Le réseau Bombyce 1 de Cécil & Corbeyran

Le réseau Bombyce 1 – Papillons de nuit de Cécil & Corbeyran.

Les Humanoïdes Associés, 1999, réédition octobre 2010, 48 pages, 14,20 €, ISBN 978-2-7316-2306-2.

Genres : bande dessinée française, science-fiction.

Éric Corbeyran au scénario. Il naît le 14 décembre 1964 à Marseille. Il est scénariste, photographe, illustrateur. Ses œuvres sont trop nombreuses pour que je les cite : je vous laisse consulter tout ça sur Internet. Je suis en train de lire, du même auteur, Les guerres d’Albert Einstein, en feuilleton dans Robinson.

Cécil au scénario et au dessin. Il naît le 18 mai 1966 à Dax (dans les Landes). Il décide de faire de la bande dessinée à l’âge de 5 ans grâce à un album de Lucky Luke, Ma Dalton. Il étudie aux Beaux-Arts à Bordeaux et travaille dans une librairie spécialisée BD. Du même dessinateur : L’empreinte des chimères (1991).

Dans une Bordeaux rétro-futuriste. Eustache et son acolyte, Mouche, cambriolent la villa du Baron Guillaume Bernard de Harcourd. « L’une des fortunes les plus importantes de la région, comme disent les journaux ! – …Et l’une des plus convoitées, comme disent les réseaux ! ». Mais le baron rentre de voyage un jour plus tôt que prévu, pendant que les deux lascars sont à l’œuvre ! Cependant ils découvrent que des messieurs pervers voient des jeunes femmes violées et tuées grâce au cinématographe (l’ancêtre des snuff movies). Eustache pourra-t-il sauver sa bien-aimée, Zibeline ?

Les dessins sont très beaux, l’architecture est en métal et en verre. Les personnages, Eustache et Mouche, ont un côté steampunk qui me plaît beaucoup. J’ai très envie de lire la suite !

Deux autres tomes sont parus en 2010 : Monsieur Lune (tome 2) et Stigmates (tome 3). Une intégrale est parue en juin 2019.

Pour La BD de la semaine et les challenges BD et Littérature de l’imaginaire #8.

Plus de BD de la semaine chez Stéphie.

Le vent des libertaires 1/2 de Philippe Thirault et Roberto Zaghi

Le vent des libertaires, 1/2 de Philippe Thirault et Roberto Zaghi.

Les Humanoïdes Associés, août 2019, 56 pages, 14,50 €, ISBN 978-2-7316-0919-6.

Genres : bande dessinée franco-italienne, Histoire.

Philippe Thirault naît le 18 septembre 1967 à Paris mais il grandit à Amiens avant de revenir à Paris pour intégrer Sciences-Po. Il publie quelques romans à la fin des années 90 avant de se lancer dans le scénario de bande dessinée. Plus d’infos sur son site officiel.

Roberto Zaghi naît le 9 juin 1969 à Ferrare (Italie). Il fait des études techniques et suit des cours de bande dessinée. J’aime beaucoup ses dessins, précis et réalistes. Plus d’infos sur son blog.

Usine Renault, Boulogne Billancourt, février 1934. Des communistes distribuent et tracts et appellent à la grève. Mais un homme se rebiffe. « Ton syndicat et ton parti sont totalement inféodés au parti communiste de l’Union soviétique, qui a réduit en esclavage ceux qu’il prétendait affranchir. Staline et son toutou Thorez ne valent pas mieux que les fascistes. » C’est Nestor Makhno et Staline a ordonné sa mort.

Flashback. Gouliaï-Polié, sud-est de l’Ukraine, hiver 1898. Nestor, enfant, se rappelle la mort de son frère aîné, Sasha. Avec son petit frère, Vitali, ils ont froid mais il n’y a plus de bois. Il est bien loin le temps où l’Ukraine était dirigée par les Atamans élus ! Contrainte par la situation, sa mère fait adopter Nestor par la riche veuve Vynnitchenko qui n’a pas de fils.

Une bande dessinée en deux tomes librement inspirée de la vie de Nestor Ivanovitch Miknienko, né en 1888 à Gouliaï-Polié. C’est en fait, à travers cet homme et ses compagnons de route (hommes et femmes), l’histoire de la révolution ukrainienne, différente de la révolution bolchevique, plutôt anarchiste, mais les biens des riches (terres, exploitations, entreprises) étaient confisqués et redistribués selon les besoins de chacun. Je ne connaissais pas cette histoire, je veux absolument lire la suite (le tome 2 était annoncé pour le 18 mars…).

Une excellente BD historique pour La BD de la semaine, pour le challenge BD et le Mois italien (pour le dessinateur).

Plus de BD de la semaine chez Stéphie.