Avec Galleane, c’est lundi, que lisez-vous ? [485]

En 2015-2016, j’ai quelquefois participé à ce rendez-vous (237, 240, 248, 254, 262, 276) et puis avec le Throwback Thursday livresque – qui est pourtant un autre jour ! – (2017, 2018), j’ai zappé C’est lundi, que lisez-vous ? C’est dommage parce que c’est un événement bloguesque hebdomadaire sympa qui permet de découvrir des titres, des blogs et que je vois passer tous les lundis sur des blogs que je suis ! Mais ce qui me désole, ce sont tous les livres que j’ai lus et dont je n’ai pas publié les notes de lecture…

Mais, bon, I’m back et septième participation donc à cet événement qui en est à sa… 485e édition, déjà ! avec toujours les mêmes instructions toutes simples : il suffit de dire ce qu’on a lu, ce qu’on est en train de lire et ce qu’on va lire. Il est organisé par Galleane du Blog de Galleane qui a pris la relève de Mallou (qui s’était inspirée de « It’s Monday, what are you reading ? » de Book Journey).

Ce que j’ai lu : Pays provisoire de Fanny Tonnelier chez Alma, joli premier roman d’une dame de 72 ans, comme quoi il n’y a pas d’âge pour écrire un premier roman !

Ce que je lis : Ce qui n’est pas écrit de Rafael Reig, un polar espagnol chez Métailié Noir pour le Mois espagnol #4 et pour le Défi littéraire de Madame lit (en mai, c’est la littérature espagnole qui est mise à l’honneur sur la blogosphère).

Ce que je vais lire : Transport d’Yves Flank, un premier roman chez L’Antilope et/ou À la poursuite de l’Atlantide – Une aventure de Wilde et Chase d’Andy McDermott, un thriller chez Bragelonne. Si j’ai le temps car il faut que je continue le MOOC Science-fiction 😉

Et vous, que lisez-vous ? Bonne semaine – ensoleillée j’espère – et à une prochaine fois !

Publicités

Throwback Thursday livresque 2018-12

Pour ce jeudi 22 mars, le thème du Throwback Thursday livresque 2018 est « printemps ou jardinage ». Je ne fais pas de jardinage, je n’ai pas la main verte… mais j’ai pensé à ce très beau roman, Les jonquilles de Green Park de Jérôme Attal : il commence à l’automne 1940 et continue en hiver mais, et c’est très important par rapport au titre, les personnages – Mila et Tommy – se demandent s’ils seront encore en vie pour voir refleurir les jonquilles de Green Park au printemps prochain. Le printemps est tout un symbole d’espoir et de renaissance. Vous pouvez voir les autres participations chez BettieRose. Bonne fin de semaine et bon weekend (je ne pense pas être très présente…).

Un billet que je mets aussi dans le Défi 52 semaines 2018 puisque le thème de cette semaine est « printemps » et je rajoute une photo perso 😉

Le printemps avec ses premières feuilles vertes qui symbolisent le renouveau de la Nature.

Défi 52 semaines 2018 #11

Le 11e thème du Défi 52 semaines 2018 de Girl kissed by fire est transport.

Un thème idéal pour présenter Transport d’Yves Flank paru aux éditions de l’Antilope en août 2017, malheureusement le premier roman de ce Parisien vivant près de Montpellier n’était pas disponible à la bibliothèque et je n’ai pas pu l’emprunter pour le lire… Je vous en reparlerai donc plus tard, j’espère que vous n’êtes pas trop déçus.

En attendant, je vous montre mon transport préféré en photo : voyager en Shinkansen, le train à grande vitesse au Japon, un pur bonheur (les Shinkansen arrivent toujours à l’heure, s’arrêtent à l’endroit précis où les passagers de tel wagon doivent monter, repartent toujours à l’heure, sont très propres, silencieux et agréables, un pur bonheur je vous dis !) et puis être sur le quai de la gare et entendre « mamonaku », un de mes mots japonais préférés 🙂 間もなく電車が参ります. (Mamonaku densha ga maririmasu, c’est-à-dire Bientôt le train va arriver / entrer en gare), ah… J’en profite pour vous montrer un autre moyen de transport japonais, rapide, l’avion, ici sur l’aéroport de Haneda à Tôkyô.

Bonne fin de semaine.

Shinkansen à la gare de Tôkyô (Japon)

Avion de la JAL (Japan Air Lines) à l’aéroport de Haneda à Tôkyô (Japon)

Throwback Thursday livresque 2018-11

Pour ce jeudi 15 mars, le thème du Throwback Thursday livresque 2018 est « famille ». Je pensais ne rien avoir pour ce thème – la famille n’étant pas mon sujet de lecture préféré – mais je me suis finalement rappelée de Une famille normale de Garance Meillon, un premier roman paru en janvier 2016 qui m’avait surprise. À noter que le deuxième roman de Garance Meillon, La douleur fantôme, vient de paraître chez Fayard (le 7 mars).

Vous pouvez voir les autres participations chez BettieRose. Bonne fin de semaine.

Throwback Thursday livresque 2018-10

Pour ce jeudi 8 mars, le thème du Throwback Thursday livresque 2018 est « in the city » et je veux vous présenter L’heure des fous de Nicolas Lebel, un excellent premier roman, polar dans lequel la ville de Paris a une grande place.

J’espère que vous appréciez aussi le beau logo de BettieRose qui est vraiment très douée.

Throwback Thursday livresque 2018-9

Pour ce jeudi 1er mars, le thème du Throwback Thursday livresque 2018 est « animal de compagnie » alors je vais encore vous parler de… chat ! Parce qu’avec Mon chat en vrac d’Archie Kimpton, un roman anglais fantastique plutôt jeunesse, vous allez bien rire et ça va vous faire du bien !

Et comme d’habitude le logo de BettieRose est magnifique 🙂

Throwback Thursday livresque 2018-8

Pour ce jeudi 22 février, le thème du Throwback Thursday livresque 2018 est « addiction » et je pensais ne rien avoir mais… Si ! Je vous propose l’excellent premier roman Le renversement des pôles de Nathalie Côte paru en août 2015 chez Flammarion. Accro au chocolat ou au Pepito, accro à l’aquabike ou aux plaisirs d’Internet (a bourse en ligne, entre autres), voici deux couples que tout sépare sauf leurs obsessions et leurs addictions ! À propos de l’addiction, je voudrais aussi vous partager cet extrait que j’avais apprécié dans Feed de Mira Grant paru en octobre 2012 chez Bragelonne : « Nous sommes une nation habituée à vivre dans la peur, la voilà la vérité. Si je veux être honnête avec vous, mais aussi avec moi-même, ça ne concerne pas uniquement notre nation, et il ne s’agit pas réellement d’une habitude. Ça concerne le monde entier, et c’est une addiction. Les gens sont accros à la peur. La peur justifie tout. La peur nous fournit une excuse toute trouvée pour renoncer à nos libertés, l’une après l’autre, au point de trouver normal qu’on nous suive à la trace et que le moindre de nos mouvements soit enregistré dans une dizaine de bases de données auxquelles monsieur tout-le-monde n’aura jamais accès. La peur crée, définit et façonne notre univers, et sans elle, la plupart d’entre nous se sentiraient perdus. Nos ancêtres rêvaient d’un monde sans frontières, alors que nous passons notre temps à en imaginer de nouvelles, autour de nos maisons, de nos enfants, et de nous-mêmes. Nous limitons notre potentiel, jour après jour, au nom d’un idéal de sécurité que nous n’atteignons jamais. Nous avons pris un monde riche de possibilités et l’avons appauvri. Et maintenant, vous vous sentez en sécurité ? Extrait d’Âmes sensibles s’abstenir, blog de Georgia Mason, le 6 avril 2040. » (p. 336).