Le dragon de Cracovie d’Albena Ivanovitch-Lair et Gwen Keraval

[Article archivé]

Le dragon de Cracovie, conte polonais raconté par Albena Ivanovitch-Lair avec la contribution d’Annie Caldirac et illustré par Gwen Keraval, est paru aux éditions Père Castor – Flammarion dans la collection Les classiques du Père Castor en 2007 (24 pages, 3,95 €, ISBN 978-2-0812-0042-5).

Albena Ivanovitch-Lair est Bulgare. Elle est professeur de musique en Île de France. Elle a écrit plusieurs livres pour la jeunesse.

Gwen Keraval : j’ai récemment parlé de cet illustrateur sur Le philtre des nuages de Radu Bata.

Pologne, rivière Wisla. Un terrible dragon vit dans une grotte de montagne. Il terrorise les humains, du plus jeune au plus âgé, et les animaux ; pire il les dévore ! Le roi promet la main de sa fille à celui qui vaincra le dragon. Aucun homme n’arrive à le tuer… Mais, un jour, Crac, un jeune berger, se présente devant le roi. « […] tous éclatèrent de rire. – Comment ose-t-il prétendre réussir là où tant d’hommes courageux ont échoué. » (p. 12). C’est que Crac n’a pas d’armes, pas de casque et encore moins de cheval !

Ce joli conte aux couleurs chatoyantes symbolise la création de Cracovie, ville entourée de remparts. Un bel album pour découvrir la Pologne, pays de dragon : j’ai déjà lu Une vie de dragon de Joanna Olech.

Une lecture pour les challenges Animaux du monde (dragon), A reading’s week, ABC critiques 2013-2014 (lettre I), Des contes à rendre, Je lis aussi des albums et Littérature francophone.

Publicités