Dans la tête de Sherlock Holmes, 1 – L’affaire du ticket scandaleux de Cyril Lieron et Benoit Dahan

Dans la tête de Sherlock Holmes, 1 – L’affaire du ticket scandaleux de Cyril Lieron et Benoit Dahan.

Ankama, mai 2019 (réédition août 2019), 48 pages, 14,90 €, ISBN 979-10-335-0972-1.

Genres : bande dessinée française, policier.

Cyril Lieron, après avoir étudié les arts graphiques, devient coloriste. L’affaire du ticket scandaleux est sa première bande dessinée en tant que scénariste.

Benoit Dahan naît le 31 mai 1975 à Paris et il étudie les arts graphiques. Il est dessinateur et co-scénariste de L’affaire du ticket scandaleux. Il est aussi illustrateur (presse, jeunesse) et designer graphique. Du même auteur : Simon Radius psycho-investigateur (2017) avec Erwan Courbier. Plus d’infos sur http://www.benoitdahan.com/.

Novembre 1890 à Londres. Pendant que Sherlock Holmes, s’ennuyant à mourir, vit un trip sous cocaïne, le docteur Herbert Fowler est arrêté par la police : il court en pleine nuit dans l’East End, en chemise de nuit tachée et déchirée, et ne se rappelle pas de sa soirée. Au matin, un agent le conduit chez Holmes car il dit être un confrère du docteur Watson. Tous les indices que Sherlock repère, c’est du pain béni pour son cerveau en effervescence ! Or, le docteur Fowler avait reçu un billet pour un spectacle au théâtre. « Ah ? Euh… Ce ticket… Je me souviens l’avoir reçu comme cadeau de la part de l’administrateur du St Bartholomew’s Hospital, où j’exerce trois jours par semaine. » (page non numérotée).

Le dessin est superbe et les cases sont majoritairement construites en s’inspirant du cerveau de Sherlock Holmes : astucieux pour que le lecteur se sente réellement « dans la tête de Sherlock Holmes » ! Donc, le lecteur suit le fil rouge (de la pensée de Holmes) et ne se perd pas en route ! Le langage est soigné, digne de Sir Arthur Conan Doyle. « Je vous félicite Watson ! Vos observations, bien qu’en dépit du bon sens, m’inspirent !… » (page non numérotée). Il y a même des petits « jeux » pour éveiller l’esprit du lecteur au long de la lecture (comme un portrait ou un endroit en transparence) et, à l’instigation de Holmes, le lecteur pratique la déduction, la chimie (pour découvrir une drogue suggestive) et effectue une belle promenade dans Londres. Bref, L’affaire du ticket scandaleux est un très bel hommage à l’œuvre de Conan Doyle et à son personnage, Sherlock Holmes. Par contre l’affaire n’est pas résolue : il faudra attendre le tome 2 et j’espère qu’il arrivera vite !!!

Cette bande dessinée fascinante est dans la sélection du Festival d’Angoulême 2020 (sélection Fauve Polar SNCF 2020).

Et, de mon côté, je la mets dans La BD de la semaine et dans les challenges BD 2019-2020 et Polar et thriller 2019-2020. Je peux aussi la mettre dans Cette année, je (re)lis des classiques puisque les adaptations sont acceptées y compris en bande dessinée.

Plus de BD de la semaine (coups de cœur 2019) chez Noukette.

La saga d’Atlas et Axis, intégrale de Pau

La saga d’Atlas et Axis, intégrale de Pau.

Ankama, collection Étincelle, novembre 2017, 272 pages, 19,90 €, ISBN 979-1-03350-478-8. Cette série est traduite (et adaptée) de l’espagnol par Pau, Domhnall Campbell et Élise Storme.

Genres : bande dessinée espagnole, fantastique.

Pau, de son vrai nom Rodríguez Jiménez-Bravo, naît le 1er janvier 1972 à Palma de Majorque en Espagne. Plus d’infos sur son ancien blog, http://escapulanews.blogspot.com/ (en espagnol) et sur son nouveau site, https://www.escapula.com/ (octobre 2019, toujours en espagnol). Pour ceux qui ne parlent pas espagnol (comme moi !), une interview de Pau sur ActuaBD.

Le village de Kanina a été attaqué alors que les habitants préparaient la fête des chiots. Atlas et Axis étaient en forêt. Canuto, mourant, leur apprend que « Un bateau est arrivé, ils nous ont attaqué par surprise… […] Vers le nord. Ils étaient tout blancs et fort poilus. Il y avait des chiens, des loups… […] Le bateau était noir et la voile rouge… Argh ! Leurs capes… retenues par des fibules comme celle-ci… » (p. 12) avant de rendre l’âme. Erika et Raposa ne sont pas parmi les cadavres : « Ils les ont sûrement emportés. » (p. 13). Erika est la sœur d’Atlas et Axis est amoureux d’elle. Les deux chiens sont inexpérimentés mais ils se mettent vaillamment en route ! Séparé d’Axis, Atlas continue seul et rencontre Mika, une chienne dont le village a aussi été massacré par les Vikiens. Puis, après avoir retrouvé par hasard Axis, ils repartent ensemble et rencontrent Miel, une charmante ourse qui tient un bar et qui les aide à aller au nord. Plus tard, Atlas entend parler de Khimera et il réagit que c’est la légende sur laquelle Canuto menait des recherches : la légende de l’os Khimera et de la gamelle d’abondance. « On dit que celui qui la trouvera n’aura plus à se soucier de chercher de la nourriture. » (p. 80). Atlas et Axis repartent à l’aventure avec un riche savant qui veut ramener un Tarse du Sabakistan. Avec leur nouvel ami, Tuman, un chien de traîneau, ils apprennent que « Il ne faut pas abuser des animaux. » (p. 109). Lui et sa meute sont les descendants de Chienghis Khan !

Dans le monde de Pangea, il n’y a que des animaux et les personnages principaux de cette histoire sont des chiens mais le lecteur rencontre brebis, chèvres, ourse, gloutons, loups, un vieux chat sage… Et même un survivant mammouth laineux et un féroce dinosaure ! Il y a de belles couleurs et une belle ambiance, avec des rencontres et des amitiés (j’aime bien Miel, la vieille ourse).

En fin de volume, un cahier spécial avec des images et des planches exclusives car Pau a commencé ses ébauches en 1995, a arrêté son projet devant le manque d’enthousiasme des éditeurs, a travaillé comme animateur dans un hôtel à Minorque (île espagnole dans les Baléares) puis a repris son idée de projet avec les chiens pendant des années jusqu’à ce qu’il trouve un éditeur, Ankama. Cette intégrale réunit 4 tomes : tome 1, 84 pages, novembre 2011, tome 2, 84 pages, février 2013, tome 3, 64 pages, novembre 2015 et tome 4, 64 pages, septembre 2016, soit un travail colossal durant des années ! Ci-dessous, les 4 visuels pour que vous ayez une idée des personnages, des aventures et de l’ambiance.

Cette bande dessinée qui mêle légendes et histoire (destruction de la Pangea en plusieurs continents qui se séparent et apparition des humains) est une belle réussite, idéale pour les jeunes lecteurs, je veux dire les ados. Mon personnage préféré est Tundra, le mammouth laineux (qui, comme ses ancêtres disparus, a bien du mal à supporté la chaleur). Il y a des pointes d’humour (humour cabot !) et l’auteur raconte avec subtilité pourquoi la haine, la guerre et la souffrance des animaux, c’est mal.

Pour La BD de la semaine et les challenges BD 2019-2020, Contes et légendes 2019 (pour la catégorie Épiques aventures), Jeunesse Young Adult #9 et Littérature de l’imaginaire #7.

Plus de BD de la semaine chez … (lien à venir).