Ça m’énerve donc je râle… #2

Il paraît – enfin des études scientifiques (sérieuses) montrent – que râler c’est bon pour la santé. Bon, eh bien, je suis mal barrée parce que je ne suis pas râleuse – je ne dirais pas que je ne râle jamais mais ça m’arrive vraiment rarement – donc je veux remédier à ça, hi hi, vous connaissez « mieux vaut prévenir que guérir ». Donc de temps en temps, vous m’entendrez râler !

Non seulement, les températures caniculaires sont indécentes et ce depuis des semaines, je n’en peux plus !!! Mais en plus, il y a des saloperies de bestioles !!! Ce que vous voyez, c’est le dessus de mon pied droit et c’est pareil sur les deux jambes et les bras… D’habitude je ne suis pas « bouffée » comme ça… Pitié, les bestioles, pitié !!!

Publicités

Ça m’énerve donc je râle… #1

Il paraît – enfin des études scientifiques (sérieuses) montrent – que râler c’est bon pour la santé. Bon, eh bien, je suis mal barrée parce que je ne suis pas râleuse – je ne dirais pas que je ne râle jamais mais ça m’arrive vraiment rarement – donc je veux remédier à ça, hi hi, vous connaissez « mieux vaut prévenir que guérir ». Donc de temps en temps, vous m’entendrez râler ! Dites-moi si cette nouvelle rubrique vous plaît ?

Peut-être que j’ai eu envie de créer cette nouvelle rubrique à cause du ras-le bol des klaxons, musique (débile…, c’est mon avis) à fond et hurlements une bonne partie de la nuit. Alors, oui ça m’énerve, ces épanchements de liesse populaire qui retombent comme… comme ce que vous voulez : mayonnaise, soufflé, blancs en neige, au choix, c’est l’été alors soyons fous ! En attendant, le tapage nocturne (et diurne aussi) est interdit, que ce soit la Coupe du monde de football ou d’autres événements et la législation est la même pour tout le monde et tout le temps. « On » laisse faire pour la paix sociale ? Foutaises ! Il y a des gens qui (comme moi) travaillent et qui ont besoin de dormir pour ne pas ressembler à un zombie les jours suivants au travail (déjà que je suis très fatiguée et que je supporte mal la chaleur…) et il y a des gens qui veulent dormir tout simplement sans être emmerder par un boucan infernal : des bébés et des enfants apeurés par les klaxons et les hurlements, des personnes âgées, des personnes malades, et aussi des personnes normales qui s’en fichent du foot et veulent être tranquilles. Et pour conclure, je me dis (en rapport avec un post que j’ai lu sur FB et auquel j’ai réagi), les gens ont bien sûr des hobbies, des plaisirs, des besoins de décompresser, ceux qui aiment le tennis, les séries télévisées, la Japan Expo, la sortie d’un film, le tricot, etc. (en gros, ce qui était dit dans le post FB dont je parle plus haut) mais ces gens-là ne klaxonnent pas et ne hurlent pas le jour et la nuit pour emmerder tout le monde, ils sont entre eux et ne font chier personne. Voilà, c’est dit, c’était mon premier « Ça m’énerve donc je râle… » 😉

Tag Les coulisses du critique

Un tag intéressant vu chez A Girl from Earth et qui provient à l’origine de Le chien critique (d’où le nom du tag sûrement).

Avis, critique, recension et/ou ressenti ?

Tout de suite, les grands mots ! Je ne suis pas critique littéraire, ce n’est pas mon métier. En général, j’appelle mes billets : « note de lecture » ou « chronique de lecture » et j’y donne mon avis, mon ressenti, mes impressions de lecture avec mes arguments positifs ou négatifs. Parce que mon objectif, c’est de partager et de donner envie de lire le livre (et pourquoi pas aussi s’il m’a déplu). De plus, je crois que j’ai un style de rédaction plus journalistique que littéraire (enfin c’est ce qu’on m’a déjà dit !).

Le choix du livre.

Je suis éclectique mais mes genres de prédilection sont le roman policier, la littérature de l’imaginaire (fantastique, science-fiction, fantasy), la bande dessinée y compris le manga ; j’alterne avec classiques et romans contemporains, un peu de littérature jeunesse aussi. Quant à la nationalité des auteurs, je diversifie pour découvrir mais j’aime particulièrement la littérature anglaise, russe et asiatique. Je peux choisir un livre pour son titre, sa couverture, son thème (plus que son résumé), au feeling. Évidemment je dois lire des livres pour le travail mais ça reste du plaisir quand même ; parfois je lis un livre que j’ai reçu, qu’on m’a offert, mais c’est plaisir aussi (sinon je le donne). Comme je suis bibliothécaire, je me tiens au courant de ce qui paraît et le choix de mes lectures est parfois difficile, ou plutôt je repère trop de livres que j’ai envie de lire et je sais que la majorité passera à la trappe.

Cas particulier : parfois, pas besoin de choisir, les livres viennent à toi via les SP (service de presse).

Ah ben, j’en parlais un peu à la question précédente. Avec mon ancien blog, je recevais tellement de SP (dont certains par surprise !) que je me suis sentie envahie par ces piles de livres (plus de 200 !) que je ne voulais pas lire… J’ai tout arrêté : blog, lectures (en plus j’ai déménagé deux fois en moins de deux ans alors j’ai fait du tri dans ces livres !). Avec le nouveau blog, très peu de SP, quelques-uns sur NetGalley que je lis en numérique, quelques livres que je gagne à des concours (ce qui arrive rarement mais ça peut arriver), quelques livres reçus de la part d’autres blogueurs ; dans ces cas-là, je le signale toujours, c’est la moindre des politesses.

Mettre ou ne pas mettre la quatrième de couverture ? That is the question.

Non, je ne la mets pas (les sites professionnels et les sites marchands sont là pour ça) mais il arrive, exceptionnellement, qu’une phrase (ou une citation) me plaise et que je l’intègre dans ma note de lecture (en précisant « 4e de couv »). En tout cas, je rédige mon résumé moi-même, je trouve ça plus personnel, mais ça ne me dérange pas si, sur un blog, je lis la 4e de couverture en résumé.

Prise de notes.

Pour moi, c’est indispensable, sinon comment me rappeler ce que je vais rédiger dans ma note de lecture ! En général, je prends le lieu, la date, les personnages principaux, je fais un petit topo (résumé), je note deux-trois infos importantes sans dévoiler l’intrigue, je recopie des extraits (3 ou 4, mais parfois j’aimerais en prendre plus !), je note mon ressenti, mes émotions, pourquoi la lecture me plaît (ou me déplaît), etc. Tout ça, c’est au brouillon ! Ensuite je dois rédiger au propre et ça… parfois, ça attend… des mois voire plus, car je me suis rendu compte que je ne publiais qu’environ la moitié de mes lectures sur le blog…

Rédaction.

Eh bien, j’ai déjà en partie répondu à la question précédente. Donc d’abord rédaction au brouillon, sur une feuille volante (qui me sert de marque-page) ou dans un cahier, avec les informations dites ci-dessus. Ensuite rédaction sur traitement de texte que je pourrai copier-coller dans le blog. Il arrive que ma note de lecture traîne des mois au brouillon, il arrive qu’elle ne soit jamais mise « au propre » : j’en ai retrouvé plein durant le déménagement ! Que vais-je faire de ces notes de lectures de livres lus il y a des années (il est possible que je ne me rappelle plus du livre lu…) ? La rédaction sur traitement de texte demande encore du travail car je vais chercher les infos concernant le livre (prix, nombre de pages, ISBN, traduction, etc.), le lien vers l’éditeur, des infos sur l’auteur et je regarde aussi les challenges auxquels il correspond (parfois je lis un livre spécialement pour un challenge, par exemple le Mois espagnol, et parfois je lis un livre et je regarde ensuite dans quel(s) challenge(s) il entre). Si je galère trop pour la rédaction de la note de lecture, il m’arrive de laisser tomber et ce n’est jamais publié sur mon blog.

Serré ou plutôt long ?

Tout dépend de l’intérêt du livre et de ce que j’ai à en dire mais je sais que j’ai tendance à m’étaler donc je vais dire plutôt long mais pas trop long quand même (que la note de lecture reste lisible et abordable).

Divulgâcher, moi ? Jamais !

Tout à fait ! En général, mon topo (mon petit résumé perso) raconte le début du roman, ensuite je donne des détails, des extraits, mon avis, mon ressenti. Parfois, j’ai l’impression qu’une info est importante pour donner envie de lire le livre alors je la donne et c’est souvent sous forme d’un extrait que je mets entre guillemets. Comme j’ai eu le plaisir de la découverte et du dénouement, j’aime que les futurs lecteurs aient ce même plaisir.

Ils en pensent quoi les autres blogueurs ?

Pas facile de répondre à cette question vu que beaucoup par manque de temps (et je suis la première à le faire) visitent sans plus laisser de commentaire qu’un « like » sur le blog ou sur FB. Parfois, un commentaire qui dit que la personne a déjà lu le livre et l’a aimé (ou pas) et le conseille aussi, ou que ma note de lecture a donné envie de lire le livre (ou pas), parfois un avis un peu plus approfondi ce qui est toujours plus intéressant et motivant, parfois une visite de l’auteur du livre (c’est rare mais il est bon de le signaler), mais en général il y a de moins en moins de commentaires sur les blogs et on ne sait pas si le billet a plu et a donné envie de lire…

Citation.

Oui, j’ai toujours bien aimé relever des phrases, des extraits, ça donne du corps à la note de lecture, non ? Mais, pour certains livres, j’ai envie de… tout recopier ! Comme pour Neverland de Timothée de Fombelle et en fait, ma note de lecture pour ce magnifique livre est courte !

Taguer ses billets.

Oui, toujours ! Je tague avec l’éditeur, le siècle de parution, la nationalité de l’auteur (je me dis que ça peut intéresser des lecteurs, et puis c’est pratique pour s’y retrouver, un peu comme une encyclopédie, un classement, déformation professionnelle). Et surtout je tague au genre voire au sous-genre : exemples roman policier – thriller, science-fiction – steampunk, bande dessinée – historique, etc., c’est pour moi une information cruciale ! (euh, pour vous aussi, non ?).

Noter ses lectures.

Non, je pars du principe que je ne suis pas prof et que je ne donne pas de note ! Il arrive, par exemple avec les Matchs de la rentrée littéraire de Price Minister – Rakuten, qu’il faille donner une note mais je n’ai pas participé ces deux dernières années.

Les affiliations.

Lorsque le livre entre dans un ou plusieurs challenges, je renvoie vers mon billet de présentation du challenge (qui lui même renvoie vers le lien du ou des organisateurs). Je mets toujours un lien vers l’éditeur. Mais mettre les liens de tous ceux qui ont parlé du livre, c’est un travail titanesque que je n’ai pas le temps de faire ! Quant aux liens marchands, c’est non, chacun achète dans la librairie de son choix.

La reconnaissance.

Ce n’est pas mon objectif : pendant des années, j’ai blogué de façon anonyme (avec un pseudonyme) et j’étais « connue » (sur la blogosphère littéraire) grâce à mon blog et mes challenges. Maintenant, le nombre de blogueurs a énormément augmenté et il est plus difficile de se faire connaître et suivre… Par contre, bien que je ne sois pas critique littéraire, je me sens tout à fait légitime, en tant que lectrice (je ne blogue pas en tant que bibliothécaire mais en tant que simple lectrice) de donner mes avis sur mes lectures dans ce blog qui est mon espace d’expression personnel. Je le fais par plaisir, peut-être même par passion, en tout cas pour le partage, avec sérieux et de façon naturelle et sincère, je ne demande rien et je ne me pose pas de questions sur mon impact car je sais que même mes visiteurs habituels n’ont pas toujours le temps de laisser un commentaire sur le blog (les commentaires et les « like » sont plus facilement sur FB maintenant).

Pour conclure, je dirais que j’ai toujours été dans la découverte et le partage, c’est ce qui me motive. Et j’aime me sentir libre de mes lectures même si je me mets des contraintes avec les challenges 😉

Si vous avez envie de répondre à ce tag, n’hésitez pas !

Bonne année 2018 !

Bonjour mes amis, visiteurs, lecteurs, j’espère que vous avez passé un bon Réveillon pour tourner la page 2017 et je vous souhaite une excellente année 2018 🙂 Et que voulons-nous pour cette nouvelle année ? Que des bonnes choses évidemment ! Alors, pour nous tous, ce sera le meilleur, du bonheur, de la joie, une bonne santé (ou du moins la meilleure santé possible), de belles découvertes, de belles rencontres, de belles lectures et de bonnes surprises tout au long de l’année, le meilleur je vous dis 🙂 ❤

The Christmas Tag

Vu chez Pom de Pin et chez Carrie4myself, le Christmas Tag m’a fait de l’œil 🙂

1. Ma tradition de Noël préférée ? Le fait de partager, de manger ensemble et d’offrir/recevoir des choses : le partage quoi !

2. Vrai ou faux sapin ? Je n’aime pas le fait que des milliers d’arbres soient plantés simplement pour être ensuite jetés ! Je n’aime pas le plastique non plus donc pendant de longues années, je n’ai pas fait de sapin. Mais, l’année dernière, j’ai acheté un petit sapin que j’ai montré ici et je vais sûrement le ressortir cette année 😛

3. Mon film de Noël préféré ? Un film qui m’a toujours fait beaucoup rire, c’est Le Père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré avec Anémone, Josiane Balasko, Marie-Anne Chazel, Christian Clavier, Gérard Jugnot (1982). Mais j’aime beaucoup les films d’animation comme L‘étrange Noël de Monsieur Jack (1993), Le Pôle Express (2004) ou Le drôle de Noël de Scrooge (2009).

4. Ma chanson de Noël préférée ? Je n’ai jamais pensé à ça… Je vais dire une chanson de Noël interprétée par Elvis Presley : Silent Night (8e titre, à 15’12).

5. Ma gourmandise de Noël préférée ? Le chocolat ! Mais j’en mange toute l’année 😛 Alors la bûche glacée 🙂

6. Le meilleur cadeau que j’aie jamais reçu ? Être au Japon à Noël 2008 avec toutes les magnifiques illuminations et fêter Noël avec mes amis japonais et aller au Palais impérial de Tôkyô (Kôkyo 皇居) le 23 décembre pour voir l’Empereur Akihito (j’apprends ce jour qu’il abdiquera le 30 avril 2019) et son épouse (le Palais impérial est ouvert exprès ce jour-là, ainsi que le 2 janvier). D’ailleurs, je partage cet émouvant moment avec vous puisque je vous mets une de mes photos.

7. Et le pire ? Des slips !!!

8. Le meilleur cadeau que j’ai fait ? Des (beaux) livres 🙂

9. Et le pire (flop complet) ? Ça ne m’est jamais arrivé car j’offre ce qui plaît à la personne, pas ce qui me plaît à moi, donc je ne suis jamais à côté de la plaque 😉

10. L’endroit rêvé pour passer Noël ? Un chalet de montagne (bien isolé du froid) avec mes proches et de la belle neige à l’extérieur.

11. Un souvenir d’enfance de Noël ? Être en famille tout simplement et manger de bonnes choses faites maison.

12. Les cadeaux, le 24 ou le 25 ? Quand j’étais enfant, c’était le 25 au matin ; mais ça peut être le 24 à minuit, non ?

13. Un mot (et un seul) pour décrire Noël ? Je voulais dire amour mais il est dans la réponse à la question 14 donc je dis : magique 🙂

14. Un vœu pour ce Noël ? Un vœu pieux… qui malheureusement ne se réalisera pas (comme tous les vœux ?) : amour et paix dans le monde 🙂

Je ne tague personne en particulier mais n’hésitez pas à le faire et à donner votre lien ! Bonne préparation de Noël 🙂

Mois de l’imaginaire en octobre 2017

Pour ce projet, Mois de l’imaginaire, plusieurs éditeurs français spécialisés dans la littérature de l’imaginaire organisaient de nombreux événements en France (et même à l’étranger) mais rien près de chez moi (Grenoble et Lyon ne sont pas loin mais je travaille et je ne peux pas me rendre à une rencontre en librairie en semaine…).

J’aurais voulu lire de l’imaginaire et publier des notes de lectures mais j’ai tellement de retard…

Par contre, j’ai participé au Mois des blogueurs – lecteurs de l’imaginaire organisé par Dup et Phooka, les vénérables du blog Bookenstock. Habituellement, ce sont les auteurs qui répondent aux questions des deux blogueuses dans cette rubrique « Mois de… » mais en ce mois d’octobre, elles ont donné la parole aux blogo-lecteurs, une belle quarantaine, et j’ai mis un point d’honneur à lire les réponses de tous, résultat : des blogs perdus de vue retrouvés et de nouveaux blogs à suivre ! Ma participation est ici alors si vous avez une question à me poser sur mes réponses ou sur l’imaginaire, allez-y !

2 ans et articles archivés

Bonjour, j’espère que vous passez un bon 1er mai (pour moi, comme je ne travaille pas le lundi, c’est plutôt dérangeant : pas de commissions et pas de kiné, et deux lundis de suite…).

Le blog fête aujourd’hui ses 2 ans ! Je vous remercie de me suivre, vous mes lecteurs fidèles ou occasionnels. En douze ans, la blogosphère a bien changé et il est devenu malheureusement impossible de suivre tous les blogs que j’aime… Je me contente souvent de cliquer sur « J’aime » sur les billets ou sur FB parce que je n’ai pas toujours le temps de lire et de laisser des commentaires… C’est triste mais il y a tant et tant de blogs ! Et je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas-là ; je suis même très en retard dans mes notes de lectures et la pile de livres lus et pas encore chroniqués augmente… dangereusement !

Un changement : j’ai créé la catégorie « par éditeurs » dans « Je lis » et donc mes lectures sont maintenant classées par éditeurs (pour que ça soit complet, il faudra que je reprenne les notes de lectures publiées précédemment pour y rajouter l’éditeur).

Un autre changement : je ne sais pas si vous avez remarqué mais, depuis deux ou trois semaines, « j’archive » d’anciennes notes de lectures : vous les reconnaîtrez car j’y ajoute systématiquement en haut à droite [Article archivé] et leurs dates sont antérieures au 1er mai 2015 (date de création de PatiVore). Ce qui est amusant, c’est que ces billets apparaissent sur FB et ils ont reçu quelques commentaires (c’est comme une nouvelle vie pour eux !).

Voilà, pour l’instant, je continue, à mon rythme, tranquillou et j’espère que vous appréciez toujours mes billets. Bonne continuation à tous !