Image

Le jeudi, c’est musée/expo #29

Je vous présente l’expo que je suis allée voir dimanche à la Maison du Gardien au Parc Jouvet (Valence) : De l’intérieur à l’extérieur (du 7 juin au 31 juillet 2021) : une rencontre aux confins de trois univers proposée par Guillermo Labastida dit Memo (artiste peintre et plasticien, c’est lui qui était présent ce jour-là), Raymond Ponson (auteur) et Jean-François Tixier (photographe).

« Leur univers tourne autour des 4 éléments : l’air, l’eau, la terre, le feu. Faire entrer à l’intérieur des ‘morceaux’ d’extérieur pour amener le public à un voyage introspectif et intime tourné vers soi, pour mieux s’ouvrir au monde qui nous entoure. Un monde végétal, minéral, animal né des 4 éléments. »

Cette exposition m’a plu par son originalité et l’inventivité des trois artistes (complémentaires). Voici quelques photos dont celle de mon œuvre préférée (ci-dessus) mais il y avait plusieurs autres œuvres qui méritent d’être vues.

Le jeudi, c’est musée/expo #27

Bonjour, à l’heure où les musées sont fermés, ce n’est pas facile de voir des expositions à part celles qui sont en ligne. Mais, jeudi dernier, je suis enfin allée à la nouvelle médiathèque de Valence et, même si j’ai été déçue car le roman que j’avais réservé et qui devait être disponible pour moi n’était pas là, j’ai été ravie de voir enfin les lieux et l’exposition. Je vous montre quelques photos et je vous donne quelques infos. La médiathèque, c’est Latour-Maubourg tout près du centre-ville de Valence, en face de l’université. C’est un beau site. L’exposition, c’est des structures métalliques de Georges Meurdra jusqu’au 14 mars (il était temps que je la vois !). Le site de Georges Meurdra et son blog. Sous mes photos, une vidéo.

Exposition Georges Meurdra à Latourg-Maubourg

Le jeudi, c’est musée/expo #26

Suite à la lecture des deux bandes dessinées, Général Leonardo 1 – Au service du Vatican et Général Leonardo 2 – Croisade vers la Terre Sainte d’Erik Svane et Dan Greenberg, j’ai pensé à voir (en ligne) l’exposition Léonard de Vinci (1452-1519) réalisée du 24 octobre 2019 au 24 février 2020 au Louvre pour l’anniversaire (500 ans) de sa mort.

Léonard est né le 15 avril 1452 à Vinci près de Florence. Ce que j’aime chez lui ? Sa curiosité, son amour de la Nature, son génie ! Sa chance ? Vivre dans l’Europe de la Renaissance ! Florence était une ville riche en pleine expansion et humaniste. Par rapport aux bandes dessinées (citées ci-dessus) dans lesquelles Leonardo se veut contre la guerre et partisan de la paix, il faisait en réalité connaître ses talents d’ingénieur militaire et dessinait des machines de guerre (ce qui peut-être ne l’empêchait pas d’être pour la paix).

Il s’est intéressé à presque tout ! La Nature, les sciences (mathématiques, anatomie, astronomie, géologie, physique…), les Arts (dessin, peinture, il a inventé la perspective !, architecture…), etc. et a écrit de nombreux codex (dont beaucoup ont malheureusement disparu…). Mais il est possible de consulter en ligne le Codex Atlanticus (en italien et en anglais). Un de ses plus grands fans était sûrement François 1er, roi de France, qui a déclaré : « Il n’y a jamais eu un autre homme né au monde qui en savait autant que Léonard. ».

Deux citations magnifiques de Léonard de Vinci. « J’ai l’intention de laisser un souvenir impérissable dans la mémoire des mortels. » (c’est fait !). « Les détails font la perfection, et la perfection n’est pas un détail. » (c’est parfait !).

Pour tout savoir sur Léonard de Vinci, son œuvre, sa mort en France (c’est pourquoi la Joconde, héritée par François 1er, est en France), visitez Beaux-Arts Léonard de Vinci (le cahier hors-série sur l’exposition est aussi visible sur Calaméo) et Le Louvre.

Le jeudi, c’est musée/expo #25

Une petite visite à Wuhan, ça vous dit ? Mais comment y aller et aussi comment ne pas attraper le virus ? En faisant une visite virtuelle ! Le Musée Provincial du Hubei ouvert en mars 1953 est en ligne [lien] et propose des centaines de pièces en particulier celles du Marquis Yi Zeng et du Prince Zhuang Liang. C’est en anglais mais c’est largement compréhensible.

Des bronzes magnifiques (statues, ornements, vaisselles, armes…), des bijoux et accessoires (en or et pierres précieuses), des objets laqués, des instruments de musique, des objets de cérémonie ; il est aussi possible d’explorer l’extérieur et l’intérieur du musée ; un panorama complet pour le plaisir des yeux et de l’intellect.

Avez-vous d’autres musées/expos en ligne à proposer ?

Le jeudi, c’est musée/expo #24

Je voudrais partager avec vous l’expo Tout est bon dans le pilon réalisée par le Cercle littéraire des Éplucheuses de livres qui a eu – à cause du confinement au printemps – deux vies à la médiathèque La Passerelle (Bourg lès Valence, Drôme) ! La première du 10 au 21 mars 2020 qui est finalement restée pour embrayer sur une deuxième du 1er au 31 octobre 2020. Une belle expo « papier » mais pas que qui a eu un vif succès et qui donne des idées pour réutiliser autrement le papier et les livres.

Le jeudi, c’est musée/expo #23

Pas évident de reprendre le chemin des musées et des expos… Mais ici, c’est une expo en plein air donc la démarche est aisée.

Chemin(s) faisant, une histoire des routes du Vercors est proposée par les Archives départementales de la Drôme à Valence du 2 juin au 19 décembre 2020.

Des traces de l’homme préhistorique à notre époque, en passant par l’Antiquité et le Moyen-Âge, les chemins et les routes dans le Vercors dont les vertigineuses routes en corniche comme les Petits-Goulets ou les Grands-Goulets. Une très belle expo avec des cartes anciennes, des photos d’archive, etc.

L’expo virtuelle est sur https://cheminsfaisant.ladrome.fr/ ; il existe un livre de 140 pages qui coûte 19 € (couverture semblable à l’affiche de l’expo) ; et ci-dessous la vidéo de présentation.

Le jeudi, c’est musée/expo #22

Le jeudi, c’est musée/expo, ça faisait longtemps ! Je ne suis pas assez régulière pour cette rubrique… Mais, aujourd’hui, jeudi donc, une bonne nouvelle :

La British Library propose une exposition en ligne (gratuite), Harry Potter : une histoire de la magie et c’est ici.

Avant d’être mise en ligne cette exposition était visible du 20 octobre 2017 au 28 février 2018 pour le 20e anniversaire de Harry Potter. Le conservateur de la British Library, Julian Harrison, explique pourquoi cette exposition était importante et comment elle a été mise en place. Vous pourrez découvrir des livres, des illustrations (de Jim Kay, entre autres), de la magie, des vidéos, les croquis et notes de J.K. Rowling, des créatures magiques (chat mais aussi hibou, phénix….), des œuvres d’art, etc.

Je n’ai pas encore tout exploré mais j’y retournerai et j’ai choisi une illustration pour accompagner ce billet (vous pouvez cliquer dessus). Allez visiter cette expo, vous aussi !

Le jeudi, c’est musée/expo #21

Du 28 janvier au 15 février, exposition Tangram d’après le livre de Sylvain Lamy et Alice Brière-Haquet à la médiathèque La Passerelle. J’ai lu le livre et j’ai vu l’expo ; par contre, je n’ai pas rencontré Sylvain Lamy car je ne travaillais pas le jour de sa venue, tant pis !

Tangram de Sylvain Lamy et Alice Brière-Haquet.

3œil, avril 2017, 32 pages, 12 €, ISBN 978-2-95577-701-5.

Genres : littérature française, album illustré.

Tang rame, il est sur une barque. Il se perd… et craque ! Que va-t-on bien pouvoir faire avec toutes ces pièces ?

Sylvain Lamy, né le 28 août 1983, est auteur, illustrateur, graphiste et typographe. Il a travaillé pour Cambourakis et Le Nouvel Attila.

Alice Brière-Haquet, née le 10 février 1979, est autrice et traductrice. Elle a, à son actif, plus de 50 albums illustrés ! Parmi eux, j’ai lu Le peintre des drapeaux (2012), Zébulon et la pluie (2016) et Le ballon de Zébulon (2017) entre autres (j’en ai parlé ici). Plus d’infos sur son blog, http://le-wonderblog.blogspot.com/.

Ci-dessous, quelques photos de l’expo :

Image

Le jeudi, c’est musée/expo #20

Dimanche, je suis allée avec une amie au musée de Valence pour visiter l’exposition temporaire Philolaos : dans l’atelier du sculpteur qui est visible du 1er décembre 2019 au 8 mars 2020.

Ce sculpteur grec est connu, ici, à Valence car il a créé en 1963 les deux châteaux d’eau du parc Jean Perdrix (photo ci-dessous à gauche), sculpture pour laquelle il a reçu le Prix du Quartier de l’Horloge récompensant la meilleure œuvre d’art urbain des années 1970 et considérée comme Patrimoine du XXe siècle.

Alors, Philolaos Tloupas, plus connu sous son (pré)nom d’artiste Philolaos, naît le 4 mars 1923 à Larissa (Grèce) et décède le 18 septembre 2010 à Orsay (région parisienne). Il étudie les Beaux-Arts à Athènes dans la deuxième moitié des années 40 puis fait son service militaire dans la deuxième moitié des années 40 et arrive à Paris au début des années 50 où il intègre l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts avec comme professeur le sculpteur Marcel Gimond, un Ardéchois (1894-1961).

Ses sculptures sont en différentes matières : métal (j’aime moins celles en inox), terre cuite, bois… mais il y a aussi dans cette expo des esquisses, des dessins, des maquettes, des tableaux-reliefs, etc.

Quelques-unes de mes photos illustrent ce billet ; j’espère que vous aimez !