Tag abécédaire vu chez Marlabis

Nota : je me suis connectée jeudi, j’ai répondu à un mail et… plantage, plus de wifi, donc je n’ai pas pu programmer les billets que j’avais prévus pour vendredi (celui-ci donc qui est publié avec un jour de retard) et celui de samedi (qui est publié dans la journée au lieu du matin). Vous m’en voyez désolée, et surtout j’espère que je n’aurai plus de problème avec l’ordi (qui se fait vieux…).

Un tag amusant et facile vue chez Marlabis en début de semaine, je me suis laissée tenter et ce tag peut être corsé avec des consignes genre que des noms communs ou que des noms propres. En fait, j’ai décidé d’y répondre avec seulement des fruits (ou des baies) que j’aime, je vais voir si c’est possible (oui, j’ai réussi mais j’ai dû parfois utiliser le nom scientifique, dans ces cas-là il est en italique, en fait il y en a 5 sur 26 lettres).

A comme abricot : j’aime beaucoup ce fruit et j’en fais souvent de la confiture mais cette année il n’y en a pas eu beaucoup.

B comme banane : j’en mange une pratiquement tous les matins au petit-déjeuner.

C comme citron : le matin, à jeun, je presse un demi-citron dans une tasse et je verse de l’eau chaude dessus, je le bois et ensuite je mange la banane.

D comme datte : je les aime plutôt fraîches que séchées.

E comme épine-vinette : c’est apparemment le seul fruit en e, qui se consomme en infusion ou en épice mais je n’en ai jamais vu.

F comme framboise : un de mes fruits préférés (mais j’aime aussi la figue).

G comme groseille : ah, j’allais cueillir des groseilles lorsque j’étais enfant, tartes et confiture (gelée plutôt), miam.

H comme hylocereus undatus ou pitaya ou fruit du dragon : je n’en ai consommé que dans des jus de fruits mélangé avec du citron (spécialité d’Amérique centrale).

I comme icaque : c’est un fruit exotique, petit et rose, mais je ne suis jamais allée aux Antilles et je n’en ai jamais goûté.

J comme jujube : je n’en ai jamais consommé tel quel mais dans des gâteaux asiatiques (chinois) ou orientaux.

K comme kiwi : je l’aime vert ou jaune et avec ses petits pépins.

L comme litchi : j’aime bien mais parfois ils ont un goût… pharmaceutique (je pense que c’est lorsqu’ils sont trop mûrs).

M comme mandarine : un de mes fruits préférés, je m’en régale tout l’hiver.

N comme noix : j’aime toutes les noix et les fruits secs.

O comme orange : très bonne à consommer en fruit, en jus, en tarte, en confiture.

P comme poire : j’aime lorsqu’elles ne sont pas trop dures, en compote ou en tarte (hum… poire amandine).

Q comme quenette : mais je n’ai jamais goûté ce fruit qui ressemble à un petit citron vert.

R comme raisin : blanc, rouge, français ou italien, c’est bon et dans une bonne bouteille de vin aussi (avec modération bien sûr).

S comme sureau : j’en ai déjà consommé en infusion, c’est bon au goût et bon pour la santé.

T comme tomate : idéale froide (apéritif, salades) ou chaude (tartes salées, tian, sauces…).

U comme ugni molinae ou goyage du Chili : un petit fruit rouge dont le goût ressemble à celui de la fraise, je serais curieuse d’y goûter.

V comme vaccinium corymbosum ou myrtille : j’aime beaucoup, en fruit, en tarte, en confiture.

W comme wampi : je suis sûre que j’aimerais cette petite agrume mais on ne la trouve qu’en Asie du Sud-Est.

X comme ximenia americana ou citron de mer : je n’ai jamais goûté ce fruit (qui porte mal son nom puisqu’on ne le trouve pas en Amérique mais en Afrique) mais j’aimerais bien (j’ai lu qu’en infusion, c’est très bon pour l’estomac).

Y comme yuzu : ah, que j’aime ce fruit japonais (et coréen) mais on n’en trouve pas ici (j’en ai parlé ici).

Z comme ziziphus mauritiana ou pomme-surette est un fruit tropical que j’aimerais bien goûter.

J’espère que vous aimez ce tag avec les fruits, je pourrai le refaire avec une autre thématique (et vous aussi d’ailleurs !) si vous avez des idées.

ABC… K – Seoul de A à Z de Seutépanie Lapointe

ABC… K – Seoul de A à Z de Seutépanie Lapointe.

Seusolo, août 2015, 64 pages, 12 €, ISBN 978-2-95538-770-2.

Genre : abécédaire franco-coréen.

Stéphanie Lapointe naît à Agincourt (près de Nancy), elle a 38 ans, elle est graphiste depuis plus de 15 ans (études en publicité, graphisme et multimédia). Elle découvre le Japon et surtout la Corée du Sud en 2010 : elle y a voyagé, elle y a habité, elle y a travaillé et bien sûr elle parle le coréen.

ABC… K – Seoul de A à Z est un abécédaire illustré. Il y a 26 lettres dans l’alphabet occidental et Stéphanie Lapointe propose deux mots par lettres (qui sont à chaque fois mis en opposition mais avec un lien entre eux) soit 52 mots (coréens ou français). À noter que, « pour respecter le nom coréen, Seoul est écrit sans accent » (ça me fait bizarre quand même !).

Immergée dans le pays, la langue et la culture coréennes, graphiste de surcroît, Stéphanie Lapointe était (par)faite pour écrire et dessiner ce beau livre qui nous apprend tellement de choses sur la Corée du Sud et sur Seoul !

Mes mots préférés : bibimbap, kimchi (bon j’avoue, c’est de la nourriture !) et hanbok (le vêtement traditionnel coréen). Tout comme au Japon, il y a en Corée du Sud un continuel va et vient entre traditionnel et modernité.

Une info surprenante : s’il y a des bars à chats en Corée du Sud (comme au Japon), il y a aussi des cafés avec des moutons qu’il est possible de caresser (p. 8) !

ABC… K – Seoul de A à Z est le premier livre publié par Seusolo, une petite maison d’éditions créée par Stéphanie Lapointe. Il est aussi le seul ! Mais il existe en français et en anglais et il y a aussi quelques cartes postales.

Durant le précédent Challenge coréen, Bidib et Lee Rony avaient lu et apprécié ce livre.

Un truc marrant : dans l’exemplaire que j’ai, je viens de retrouver les deux tickets de poste car j’avais envoyé deux exemplaires (sûrement aux blogueurs ci-dessus) mais je ne sais pas si ensuite, ils ont circulé (photo ci-contre).

Un billet pour le Challenge coréen bien sûr et Petit Bac 2020 (pour la catégorie Lieu avec Seoul évidemment).