L’indiscrète de Marie Sizun

L’indiscrète de Marie Sizun.

In Ne quittez pas !, Arléa, collection 1er mille, janvier 2020, 248 pages, 20 €, ISBN 978-2-36308-213-8.

Genres : littérature française, nouvelle.

Marie Sizun naît en 1940, elle grandit et étudie les Lettres classiques à Paris. Elle est professeur de littérature (France, Allemagne, Belgique). De retour en France, elle publie son premier roman, Le père de la petite (Arléa, 2005) puis La femme de l’Allemand (Arléa, 2007) et une dizaine d’autres titres et reçoit plusieurs prix littéraires.

Une femme dans le métro pour la gare de Lyon observe les autres passagers. Elle avoue qu’elle est indiscrète et entend la conversation téléphonique de la femme assise en face d’elle. Eh bien, on en apprend de bonnes dans les transports en commun !

Une nouvelle courte (8 pages), surprenante, incisive, qui représente sûrement parfaitement bien les nouvelles (une quarantaine dit la 4e de couverture) de ce recueil composé de nouvelles inspirées de conversations téléphoniques entendues de façon indiscrète. Je n’avais jamais lu Marie Sizun et j’ai très envie de relire cette autrice.

Vous pouvez lire L’indiscrète librement sur Calaméo. Lue pour le Mois des nouvelles et le Projet Ombre 2021.