En coup de vent…/ 61 – Lire à pleine voix #1

Le weekend du 8 et 9 juin ont eu lieu à Valence Les rencontres Lire à pleine voix #1 organisées par l’association Fréquence Lire et plein de partenaires. Je travaillais le vendredi 8 (et même jusque plus tard, voir ici) alors j’y suis allée le samedi 9 et c’était bien agréable : des auteurs, des éditeurs, des libraires, des expositions (dont une très belle expo photos, D’un regard, de Jean-Marie Hosatte), des animations, des lectures, des rencontres, la promotion du livre audio ; les organisateurs prévenaient qu’il y avait énormément de choses et que les visiteurs ne pourraient pas tout faire ! Le pays invité : le Liban ; le thème choisi : la liberté (lib lib !). Un bel après-midi dont voici quelques photos.

Mais, deux petites déceptions…

La première : lorsque je suis arrivée à son stand, Zarina Khan, auteur et philosophe d’origine russo-pakistanaise, publiée aux éditions Hozhoni, était en lecture mais ce n’était pas la peine d’y aller car ça allait se terminer et je ne l’ai pas vue réapparaître à son stand.

La deuxième : ce que les auteurs libanais (Nada Bejjani Raad, Laëtitia Eïdo et surtout Jean-Pierre Dahdah, voir photo ci-dessus) ont dit était très intéressant mais ils ont parlé trop longtemps et le conte de Jihad Darwiche a été annulé.

J’ai noté ces deux phrases de Jean-Pierre Dahdah, traducteur de Khalil Gibran : « Est-ce que l’histoire qu’on lit est vraie ? Parce que le pouvoir est dans le mot. » Il a parlé, entre autres, des Phéniciens et de l’alphabet phénicien avec les trois lettres centrales de l’alphabet qui se suivent : « klm » = la parole (en libanais, « kalame ») et du Liban qui fait le lien entre Orient et Occident (pour l’Occident, le Liban est le début de l’Orient mais pour l’Orient, le Liban est le début de l’Occident, il est donc au centre !). Il a expliqué le phénix qui renaît de ses cendres, Europe enlevée par Zeus, etc. ; et une chose surprenante sur le signe @ que nous tous avons dans notre adresse mail : la première lettre de l’alphabet phénicien est A (alef) et la dernière est T (taw) et dans le signe @ (arobase ou « at »), il y a donc ces deux lettres de l’alphabet phénicien, le début et la fin !

Voilà, j’ai passé une journée agréable, j’ai croisé pas mal de gens que je connaissais mais j’ai aussi rencontré des auteurs et des participants bien agréables.

Publicités

En coup de vent… / 59

Bonjour, j’espère que vous allez bien. Quelques infos en vrac mais tout d’abord, je suis vraiment déçue d’avoir manqué tant de choses en avril-mai : le Mois italien, le Mois japonais, un ou deux marathons de lecture, des semaines de La BD de la semaine et quelques coups de blues le dimanche… Plus grave, je n’ai pas pu terminer le Mooc Théâtre fin avril et j’ai raté le concert de Gauvain Sers dans la commune voisine 😥 mais il y a dans la vie des événements importants qui prennent toute la place pendant des semaines (vous en avez une partie ici et ici). Mon dos a supporté le déménagement mais pas les séances de déplacements et de rangements dans le nouvel appartement… Heureusement que j’ai un bon kiné ! Je n’ai gardé qu’une seule bibliothèque (vous l’apercevez ici) alors ça va être difficile de ranger tous les livres… Je fais un peu de tri évidemment et, lorsque j’aurai acheté des nouvelles bibliothèques, je vous les montrerai mais ça ne va pas être pour tout de suite car j’ai déjà acheté de nouveaux meubles pour le salon (photo ci-dessus).

Les petits plaisirs de ce weekend : un paquet reçu de Noctenbule (merci ! merci ! toujours jolis les paquets de Noctenbule !), une tarte aux myrtilles – faite et mangée avec Lee Rony – et les 5e Rencontres de la BD à la Cartoucherie (mais je vous en parlerai dans un autre billet). Je termine vite Ce qui n’est pas écrit de Rafael Reig (très bon roman) pour publier ma note de lecture avant le 31 mai dans le Mois espagnol ! Je vous souhaite une bonne nouvelle semaine (pluvieuse ici) et vous dis à tout bientôt sur nos blogs ou FB 🙂

Le résumé de Dîner avec Edward me plaît beaucoup !

En coup de vent… / 58 – MOOC Science-fiction

J’avais reçu l’info fin février et j’avais hâte de m’inscrire à ce MOOC (Massive Open Online Course) intitulé MOOC Science-fiction : explorer le futur au présent et délivré par l’Université d’Artois avec FUN MOOC et :

Anne Besson, professeur de Littérature générale et comparée à l’Université d’Artois (Arras), « spécialiste des ensembles romanesques et des constructions de mondes alternatifs, particulièrement en science-fiction, fantasy et littérature de jeunesse », auteur d’essais sur la science-fiction et la fantasy, que j’avais déjà eue pour le MOOC Fantasy (en 2015, il y a 3 ans, comme le temps passe !) ;

Simon Bréan, maître de conférences en Littérature française à la Faculté des Lettres de la Sorbonne, auteur de livres sur la science-fiction et membre du comité de rédaction de la revue en ligne ReS Futurae entre autres ;

Irène Langlet, professeur de Littérature contemporaine à l’Université de Limoges, rédactrice en chef de la revue ReS Futurae, auteur de livres et d’articles sur la science-fiction ;

Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA Paris-Saclay, enseignant à l’École polytechnique et à l’Institut d’études politiques, auteur de livres « utilisant la science-fiction comme prétexte pour pratiquer les sciences » (comme Faire des sciences avec Star Wars publié chez Le Bélial en 2017, tiens je l’ai en pdf, il faudra que je le lise !) et, depuis 2012, président du festival international annuel de science-fiction Les Utopiales (Nantes) ;

Natacha Vas-Deyres, docteur en Littérature française, agrégée de Lettres modernes, enseignante dans le secondaire et à l’Université Bordeaux-Montaigne, chercheur au sein du laboratoire CLARE (EA 4593), spécialiste de la SF française et de la SF anglo-saxonne contemporaine, auteur de livres sur la science-fiction et fondatrice de la collection SF Incognita aux Presses universitaires de Bordeaux (PUB).

Que du beau monde, des spécialistes reconnus pour 8 semaines de cours entre le 8 mai et le 26 juin 2018 avec 2 parcours (le parcours solaire et le parcours stellaire) et 15 modules : l’histoire de la science-fiction, ses genres, les médias (livres mais aussi cinéma, séries, jeux vidéo…), la SF française, etc. Passionnant !!! Si vous êtes intéressés, vous pouvez encore vous inscrire (jusqu’au 22 juin).

« Que le grand voyage commence, vers ailleurs et demain ! »

J’aime beaucoup les visuels ; ils représentent très bien la science-fiction !

Bilan au 24 juin : d’un côté, je suis ravie car j’ai tout étudié, les deux parcours (solaire et stellaire), c’est-à-dire près de 70 cours, et il y a des bibliographies conséquentes (de quoi piocher pour toute une vie de lectures !) ; j’ai eu un peu plus de mal avec la dernière partie du cours intitulée « Science et science-fiction », partie très intéressante mais je n’ai peut-être pas tout compris les formules et les calculs, cependant j’ai compris ce qu’il y avait à comprendre quant à l’impossibilité technique et énergétique de certaines choses ! D’un autre côté, je suis déçue de ne pas avoir pu rendre la production écrite finale : il fallait choisir une œuvre de SF dans une liste (de romans, films, séries…) et faire une sorte de dissertation avec certains critères à développer, j’avais prévu de prendre la série Doctor Who (pour la diversité des thèmes de SF traités selon les épisodes) mais… la date limite de dépôt du document était le 23 juin et, comme je travaille jusqu’au samedi soir, je voulais rédiger ce document aujourd’hui (dimanche 24) pour l’envoyer ce soir ou demain (j’étais persuadée que la date limite était le 26, mardi et pas le 23, hier…, zut !!!), ma note restera donc à 80/100 (j’ai fait une erreur à la deuxième question du cours « Esthétique et critique de la SF française) et le niveau atteint est Centaurien. Mais peut-être que quelqu’un a une machine à remonter le temps ? 😉

En passant

En coup de vent… / 57

Suite à mon En coup de vent… / 56, je veux vous dire que je suis de retour puisque je suis dans mon nouveau chez moi (depuis le 23 avril au soir) et que j’ai de nouveau une connexion. Un petit problème avec mon écran et avec la pièce où je voulais mettre l’ordinateur… C’est pourquoi mon bureau reste vide et que j’ai installé provisoirement l’ordinateur sur la table du salon ce qui n’est pas pratique du tout mais j’espère que le problème sera réglé rapidement ! Sur la première série de photos, vous pouvez voir la salle à manger – salon bien encombrée et sur la deuxième série de photos, la deuxième chambre qui doit me servir de bureau – bibliothèque – chambre d’amis mais… Dans cette pièce aucune prise avec la terre donc il vaut mieux que je n’y branche pas mon ordinateur (déjà que l’écran est foutu !). Quant aux bibliothèques, il y en a quatre que je ne les ai pas gardées (plus une grande étagère) et je n’aurai pas assez pour tout ranger. Heureusement j’ai quelques placards, d’ailleurs je vous montrais déjà une photo de mes DVD samedi. Comme tout a été mis n’importe comment, j’en ai pour des plombes à tout trier et ranger… Et de votre côté, je ne sais pas si vous faites un pont ou si vous travaillez mais je vous souhaite une bonne semaine, enfin ce qu’il en reste ! PS : j’avais oublié de vous dire que PatiVore a fêté ses 3 ans le 1er mai 🙂

Salle à manger – salon

Bureau – bibliothèque – chambre d’amis

En coup de vent… / 56

Simplement un petit bonjour – très ensoleillé quand même ! – pour vous dire que je suis très occupée en ce moment et que je ne serai pas présente sur le blog (peut-être jusqu’à la fin du mois). Quant à lire, je n’y pense même pas… Profitez bien, j’espère qu’il fait beau chez vous aussi 🙂 Sinon je vous mets les belles jeunes feuilles bien vertes du printemps (photos prises il y a treize jours, les feuilles ne sont déjà plus belles comme ça maintenant).

En coup de vent… / 55

Bonjour, je vous souhaite un bon weekend de Pâques en espérant qu’il est ensoleillé chez vous aussi. Tout d’abord, je remercie Noctenbule – du blog 22h05 rue des Dames – qui m’a encore envoyé un charmant paquet avec Sucre noir de Miguel Bonnefoy et plein de jolies choses 🙂 (la tasse de café et l’éclair au chocolat noir, ce sont les petits plaisirs du samedi soir après la longue semaine de travail, eh oui je ne savais pas qu’une surprise m’attendait dans ma boîte aux lettres donc j’avais prévu ma propre surprise !). Ensuite je partage avec vous deux délicieuses pâtisseries de chez Mougel Valence : à gauche Tartelette citron et basilic (fond aux amandes, crème au citron vert et basilic frais) et à droite Rose Désir (crème légère à la rose, macaron moelleux et framboises fraîches). Et enfin, je partage aussi avec vous une chouette virée au Musée de Valence pour la très belle expo temporaire de Miki Nakamura et Jean-Michel Letellier, « Le papier à l’œuvre, l’œuvre papier », dans le cadre de la Triennale d’art contemporain, expo qui dure du jeudi 29 mars au dimanche 29 avril 2018 (mais je vous en reparle peut-être avec des photos dans la rubrique Le jeudi, c’est musée, ça fait très longtemps !).

(merci à Noctenbule !)

(à gauche Tartelette citron et basilic ; à droite Rose désir)

(expo temporaire de Miki Nakamura et Jean-Michel Letellier, « Le papier à l’œuvre, l’œuvre papier »)

Et j’en profite pour vous montrer mon fonds d’écran d’avril, toujours créé par paon paon.

En coup de vent… / 54

Bonsoir, un petit billet pour vous dire que je viens de commencer le MOOC « À la découverte du théâtre classique français – 1 » sur edX avec le Professeur Georges Leforestier de la Sorbonne. Je le fais à la fois pour mon travail et à la fois par plaisir personnel. J’aurais aimé m’inscrire au MOOC « Introduction à la philosophie de Friedrich Nietzsche » sur edX également mais je sais d’expérience [lien] que je ne pourrai pas suivre deux MOOC en même temps ! D’autant plus que je suis très occupée en ce moment et je ne pourrai pas être très présente sur le blog et sur FB ces prochaines semaines mais, dès que j’aurai un peu plus de temps, je passerai et j’essaierai de publier une ou deux notes de lectures (ce sera peut-être du théâtre car il y a des œuvres à lire). Bonne semaine et à bientôt.