Mes coups de… /2-2018

Bonjour et bon dimanche.

Coup de cœur

Avez-vous participé à la Nuit de la lecture hier soir ? Moi oui, même si je ne suis pas restée toute la nuit ! La nuit de la lecture – ou nuit des bibliothèques ou nuit des médiathèques selon les lieux – se déroulait hier soir, partout en France, dans bon nombre de librairies et de bibliothèques. Près de chez moi, c’était à la médiathèque de Portes lès Valence (Drôme), de 17 heures à minuit, donc j’y suis allée après le travail. Il y avait énormément de monde, d’animations, pas seulement de la lecture, c’était très sympa mais… qu’est-ce qu’il faisait chaud ! La nuit de la lecture, c’était donc non seulement de la lecture et des livres avec des raconteurs de mots, des contes, etc., mais aussi des jeux de société, des jeux vidéo et des trucs numériques comme le vélo connecté, des concerts, de la danse, une expo (de Nina Skubich), des ateliers (pop-up, mandala, light painting…), des quiz, etc. J’ai pris quelques photos (et une vidéo mais je ne sais pas quand j’aurai le temps de la traiter).

Coups de blues

Comme souvent, fin d’année-début d’année, il y a pas mal de décès… Cette semaine, c’était l’Irlandaise Dolores O’Riordan, la chanteuse des Cranberries (un groupe que j’aimais beaucoup dans les années 90, j’ai leurs albums et j’écoute encore de temps en temps) qui est partie le 15 janvier. Elle n’avait que 46 ans et laisse trois enfants, c’est vraiment triste… R.I.P. Plus d’infos sur le site officiel de Dolores O’Riordan (inaccessible pour le moment) et sur le site officiel des Cranberries. Deux titres parmi mes préférés : No need to argue (2e album studio, 1994) et Free to decide (3e album studio, 1996) mais j’aurais pu en choisir d’autres comme Linger ou Just my imagination.

Une pensée également pour Peter Mayle (1939-2018), mort jeudi, il était l’écrivain britannique qui aimait la Provence ; et pour Paul Bocuse (1926-2018), mort hier, le monde de la gastronomie est en deuil. R.I.P.

Publicités

En coup de vent… / 49

Bonjour, une troisième semaine de 2018 commence et voici quelques petits plaisirs pour bien la débuter avant l’arrivée de notes de lecture (ou d’autres challenges !) sur le blog.

Les deux revues d’abord.

À gauche, In the Moment (vous pouvez feuilleter la revue en ligne) « parce qu’être soi n’attend pas », une revue créée en mai 2017 pour l’édition anglaise et dont le n° 1 vient de paraître en français. Il y a beaucoup de revues bien-être, détente, cocooning, je dirais que ça a commencé avec le très joli Simple Things, une revue féminine différente qui mettait en avant la douceur de vivre et le cocooning, et puis il y a eu Happinez, Respire, Plénitude, Calme, Open Mind, Inspire, Positivez, dans le désordre et j’en oublie ! Alors pourquoi acheter ce n° 1 plutôt qu’un autre ? La couverture m’a plu (le rose est reposant finalement), quand j’ai feuilleté, j’ai trouvé le papier agréable et le contenu aussi (contenu divisé en 4 thèmes : bien-être, création, living et évasion), le prix n’est pas trop élevé (4,50 € tous les deux mois) et les deux thèmes japonais de Ikigai (oui, il y a une faute sur la couverture !) et de Wabi-Sabi m’ont convaincue. Pour l’instant, j’ai feuilleté cette revue (ainsi que trois copines qui ont bien aimé aussi) donc je vous en reparlerai.

Au centre, Le Novelliste #1 (vous pouvez feuilleter la revue en ligne), une revue créée en novembre 2017 et que je viens de recevoir (je vous en avais déjà parlé ici). Elle coûte un peu cher (12 € + 4 € de frais d’envoi mais il n’y a que deux numéros par an). Pareil, pour l’instant, je ne l’ai que feuilletée mais je peux vous dire que c’est une belle « revue littéraire de patrimoine et de création », soignée, riche, avec des nouvelles anciennes (patrimoine) et des nouvelles récentes (création) et un roman à suivre en trois parties. Et je vous en reparlerai aussi évidemment mais pour l’instant c’est La bonne nouvelle du lundi pour tous ceux qui aiment lire des nouvelles.

Les livres maintenant.

La steppe rouge de Joseph Kessel (France Loisirs), son premier roman, 1922, parfait pour lire un classique ! D’ailleurs je dois voir si le challenge Classiques continue en 2018.

La guerre de sécession de Fabrice Lardreau (Lemieux), une surprise reçue dans ma boîte aux lettres et je suis un peu confuse car j’avais reçu du même éditeur Le rabbin aux mille vies de Haïm Harboun qui m’intéresse beaucoup mais que je n’ai pas encore lu…

Cox ou la course du temps de Christoph Ransmayr (Albin Michel) qui me fait très envie depuis sa parution fin août 2017. Je l’ai emprunté à la bibliothèque mais je dois d’abord finir L’archipel des Solovki de Zakhar Prilepine, un pavé russe (Actes Sud).

Et l’objet noir, au milieu, c’est mon nouveau sac à main car celui que j’ai pour l’instant est trop petit.

Voilà, c’était pour honorer le Défi 52 semaines 2018 : un après-midi à la maison, c’est un peu de ménage, lessive, rangement, lecture, ordinateur (écriture de billets pour le blog, un peu de FB), cuisine (pour préparer les repas que je mangerai au déjeuner au travail), quelques boissons chaudes et un goûter mais je ne pouvais pas tout mettre sur la photo.

Bonne semaine 🙂

Photo prise à la Maison de la presse (merci pour l’autorisation)

En coup de vent… / 47

Bonjour, besoin de couleurs après la mauvaise nouvelle d’hier [Mes coups de… /1-2018] et la grisaille du jour ? Regardez le fonds d’écran que j’ai choisi pour janvier ! Moi qui ne suis pas fan du rose, je l’aime beaucoup, il égaye vraiment bien. Vous le trouverez chez paon paon, et j’espère que, comme moi, vous aimerez ses belles illustrations.

Mes coups de… /1-2018

Mon premier coup de… de l’année est triste…

Coup de blues

J’apprends que France Gall est morte aujourd’hui, à 70 ans, des suites d’un cancer… 😥 Elle a donné tout pour la musique, et pour l’Afrique, et elle a sûrement rejoint le paradis blanc où l’attendait Michel Berger depuis bientôt 26 ans… J’ai toujours aimé France Gall et j’ai toujours fredonné ses chansons, même les anciennes d’avant ma naissance (Sacré Charlemagne, Poupée de cire poupée de son…). En 1976, lorsque sort son premier album, j’ai 10 ans et j’entends à la radio ou à la télévision La déclaration d’amour, Comment lui direÇa balance pas mal à Paris, j’aime, je les chante en essuyant la vaisselle, j’essaie d’imiter sa voix, enfantine, ingénue, je ne sais pas si j’y arrive mais je suis sa carrière, son amour avec Michel Berger (1947-1992), ses actions humanitaires dans les années 80 et je pense que je connais toutes ses chansons, enfin pas par cœur, mais je les ai toutes entendues et chantées plusieurs fois : Si maman si, Viens je t’emmène, Besoin d’amour, Il jouait du piano debout, Donner pour donner, Tout pour la musique, Résiste, Diego libre dans sa tête, Débranche, Hong Kong star, Calypso, Cézanne peint, Babacar, Elle elle l’a, Évidemment, etc., je les aime toutes et voici les vidéos de mes trois titres préférés : Diego libre dans sa tête (1990), Cézanne peint (1984) et Évidemment (1987).

En coup de vent… /45

Aujourd’hui, c’est l’hiver ! Ce n’est pas ma saison préférée, quoique je supporte mieux le froid (en me couvrant plus) que les grosses chaleurs… Il y a déjà eu de la neige deux fois : le 1er et le 18 décembre, ce qui est assez rare pour être signalé ! J’ai ressorti le petit sapin acheté l’année dernière et j’ai un peu plus de décorations cette année mais je vous montrerai ça le samedi 30 pour la dernière photo du Projet 52-2017 (Ma renouvelle le projet en 2018, ce sera donc ma troisième année avec ce super projet photographique). En attendant, voici une photo de Malissard (une petite commune drômoise au sud-est de Valence) sous la neige. Bonne fin de semaine 🙂

En coup de vent… /44

Bonjour, un petit billet en coup de vent pour vous dire que c’était de nouveau tout blanc lundi matin (mais ça n’a pas tenu) et que je vais bien. Je me repose et je profite de petits plaisirs. Sur la première photo : des œufs frais d’une amie qui a des poules, une omelette (trois œufs, une endive, un peu d’huile d’olive et quelques pignons de pin), des bugnes (une collègue qui participe au Téléthon) et une illumination. Sur la deuxième photo : le paquet que j’ai reçu de la part de Noctenbule (merci beaucoup Noctenbule, c’est trop !). Sur le carnet « I’m over it » qui est à gauche, j’ai déjà commencé à noter des petits plaisirs 🙂