Le renard et l’aviateur de Luca Tortolini et Anna Forlati

Le renard et l’aviateur de Luca Tortolini et Anna Forlati.

Notari, collection L’oiseau sur le rhino, avril 2017, 44 pages, 22 €, ISBN 978-2-9701150-3-8. La volpe e l’aviatore (2017) est traduit de l’italien par Notari et Marcel Cottier.

Genres : littérature italienne, album illustré.

Luca Tortolini naît en 1980 en Italie. Il étudie les Beaux-Arts à Rome. Il vit à Macerata. Il est auteur de plusieurs albums publiés aux éditions Cambourakis, Notari et Rouergue. Plus d’infos sur sa page FB.

Anna Forlati naît en 1980 à Padoue en Italie. Elle est illustratrice. Plus d’infos sur son site (sur lequel j’ai pris l’illustration ci-dessous) et sa page FB.

J’ai reçu ce magnifique album pour le weekend de Pâques, ça m’a fait une très belle surprise et je remercie les éditions Notari !

Il fait nuit et Antoine est obligé de faire un atterrissage forcé en forêt. Un petit morceau de la carlingue blesse un renard et Antoine le soigne. « Il prit soin de moi. Il me banda la patte pendant que je faisais semblant d’être mort. »

Comme vous le voyez, le narrateur est Renard. Je trouve que ça donne une autre ampleur à l’histoire, douce, tendre.

Lorsque l’avion est réparé, Antoine repart mais il n’a pas fait attention que Renard dormait à l’intérieur. C’est une grande aventure pour Renard ! Pourra-t-il manger la poule dont il rêve ?

Les dessins sont complémentaires à l’histoire, en double page, grandioses, avec des détails d’une grande richesse (par exemple, sur la couverture, vous pouvez chercher le hibou, l’oiseau, et c’est comme ça à chaque dessin, un papillon, des baies, etc.).

L’histoire paraîtra douce aux enfants, ils se sentiront confidents de Renard devenant la mascotte de la base militaire, observant Antoine quand il écrit dans ses cahiers et menant une vie agréable malgré la nostalgie de sa forêt. Les adultes, eux, savent qui est Antoine, ce qu’il écrit dans les cahiers, et surtout ils savent qu’Antoine ne reviendra jamais de sa dernière mission… Les enfants se sentiront proches de Renard et garderont espoir au fond de leur cœur.

Ce grand album est propice à parler d’Antoine de Saint-Exupéry, de l’animal et de son milieu naturel, des relations entre l’humain et l’animal, de l’aviation aussi pourquoi pas.

Une très belle lecture que je mets bien sûr dans le Mois italien. Je vais le glisser également dans Je lis aussi des albums organisé chaque année par Sophie Hérisson.

Deux albums illustrés de Marika Maijala et Juha Virta

un-mois-un-editeurJ’ai décidé de participer à Un mois, un éditeur organisé par Sandrine du blog Yspaddaden – Tête de lecture. Le premier éditeur choisi (pour le mois d’octobre) est Cambourakis [lien] qui fête cette année ses 10 ans. Ce n’est pas un éditeur inconnu pour moi car j’ai déjà lu plusieurs bandes dessinées en particulier celles de Zeina Abirached (Liban) et de Choi Juhyun (Corée du Sud). Pour ce premier rendez-vous [lien], j’ai lu deux albums illustrés finlandais. 🙂

le-correspondant-couvLe correspondant de Marika Maijala et Juha Virta.
Cambourakis, collection Sylvia Lespiègle, janvier 2014, 32 pages, 14 €, ISBN 978-2-36624-071-9. Sylvi Kepposen : Kirjekaveri (2011) est traduit du finnois par Kirsi Kinnunen.
Mars et sa bonne neige ! Mais Sylvia est enrhumée et reste dans sa chambre avec son chien Pantoufle. Dans la maison d’en face, elle remarque un garçon assis à la fenêtre, C’est Lucas, il s’est cassé la jambe et ne peut pas promener son chien Kafka. Sylvia décide de lui envoyer une lettre par l’intermédiaire du chien ! « Le soir, à son grand étonnement, Lucas reçoit du courrier. La lettre a l’air tout à fait ordinaire, sauf que sur l’enveloppe il n’y a ni timbre ni adresse d’expéditeur. » (p. 13). Finalement la lettre n’est pas si ordinaire: c’est le début d’une histoire – une petite fille et sa jument Rose rencontre un petit garçon qui cherche le chemin de la mer bleue – que Lucas va devoir continuer.
Une jolie histoire de rencontre et d’amitié dans laquelle vous découvrirez que Rose n’est pas une jument. Les illustrations sont variées : crayons de couleurs, collages… ; les personnages sont amusants avec leur grosse tête toute ronde ; quant au décor, c’est vraiment très joli (la neige, les paysages, les chambres…). J’ai de plus beaucoup aimé le grand format de ce livre (34 cm), comme une fenêtre ou plutôt une porte ouverte sur le monde !

gare-au-loup-couvGare au loup de Marika Maijala et Juha Virta.
Cambourakis, collection Sylvia Lespiègle, janvier 2014, 32 pages, 14 €, ISBN 978-2-36624-093-1. Sylvi Kepposen : Hukkaretki (2010) est traduit du finnois par Kirsi Kinnunen.
Août, c’est les vacances ! Sylvia, sa maman et son chien Pantoufle arrivent chez Papy Enska à la campagne. Papy a un chat, Filou, et une nouvelle voisine. Sylvia fera sa connaissance demain car elle doit filer au lit « Mais au fond du jardin, dans l’obscurité, une silhouette observe la nature. Qui cela peut-il bien être? » (p. 8). Le lendemain matin, Sylvia fait la connaissance de Violette et découvre ses dessins et ses observations sur le climat. Violette croit avoir aperçu un loup. Comme pour le précédent album illustré (en fait, Le correspondant est paru après celui-ci mais je l’ai lu avant), c’est une histoire de rencontre et d’amitié, entre deux fillettes cette fois. Toujours le même genre de personnages avec de grosses têtes, ça les rend amusants et attendrissants. Le grand format est encore mieux pour cette histoire qui se déroule à la campagne et en forêt.

Quelques mots sur les deux auteurs.

Marika Maijala naît en 1974, elle vit à Helsinki. Elle étudie le cinéma, la littérature et le graphisme. Elle est graphiste et illustratrice. Plus d’infos sur son site officiel.

Juha Virta naît en 1970 à Turku. Il étudie l’anglais, l’histoire et les sciences sociales. Il est professeur d’histoire et auteur.

Il reste un album de ces deux auteurs que je n’ai pas lu mais que je lirai avec plaisir : Une longue journée paru chez Cambourakis en mai 2016.

Olivier Philipponneau, l’expo et la rencontre

Il y a une dizaine de jours, je vous parlais de sept magnifiques albums illustrés d’Olivier Philipponneau : à lire de toute urgence si vous ne connaissez pas ! Je veux aujourd’hui vous montrer la très belle exposition L’oiseau à deux becs qui dure jusqu’au 19 mars. Lors de ma rencontre avec l’auteur, j’ai fait dédicacer L’oiseau à deux becs. Un auteur fort abordable et gentil comme tout. J’en ai profité pour lui demander quelle sorte d’animal est Zébulon ! Voici sa réponse : une partie zèbre, une partie putois et une partie hérisson.

OlivierPhilipponneau1

OlivierPhilipponneau2

OlivierPhilipponneau3

Sept albums illustrés d’Olivier Philipponneau

Oiseau2becsAfficheEn prévision d’une rencontre avec Olivier Philipponneau, j’ai lu plusieurs de ses albums illustrés.

Olivier Philipponneau naît le 11 octobre 1981. Il étudie à l’ESAG (École supérieure d’arts graphiques) Penninghen à Paris et au CCA (California College of Arts) à San Francisco. Il est auteur (albums illustrés, bandes dessinées), illustrateur, graphiste et artiste (gravure sur bois).

Plus d’infos sur son blog, sur le site de l’atelier 3 œils et sur le site de la maison d’éditions associative The Hoochie Coochie (qui édite la revue de bande dessinée alternative Turkey Comix).

Oiseaux2becsL’oiseau à deux becs avec Sylvain Alzial.

MeMo, avril 2013, 32 pages, 12 €, ISBN 978-2-35289-185-7.

Un magnifique album illustré inspiré d’un conte indien traditionnel du VIe siècle. Un oiseau possède deux becs et deuxième bec va se mettre en colère car c’est toujours premier bec qui mange. Une histoire sur l’égoïsme et le partage avec des tons superbes en rouge et noir.

PerduPhilipponneauPerdu ! avec Alice Brière-Haquet.

MeMo, septembre 2011, 32 pages, 12 €, ISBN 978-2-35289-124-6.

Un album illustré comptine pour chaque jour de la semaine, inspiré du conte du Petit Poucet. Le petit personnage stylisé et rigolo retrouvera-t-il son chemin à chaque fois dans ce monde noir et vert.

123 banquise1, 2, 3 banquise avec Alice Brière-Haquet et Raphaële Enjary.

MeMo, janvier 2014, 32 pages, 12 €, ISBN 978-2-35289-215-1.

Un très joli album illustré aux couleurs de la banquise (blanc et bleu pâle) pour apprendre à compter avec un ours très grand et… très gourmand !

Un album différent :

PeintreDrapeauxLe peintre des drapeaux avec Alice Brière-Haquet.

Frimoüsse, octobre 2012, 26 pages, 17 €, ISBN 978-2-35241-144-4.

Le peintre des drapeaux est un artiste heureux : il peint un drapeau pour chaque pays et il y a de la couleur partout ! Mais un jour, une guerre éclate et le monde devient gris et sale… Un album illustré différent, plus sombre, qui fait réfléchir. Malheureusement, je crois que cet album est épuisé chez l’éditeur.

Les albums avec Zébulon

ZebulonBallonLe ballon de Zébulon avec Alice Brière-Haquet.

Auzou, février 2010, 30 pages, 13 €, ISBN 978-2-7338-1286-0.

Le ballon de Zébulon est tout rond, tout doux, tout rouge : c’est un peu son doudou. Mais le ballon s’envole et Zébulon le poursuit de nuit dans la forêt peuplée d’animaux inconnus de lui. Un superbe album noir et rouge pour affronter sa peur et se faire des amis. Malheureusement épuisé chez l’éditeur…

ZebulonPoussinZébulon et le poussin, avec Alice Brière-Haquet et Raphaële Enjary.

MeMo, octobre 2014, 40 pages, 14 €, ISBN 978-2-35289-230-4.

Un très bel album illustré cache-cache dans lequel Zébulon cherche un poussin mais les autres animaux l’envoient balader. Une histoire sur la confiance en soi et l’amitié avec de belles illustrations en jaune et noir.

ZebulonPluieZébulon et la pluie, avec Alice Brière-Haquet et Raphaële Enjary.

MeMo, février 2016, 36 pages, 14 €, ISBN 978-2-35289-281-6.

C’est le petit dernier, il vient de paraître ! Zébulon est tout mouillé, décidément il n’aime pas la pluie… Serait-il possible de l’arrêter ? Il questionne des animaux mais tous aiment la pluie et le crottent alors Zébulon rentre chez lui tout sale. Un très bel album illustré, bien bleu, pour comprendre l’utilité de la pluie.

Je suis désolée parce que j’avais noté un extrait pour chaque album mais je ne retrouve plus la feuille… Mais, sur le site des éditions MeMo, vous pouvez pour chaque album voir quelques pages. Les albums illustrés d’Olivier Philipponneau sont vraiment très beaux, inventifs, poétiques, drôles ! Ils ont chacun une couleur dominante. Les illustrations sont réalisées en gravure sur bois et imprimées en tons directs. Demain, samedi, je vais rencontrer Olivier Philipponneau et je veux lui demander quel animal est Zébulon !

Le cerf aux bois d’argent de Mani et Gabrielle Richard

[Article archivé]

Le cerf aux bois d’argent est un album illustré de Mani et Gabrielle Richard. Chemins de traverse, septembre 2011, collection L’Arche, 20 pages, 7,99 €, ISBN 978-2-313-00291-9.

Mani est l’auteur de cet ouvrage mais elle est aussi illustratrice et webdesigner.

Gabrielle Richard est l’illustratrice ; elle aime les univers étranges, merveilleux, oniriques.

Le cerf au bois d’argent est fier de ses bois, tellement fier qu’il se croit supérieur. Ses congénères ne supportent plus son arrogance et l’abandonnent dans « la forêt des illusions ». Seul, perdu au milieu de cette forêt magique, le cerf aux bois d’argent a faim, il a sommeil, il a soif mais il a trop peur car les végétaux lui disent tous qu’il perdrait ses bois s’il mangeait, s’il se reposait, s’il buvait.

Le cerf va-t-il se défaire de son orgueil et apprendre la tendresse, la chaleur fraternelle, la loyauté… ? Les dessins féeriques sont très beaux mais les couleurs psychédéliques rendent cet album un peu spécial ! J’espère que vous aimerez !

Une lecture pour les challenges Animaux du monde, Arche de Noé, Je lis aussi des albums, Petit Bac 2014 (catégorie Animal).

Vacarme de Gaëtan Dorémus

[Article archivé]

Vacarme est un album illustré de Gaëtan Dorémus paru aux éditions Notari dans la collection L’oiseau sur le rhino en avril 2014 (40 pages, 23 €, ISBN 978-2-940408-67-2).

Gaëtan Dorémus est né le 20 novembre 1976 à Lille (Nord). Il a étudié les Arts décoratifs à Strasbourg. Il a travaillé pour la presse ; il est auteur illustrateur d’albums pour la jeunesse depuis 2000. Plus d’infos sur http://gaetan.doremus.free.fr/.

Un éléphanteau en salopette bleue. Et un éléphant, ça a de grandes oreilles alors soient elles sont trop grandes et sensibles soit il y a vraiment trop de bruit partout ! La cocotte-minute, les klaxons, les voisins, la télévision… C’est TROP ! « Ce monde vraiment est trop bruyant » (p. 13).

Vacarme est un album sur le bruit et sur l’acceptation de soi (nous ne sommes pas silencieux, nous faisons du bruit, nous aussi) et des autres, sur la découverte des bruits de la nature aussi, plus calmes, plus reposants. Les dessins sont simples et colorés mais certaines illustrations sont faites avec des papiers collés. Un album original donc qui ravira les 3-6 ans et les curieux !

Une lecture pour les challenges Animaux du monde (éléphant), Arche de Noé et Je lis aussi des albums.

Le dragon de Cracovie d’Albena Ivanovitch-Lair et Gwen Keraval

[Article archivé]

Le dragon de Cracovie, conte polonais raconté par Albena Ivanovitch-Lair avec la contribution d’Annie Caldirac et illustré par Gwen Keraval, est paru aux éditions Père Castor – Flammarion dans la collection Les classiques du Père Castor en 2007 (24 pages, 3,95 €, ISBN 978-2-0812-0042-5).

Albena Ivanovitch-Lair est Bulgare. Elle est professeur de musique en Île de France. Elle a écrit plusieurs livres pour la jeunesse.

Gwen Keraval : j’ai récemment parlé de cet illustrateur sur Le philtre des nuages de Radu Bata.

Pologne, rivière Wisla. Un terrible dragon vit dans une grotte de montagne. Il terrorise les humains, du plus jeune au plus âgé, et les animaux ; pire il les dévore ! Le roi promet la main de sa fille à celui qui vaincra le dragon. Aucun homme n’arrive à le tuer… Mais, un jour, Crac, un jeune berger, se présente devant le roi. « […] tous éclatèrent de rire. – Comment ose-t-il prétendre réussir là où tant d’hommes courageux ont échoué. » (p. 12). C’est que Crac n’a pas d’armes, pas de casque et encore moins de cheval !

Ce joli conte aux couleurs chatoyantes symbolise la création de Cracovie, ville entourée de remparts. Un bel album pour découvrir la Pologne, pays de dragon : j’ai déjà lu Une vie de dragon de Joanna Olech.

Une lecture pour les challenges Animaux du monde (dragon), A reading’s week, ABC critiques 2013-2014 (lettre I), Des contes à rendre, Je lis aussi des albums et Littérature francophone.