Throwback Thursday livresque #55

Nouvelle participation pour le Throwback Thursday livresque de Bettie Rose.

Je suis de nouveau en retard pour ce thème du jeudi 2 novembre, « Je n’aimais pas la couverture et pourtant…», mais il faut absolument que j’y présente Le livre que je ne voulais pas écrire d’Erwan Lahrer, bon sang ce que je trouve la couverture moche, mais ce livre dont la majorité dise « Le livre que je ne voulais pas lire » est justement à lire absolument !!!

Publicités

Throwback Thursday livresque #51

Nouvelle participation pour le Throwback Thursday livresque de Bettie Rose.

Je suis désolée car j’ai laissé passé quelques thèmes et je suis en retard pour ce thème du jeudi 5 octobre, « C’est la guerre ! », que je ne voulais pas laisser passer car il faut absolument que je remette en lumière un de mes coups de cœur lus en 2016 : Le promeneur d’Alep de Niroz Malek, un auteur syrien qui continue de vivre à Alep malgré la guerre, les bombes et la désolation.

La BD de la semaine 2017

Longtemps, j’ai suivi La BD de la semaine sans participer, et puis je me suis dit que vu le nombre peu élevé (niveau catastrophique) de bandes dessinées sur le blog, le fait de participer à cet événement hebdomadaire allait me motiver. Bien m’en a pris ! Voici mes liens pour ces derniers mois 2017 (mes goûts sont diversifiés en bande dessinée donc vous trouverez un peu de tout, des classiques, des récentes, des franco-belges, des auteurs d’autres nationalités, un peu de comics, des mangas, chez des éditeurs différents, et de tous les genres, aventure, fantastique, humour, roman graphique, etc.) et le lien vers le groupe FB que j’ai rejoint fin août.

1. Conduite interdite de Chloé Wary (Steinkis, 2017)

2. Astérix chez les Pictes de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad (Les éditions Albert René, 2013)

3. Au pays des mollahs de Hamid-Reza Vassaf (Même pas mal, 2011)

4. Madame, l’année du chat de Nancy Peña (La boîte à bulles, 2015)

5. Le journal des chats de Junji Itô (Delcourt / Tonkam, 2015)

Throwback Thursday livresque #47

Nouvelle participation pour le Throwback Thursday livresque de Bettie Rose.

Le thème de ce jeudi 7 septembre, avec la rentrée scolaire, est « Un livre qu’on devrait faire lire à l’école ». Je pensais ne pas participer cette semaine et je m’apprêtais à déposer un lien chez BettieRose pour expliquer pourquoi : l’école, c’est vaste, maternelle, primaire, collège, lycée ? J’aimerais proposer un livre qui éveille les consciences comme 1984 de George Orwell mais il ne convient pas aux plus jeunes et… Tout à coup, j’ai pensé que j’avais lu récemment un super roman qui parle d’expérience scientifique – sur des animaux 😥 – et des relations – de l’évolution des relations – entre les humains et les animaux (devenus plus intelligents et communicatifs). C’est L’éveil – stade 1 de Jean-Baptiste de Panafieu (avec sa suite L’éveil – stade 2 de Jean-Baptiste de Panafieu). L’auteur est un spécialiste du monde des animaux (agrégé en sciences naturelles, en génétique, biologiste, docteur en océanologie biologique, auteur et documentariste) et il sait de quoi il parle à tel point que cette fiction semble tellement réelle !

Throwback Thursday livresque #46

Nouvelle participation pour le Throwback Thursday livresque de Bettie Rose, avec de nouveau un chouette logo.

Le thème de ce jeudi 31 août est « Du bruit pour rien (un livre que tout le monde a aimé mais pas moi) ». Il est difficile de dire que tout le monde a aimé car, comme on le sait, rien ne peut plaire à tout le monde et il y en a toujours quelques-uns – voire plusieurs – à ne pas aimer et à le dire, et c’est tant mieux, ça fait avancer le Schmil… bon sang comment ça s’écrit ? Le Schmilblick !

Récemment, j’ai lu deux premiers romans de la rentrée littéraire (du début d’année) dans le cadre des 68 premières fois – 2017 et ces romans ont bien plu à plusieurs des participants mais pas à moi… À tel point que j’ai du mal à rédiger mes notes de lectures… Que finalement je vous livre ici !

De la bombe de Clarisse Gorokhoff paru chez Gallimard, collection Blanche, en mai 2017 (272 pages, ISBN 978-2-07272-385-8).

Ophélie, une Française de 25 ans qui vit en Turquie, dépose une bombe à l’Hôtel Four Seasons Bosphorus. « Le monde sera une donnée inconnue, un horizon frémissant. » (p. 11). Une bombe artisanale fabriquée par son amie, Derya, une jeune femme kurde dont le frère a été arrêté par la police turque. « Je vais me coucher sans somnifère, on verra bien dans quel monde je me réveillerai. » (p. 57). Ce roman, c’est de la bombe à ce que j’ai pu lire sur des blogs et sur FB… Ah bon ?! Je dirais que c’est un roman insipide, sans queue ni tête, qui se termine en road movie invraisemblable avec le cadavre de l’homme qu’elle a aimé dans la voiture… Qu’a voulu (dé)montrer l’auteur ? Parce que là, la morale de ce récit est que, en Turquie, il est possible de tout faire sans être ennuyé par la police, ou si peu, il reste toujours la fuite ! En plus il y a une histoire incompréhensible avec un bébé mouette et un chat (p. 229-231) : laissons la mouette et le chat à Luis Sepúlveda, s’il vous plaît ! Un roman qui m’a profondément ennuyée, que je me suis forcée à lire jusqu’au bout malgré ses presque 300 pages et que je ne conseille pas du tout : si vous êtes intéressés par la Turquie, lisez plutôt de la littérature turque !

Le cœur à l’aiguille de Claire Gondor paru chez Buchet-Chastel, collection Qui vive, en mai 2017 (96 pages, 10 €, ISBN 978-2-283-03054-7).

Leïla coud sa robe de mariage, une robe constituée des lettres de son fiancé, Dan, « parti au loin ». « Concentrée sur son ouvrage, les yeux rivés sur la pointe de l’aiguille, Leïla s’apaisait enfin. Ses pensées cessaient de s’éparpiller à tous vents. Aiguille, fil, papier, il suffisait de se laisser bercer par la cadence de ses gestes vifs. « (p 13). « Cinquante-six carrés blancs éparpillés sur le guéridon. Cinquante-six bouts de papier barrés de quelques signes. Cinquante-six lettres, à peine, plutôt des haïkus de lettres : une phrase ou deux, une signature, un baiser – les lettres de Dan, plus précieuses que tout. » (p. 19). « La boîte à chaussures qui avait contenu toutes les lettres de Dan se vidait lentement. » (p. 34). Oui, ben, la lecture n’avance pas non plus… ! Que c’est lent, que c’est barbant, heureusement qu’il y a peu de pages ! À chaque lettre, un souvenir, une sensation, une odeur, la fête foraine, l’enfance, leur rencontre, une histoire du pays que sa tante Fawzia racontait (ah oui, Leïla vit en France mais sa famille est originaire d’Afghanistan) avec le thé noir, « amer et rugueux » (p. 58). Ça aurait pu être beau, mais non… « De coudre le chagrin. » (p. 43). C’est moi qui suit chagrin avec ce roman, si pauvre, que beaucoup de lecteurs ont qualifié de sensible, émouvant, délicat, merveilleux, en veux-tu en voilà ! L’auteur donne plein de petits détails inutiles et ne dit rien en fait, elle reste muette sur tellement de choses… Dan est-il un militaire parti se faire tuer dans un pays en guerre ? A-t-il rejoint le camp islamiste pour s’aligner sur la religion d’origine de sa fiancée et ne jamais revenir ? Un livre qui ne dit rien n’apporte rien ; je suis donc passée complètement à côté de la délicatesse présumée de ce roman cousu de fil blanc !

Bien que non appréciés, ces romans vont quand même dans les 68 premières fois – 2017 et le challenge Défi Premier roman.

Throwback Thursday livresque #45

Encore une participation pour le Throwback Thursday livresque de Bettie Rose. Rien que pour les logos hebdomadaires, ça vaut le coup de participer !

Le thème de ce jeudi 24 août est « J’aurais voulu une autre fin (un livre dont l’issue ne vous a pas plu) ». Je ne pensais pas participer cette semaine parce qu’en général je respecte les choix des auteurs. Mais je participe quand même avec un livre qui m’a peinée : pauvre chien 😥 il ne méritait pas ça… C’est Denise au Ventoux de Michel Jullien.

Throwback Thursday livresque

Grâce à Audrey du blog Light and smell, je découvre le Throwback Thursday livresque créé en octobre 2016 par Bettie Rose du blog Bettie Rose Books que je connais peu. Le Throwback Thursday livresque est un « retour de livre » hebdomadaire qui se fait le jeudi sur un thème choisi par Bettie Rose (vous pouvez consulter les archives) pour partager une lecture (une seule, ancienne ou récente).

Il est trop tard pour que je participe une première fois, au thème d’hier, le jeudi 13 (Douce France), et je ne sais pas si je vais participer chaque semaine mais je trouve l’idée sympa ! Infos, logos, thèmes sur Bettie Rose Books.

Août 2017

# 43 le jeudi 10 : Continent (un livre d’un autre continent que le nôtre)

# 44 le jeudi 17 : Le livre le plus marquant de vos lectures 2016

# 45 le jeudi 24 : J’aurais voulu une autre fin (un livre dont l’issue ne vous a pas plu)

# 46 le jeudi 31 : Du bruit pour rien (un livre que tout le monde a aimé mais pas vous)

Septembre 2017

# 47 le jeudi 7 : Un livre qu’on devrait faire lire à l’école

Octobre 2017

# 51 le jeudi 5 : C’est la guerre ! (guerre ou conflits, disputes, etc.)

Novembre 2017

# 55 le jeudi 2 : Je n’aimais pas la couverture et pourtant…

 

Je rajouterai les liens pour les thèmes auxquels je participerai, donc à suivre…