En coup de vent… 98 (petit bilan 2019)

Chers amis, bonjour,

31 décembre… J’ai fait un petit bilan, coups de cœur, challenges, stats, ce qui est rare sur le blog.

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour vos visites, occasionnelles ou régulières, pour vos commentaires, vos likes sous les billets et vos partages (sur vos blogs ou sur FB) : ça me prouve que mon blog est un tant soit peu visité et apprécié et ça me donne envie de continuer (parce qu’il y a tout de même des moments de lassitude de temps en temps !).

Il s’est passé un fait surprenant le 25 décembre : en général, le blog enregistre entre 20 et 60 visites quotidiennement, ce qui me convient, (80, les meilleurs jours !) mais il y a eu un pic de 321 visites le 25 décembre (c’est énorme !) et même 98 visites le 27. Peut-être que vous étiez en congés, que vous avez décidé de faire un tour sur tous les blogs que vous aimez ou sur ceux que vous n’avez pas le temps de beaucoup visiter durant l’année… En tout cas merci beaucoup à vous, c’est vous qui faites vivre le blog avec vos visites et vos petites traces (commentaires, likes, partages qui apparaissent sous forme de bing…).

Vous ne voyez pas bien ? Cliquez sur l’image !

Mes coups de cœur 2019

Les romans de la rentrée du début d’année : 3e. À la ligne : feuillets d’usine de Joseph Ponthus, 2e. Le chien de madame Halberstadt de Stéphane Carlier et 1ers ex aequo. Ivoire de Niels Labuzan et West de Carys Davies.

Les romans de la rentrée d’automne : 3e ex aequo. Cadavre exquis d’Agustina Bazterrica et Civilizations de Laurent Binet (science-fiction), 2e. À crier dans les ruines d’Alexandra Koszelyk et 1er. Âme brisée d’Akira Mizubayashi.

Les romans policiers : 3e ex aequo. Le cri, Complot et L’île du Diable de Nicolas Beuglet, 2e. Qaanaaq : meurtres au Groënland de Mo Malø et 1er. Terminus de Tom Sweterlitsch. Il aurait dû y avoir De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic (en 2e ex aequo) mais je n’ai pas encore rédigé ma note de lecture au propre (vous pourrez donc la lire… l’année prochaine !).

Les bandes dessinées : je ne mets pas Le voyageur de Koren Shadmi car sa parution est 2017 (mais coup de cœur lu en 2019 quand même !). 3e ex aequo. La route de Tibilissi de Chauvel, Kosakowski et Lou et Haïkus de Sibérie de Jurga Vilé et Lina Itagaki, 2e. Dans la tête de Sherlock Holmes, 1 – L’affaire du ticket scandaleux de Cyril Lieron et Benoit Dahan et 1er. Le château des animaux, 1 – Miss Bengalore de Delep et Dorison (j’ai hâte de lire la suite !).

J’ai eu quelques coups de cœur en littérature jeunesse (comme Jefferson de Jean-Claude Mourlevat par exemple) et en albums illustrés mais je n’ai pas (encore) publié de notes de lectures…

En ce qui concerne les challenges 2019

J’ai lu plus que les années précédentes pour Rentrée littéraire janvier 2019 mais je n’ai pas pu publier toutes mes notes de lectures, c’est regrettable…

J’ai participé à quelques mois : américain, anglais, espagnol ou le nouveau Les feuilles allemandes avec peu de billets… (entre 1 et 4) et j’ai zappé les mois belge, Europe de l’Est (lui, je l’ai oublié !), italien, polar, québécois ainsi que le British Mysteries (oublié aussi !) ou le challenge de l’épouvante et même le challenge de l’été… (pas qu’ils ne m’intéressent pas, au contraire, mais par manque de temps).

De même, j’ai zappé le Petit Bac 2019 par manque de motivation et par manque de temps mais j’ai très envie de participer au Petit Bac 2020 (10e édition !).

Les challenges « habituels », BD, Littérature de l’imaginaire, Polar et thriller 2018-2019 (avec l’édition 2019-2020 qui a pris le relai), Summer Short Stories of SFFF (S4F3), Voisins Voisines, se sont bien passés sauf Cette année, je (re)lis des classiques #2 pour lequel j’ai revu mes prétentions à la baisse (ça arrive…) et Jeunesse Young Adult #8 que j’ai raté (ça arrive aussi…).

Quant au challenge 1 % Rentrée littéraire 2019 d’automne (10e édition !), il est encore en cours (jusqu’au 31 janvier 2020) mais j’ai déjà 13 notes de lecture soit plus du double de ce qui est préconisé !

Je vous félicite si vous avez tout lu et j’espère que ce petit bilan vous aura donné envie de continuer à visiter mon blog 😛 et de lire quelques-uns des titres cités.

Je vous souhaite un joyeux Réveillon, de belles fêtes de fin d’année et je vous donne rendez-vous… l’année prochaine, c’est-à-dire demain !

Tag Révélations !

Vu chez Ma Lecturothèque, j’ai bien aimé ce tag avec des questions différentes de celles auxquelles j’ai déjà répondu ces dernières années.

1/ As-tu déjà endommagé un livre ?

Malheureusement, oui, en le faisant tomber par terre, la tranche s’est un peu abîmée et je suis un tantinet maniaque avec les livres…

2/ As-tu déjà endommagé un livre emprunté ?

Non, je fais très attention que ce soit le livre de quelqu’un ou de la bibliothèque !

3/ Combien de temps prends-tu pour lire un livre ?

Cela dépend, si j’ai l’après-midi et un très bon livre, je peux le lire d’une traite ! Sinon, il peut traîner des jours voire quelques semaines (et je lis autre chose).

4/ Des livres que tu n’as pas finis ?

Quelques-uns. Je pense à Orange mécanique d’Anthony Burgess paru en 1962 et traduit en français en 1972 (le vocabulaire spécial m’a… énervée, pourtant j’ai aimé le film de Stanley Kubrick) et Voyage au bout de la nuit de Céline paru en 1932 (le style et les longueurs m’ont déconcertée).

5/ Des livres très populaires que tu n’as pas aimés ?

Les deux cités ci-dessus et Le petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry paru en 1943 : j’ai essayé plusieurs fois de le lire mais je n’ai jamais réussi à le terminer (il aurait d’ailleurs pu être dans la question ci-dessus) car je le trouve d’une mièvrerie accablante…

6/ Y a-t-il un livre que tu as honte d’avoir lu ?

Oui, j’en vois un… (dont j’ai rapatrié sur ce blog la chronique parue janvier 2013 sur mon ancien blog). C’est Petite table, sois mise ! d’Anne Serre paru en 2012. Je n’avais pas compris de quoi parlait ce roman lorsque je l’ai emprunté à la bibliothèque… Un livre odieux sur la pédophilie et l’inceste revendiqués comme normaux et agréables !

7/ Combien de livres possèdes-tu ?

Bon sang, des milliers !!! Plus de 5 000, c’est sûr ! Il y a les romans et les recueils de nouvelles et les essais (classiques et contemporains), les utilitaires (cuisine, etc.), les documents (en particulier historiques), les bandes dessinées et beaucoup de mangas !

8/ Lis-tu rapidement ou lentement ?

Comme je l’ai dit pour la question 3, cela dépend. Si le livre est super et que j’ai la journée devant moi, je le lis rapidement ! Mais si je manque de temps ou de motivation, je lis plus lentement et je laisse traîner le livre…

9/ Aimes-tu faire des lectures communes ?

Oui, j’aime bien mais je ne suis pas toujours synchronisée avec les lectures communes proposées ici et là…

10/ Est-ce que tu lis mieux dans ta tête ou à voix haute ?

Je lis toujours dans ma tête. Il peut arriver que je lise à voix haute, un haïku par exemple (mais, ne riez pas, cela dérange les chats !).

11/ Si tu ne pouvais posséder qu’un seul livre, ce serait lequel et pourquoi ?

Je ne sais pas… Peut-être un gros livre pour qu’il dure plus longtemps donc une intégrale (ou une encyclopédie). Par exemple l’intégrale de Jane Austen (que vous pouvez voir pour le Projet 52-2019 #10, étagère du bas) ou l’intégrale Oscar Wilde (au hasard, j’aurais pu faire d’autres choix !).

N’hésitez pas si vous voulez le faire vous aussi ! Et j’en profite pour vous montrer mon fond d’écran d’avril, Dumbo l’éléphant, toujours chez Goodie Mood.

Ça m’énerve donc je râle… #2

Il paraît – enfin des études scientifiques (sérieuses) montrent – que râler c’est bon pour la santé. Bon, eh bien, je suis mal barrée parce que je ne suis pas râleuse – je ne dirais pas que je ne râle jamais mais ça m’arrive vraiment rarement – donc je veux remédier à ça, hi hi, vous connaissez « mieux vaut prévenir que guérir ». Donc de temps en temps, vous m’entendrez râler !

Non seulement, les températures caniculaires sont indécentes et ce depuis des semaines, je n’en peux plus !!! Mais en plus, il y a des saloperies de bestioles !!! Ce que vous voyez, c’est le dessus de mon pied droit et c’est pareil sur les deux jambes et les bras… D’habitude je ne suis pas « bouffée » comme ça… Pitié, les bestioles, pitié !!!

Ça m’énerve donc je râle… #1

Il paraît – enfin des études scientifiques (sérieuses) montrent – que râler c’est bon pour la santé. Bon, eh bien, je suis mal barrée parce que je ne suis pas râleuse – je ne dirais pas que je ne râle jamais mais ça m’arrive vraiment rarement – donc je veux remédier à ça, hi hi, vous connaissez « mieux vaut prévenir que guérir ». Donc de temps en temps, vous m’entendrez râler ! Dites-moi si cette nouvelle rubrique vous plaît ?

Peut-être que j’ai eu envie de créer cette nouvelle rubrique à cause du ras-le bol des klaxons, musique (débile…, c’est mon avis) à fond et hurlements une bonne partie de la nuit. Alors, oui ça m’énerve, ces épanchements de liesse populaire qui retombent comme… comme ce que vous voulez : mayonnaise, soufflé, blancs en neige, au choix, c’est l’été alors soyons fous ! En attendant, le tapage nocturne (et diurne aussi) est interdit, que ce soit la Coupe du monde de football ou d’autres événements et la législation est la même pour tout le monde et tout le temps. « On » laisse faire pour la paix sociale ? Foutaises ! Il y a des gens qui (comme moi) travaillent et qui ont besoin de dormir pour ne pas ressembler à un zombie les jours suivants au travail (déjà que je suis très fatiguée et que je supporte mal la chaleur…) et il y a des gens qui veulent dormir tout simplement sans être emmerder par un boucan infernal : des bébés et des enfants apeurés par les klaxons et les hurlements, des personnes âgées, des personnes malades, et aussi des personnes normales qui s’en fichent du foot et veulent être tranquilles. Et pour conclure, je me dis (en rapport avec un post que j’ai lu sur FB et auquel j’ai réagi), les gens ont bien sûr des hobbies, des plaisirs, des besoins de décompresser, ceux qui aiment le tennis, les séries télévisées, la Japan Expo, la sortie d’un film, le tricot, etc. (en gros, ce qui était dit dans le post FB dont je parle plus haut) mais ces gens-là ne klaxonnent pas et ne hurlent pas le jour et la nuit pour emmerder tout le monde, ils sont entre eux et ne font chier personne. Voilà, c’est dit, c’était mon premier « Ça m’énerve donc je râle… » 😉

Tag Les coulisses du critique

Un tag intéressant vu chez A Girl from Earth et qui provient à l’origine de Le chien critique (d’où le nom du tag sûrement).

Avis, critique, recension et/ou ressenti ?

Tout de suite, les grands mots ! Je ne suis pas critique littéraire, ce n’est pas mon métier. En général, j’appelle mes billets : « note de lecture » ou « chronique de lecture » et j’y donne mon avis, mon ressenti, mes impressions de lecture avec mes arguments positifs ou négatifs. Parce que mon objectif, c’est de partager et de donner envie de lire le livre (et pourquoi pas aussi s’il m’a déplu). De plus, je crois que j’ai un style de rédaction plus journalistique que littéraire (enfin c’est ce qu’on m’a déjà dit !).

Le choix du livre.

Je suis éclectique mais mes genres de prédilection sont le roman policier, la littérature de l’imaginaire (fantastique, science-fiction, fantasy), la bande dessinée y compris le manga ; j’alterne avec classiques et romans contemporains, un peu de littérature jeunesse aussi. Quant à la nationalité des auteurs, je diversifie pour découvrir mais j’aime particulièrement la littérature anglaise, russe et asiatique. Je peux choisir un livre pour son titre, sa couverture, son thème (plus que son résumé), au feeling. Évidemment je dois lire des livres pour le travail mais ça reste du plaisir quand même ; parfois je lis un livre que j’ai reçu, qu’on m’a offert, mais c’est plaisir aussi (sinon je le donne). Comme je suis bibliothécaire, je me tiens au courant de ce qui paraît et le choix de mes lectures est parfois difficile, ou plutôt je repère trop de livres que j’ai envie de lire et je sais que la majorité passera à la trappe.

Cas particulier : parfois, pas besoin de choisir, les livres viennent à toi via les SP (service de presse).

Ah ben, j’en parlais un peu à la question précédente. Avec mon ancien blog, je recevais tellement de SP (dont certains par surprise !) que je me suis sentie envahie par ces piles de livres (plus de 200 !) que je ne voulais pas lire… J’ai tout arrêté : blog, lectures (en plus j’ai déménagé deux fois en moins de deux ans alors j’ai fait du tri dans ces livres !). Avec le nouveau blog, très peu de SP, quelques-uns sur NetGalley que je lis en numérique, quelques livres que je gagne à des concours (ce qui arrive rarement mais ça peut arriver), quelques livres reçus de la part d’autres blogueurs ; dans ces cas-là, je le signale toujours, c’est la moindre des politesses.

Mettre ou ne pas mettre la quatrième de couverture ? That is the question.

Non, je ne la mets pas (les sites professionnels et les sites marchands sont là pour ça) mais il arrive, exceptionnellement, qu’une phrase (ou une citation) me plaise et que je l’intègre dans ma note de lecture (en précisant « 4e de couv »). En tout cas, je rédige mon résumé moi-même, je trouve ça plus personnel, mais ça ne me dérange pas si, sur un blog, je lis la 4e de couverture en résumé.

Prise de notes.

Pour moi, c’est indispensable, sinon comment me rappeler ce que je vais rédiger dans ma note de lecture ! En général, je prends le lieu, la date, les personnages principaux, je fais un petit topo (résumé), je note deux-trois infos importantes sans dévoiler l’intrigue, je recopie des extraits (3 ou 4, mais parfois j’aimerais en prendre plus !), je note mon ressenti, mes émotions, pourquoi la lecture me plaît (ou me déplaît), etc. Tout ça, c’est au brouillon ! Ensuite je dois rédiger au propre et ça… parfois, ça attend… des mois voire plus, car je me suis rendu compte que je ne publiais qu’environ la moitié de mes lectures sur le blog…

Rédaction.

Eh bien, j’ai déjà en partie répondu à la question précédente. Donc d’abord rédaction au brouillon, sur une feuille volante (qui me sert de marque-page) ou dans un cahier, avec les informations dites ci-dessus. Ensuite rédaction sur traitement de texte que je pourrai copier-coller dans le blog. Il arrive que ma note de lecture traîne des mois au brouillon, il arrive qu’elle ne soit jamais mise « au propre » : j’en ai retrouvé plein durant le déménagement ! Que vais-je faire de ces notes de lectures de livres lus il y a des années (il est possible que je ne me rappelle plus du livre lu…) ? La rédaction sur traitement de texte demande encore du travail car je vais chercher les infos concernant le livre (prix, nombre de pages, ISBN, traduction, etc.), le lien vers l’éditeur, des infos sur l’auteur et je regarde aussi les challenges auxquels il correspond (parfois je lis un livre spécialement pour un challenge, par exemple le Mois espagnol, et parfois je lis un livre et je regarde ensuite dans quel(s) challenge(s) il entre). Si je galère trop pour la rédaction de la note de lecture, il m’arrive de laisser tomber et ce n’est jamais publié sur mon blog.

Serré ou plutôt long ?

Tout dépend de l’intérêt du livre et de ce que j’ai à en dire mais je sais que j’ai tendance à m’étaler donc je vais dire plutôt long mais pas trop long quand même (que la note de lecture reste lisible et abordable).

Divulgâcher, moi ? Jamais !

Tout à fait ! En général, mon topo (mon petit résumé perso) raconte le début du roman, ensuite je donne des détails, des extraits, mon avis, mon ressenti. Parfois, j’ai l’impression qu’une info est importante pour donner envie de lire le livre alors je la donne et c’est souvent sous forme d’un extrait que je mets entre guillemets. Comme j’ai eu le plaisir de la découverte et du dénouement, j’aime que les futurs lecteurs aient ce même plaisir.

Ils en pensent quoi les autres blogueurs ?

Pas facile de répondre à cette question vu que beaucoup par manque de temps (et je suis la première à le faire) visitent sans plus laisser de commentaire qu’un « like » sur le blog ou sur FB. Parfois, un commentaire qui dit que la personne a déjà lu le livre et l’a aimé (ou pas) et le conseille aussi, ou que ma note de lecture a donné envie de lire le livre (ou pas), parfois un avis un peu plus approfondi ce qui est toujours plus intéressant et motivant, parfois une visite de l’auteur du livre (c’est rare mais il est bon de le signaler), mais en général il y a de moins en moins de commentaires sur les blogs et on ne sait pas si le billet a plu et a donné envie de lire…

Citation.

Oui, j’ai toujours bien aimé relever des phrases, des extraits, ça donne du corps à la note de lecture, non ? Mais, pour certains livres, j’ai envie de… tout recopier ! Comme pour Neverland de Timothée de Fombelle et en fait, ma note de lecture pour ce magnifique livre est courte !

Taguer ses billets.

Oui, toujours ! Je tague avec l’éditeur, le siècle de parution, la nationalité de l’auteur (je me dis que ça peut intéresser des lecteurs, et puis c’est pratique pour s’y retrouver, un peu comme une encyclopédie, un classement, déformation professionnelle). Et surtout je tague au genre voire au sous-genre : exemples roman policier – thriller, science-fiction – steampunk, bande dessinée – historique, etc., c’est pour moi une information cruciale ! (euh, pour vous aussi, non ?).

Noter ses lectures.

Non, je pars du principe que je ne suis pas prof et que je ne donne pas de note ! Il arrive, par exemple avec les Matchs de la rentrée littéraire de Price Minister – Rakuten, qu’il faille donner une note mais je n’ai pas participé ces deux dernières années.

Les affiliations.

Lorsque le livre entre dans un ou plusieurs challenges, je renvoie vers mon billet de présentation du challenge (qui lui même renvoie vers le lien du ou des organisateurs). Je mets toujours un lien vers l’éditeur. Mais mettre les liens de tous ceux qui ont parlé du livre, c’est un travail titanesque que je n’ai pas le temps de faire ! Quant aux liens marchands, c’est non, chacun achète dans la librairie de son choix.

La reconnaissance.

Ce n’est pas mon objectif : pendant des années, j’ai blogué de façon anonyme (avec un pseudonyme) et j’étais « connue » (sur la blogosphère littéraire) grâce à mon blog et mes challenges. Maintenant, le nombre de blogueurs a énormément augmenté et il est plus difficile de se faire connaître et suivre… Par contre, bien que je ne sois pas critique littéraire, je me sens tout à fait légitime, en tant que lectrice (je ne blogue pas en tant que bibliothécaire mais en tant que simple lectrice) de donner mes avis sur mes lectures dans ce blog qui est mon espace d’expression personnel. Je le fais par plaisir, peut-être même par passion, en tout cas pour le partage, avec sérieux et de façon naturelle et sincère, je ne demande rien et je ne me pose pas de questions sur mon impact car je sais que même mes visiteurs habituels n’ont pas toujours le temps de laisser un commentaire sur le blog (les commentaires et les « like » sont plus facilement sur FB maintenant).

Pour conclure, je dirais que j’ai toujours été dans la découverte et le partage, c’est ce qui me motive. Et j’aime me sentir libre de mes lectures même si je me mets des contraintes avec les challenges 😉

Si vous avez envie de répondre à ce tag, n’hésitez pas !