Les histoires du Petit Renaud de Léopold Chauveau

Les histoires du Petit Renaud de Léopold Chauveau.

Gallimard, NRF, janvier 1927, 96 pages, ISBN 978-2-07100-526-9. Illustrations couleurs de Pierre Bonnard. Vous pouvez lire ces 5 histoires aux éditions MeMo, en coédition avec la Bibliothèque nationale de France, octobre 2020, 100 pages, 18 €, ISBN 978-2-35289-458-2.

Genres : littérature française, littérature jeunesse, contes.

Léopold Chauveau naît le 19 février 1870 à Lyon (Rhône-Alpes). Il est le fils d’Auguste Chauveau, vétérinaire, anatomiste et physiologiste (1827-1917). Il devient chirurgien mais il est aussi écrivain et artiste (sculpture sur bois, dessin). Il réalise 180 dessins à l’encre de Chine entre 1910 et 1920, intitulés La maison des monstres (voir la vidéo du Musée d’Orsay tout en bas du billet). Parmi ses titres, Derrière la bataille (1916), un récit sur le front de la première guerre mondiale, des contes pour enfants illustrés soit par lui soit par le peintre Pierre Bonnard (1867-1947) comme Histoires du Petit Renaud (1926) et des romans pour adultes comme Ramponnot (1931), Pauline Grospain (1932), Grelu (1934) parus chez Gallimard. Il meurt le 17 juin 1940 à Sérigny (Normandie).

Les histoires du Petit Renaud sont des histoires amusantes qu’un père, écrivain, raconte à son fils, surnommé Petit Père Renaud.

Histoire du gros Escargot raconte comment un escargot avance sur une route qui ne s’arrête jamais, et comment il se presse pour ne pas se faire écraser. C’est que des escargots écrasés, il en a vu beaucoup sur la route, des petits, des gros… Mais le lendemain, le voici ramassé avec plusieurs de ses congénères par une paysanne et jeté dans un arrosoir fermé ! « Il est très gentil mon escargot. ». (p. 30). Rien ne vaut la liberté !

Histoire du petit serpent ou comment le petit serpent, pour échapper à la punition de sa mère parce qu’il avait mis son doigt dans le nez, se met à courir, perd ses pattes et doit ramper sur le ventre. Durant sa course, le petit serpent rencontre un crocodile, un hippopotame, un lion, une girafe et un éléphant qui va devenir plus malicieux et intelligent. « Il se sauva pendant si longtemps, elle le poursuivait si assidûment, qu’elle oublia pourquoi elle tenait tant à lui donner une claque. […] Il se sauvait. Il avait oublié, lui aussi, depuis bien longtemps, pourquoi il méritait une claque. » (p. 38). Une réflexion sur la punition, ses causes et ses conséquences.

Histoire du gros arbre est l’histoire d’un arbre qui est énorme car il mange depuis longtemps les enfants mais seulement un enfant seul, ou deux ou trois, pas plus. « Il n’y aurait pas eu de place pour le quatrième dans son estomac, ce quatrième-là se serait sauvé et aurait raconté pourquoi les autres ne revenaient pas. » (p. 54). Un bûcheron qui se repose contre son tronc découvre le secret de l’arbre. Heureusement parce que les villageois, pour se venger, tuent tout ce qui bouge dans la forêt (charbonniers, animaux et même les lapins… comme si les lapins pouvaient manger des enfants !).

Histoire du petit Ours est une histoire que raconte le père à Petit Renaud pour qu’il digère parce qu’il a trop mangé. Le petit Ours brun en velours, Rounichond, dort tous les soirs avec Toto. Mais une nuit, Toto se réveille et Rounichond n’est pas là… « […] il est parti se promener, il reviendra, il n’est pas perdu ! Allons ! ne pleure plus ! c’est fini ! » (p. 72) dit la maman. Rounichond revient, effectivement, six mois après et il a bien changé ! Mais attention, trop d’éducation nuit à l’éducation.

Le loup et la tortue est une fable que Petit Renaud récite à son papa. La nuit, la tortue rentre dans sa carapace pour que le loup ne la mange pas. « Et la tortue retira tant qu’elle put, sa tête et ses pattes, bien au chaud, au fond de sa maison […]. » (p. 88). Mais elle oublie de rentrer sa queue…

Histoire supplémentaire enregistrée dans cette vidéo du Musée d’Orsay. Histoire de Limace raconte comment Limace Basset, chien savant dans un cirque, et Chocolat Caniche, chien d’aveugle, se rencontrent et deviennent amis, ainsi qu’avec la grenouille Pythagore. Une jolie parabole animalière qui explique qu’au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

Ces histoires qui ont bientôt 100 ans se lisent toujours avec plaisir parce que les enfants (et les grands) aiment toujours les histoires amusantes, les histoires d’animaux, les contes, les fables. J’imagine qu’à sa parution, avec les belles illustrations de Pierre Bonnard, ce livre était considéré comme un beau livre d’artiste pour la jeunesse. Pas de morale mais quelques petites idées subversives qui raviront assurément les lecteurs adultes.

Premier livre lu pour le nouveau challenge Les textes courts. Avec tous ces animaux, je le mets aussi dans Animaux du monde #3 ainsi que dans 2021, cette année sera classique, Challenge lecture 2021 (catégorie 3, un prénom dans le titre), Contes et légendes #3, Jeunesse Young Adult #10 et Projet Ombre 2021.

10 réflexions sur “Les histoires du Petit Renaud de Léopold Chauveau

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.