris ceux qui avaient l’air les plus célèbres. » (p. 11). C’est que « Le jazz, c’est une musique rude et brûlante, née de la collision entre les personnalités de chacun. » (p. 19). Son ami Shuhei, qui joue du piano et de la guitare, l’emmène à un concert. Après son entrée au lycée, Dai se met à jouer du saxo sur les berges de la rivière Hirose à Sendai. Mais il ne suit aucun cours et n’a pas de partitions, il y va au feeling, il improvise. Et quand il pleut, il joue sous un tunnel. « Cet écho… est géant ! » (p. 70). « Le jazz, c’est une musique libre et intense ! » (p. 83). Mais les jeunes de son âge ne comprennent pas son engouement… « C’est une musique… grave, puissante et brûlante. » (p. 85). Et il veut devenir « le meilleur jazzman au monde » (p. 137).

Cette série en 10 tomes est pré-publiée au Japon dans Big Comic puis éditée par Shôgakukan (entre 2013 et 2017). Mais attention, Blue Giant n’est pas terminé avec ces 10 tomes ! Suit Blue Giant Supreme (ブルージャイアント シュプリーム) en 11 tomes et Blue Giant Explorer (ブルージャイアント エクスプローラー) prévoit de suivre Dai Miyamoto aux États-Unis (sûrement une dizaine de tomes aussi).

C’est trop pour moi mais j’ai été ravie de découvrir ce premier tome très bien dessiné (époustouflant et vibrant même) et qui raconte une musique que j’écoute peu (je suis plus rock) même si je connais les grands noms du jazz.

Cette série plaira assurément aux amateurs de jazz mais aussi aux amateurs de musique en général et bien sûr aux amoureux de très beaux mangas.

Pour La BD de la semaine et les challenges BD, Lecture 2021 (catégorie 31 = un livre ayant comme thème principal la musique mais il pourrait aller dans les catégories 4, 12, 33, 39 et 40 !) et Petit Bac 2021 (catégorie Couleur pour Blue). Plus de BD de la semaine chez Stéphie. Noctenbule l’a lu aussi.

 

38 réflexions sur “Blue Giant 1 de Shinichi Ishizuka

  1. A_girl_from_earth dit :

    J’adore le jazz, enfin, celui qui swingue, et le saxo est un de mes instruments préférés ! J’espère trouver mon compte avec cette série. Je l’avais déjà repérée mais j’attendais quelques avis justement.

    J'aime

        • De mon côté, j’écoute presque de tous les genres musicaux aussi. Dans l’enfance, on m’a fait écouter du classique, des comptines et histoires pour enfants, de la variété française, de la pop anglaise, du rock français et étranger (ce qui arrivait en France dans les années 60 et 70) et aussi de la musique russe (les cœurs de l’armée rouge, Ivan Rebroff, j’adorais) mais pas de jazz ou de blues ou de gospel (mais j’en entendais dans certains films américains) et puis avec les premiers cours d’anglais, j’ai basculé pop et rock (anglais et américain) mais aussi chanson française moins variétés grâce à certains amis 🙂 Par contre j’ai aimé le rap dans les années 80 (MC Solar, I Am…) mais pas ensuite et j’ai beaucoup de mal avec la dance (affreux) et la techno (très peu d’artistes me plaisent).

          Aimé par 1 personne

          • Ah, les chœurs de l’Armée Rouge, j’adore aussi ! Pour le Gospel, j’ai fait partie d’une chorale à l’Université, c’est là que j’en ai compris toute la teneur. Je ne suis pas trop rap et techno non plus. Pour la musique classique, j’ai eu un coup de cœur au collège, dans les cours de musique. Dès que le prof mettait un disque, j’adorais ! Il nous faisait imaginer des histoires sur du Mozart, du Beethoven ou du Borodine (coup de cœur pour « Dans les Steppes de l’Asie centrale »). C’était génial !

            J'aime

          • La musique est en fait un monde aussi vaste que la littérature ou l’Art 🙂 J’ai moi aussi découvert des classiques au collège mais c’était plutôt des compositeurs connus, oui Mozart, Beethoven et aussi Bach, Schubert, Vivaldi… et des artistes anglophones grâce aux profs d’anglais (Simon & Garfunkel par exemple). J’ai découvert les autres compositeurs germaniques et russes plus tard mais je les aime beaucoup. Par exemple, pour l’opéra, j’ai du mal avec l’opéra italien que je juge trop criard, par contre les opéras germaniques et russes sont mes préférés. Oui, Dans les steppes de l’Asie centrale est magnifique, toute l’âme russe qui vagabonde 🙂

            Aimé par 1 personne

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.