Taupe & Mulot (4 tomes) d’Henri Meunier et Benjamin Chaud

Taupe & Mulot d’Henri Meunier et Benjamin Chaud.

Genres : littérature française, littérature jeunesse, albums illustrés.

Henri Meunier naît en 1972 à Suresnes (en Île de France). Il étudie les arts plastiques mais travaille dans le social avant de devenir auteur et illustrateur (en 2001) de livres jeunesse (publiés chez Actes Sud Junior, Grasset, Rouergue, Thierry Magnier…). Il est auteur de la série Taupe & Mulot que Benjamin Chaud illustre.

Benjamin Chaud naît le 29 janvier 1975 à Briançon dans les Hautes-Alpes. Il étudie les arts appliqués à Paris et les arts décoratifs à Strasbourg. Il est auteur et illustrateur, principalement pour la jeunesse, Les petits Marsus, l’éléphant Pomelo (avec Ramona Bádescu), la Fée Coquillette, entre autres. Plus d’infos sur son Instagram.

La tarte aux lombrics.

Hélium, 2019, 64 pages, 12,90 €, ISBN 978-2-33012-255-3.

Le portemanteau – C’est l’automne et Taupe passe du temps avec sa fiancée mais Mulot, après avoir regardé les « feuilles qui valsent dans le vent » (p. 2), s’ennuie… Il va alors chez son ami, Taupe, mais le portemanteau est à l’extérieur de la maison et Taupe est grognon. Vous savez que les taupes n’y voient guère mais il y a des limites à ne pas dépasser !

La tarte aux lombrics – Taupe et Mulot participe à un concours de tarte aux lombrics. Taupe est un excellent cuisinier mais il est enrhumé et a perdu l’odorat et sa « vue est parfois hésitante » (p. 26) pour ne pas dire nulle ! Autant dire que les deux recettes seront exceptionnelles mais qui sera le gagnant ?

Bonne nuit, Hérisson ! – Le 15 décembre, c’est la fête chez Hérisson « avant son entrée en hibernation » (p. 42). Vous êtes prêts pour une soirée incontournable et pétillante durant laquelle « les heures virevoltent en musique » (p. 53) ?

Les beaux jours.

Hélium, 2019, 64 pages, 12,90 €, ISBN 978-2-33012-061-0.

Les peintres du jeudi – Un beau matin d’avril, Mulot invite Taupe à peindre la nature de printemps mais Taupe ne voit pas très loin… « Ne ronchonne pas, je te décrirai la vue. Ou alors tu la dessineras comme tu l’imagines. » (p. 6). Résultats… surprenants !

La partie de pêche – C’est dimanche, Taupe et Mulot vont à la pêche. « Ce sera une journée extraordinaire, exceptionnelle ! » (p. 22). Les deux amis mangeront-ils du poisson le soir ?

Amoureux ! – Taupe est amoureux et il souhaite offrir un beau bouquet. « Ici, une marguerite, là une orchidée. Un doronic jaune. Et quelques immortelles. Un bouquet absolument grandiose ! » (p. 44). Grandiose, vraiment ?

Notre part de ciel.

Hélium, 2021, 64 pages, 12,90 €, ISBN 978-2-33012-971-2.

La baignade – « Ne rien faire du tout et être heureux comme tout, c’est un art délicat. » (p. 2). Après le pique-nique, Taupe et Mulot profitent de ce bel après-midi d’été. Ils barbotent et font une sieste. Vous baigneriez-vous sans maillot ? Ah, et n’oubliez pas de prendre une photo pour immortaliser cette belle journée !

Le grand ménage – Mulot court chez Taupe avec un disque de Django Renard et du pétillant de cerise mais Taupe est en plein ménage. Le grand ménage de printemps même mais… « nous sommes en août ! » (p. 25). Alors, prêts pour le grand nettoyage ?

Le chemin du cœur – Mulot croise Taupe sur le chemin de l’étang. Taupe cherche « des cailloux pour [son] cabinet de choses ordinaires. » (p. 44). Lorsque Mulot revient de sa leçon de vélo, Taupe est toujours au même endroit à comptabiliser les cailloux et à leur donner des noms, ainsi que le lendemain et les jours suivants… Mulot est inquiet pour son ami.

Bonnet blanc et blanc bonnet.

Hélium, 2021, 64 pages, 12,90 €, ISBN 978-2-33015-345-8.

La bûche – « Dès les premiers froids, Mulot vit comme une taupe : il somnole toute la journée. » (p. 2) mais Taupe arrive chez lui, tout tonitruant. Une trompette pour réveiller son ami et un livre qu’il vient d’emprunter au bibliobus, un récit d’aventures, un chef-d’œuvre ! Taupe ne voit pas assez bien pour lire et il veut que Mulot lui lise l’histoire mais il jette le livre au feu au lieu de la bûche…

Premier flocon – Il fait froid et Taupe invite Mulot à une bataille de boules de neige mais… il n’y a pas encore de neige ! « La chance sourit aux optimistes, c’est avéré. Trois noisettes pour toi s’il neige, mise Mulot. Et je relance à six noisettes ton pari à qui gobera le premier flocon. » (p. 30). Qui sera l’heureux chanceux ?

La pétanque – Avez-vous déjà joué à la pétanque avec des boules de neige ? Non ! Alors venez rejoindre Taupe, Mulot, Musaraigne, Écureuil et Hibou pour une partie endiablée, euh enneigée ! Ah, mais vous savez que Taupe ne voit pas très bien donc par souci d’équité, « tout le monde doit se bander les yeux ! » (p. 47). C’est bon ? Alors « que la partie commence » (p. 49).

Chaque volume contient trois histoires illustrées avec Taupe et Mulot, les deux amis inséparables et bienveillants l’un envers l’autre, et parfois quelques autres personnages animaliers. Les dessins sont beaux, colorés, d’une richesse incroyable et participent à l’humour subtil du texte. Les petits et les grands vont se régaler avec ces histoires pétillantes et pleines de poésie, mais c’est sûr pas avec une tarte aux lombrics !

Pour Jeunesse young adult #11, Littérature de l’imaginaire #10, Petit Bac 2022 (catégorie Animal avec Taupe, Mulot, Lombrics et catégorie Objet avec Bonnet) et Les textes courts.

Ma folle vie de dessinateur de Benjamin Chaud

Ma folle vie de dessinateur ou comment faire son autoportrait en toutes circonstances de Benjamin Chaud.

Hélium, collection Humour, novembre 2021, 128 pages, 13,90 €, ISBN 978-2-330-15564-3.

Genres : beau livre, dessin, humour.

Benjamin Chaud naît le 29 janvier 1975 à Briançon dans les Hautes-Alpes. Il étudie les arts appliqués à Paris et les arts décoratifs à Strasbourg. Il est auteur et illustrateur, principalement pour la jeunesse, Les petits Marsus, l’éléphant Pomelo (avec Ramona Bádescu), la Fée Coquillette, entre autres. Plus d’infos sur son Instagram.

Benjamin Chaud, dessinateur consciencieux, se dessine pour « s’imaginer », « rêver », « s’accepter tel que l’on est », « sans se mettre en valeur » mais « se faire plaisir », « s’amuser follement », « gribouiller » même, « trouver sa couleur » mais « pas trop de couleur », « tenir bon », « entrer dans son dessin », « s’y fondre » même et pourquoi pas y « prendre racine » mais « dessiner toujours », « toujours dessiner », voici quelques-uns des 128 dessins / 128 autoportraits parce que Benjamin Chaud aime « n’en faire qu’à sa tête », « travailler trop tard » et boire beaucoup de café.

Après Les Romantiques, 60 classiques de la littérature en version érotique de Benjamin Chaud et Cécile Coulon et les deux expos Les Romantiques et Trait pour trait, je vous présente Ma folle vie de dessinateur qui ressemble à une petite bande dessinée pour découvrir la vie « statique » (en position assise) d’un dessinateur. C’est drôle, c’est tendre, c’est coloré, c’est inspiré, un livre artistique dont on ne se lasse pas ! Merci à Annick de me l’avoir fait lire (je l’ai déjà lu trois fois tellement j’aime les dessins).

Pour La BD de la semaine, Challenge lecture 2022 (catégorie 56, un livre que vous lisez pour la deuxième fois) et Petit Bac 2022 (catégorie Art pour Dessinateur). Plus de BD de la semaine chez Moka.