Les Arts dessinés #3

Je vous avais montré Les Arts dessinés #1 ici et j’avais chroniqué le contenu ici. Je n’ai pas eu l’occasion de lire le #2 (ah, il est sorti en mars…) mais le #3 oui : juillet-septembre 2018, 162 pages, 14,95 €. Retrouvez les infos sur le site et sur la page FB.

Après la lecture du numéro 1, je disais que la revue était trop occidentale, que ça manquait d’artistes asiatiques, etc. Eh bien ce numéro 3 propose un beau dossier Kazuo Kamimura avec de superbes illustrations du mangaka de gekiga mais le dossier est trop court : 8 pages seulement… En même temps, le reste de la revue est tout aussi beau, diversifié, pointu. De nombreuses pages d’actus, illustrations, bandes dessinées, jeunesse, graphisme, beaux-arts : les PàL et le budget ne disent pas merci !

Je prends note des deux livres illustrés de James Thurber, La dernière fleur et Ma chienne de vie aux éditions Wombat (ici et ici) et de l’intrigant Le coup du lapin et autres et autres histoires extravagantes de Didier Paquignon aux éditions Le Tripode (ici et vidéo ci-dessous). Je ne connaissais pas le magazine Kiblind qui est aussi une maison d’éditions et un atelier, et vous, vous connaissiez ?

J’ai particulièrement aimé les images de Jason Roberts pour le jeu Gorogoa, (ici et vidéo ci-dessous) les illustrations de Sergio Toppi, auteur de bandes dessinées publiées aux éditions Mosquito (ici), les illustrations de Tom Tirabosco sur les péchés capitaux (sublime noir et blanc) et les deux dossiers sur les affiches (celles exposées à Genève et celles d’Emmanuel Excoffier alias Exem).

En conclusion, une très belle revue, à la fois classe et irrévérencieuse ; un peu chère : 14,95 (le premier numéro coûtait 12 €) mais il y a de quoi lire tout l’été !

Une lecture pour les challenges BD, La BD de la semaine, Un max de BD en 2018 en ce qui concerne la bande dessinée et le Challenge de l’été 2018.

Publicités
Image

Projet 52-2018 #26

Pour cette vingt-sixième semaine du Projet 52-2018 de Ma, première moitié de l’année passée… déjà !, le thème est bulle : j’ai pensé à des bulles de savon mais ce n’est pas évident à prendre en photo comme ça chez soi… Alors, voici des bulles un peu spéciales : j’ai photographié cette œuvre de Jean-Michel Letellier en avril lors de l’exposition Papier ; l’œuvre s’appelle en fait « Lunes, Planètes et Hublot » (2016, cellulose de mûrier et pigments). Je vous souhaite un bon weekend et, si vous voulez participer à ce projet photographique, allez voir Ma.

Origami d’Ekaterina Lukasheva

C’est avec émerveillement que je découvre les œuvres en origami de la Moscovite Ekaterina Lukasheva. Moi qui aime cet art japonais mais qui ai bien du mal – avec mes gros doigts 😛 – à plier un papier pour avoir une simple cocotte ! Elle a déjà publié plusieurs livres. Infos sur son site, photos sur son Intagram (avec photos de son chat et du Japon) et vidéos sur sa chaîne YT.

Voici la vidéo où elle présente un de ces livres :

Et une autre, pour le plaisir, dans laquelle on voit en accéléré, 2 minutes, un travail de plus de 40 minutes :

Alors, aimez-vous ? Y arrivez-vous ?

Image

Projet 52-2018 #19 et Défi 52 semaines 2018 #19

Pour cette dix-neuvième semaine du Projet 52-2018 de Ma, le thème est artisanal. Il y a depuis quelques années, à Valence, en novembre, un salon art et artisanat et j’y ai pris cette photo. Pour moi, artisanat égale objet utile et/ou décoratif qui est aussi œuvre d’art. Comme le thème du Défi 52 semaines 2018 est fleur, je veux vous inviter à découvrir les œuvres florales de cet artisan fleuriste, meilleur ouvrier de France (que je ne connais pas personnellement au cas où vous vous demanderiez) sur son site, http://www.jeanlouisamice.com/. Alors, qu’en pensez-vous ? Je vous souhaite un excellent weekend et, si vous voulez participer à ce projet photographique, allez vite voir Ma !

Image

Défi 52 semaines 2018 #17 et 18

Pour la même raison que j’ai pris du retard dans le Projet 52-2018 #17 et 18, j’ai manqué les rendez-vous pour le Défi 52 semaines 2018 de Girl kissed by fire. Le thème de la semaine dernière était or et le thème de cette semaine est ville. Comme j’ai peu de temps et beaucoup de choses à rattraper et à faire, voici simplement deux photos : la première représente des feuilles couleur or (c’est une création de Sylvie Dols exposée avec ses autres livres d’artistes) et la deuxième photo provient de mes archives avec une vue d’automne (2017) de la ville de Grenoble. Je vous souhaite un excellent long weekend 🙂

Un des livres d’artistes de Sylvie Dols

Grenoble en automne

En coup de vent… / 47

Bonjour, besoin de couleurs après la mauvaise nouvelle d’hier [Mes coups de… /1-2018] et la grisaille du jour ? Regardez le fond d’écran que j’ai choisi pour janvier ! Moi qui ne suis pas fan du rose, je l’aime beaucoup, il égaye vraiment bien. Vous le trouverez chez paon paon, et j’espère que, comme moi, vous aimerez ses belles illustrations.

Les Arts dessinés #1

Pour le dernier mercredi de l’année, je ne vais pas parler d’une bande dessinée mais de la nouvelle revue, Les Arts dessinés #1 – ou ici – (160 pages, décembre 2017-février 2018, trimestriel, 12 €).

Les Arts dessinés, c’est plus qu’une belle revue : c’est un projet – mené par Frédéric Bosser (dBD, L’Immanquable), c’est une aventure avec de nombreux contributeurs – ici – et c’est de l’Art dans tout ce qui implique le dessin et l’illustration.

« Dessinateurs de presse, illustrateurs, auteurs de bande dessinée, peintres, décorateurs, architectes, designers, graphistes, couturiers, concepteurs de jeux vidéo, directeurs artistiques… tous ceux et celles qui contribuent ou ont contribué, par le crayon ou le pinceau à éclairer notre regard trouveront leur place dans Les Arts dessinés. » (extrait de l’édito, p. 2).

Et donc, c’est une belle revue !

Mode (Musée Yves Saint-Laurent), illustrations, figurines, bandes dessinées, beaux livres, expos (Picasso, Degas, Dada Africa, Franco Mattichio…), art brut, gravures, sculptures, livres numériques, couleurs…, il y a forcément ce que vous aimez !

Pour les amateurs de bandes dessinés, Sempé, Will, Romain Duris (je ne savais pas qu’il dessinait mais c’est un peu spécial), Jacques de Loustal, Jamie Hewlett (illustrateur de Gorillaz, couverture de ce n° 1), Lorenzo Mattoti, Emmanuel Pierre et Pierre Le Tan, Anna Sommer, Micaël, Jean-François Martin, Blexbolex, etc., quelques illustrateurs jeunesse aussi et Frédéric Pajak que j’ai envie de découvrir : « Les rédacteurs en chef sont très souvent incultes. Ils ignorent tout du dessin. Ils en ont peur. » (p. 74).

Il y a quelques pages de pubs mais elles sont en rapport avec l’illustration, la bande dessinée, le monde de l’Art.

Un seul petit défaut : tout ça reste bien occidental… Ça manque d’artistes d’Asie voire d’Afrique et d’Océanie.

À suivre… Le numéro 2 est annoncé pour mars 2018.