Tag Je suis bibliothécaire

Illustration récupérée chez Soène

J’ai repéré le tag Je suis bibliothécaire chez Soène (elle m’avait prévenue qu’elle le ferait !) qui l’avait vu chez Cécile qui l’avait vu chez Cœur d’encre (la créatrice du tag).

Comme je suis bibliothécaire (je disais à Soène qu’on dit médiathécaire, maintenant, puisqu’il y a non seulement des livres mais aussi d’autres média comme les CD, les DVD, les jeux vidéo, le numérique, etc., mais je trouve ce mot un peu moche, bibliothécaire est plus beau), bref comme je suis bibliothécaire, je répondrai tantôt pro tantôt perso.

1- Quelle est la chose la plus importante selon vous dans votre bibliothèque ? (le rangement, la lumière, la fontaine à chocolat chaud planquée sous votre bureau ?). L’ambiance, ce qui forme un tout avec le mobilier, les livres, la luminosité et pourquoi pas la fontaine à chocolat chaud 😛

2- Comment rangeriez-vous les livres ? Euh, par ordre alphabétique d’auteurs pour la fiction et par domaines (thématiques) pour les documents, pourquoi, il existe un autre rangement, on m’aurait menti ?

3- Décrivez un peu la décoration (chaînes au plafond, licornes qui broutent la moquette ?). Du classique, aussi bien dans le mobilier que dans la déco (mais pour le perso, j’aime bien l’industriel et l’ethnique) car ce sont les livres qui doivent être mis en avant.

4- Quels sont vos horaires d’ouverture ? Vous comprenez bien qu’en travaillant 35 heures par semaine, il n’est pas possible d’ouvrir 35 heures par semaine (travail interne, équipement, rangement, veilles littéraire, musicale, cinématographique ce qui inclut lectures de la presse professionnelle, des blogs, ainsi que recherches de nouveaux auteurs, éditeurs, artistes, etc. pour passer commandes, tout ça demande du temps et de l’énergie, et il y a le ménage des lieux aussi). Alors, selon où est située la bibliothèque, je dirais entre 20 et 25 heures par semaine, 30 heures pour une ville plus grande (avec plus de personnel).

5- Quel serait votre rayonnage préféré, et comment le mettriez-vous en valeur ? (spots lumineux, promo du style un livre emprunté le deuxième offert ?). Euh, j’ai du mal à choisir un rayonnage préféré (bandes dessinées, DVD de films d’animation…) et je ne suis pas trop spots et promos, ça fait commercial, alors je préfère mettre en avant un auteur, un illustrateur, un éditeur (et quand je dis ‘un’, c’est neutre, ça peut être ‘une’), les documents qui concernent un pays (fait pour l’Ukraine).

6- Citez une chose que toutes les autres bibliothèques n’auraient pas, parce que la vôtre est la meilleure de tout le monde de l’univers. Eh bien, je ne suis pas une chose, mais je dirais moi puisque je ne suis pas dans les autres bibliothèques 😛

7- Quelle punition réservez-vous à ceux qui ne rangent pas correctement les livres et mettent le bazar sur vos belles étagères ? Ranger toute l’étagère, et sans erreurs, non mais !

8- Quel est le prix à payer pour un livre rendu en retard ? Bah, il n’y a plus de pénalités de retard depuis des années où je travaille alors je dirais aucun prix à payer. Sauf si le livre est endommagé, il faut le remplacer à l’identique.

9- Tant qu’on y est, parce que vous ne vous refusez rien, votre bibliothèque a un blason et une devise : quels sont-ils ? Le blason représenterait des livres ou peut-être une personne qui lit un livre ouvert et la devise serait Lire à tout prix (je ne parle pas du prix marchand) mais s’il y a la place pour une deuxième ligne, ce serait Lire à tout prix, lire à toute heure (et je ne parle pas des horaires d’ouverture, je parle de la lecture chez soi ou en extérieur).

10- Quel est votre catégorie de lecteurs préférée ? Les éclectiques qui sont curieux de tout, ou presque, je n’en voudrai à personne de ne pas apprécier la poésie, les littératures de l’imaginaire, par contre pour la bande dessinée je ne comprends pas qu’il y ait des réfractaires !

11- Le silence est-il d’or, ou bien y a-t-il une musique d’ambiance ? Les médiathèques sont considérées depuis des années (début des années 2000) comme des 3e lieux (de vie) ou ‘tiers-lieux’ (vous pouvez trouver des articles sur internet) et sont parfois un peu bruyantes (selon certains lecteurs) mais ma bibliothèque perso, c’est calme ou alors musique classique en bruit de fond.

12- Pour faire honneur à votre profession, avez-vous un uniforme ? Si oui, comment est-il ? Oh non, pas d’uniforme, nous ne sommes pas à l’armée ou dans une brigade de cuisine !

13- Vous allez faire une exposition des livres que vous possédez : quel en sera le sujet, et comment sera-t-elle organisée ? Ce sera peut-être mon livre préféré de chaque auteur que je possède et ce sera tout simple (je n’aime pas les fioritures).

14- ATTENTION ! Catastrophe ambulante, le cauchemar de votre havre de paix : des enfants turbulents. Comment réagissez-vous ? Eh bien, l’espace Enfance vit ça tous les jours bien que la médiathèque ne soit pas un terrain de jeux (et qu’il est normalement interdit de courir et de jouer dans les escaliers…), j’avoue que c’est pénible quand je suis fatiguée mais c’est aux parents d’apprendre la politesse et le bien-vivre à leurs enfants, non ?

Parce qu’il n’y a pas que les livres !

15- Vous devez faire de la pub pour votre bibliothèque pour attirer du monde, que faites-vous ? Eh bien, pas évident… J’ai du budget pour faire ça ou pas ? Si oui, annonces sur les sites culturels locaux et les réseaux sociaux (la médiathèque moderne se doit d’être connectée !), sur les ondes de radios et dans les journaux locaux, bon tout ça sans fioritures, hein (j’ai déjà dit que je n’aimais pas ça), sinon eh bien le sourire et la motivation des bibliothécaires avec le bouche-à-oreilles des lecteurs (dans le jargon professionnel, c’est ‘usagers’) devrait suffire. Non ?

16- Acceptez-vous la diversité d’opinions littéraires, ou telle une parfaite dictature, régnez-vous en maître sur l’esprit de vos sujets abonnés ? Comme j’ai répondu à la question n° 10 (oui, je les ai numérotées, chose que n’avaient pas faite les blogueuses citées ci-dessus, mais que voulez-vous, les chiffres font aussi partie de la vie), j’aime les lecteurs et lectrices éclectiques qui sont curieux, et tant mieux pour eux s’ils lisent des choses différentes (que je n’aime pas ou que je ne lirais pas), il y a quand même un échange et ils ont pris plaisir à lire donc ils reviennent !

17- N’importe qui dirait que vous travaillez assidûment sur votre ordinateur, lunettes sur le nez et souris en main. En réalité, est-ce le cas ? Ben oui, mon capitaine, puisque je travaille devant un écran d’ordinateur avec un clavier et une souris et que, même, je porte des lunettes, mais… toujours souriante et disponible dès que quelqu’un arrive !

18- Le droit de cuissage livresque : lisez-vous vos nouvelles acquisitions avant tout le monde quitte à les mettre en retard sur le rayon, ou acceptez-vous que vos lecteurs se les arrachent avant vous ? La question ne tient pas compte de la réalité du métier, déjà il est impossible de tout lire, en plus lorsqu’une personne a demandé un livre, il est réservé pour cette personne donc il est immédiatement emprunté puis il rejoint le circuit soit des nouveautés soit des réservations et il faut parfois attendre des mois (pour ne pas dire plus) avant de pouvoir emprunter le livre (il m’est arrivé – et à des collègues aussi – de lire le livre deux ans après sa parution !).

19- C’est l’heure du conte : comment allez-vous l’organiser ? Tout dépend si c’est un(e) bibliothécaire qui raconte ou si une rencontre avec un(e) professionnel(le) est organisée… Avec un(e) bibliothécaire, ça peut se faire chaque semaine, le mercredi par exemple. Avec un conteur (ou une conteuse) pro, c’est différent et je ne vais pas prendre le temps de tout expliquer mais je vous invite à voir mes billets expo et rencontre avec Benjamin Chaud ou plus ancien expo et rencontre avec Olivier Philiponneau (d’autres ne sont pas sur le blog, je ne sais pas pourquoi, quoique voir question suivante).

20- Vous allez faire intervenir un auteur : qui, pourquoi, dédicaces autorisées ? Question multiple… Un auteur peut-être pas célèbre mais abordable (pas que financièrement) et qui a des choses à dire, des choses à partager, et bien sûr photographies et dédicaces autorisées ! Je vous invite à voir mes billets Rencontre avec Angélique Villeneuve, Rencontre avec Hana Jaber et Jabbour Douaihy, une des rencontres avec Philippe Fusaro, Rencontre avec Laurent Petitmangin et plus récemment Rencontre avec Dalie Farah (il y a d’autres auteurs comme Hubert Mingarelli par exemple mais je pense que, parfois, je n’ai simplement pas le temps d’en parler sur le blog et après coup, c’est moins intéressant…).

21- Voici le couronnement de votre carrière, la réalisation de votre Grande Œuvre : vous avez publié un livre. Que deviendra-t-il dans votre bibliothèque ? Eh bien, tous les bibliothécaires ne sont pas auteurs (heureusement !) et je ne suis pas mégalomane alors il sera classé comme les autres livres par ordre alphabétique d’auteurs.

Eh bien, qui a dit que les tags étaient des billets faciles et rapides à rédiger ? Si vous avez envie d’y répondre, vous aussi, n’hésitez pas !

36 réflexions sur “Tag Je suis bibliothécaire

  1. Je suis contente que le tag t’ait plu ^^ A la base je l’avais plutôt fait pour des réponses en totale roue libre, mais façon réaliste c’est tout aussi intéressant, peu de gens savent vraiment comment fonctionne une bibliothèque 🙂

    J’aime

    • C’est vrai, beaucoup de gens pensent que c’est facile et que tout le monde peut le faire, mais c’est comme pour tous les métiers, il faut apprendre, avoir une bonne curiosité, une bonne culture générale, une bonne mémoire et un bon contact avec les usagers, tout le monde ne peut pas être prof ou médecin, eh bien bibliothécaire c’est pareil 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Très sympa de lire tes réponses ! Ta réponse à la 6ème question m’a bien fait sourire 🙂
    « Le silence est-il d’or, ou bien y a-t-il une musique d’ambiance ? » Ma hantise la musique d’ambiance. On a de la pollution sonore absolument partout alors même si les médiathèques s’y mettent… Je t’avoue être bien heureuse que la mienne s’en abstienne, mais elle a mis à disposition un piano pour ceux qui souhaitent s’entraîner, ce que je trouve sympathique d’autant que des écouteurs sont disponibles pour jouer discrètement.

    J’aime

    • Eh oui, il fallait citer quelque chose d’unique 😉
      Je n’aime pas non plus les musiques d’ambiance (magasins, ascenseurs, affreux… et il n’y en a pas dans ma médiathèque) par contre à l’espace musique, on écoute de la musique (nouveautés ou CD plus anciens) et si quelqu’un veut emprunter, on prête et on met autre chose 😉 On a eu un piano aussi, prêté par l’école de musique, mais c’est très bruyant 😛

      Aimé par 1 personne

        • Ah, pas de casque pour nous… Le piano était dans le hall d’accueil donc ça faisait beaucoup de bruit et on ne s’entendait plus parler ni avec les lecteurs ni avec les collègues ni au téléphone 😉 Mais ce fut une expérience agréable lorsque des gens jouaient bien 😉 Et il n’est resté que quelques jours 😛

          Aimé par 1 personne

  3. aifelle dit :

    J’apprends que tu es bibliothécaire ! un beau métier (mais où on ne doit pas rigoler tous les jours). Je ne connaissais pas le droit de cuissage livresque. J’avoue que j’ai quelquefois soupçonné mes bibliothécaires de le pratiquer sans mettre de nom dessus 😉

    J’aime

    • Effectivement, je suis bibliothécaire depuis 15 ans. Ce n’est pas moi qui ai créé le tag et je ne connaissais pas non plus le droit de cuissage livresque 😛 Mais parfois les bibliothécaires ont vraiment besoin de lire (pour un café littéraire, une animation, un prix littéraire, un partenariat avec un lycée, une librairie ou autres…) 😉

      J’aime

  4. A_girl_from_earth dit :

    Ah j’ignorais qu’il pouvait s’écouler des mois, voire des années, avant que tu ne puisses mettre la main sur une nouvelle acquisition. Nous ne serions donc pas les seuls sur liste d’attente pour les livres très demandés ? ^^
    Et sinon j’ai une question subsidiaire : les bibliothécaires achètent-ils des livres ou se contentent-ils de ce que la bibliothèque a déjà à dispo (et bienheureux qui pourrait en venir à bout^^) ? Comme je considère mes médiathèques comme une extension de ma PAL personnelle, je me dis que pour vous, ça doit être la PAL directement.^^

    J’aime

    • Eh oui, A Girl, les bibliothécaires sont des lecteurs comme les autres 😉 Il arrive même que des lecteurs prêtent un exemplaire perso car ils savent que nous attendons notre tour de réservation et qu’il faudra attendre une plombe avant de pouvoir parler du roman avec nous… 😉
      Les bibliothécaires ne se contentent bien sûr pas de ce que la bibliothèque dispose ! Nous nous tenons continuellement au courant des parutions, des prix littéraires, des nouveaux auteurs, des nouveaux éditeurs, tout ça c’est un travail fou mais qui est passionnant. De plus, des lecteurs demandent régulièrement des livres (que parfois nous n’aurions pas achetés et nous achetons si le budget le permet et si d’autres lecteurs seront intéressés, nous ne pouvons pas acheter un livre pour une seule personne, il y a les librairies pour ça). Nous sommes obligés de faire un choix, une sélection, puisque nous sommes considérés comme des médiateurs, des passeurs, et nous ne pouvons bien sûr pas achetés uniquement les auteurs que nous aimons et que nous voulons lire 😉 Nous devons parfois acheter des auteurs que nous n’apprécions pas (je ne cite pas de noms) mais parce qu’ils sont appréciés des lecteurs, nous devons parfois acheter des auteurs que nous n’avons pas encore lus (les premiers romans, entre autres), nous devons parfois nous priver d’un achat parce qu’il a déjà été acheté sur le réseau des médiathèques et que le budget n’est pas extensible, et que les lecteurs peuvent circuler et le livre aussi (navette quotidienne). Voilà, j’espère que j’ai répondu à tes questions 🙂

      J’aime

      • A_girl_from_earth dit :

        Oui, merci, tu as complètement satisfait ma curiosité sur ce métier de rêve !^^ Je n’ai juste pas été précise sur ma question des achats, je parlais d’achat personnel. 😉 Dans la mesure où vous avez déjà moult choix de lectures sur votre lieu de travail, continuez-vous quand même à acheter des livres pour votre bibliothèque personnelle ? Et sinon je ne pensais vraiment pas que vous deviez attendre votre tour comme les autres lecteurs pour pouvoir lire un livre.

        J’aime

        • Eh bien, oui, les bibliothécaires qui aiment lire continuent d’acheter des livres (et des magazines) personnellement et parfois en font même dont à leur bibliothèque. Lorsque j’ai très envie de lire un livre et que le réseau des bibliothèques ne l’a pas alors c’est celui-ci que j’achète, et vu le nombre de livres que j’ai à lire, j’attends le plus souvent la sortie en poche 😉

          J’aime

    • Ah ah, souvent il y a une cuisine (certains mangent sur place) avec réfrigérateur, micro-ondes, plaque de cuisson, bouilloire, cafetière… mais la fontaine à chocolat chaud, je ne l’ai encore jamais vue 😉

      J’aime

Laissez un commentaire, merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.