Challenge Cottagecore de MissyCornish

Alors, je vous explique, le blog de MissyCornish – Art de lire – fête ses 12 ans et elle a créé son premier challenge, le Challenge Cottagecore, le 29 avril pour durer du 1er mai au 30 septembre 2021.

Je vous avoue que c’est la première fois que je m’inscris à un challenge en craignant de ne pas le réussir, c’est que MissyCornish a fait fort ! Mais n’est-ce pas là, finalement, un véritable challenge pour moi ?

Déjà, je ne savais pas ce qu’était le cottagecore (jamais ni entendu ni vu ce mot) mais voici ce qu’elle nous en dit : « ‘Le Cottagecore est l’art de mettre en scène une version romancée (et très idéalisée) de la vie agreste (avec le bon angle et le bon filtre)’. Pour ce qui est du domaine littéraire, c’est avant tout une sous-catégorie qui invite le lecteur à célébrer la nature dans tous ses états. L’ambiance enchanteresse et bucolique d’Anne de Green Gables donne parfaitement le ton de ce nouveau genre qui tire principalement son inspiration des ambiances champêtres du XIXe siècle. »

MissyCornish nous invite donc à « aborder la lecture avec optimisme » et nous dit que « L’objectif principal est de découvrir des lectures réconfortantes (pouvant aussi être parfois mélancoliques) afin de renouer avec les petits plaisirs de la vie. Ce challenge fait ainsi avant tout l’éloge de la nature. […] ».

Elle a créé 5 catégories :

1. The cottagecore lifestyle – Magazines, documentaires autour du jardinage, couture, cuisine, ambiances cocooning…

2. Retour aux sources – Des histoires qui se déroulent en pleine campagne, dans la forêt, (peut-être loin de la civilisation). Exemples : Loin de la foule déchaînée ou Les forestiers de Thomas Hardy, La petite maison dans la prairie de Laura Ingalls Wilder, etc.

3. Les propriétés et jardins dissimulés – Secrets de familles, sagas familiales à la campagne dans un cottage ou manoir. Exemples : Le jardin secret de F. H. Burnett, Les brumes de Riverton de Kate Morton, etc.

4. Rêveries au bord de l’eau – Des histoires qui se déroulent au bord de la mer, d’un étang, d’un marais tout en conservant une ambiance champêtre et romantique. Exemples : Les dames de la côte de Nina Companeez, Le blé en herbe de Colette, Le chant des écrevisses de Delia Owens, etc.

5. Contes et légendes campagnards – Des éditions illustrées telles que les Mythes des Léprechauns (légendes irlandaises) ou les histoires pour enfants de Beatrix Potter.

Eh bien, j’ai déposé un commentaire lundi en fin d’après-midi pour dire à MissyCornish que je réfléchissais… Tu parles, j’ai rédigé mon billet de présentation dans la foulée et jamais billet de présentation n’a été aussi long ! Ce qui permet de caser les 4 logos, mouah ah ah ! Mais ce n’est pas tout, pour infos supplémentaires avec conditions de validation (ben non, je n’ai pas tout dévoilé), lectures communes (chaque fin de mois), très beaux logos et inscription, allez chez MissyCornish + le groupe FB que j’ai rejoint dès lundi soir. Comment ça, je suis incorrigible, mais non simplement optimiste, c’est bien ce que demande MissyCornish, non ?

Mes billets pour ce challenge

1. Le dernier loup de László Krasznahorkai (Cambourakis, 2019, Hongrie) pour la catégorie 2, retour aux sources, puisque l’Estrémadure est une région hors du monde, isolée, sauvage, montagneuse

Semaine à mille pages – mai 2021

Le Week-end à 1000 à peine terminé, que voici la Semaine à mille pages du Petit Pingouin Vert, elle dure du lundi 3 au dimanche 9 mai (à minuit). Infos et inscription sur le groupe FB.

Mes lectures pour ce marathon

Lundi 3 mai : Fantômes et samouraïs – Hanshichi mène l’enquête à Edo d’OKAMOTO Kidô (Picquier poche, 2007, 464 pages), pour l’instant je n’ai lu que 3 histoires soit 110 pages.

Mardi 4 mai : je continue Fantômes et samouraïs – Hanshichi mène l’enquête à Edo d’OKAMOTO Kidô (Picquier poche, 2007, 464 pages), j’ai lu 2 histoires soit 68 pages.

Je ne lis pas ce livre très vite parce que ce n’est pas un roman alors je fais des pauses entre chaque histoire, et puis je rédige ma note de lecture en même temps que la lecture. Demain, je lirai autre chose avant de reprendre ce recueil de nouvelles.

Mercredi 5 mai : Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler de Luis Sepúlveda (Métailié, 2012, 126 pages), 126 pages.

Jeudi 6 mai : Le dernier loup de László Krasznahorkai (Cambouraki, 2019, 80 pages), 80 pages.

Vendredi 7 mai : je reprends Fantômes et samouraïs – Hanshichi mène l’enquête à Edo d’OKAMOTO Kidô (Picquier poche, 2007, 464 pages), j’ai lu 4 histoires soit 126 pages.

Samedi 8 mai : eh bien, je n’ai pas lu… J’avais besoin de repos et de temps pour regarder quelques épisodes de séries en replay.

Dimanche 9 mai : Robogenesis de Daniel H Wilson (OutreFleuve, 2017, 496 pages), 496 pages.

Total : 4 livres et 1006 pages.

Mois espagnol et Mois italien – mai 2021

Comme chaque année, en mai, c’est le Mois espagnol et sud américain chez Sharon et le Mois italien chez Martine. 7e édition pour les deux challenges.

Mes précédents « Mois espagnol » : 2015 (+ bilan), 2016, 2017, 2018, 2019, 2020. Direction l’Espagne et l’Amérique du Sud ! Infos, logo et inscription chez Sharon + le groupe FB.

Mes précédents « Mois italien » : 2015, 2017, 2020. Cette année, Martine fixe l’objectif de se balader dans les 20 régions d’Italie. Infos, logos et inscription chez Martine.

Mes billets pour le Mois espagnol

1. Le dernier loup de László Krasznahorkai (Cambourakis, 2019), l’auteur est Hongrois mais l’histoire se déroule en Estrémadure, une région peu connue d’Espagne

Mes billets pour le Mois italien

1. Le petit loup de papier de Céline Person et Francesca Dafne Vignaga (Circonflexe, 2018), l’illustratrice de ce bel album illustré est Italienne

Week-end à 1000 du 30 avril au 2 mai 2021

Après la Semaine à lire d’avril, c’est le tour du Week-end à 1000 organisé par Lili bouquine + le groupe FB. Il dure du vendredi 30 avril au dimanche 2 mai.

Mes lectures durant ce marathon

Vendredi 30 avril (à partir de 19 heures) : La légende de Songoku d’Osamu Tezuka (Delcourt, 2007, tome 1 = 320 pages), 320 pages.

Samedi 1er mai : La légende de Songoku d’Osamu Tezuka (Delcourt, 2007, tome 2 = 320 pages, tome 3 = 288 pages), 608 pages.

Dimanche 2 mai : La légende de Songoku d’Osamu Tezuka (Delcourt, 2008, tome 4 = 288 pages), 288 pages.

Total : 4 livres et 1216 pages.

Les classiques c’est fantastique ! #2

Une année bien remplie avec Les classiques c’est fantastique ! : j’ai raté le premier rendez-vous, celui d’avril 2020 sur Zola, je n’avais pas fait attention à ce challenge… Ensuite, j’ai honoré chaque thème mensuel avec une ou plusieurs notes de lectures (soit 11 thèmes et 17 billets). Et de nombreuses découvertes chez les participantes occasionnelles ou fidèles.

Moka annonce la suite : Les classiques c’est fantastique ! #2. Les deux consignes principales sont toujours de ne pas divulguer notre lecture et de publier notre billet le dernier lundi du mois, avec possibilité de publier aussi les jours suivants durant la dernière semaine du mois.

E. Ridgway / S. Jarnot / C. Heitmann / S. Casado / Y. Bryksenkova / M. Murphy / A. Bentley / D. Levin / E. Ponzi / A. Graux / T. Pericoli

Infos, nouveau logo (plus un nouveau logo thématique chaque mois, ouah !) et inscription chez Moka + (c’est tout nouveau) le groupe FB.

Mon billet chronique spéciale pour fêter la première année du challenge est sur « Classiques chéris » pour Les classiques c’est fantastique.

Les prochains thèmes

Mai : l’invitation au voyage (récits de voyages réels ou imaginaires, voire métaphoriques, romans de l’ailleurs…) avec

Juin : le tour des livres de Jules Verne (exploration de l’œuvre de l’écrivain) avec

Juillet : on dirait le Sud (littérature italienne, portugaise, espagnole, du bassin méditerranéen…) avec

Août : de l’écrit à l’écran en passant par les cases (romans classiques aussi adaptés en BD ou au cinéma) avec

Septembre : et moi et moi et moi ! (les plumes trempées dans le nombril, place à l’autobiographie) avec

Octobre : sacrées femmes, illustres autrices ! (une semaine 100 % autrices) avec

Novembre : quand l’histoire raconte l’Histoire… (les événements historiques vus à travers le prisme de la littérature) avec

Décembre : élémentaire mon cher Watson ! (les classiques policiers, romans noirs) avec

Janvier 2022 : chroniques des gros(ses) dégueulasses (auteurs, autrices, œuvres controversées et ou censurées) avec

Février : les bijoux indiscrets (les classiques de la littérature érotique) avec

Mars : Marguerite VS Marguerite (Duras VS Yourcenar) avec

Avril : les enfants du siècle (œuvre(s) d’un siècle de votre choix à l’honneur) avec

Lire en thème 2021

Hylyirio l’a annoncé le 12 avril, le challenge Lire en thème est de retour ! J’avais participé en 2019 et en 2020 avant qu’il ne s’arrête. Quelques changements pour l’édition 2021. Déjà, un nouveau logo. Ensuite, chaque premier du mois, Hylyirio donnera un thème principal (exemple, un livre d’un auteur belge) qu’il faudra absolument suivre et deux thèmes secondaires (exemples, un livre d’un auteur belge avec une femme sur la couverture et un livre d’un auteur belge avec un prénom dans le titre) qui eux seront facultatifs. Il y a un système de points mais je ne vais pas m’en occuper, je vais simplement lire et publier une note de lecture lorsque j’aurai ce qu’il faut par rapport au thème.

Infos, logo et inscription chez Hylyirio + le groupe FB de son blog.

Les thèmes pour ce challenge

Mai 2021 : thème principal = une couverture majoritairement rouge, 1er thème secondaire = un livre d’horreur, 2e thème secondaire = un auto-édité, note de lecture à publier avant le 31 mai.

Challenge coréen #2

Une très bonne nouvelle alors que le Challenge coréen s’est terminé hier : Cristie crée le Challenge coréen #2 qui dure du 21 avril 2021 au 21 avril 2022. Bien sûr, je rempile car j’ai encore beaucoup de littérature coréenne et de manhwas à lire et j’ai très envie de (re)voir des films coréens à défaut de dramas (séries coréennes, beaucoup sont historiques ou dramatiques) malheureusement pas diffusés en France.

Logo, infos et inscription chez Cristie.

Le challenge commence pour tous avec la catégorie Débutant, c’est-à-dire un billet (autre que le billet de présentation) et ensuite les paliers augmentent de 5 en 5 :
Palier 1 = j’ai atteint 5 billets, je deviens Visiteur,
Palier 2 = j’ai atteint 10 billets, je deviens Voyageur,
Palier 3 = j’ai atteint 15 billets, je deviens Explorateur,
Palier 4 = j’ai atteint 20 billets, je deviens Amoureux,
Palier 5 = j’ai atteint 25 billets, je deviens Passionné.

Mes billets pour ce challenge

1. Mémoires du masque (3 tomes) de Kim Jung-Han (Asuka, 2004-2005, Corée du Sud)

Semaine à lire – avril 2021

En plus du Read-a-thon Un mois au Japon qui dure le week-end, c’est la Semaine à lire qui dure du vendredi 16 au vendredi 23 avril 2021. Plus d’infos sur le groupe FB.

Mes lectures durant ce marathon

Vendredi 16 avril (après 21 heures) : un roman hongrois qui se déroule au Japon, que j’ai découvert grâce à Rachel et qui – vous allez voir – a un titre à rallonge ! Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau de László Krasznahorkai (Cambourakis, 2010, 192 pages), 192 pages.

Samedi 17 avril : Magus of the Library de Mitsu Izumi (Ki-oon, tome 1 = 242 pages, tome 2 = 256 pages, tome 3 = 304 pages), 802 pages.

Dimanche 18 avril : Magus of the Library de Mitsu Izumi (Ki-oon, tome 4 = 232 pages) et L’homme qui marche de Jirô Taniguchi (Casterman, 1995, 144 pages), 376 pages.

Lundi 19 avril : le lundi, c’est toujours un peu compliqué, commissions, ménage, kiné, je n’ai pas lu…

Mardi 20 avril : Big Girls de Jason Howard (404 éditions, 2021, 295 pages), 295 pages. Je précise que l’éditeur annonce 144 pages pour l’édition papier mais je l’ai lu en numérique et il y avait bien 295 pages (j’ai fait une impression écran pour vous montrer, c’est en bas à gauche).

Mercredi 21 avril : L’impossible dimanche de Marek Hłasko (Cynara, 1988, 128 pages), 128 pages.

Jeudi 22 avril : j’ai dû sortir et c’est toujours un peu compliqué (attendre les bus…) et le soir j’ai regardé les 4 premiers épisodes de Salamandre sur Arte donc je n’ai pas lu…

Vendredi 23 avril : Mémoires du masque de Kim Jung-Han (Asuka, 2004-2005, tome 1 = 192 pages, tome 2 = 192 pages, tome 3 = 176 pages soit au total 560 pages), 560 pages. Attention, j’ai rédigé ma note de lecture en lisant mais le lien ne sera valide que le mercredi 28 avril à 7 heures.

Total : 11 livres (dont 8 BD) et 2353 pages.

Read-a-thon du Mois au Japon 2021

Ce week-end, c’est le Read-a-thon de Un mois au Japon – avril 2021. Ce marathon de lecture dure le samedi 17 et le dimanche 18 avril mais je vais commencer de lire ce soir (parce que la Semaine à lire commence ce soir à 19 heures). Quant aux organisatrices, Hilde et Lou, elles ont commencé un journal de bord dès lundi 12 avril, ce que je n’ai pas fait car je n’ai pas lu de japonais.

Mes lectures pour ce Read-a-thon

Vendredi 16 avril (après 21 heures) : je vais lire un roman hongrois mais qui se déroule au Japon, que j’ai découvert grâce à Rachel et qui – vous allez voir – a un titre à rallonge ! Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau de László Krasznahorkai (Cambourakis, 2010, 192 pages), 192 pages.

Ensuite, je veux lire des mangas ce week-end.

Samedi 17 avril : Magus of the Library de Mitsu Izumi (Ki-oon, tome 1 = 242 pages, tome 2 = 256 pages, tome 3 = 304 pages), total = 802 pages.

Dimanche 18 avril : Magus of the Library de Mitsu Izumi (Ki-oon, tome 4 = 232 pages) et L’homme qui marche de Jirô Taniguchi (Casterman, 1995, 144 pages), 376 pages.

Total : 6 livres et 1370 pages.

Ce marathon est terminé mais la Semaine à lire – avril 2021 continue jusqu’à vendredi minuit.

Challenge nordique avec Marjorie

Marjorie – du blog Chroniques littéraires – a créé ce Challenge nordique en mars 2014 et il est devenu perpétuel. Mais il se perd un peu dans la blogosphère surchargée alors Marjorie lui donne un petit coup de fouet en ce début d’année pour le relancer et propose un nouveau logo (ci-contre).

Comme j’ai fait un beau score lors du Décembre nordique 2020 (10 billets), j’ai bien envie de m’inscrire à ce Challenge nordique : lectures (romans, BD, mangas, livres audios, romans graphiques…), culture, films, séries, recettes, voyages…

Infos, inscription et logo chez Marjorie + le groupe FB dont je suis en fait membre depuis janvier 2017 (c’est sûrement pour ça que je pensais déjà participer à ce challenge).

J’ai fait des petites recherches pour comprendre la différence entre nordique et scandinave… Alors Skandinavien est un mot commun aux Danois, Norvégiens et Suédois. Donc au niveau linguistique, la Scandinavie, c’est le Danemark, la Norvège et la Suède, plus les îles Féroé qui est un archipel danois. Mais, « pays nordiques » (Norden en danois, norvégien et suédois) a été créé car, géographiquement, la Finlande et l’Islande sont aussi au nord de l’Europe.

Sont donc concernés par ce challenge : le Danemark (et son archipel des îles Féroé), la Norvège, la Suède auxquels se rajoutent l’Islande, la Finlande (et sa province autonome d’Åland) ainsi que le Groënland (pour son patrimoine historique et culturel scandinave et ses relations étroites avec les pays cités plus haut, d’autant plus qu’il est rattaché au Danemark).

Mes billets pour ce challenge

1.  La gouvernante suédoise de Marie Sizun (Arléa, 2016, France) – > Suède