En passant

En coup de vent… 140

Bonjour, j’espère que vous allez bien et qu’il ne fait pas trop froid chez vous. Après mon En coup de vent… 139 il y a 12 jours, je vous donne quelques nouvelles. C’est-à-dire qu’au moment où vous lirez ce billet, je serai en plein déménagement, bon ce n’est pas moi qui ferai mais les déménageurs, par contre je serai peut-être en train de déménager mes chats avec une copine. La connexion Internet sera fermée et je devrai attendre jeudi pour qu’elle soit rétablie dans le nouvel appartement, si tout va bien, mais 3 ou 4 jours sans Internet c’est supportable, bon sans la box c’est aussi quelques jours sans télévision mais je vais survivre en lisant ! Comme vous avez vu, j’ai programmé quelques billets, histoire de ne pas vous abandonner et je répondrai à vos commentaires dès que possible bien sûr. Je vous souhaite une bonne semaine et vous dis à bientôt, prenez bien soin de vous. PS : le blog est envahi par des commentaires indésirables en… latin !

En passant

En coup de vent… 139

Bonjour, j’espère que vous allez bien. Je ne sais pas si je pourrai assurer le blog (et FB) ces 2 (voire 3) prochaines semaines car je serai en plein déménagement et emménagement (eh oui, le 3e en 5 ans et le 2e indépendant de ma volonté…) et, en plus, je ne sais pas si la connexion internet sera rétablie tout de suite dans le nouvel appartement (j’espère que ça sera rapide, je prendrai rendez-vous pour mais sait-on jamais…). Je vais bien sûr programmer quelques billets, les plus importants (photos les samedis et lundis, ateliers d’écriture, BD de la semaine les mercredis, quelques notes de lectures…) et j’espère pouvoir répondre rapidement à vos commentaires. En attendant, je vous souhaite un beau mois d’octobre (frais et pluvieux ici) et je vous montre mon fond d’écran d’octobre toujours créé par mademoiselle Farfalle. Prenez soin de vous.

Mes coups de… 10-2021

Bonjour, des coups de blues en pagaille, je n’ai pas pu publier ce billet dimanche.

Patricia Hitchcock, la fille unique d’Alfred Hitchcock, née le 7 juillet 1928 à Londres, a joué dans plusieurs films réalisés par son père dans les années 50 et dans des séries en particulier Alfred Hitchcock présente (10 épisodes). Elle est morte le 9 août 2021 à Thousand Oaks en Californie. RIP.

Roy Gaines, né le 12 août 1937 à Wasko au Texas, était guitarise et chanteur de blues. Sa carrière débute dans les années 50 et il a joué avec Chuck Willis, Aretha Franklin, Ray Charles et The Everly Brothers (voir ci-dessous) entre autres. Si vous avez vu The Color Purple (La couleur pourpre) réalisé par Steven Spielberg en 1985, vous avez entendu Don’t Make Me No Never Mind. Il est mort le 11 août 2021 à Los Angeles en Californie. RIP.

Tome 1 (1970-1972)

Raoul Cauvin, né le 26 septembre 1938 à Antoing (Belgique) était un scénariste de bandes dessinées. Il débute avec les séries Les tuniques bleues (j’en ai lu enfant) et Sammy. J’ai acheté les premiers tomes de Les femmes en blanc et j’ai lu quelques Pierre Tombal et Cédric (années 80). Il est mort le 19 août 2021. RIP.

Don Everly, né le 1er février 1937 à Brownie dans le Kentucky, est parti rejoindre son frère, Phil Everly (1939-2014). Tous deux formaient The Everly Brothers, un duo de country et rock’n’roll moins connu que d’autres groupes mais que j’aimais bien et qui ont influencé les Beatles, les Beach Boys, les Bee Gees et Johnny Hallyday, entre autres. N’avez-vous jamais entendu Crying in the Rain ? Don Everly est mort le 21 août 2021 à Nashville au Tennessee. RIP.

😢 Charlie Watts, né le 2 juin 1941 à Wembley (Angleterre), était le batteur des Rolling Stones (de 1963 à 2021, 58 ans de carrière !). Je vous mets ma chanson préférée des Rolling Stones, Paint it, Black (1966). Il est mort le 24 août 2021 à Londres. RIP.

😢 Jean-Paul Belmondo, né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine, était acteur de cinéma et de théâtre. Il a tourné avec les grands réalisateurs (français et européens), des films populaires, des comédies, des drames, des films d’auteurs, des films policiers avec de l’action et de l’humour… C’était mon acteur préféré lorsque j’étais enfant et adolescente. Avec des films comme Un singe en hiver (1962), Le cerveau (1969), Borsalino (1970), Le magnifique (1973), Flic ou voyou (1979), Le professionnel (1981), L’as des as (1982), Le marginal (1983) et j’en passe, et Itinéraire d’un enfant gâté (1988) qui est peut-être le seul film de Claude Lelouch que j’ai apprécié. Bébel est mort le 6 septembre 2021 à Paris. RIP.

Un coup de cœur musical mais je vous en parlerai un autre jour. En attendant, j’en profite pour vous montrer mon fond d’écran de septembre, toujours créé par mademoiselle Farfalle mais, pour une fois, ce n’est pas une illustration mais une photo.

En passant

En coup de vent… 138

Bonjour, j’espère que vous allez bien et que vous profitez des vacances – pour ceux qui sont en congés (ou retraités !) – sinon bon courage. Aujourd’hui, je me repose – avant le travail demain et samedi – et j’en avais bien besoin.

Durant l’été 2019 et l’été 2020, je vous avais parlé de 48° ici, à Valence (Drôme) et à Guilherand Granges et Saint Péray (Ardèche) mais je n’avais pas pris de photo (pressée d’arriver où j’allais !) donc j’imagine que pour vous c’était difficile à croire. Hier, j’ai vu par hasard une photo dans cet article de FranceTVinfo et je me suis dit qu’il fallait que je la montre ! Bien sûr, je donne source et infos.

Je vous souhaite une bonne fin de semaine que j’espère ensoleillée pour vous aussi (mais pas caniculaire).

Mes coups de… 9-2021

Bonsoir, des coups de blues et un coup de cœur quand même et mon fond d’écran d’août.

Coups de blues

Oh non… Jabbour Douaihy, écrivain libanais né en 1949 à Zghorta (au nord du Liban), est mort le 23 juillet 2021. J’avais beaucoup aimé Le quartier américain et la rencontre avec lui en 2016 avait été magnifique. Je suis tellement triste… RIP.

John Cornell, né le 2 février 1941 à Kalgoorlie (Australie), est mort le 23 juillet 2021. Vous ne connaissez peut-être pas son nom mais Crocodile Dundee (1986-1988), c’était lui aux commandes (scénariste, réalisateur et producteur). Toute une époque (l’Australie arrivait sur nos écrans). RIP.

Henri Vernes de son vrai nom Charles-Henri Dewisme naît le 16 octobre 1918 à Ath (Belgique). Il est le papa de Bob Morane et Bill Ballantine en 1953, toute une époque aussi… Il est mort le 25 juillet 2021 à Bruxelles. RIP.

Mo Hayder de son vrai nom Clare Dunkel, née en 1962 à Londres (Angleterre) est morte le 27 juillet 2021. Elle était autrice de romans policiers (plutôt violents), j’avais apprécié Rituel et je veux relire cette autrice. RIP.

Coup de cœur

Mourad, 14 ans, l’hôpital La Timone à Marseille, un piano, une vidéo enregistrée (à son insu) et le succès, bravo !

Et j’en profite pour vous montrer mon fond d’écran d’août, toujours créé par mademoiselle Farfalle.

En coup de vent… 137

Bonjour, cette semaine, je suis en vacances, une petite semaine seulement mais je compte bien en profiter ! Repos, lectures, concert et expo.

Cliquez sur la photo !

Mardi 20 juillet, direction le CPA (Centre du Patrimoine Arménien, j’en ai déjà parlé plusieurs fois sur ce blog) pour un concert de Fazaz. Ce duo, c’est Léo Fabre-Cartier (lotar, bendir, chant) [il est à droite sur les photos] et Guillaume Storchi (percussions, chœurs) [il est à gauche sur les photos]. Le lotar, c’est un instrument originaire du Maroc, à trois cordes, de la famille de l’oud (qui lui a quatre cordes), il est utilisé dans la musique amazigh des Berbères du Maroc. Le bendir est un instrument à percussion (un tambour) utilisé dans la musique berbère.

Cliquez sur la photo !

Plus d’infos sur le site de Léo Fabre-Cartier avec plusieurs vidéos et sur le site de Guillaume Storchi. J’ai beaucoup aimé ces deux musiciens habités par leur musique ; les chansons sont dramatiques avec un rythme lancinant qui monte en intensité, c’est poignant et nouveau pour moi qui n’écoute que quelques chanteuses qui chantent en arabe.

Je vous mets un extrait vidéo ci-dessous en espérant que vous apprécierez et je vous souhaite une bonne fin de semaine 🙂

En passant

En coup de vent… 136

Bonjour, j’espère que vous allez bien. De mon côté, je tiens le coup malgré les douleurs dans le dos et le travail qui m’épuise mais j’aurai une petite semaine de vacances la troisième semaine de juillet puis deux semaines en août.

Les notes de lectures de juin en retard seront publiées en juillet mais il est fort possible qu’il y ait moins de billets sur le blog… Ce week-end du 2 au 4 juillet, j’ai fait l’impasse sur le week-end à 1000, mais je verrai pour les suivants puisqu’il y en a tous les week-ends en juillet et en août. Je pense faire également l’impasse sur la semaine à mille pages du 5 au 11 juillet… Je lirai sûrement un peu mais pas assez pour honorer ce marathon de lecture, tant pis.

Cliquez sur la photo !

J’ai fait deux pots de confitures avec 12 abricots (des Roussillon, ils étaient gros) et je vous montre mon fond d’écran de juillet, toujours créé par mademoiselle Farfalle.

Bonne semaine et bien sûr je vous souhaite un bel été et bonnes vacances aux juillettistes.

En passant

Mes coups de… 8-2021

Bonsoir, deux coups de blues, un coup de gueule et un coup de cœur.

Coups de blues

Eric Carle naît le 25 juin 1929 à Syracuse en Italie (Sicile) de parents allemands. Il étudie les Beaux-Arts à Vienne (Autriche) puis travaille à Stuttgart (Allemagne) avant de partir à New York (États-Unis) en 1952. Illustrateur de livres jeunesse, il est connu depuis la fin des années 60. En France, ses albums sont publiés par Nathan ou Fleurus puis réédités chez Mijade dans les années 90. Entre autres, La chenille qui fait des trous (1972), La souris qui cherche un ami (1973), La petite coccinelle qui voulait se battre (1978), etc. Il meurt le 23 mai 2021 à Northampton (Massachusetts, États-Unis). RIP.

Benoît Sokal naît le 28 juin 1954 à Bruxelles (Belgique). Il étudie à l’Institut Saint-Luc à Bruxelles. Il est scénariste et dessinateur de bandes dessinées et travaille pour le mensuel franco-belge (À suivre). L’inspecteur Canardo créé en 1978 est orphelin… Il est aussi concepteur de jeux vidéo (L’Amerzone, la série Syberia). Il meurt le 28 mai 2021 à Reims (France). RIP.

Coup de gueule pour les éditions Charleston. Je ne connais pas Lucinda Riley mais cette autrice irlandaise née en février 1968 vient de mourir il y a quelques jours et beaucoup de blogueuses qui l’ont lue en parlent avec affection. Mais, de mon côté, je suis mécontente de son éditeur, Charleston, qui proposait fin mai de recevoir librement le premier tome de sa série, Les sept sœurs, en 6 parties (une chaque jour). Je me suis inscrite et j’ai reçu la 1ère partie puis la 3e mais pas la 2e donc j’ai envoyé un mail. Aucune réponse. Puis j’ai reçu la 5e partie mais pas la 4e donc j’ai envoyé un autre mail. Aucune réponse. Et je n’ai pas reçu la 6e partie. Donc je laisse tomber et je ne lirai pas Les sept sœurs. Ni d’autres titres de cet éditeur.

Coup de cœur pour la vidéo d’animation des Jeux olympiques de Tôkyô 2020 reportés en 2021. Cliquez sur ce lien pour le making of (4’12).

En passant

En coup de vent… 135

Cliquez sur la photo !

Bonjour, j’espère que vous allez bien et que vous ne m’en voulez pas parce qu’il y a moins de billets. Avec la reprise du travail en présentiel, mon rythme est totalement différent et je galère pour lire (voir le billet marathons de juin) et rédiger des billets…

Hier c’était la soirée de dépouillement du Prix La Passerelle 2021 et voici les résultats. Dites-moi si vous avez lu ces romans et ce que vous en avez pensé, déposez vos liens en commentaires même !

Cliquez sur la photo !

N° 1 = Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin (La manufacture de livres, août 2020) avec 48 votes

N° 2 = Le dit du Mistral d’Olivier Mak-Bouchard (Le Tripode, août 2020) avec 39 votes

N° 3 = La cuillère de Dany Héricourt (Liana Lévi, août 2020) avec 16 votes

N° 4 = Une république lumineuse d’Andrés Barba (Bourgois, mai 2020) avec 15 votes

N° 5 = Mauvaises herbes de Dima Abdallah (Sabine Wespieser, août 2020) avec 14 votes

N° 6 = Harpo de Fabio Viscogliosi (Actes Sud, janvier 2020) avec 4 votes

J’ai voté pour Une république lumineuse d’Andrés Barba mais j’hésitais entre 4 titres alors je suis très contente pour Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin (qui était aussi un coup de cœur pour moi) et je vous souhaite une bonne journée et un beau week-end.

PS du 9 juillet : voici le lien vers un résumé de ce Prix en vidéo (environ 12 minutes) et une rencontre avec Laurent Petitmangin est programmée pour le jeudi 7 octobre (je vous en reparlerai bien sûr).

En passant

En coup de vent… 134

Bonjour, j’espère que vous allez bien et que le week-end est ensoleillé chez vous aussi. Je voulais publier cet En coup de vent… hier soir (vendredi) mais je n’ai pas eu le temps en rentrant de l’hôpital. C’était un rendez-vous de contrôle suite à l’opération d’’il y a deux semaines (en fin de billet) et je vais bien, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de cancer, ouf ! (même s’il y a d’autres petits problèmes mais ils sont moindres par rapport à un cancer). Aujourd’hui, j’ai acheté deux petites robes mais je n’ai pas pu les essayer alors je me suis dit que si elles ne m’allaient pas si bien que ça, je les mettrais pour rester chez moi mais elles me vont très bien (elles sont en train de sécher !). J’en profite aussi pour vous montrer le joli fond d’écran de juin créé par Mademoiselle Farfalle et je vous souhaite un bon week-end.