Challenge Maki Project 2020

Vu chez Chut… Maman lit !, ce nouveau challenge m’a attirée immédiatement mais quand j’ai vu qu’il fallait lire 52 titres en 52 semaines (soit un titre par semaine), pfou… C’est que, même si c’est du format court, c’est vraiment contraignant et je lis plein d’autres choses ! Heureusement, je ne me suis pas arrêtée à ça et j’ai vu qu’il y avait plusieurs paliers, ce qui m’a décidée à m’inscrire.

Alors, je vous explique : le Maki Project 2020, c’est le premier challenge créé par Yogo – du blog Les lectures du Maki, un blog que je ne connaissais pas – dont l’objectif est de lire des nouvelles et des novellas, c’est-à-dire des textes courts à raison de un par semaine soit 52 textes en 2020, attention : uniquement dans les littératures de l’imaginaire. Comme il y a 53 semaines en 2020, le challenge commence aujourd’hui, le 6 janvier, et se termine le 31 décembre 2020.

Présentation, logo (très beau logo créé par Chut… Maman lit ! citée plus haut) et inscription chez Yogo + lancement du Projet Maki chez Yogo également + formulaire pour déposer les liens.

Voici les 4 différents paliers :

Objectif Hapalémur Doré : les nouvelles, c’est bien mais pas trop n’en faut. 13 formats courts sur l’année, c’est déjà bien.

Objectif Lémur Fauve : coupons la poire en deux avec 26 textes pour cette année, un bon début et s’il y a une saison 2, on réfléchira…

Objectif Lémur Vari : les vacances, les contretemps, 39 petites histoires semblent être le bon compromis.

Objectif Maki Catta : carton plein, avec une nouvelle par semaine soit 52 textes.

Je vais choisir le premier objectif, Hapalémur Doré, 13 titres, c’est déjà un bel objectif ! Mais je ferai peut-être mieux 😉

Mes lectures pour ce super challenge

1. L’enfance attribuée de David Marusek (Le Bélial, août 2019, États-Unis) 🙂

2. Acadie de Dave Hutchinson (Le Bélial, août 2019, Angleterre) 🙂

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

+ ?

Challenge Contes et légendes 2020 avec Bidib

Ravie d’avoir participé à la première édition du challenge Contes et légendes en 2019 même si je n’ai pas rempli la piste n° 7 (sur 10 pistes) pour l’adaptation grands et petits écrans… (alors que j’ai sûrement vu quelque chose !).

Voici ce que nous dit Bidib : « Les contes et les légendes on aime les écouter, les raconter, les lire, les regarder… Pour ce challenge tout est permis : albums, romans, bandes dessinées bien sûr, mais aussi spectacles, films, musiques, peintures… Tous les supports seront au rendez-vous. Un seul mot d’ordre : explorer le monde enchanté des contes et des légendes (traditionnels ou modernes). »

Je rempile pour la nouvelle session, Contes et légendes 2020, qui court du 1er janvier au 31 décembre 2020.

Infos, logos et inscription chez Bidib + le groupe FB + la page Instagram (nouveau).

Les 10 pistes n’existent plus cette année mais il y a 4 paliers :
– au coin du feu : de 1 à 5 chroniques,
– arbre à palabre : de 6 à 10 chroniques,
– troubadour : de 11 à 20 chroniques,
– grand conteur : plus de 20 chroniques.
Pour l’instant, je vais choisir le premier palier et j’augmenterai si je peux 😉

Et des rendez-vous thématiques (libres, aucune obligation) comme déjà :

29 janvier : hiver (froid, glace, neige, Grand Nord…).

Septembre : mois spécial (jeux, marathon de lecture…).

Mes billets pour le palier « au coin du feu »

1. Tout ce qui est sur Terre doit périr (La dernière licorne) de Michel Bussi (Presses de la Cité, 2019, France) 🙂 – légendes du déluge sur plusieurs continents et sur les licornes.

2. Le dernier quartier de lune de CHI Zijian (Philippe Picquier, 2016, Chine) 🙂 – légendes du peuple évenk (et chamanisme).

3

4

5

+ ?

En coup de vent… 98 (petit bilan 2019)

Chers amis, bonjour,

31 décembre… J’ai fait un petit bilan, coups de cœur, challenges, stats, ce qui est rare sur le blog.

Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour vos visites, occasionnelles ou régulières, pour vos commentaires, vos likes sous les billets et vos partages (sur vos blogs ou sur FB) : ça me prouve que mon blog est un tant soit peu visité et apprécié et ça me donne envie de continuer (parce qu’il y a tout de même des moments de lassitude de temps en temps !).

Il s’est passé un fait surprenant le 25 décembre : en général, le blog enregistre entre 20 et 60 visites quotidiennement, ce qui me convient, (80, les meilleurs jours !) mais il y a eu un pic de 321 visites le 25 décembre (c’est énorme !) et même 98 visites le 27. Peut-être que vous étiez en congés, que vous avez décidé de faire un tour sur tous les blogs que vous aimez ou sur ceux que vous n’avez pas le temps de beaucoup visiter durant l’année… En tout cas merci beaucoup à vous, c’est vous qui faites vivre le blog avec vos visites et vos petites traces (commentaires, likes, partages qui apparaissent sous forme de bing…).

Vous ne voyez pas bien ? Cliquez sur l’image !

Mes coups de cœur 2019

Les romans de la rentrée du début d’année : 3e. À la ligne : feuillets d’usine de Joseph Ponthus, 2e. Le chien de madame Halberstadt de Stéphane Carlier et 1ers ex aequo. Ivoire de Niels Labuzan et West de Carys Davies.

Les romans de la rentrée d’automne : 3e ex aequo. Cadavre exquis d’Agustina Bazterrica et Civilizations de Laurent Binet (science-fiction), 2e. À crier dans les ruines d’Alexandra Koszelyk et 1er. Âme brisée d’Akira Mizubayashi.

Les romans policiers : 3e ex aequo. Le cri, Complot et L’île du Diable de Nicolas Beuglet, 2e. Qaanaaq : meurtres au Groënland de Mo Malø et 1er. Terminus de Tom Sweterlitsch. Il aurait dû y avoir De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic (en 2e ex aequo) mais je n’ai pas encore rédigé ma note de lecture au propre (vous pourrez donc la lire… l’année prochaine !).

Les bandes dessinées : je ne mets pas Le voyageur de Koren Shadmi car sa parution est 2017 (mais coup de cœur lu en 2019 quand même !). 3e ex aequo. La route de Tibilissi de Chauvel, Kosakowski et Lou et Haïkus de Sibérie de Jurga Vilé et Lina Itagaki, 2e. Dans la tête de Sherlock Holmes, 1 – L’affaire du ticket scandaleux de Cyril Lieron et Benoit Dahan et 1er. Le château des animaux, 1 – Miss Bengalore de Delep et Dorison (j’ai hâte de lire la suite !).

J’ai eu quelques coups de cœur en littérature jeunesse (comme Jefferson de Jean-Claude Mourlevat par exemple) et en albums illustrés mais je n’ai pas (encore) publié de notes de lectures…

En ce qui concerne les challenges 2019

J’ai lu plus que les années précédentes pour Rentrée littéraire janvier 2019 mais je n’ai pas pu publier toutes mes notes de lectures, c’est regrettable…

J’ai participé à quelques mois : américain, anglais, espagnol ou le nouveau Les feuilles allemandes avec peu de billets… (entre 1 et 4) et j’ai zappé les mois belge, Europe de l’Est (lui, je l’ai oublié !), italien, polar, québécois ainsi que le British Mysteries (oublié aussi !) ou le challenge de l’épouvante et même le challenge de l’été… (pas qu’ils ne m’intéressent pas, au contraire, mais par manque de temps).

De même, j’ai zappé le Petit Bac 2019 par manque de motivation et par manque de temps mais j’ai très envie de participer au Petit Bac 2020 (10e édition !).

Les challenges « habituels », BD, Littérature de l’imaginaire, Polar et thriller 2018-2019 (avec l’édition 2019-2020 qui a pris le relai), Summer Short Stories of SFFF (S4F3), Voisins Voisines, se sont bien passés sauf Cette année, je (re)lis des classiques #2 pour lequel j’ai revu mes prétentions à la baisse (ça arrive…) et Jeunesse Young Adult #8 que j’ai raté (ça arrive aussi…).

Quant au challenge 1 % Rentrée littéraire 2019 d’automne (10e édition !), il est encore en cours (jusqu’au 31 janvier 2020) mais j’ai déjà 13 notes de lecture soit plus du double de ce qui est préconisé !

Je vous félicite si vous avez tout lu et j’espère que ce petit bilan vous aura donné envie de continuer à visiter mon blog 😛 et de lire quelques-uns des titres cités.

Je vous souhaite un joyeux Réveillon, de belles fêtes de fin d’année et je vous donne rendez-vous… l’année prochaine, c’est-à-dire demain !

Challenge Voisins Voisines 2020

Le challenge Voisins Voisines, c’est lire de la littérature européenne contemporaine (des romans, adultes, polars, jeunesse…, mais rien que des romans, publiés à partir de 1960).

J’ai participé (avec ce blog) aux éditions de 2016 (7 pays en 8 lectures), de 2017 (6 pays en 9 lectures), de 2018 (13 pays en 21 lectures, grand record !) et de 2019 (6 pays, voire 7, en 8 lectures, je suis dans ma moyenne).

Je suis ravie de participer à l’édition Voisins Voisines 2020 qui court du 1er janvier au 31 décembre 2020.

Logo, infos et inscription sur À propos de livres + billet récapitulatif (où déposer les liens).

Mes lectures européennes pour ce challenge

Petit Bac 2020 avec Enna

J’ai zappé l’édition de 2019 (par manque de motivation) mais le Petit Bac 2020 est la 10e édition et j’ai très envie de participer !

Infos, logo, consignes et inscription (jusqu’au 1er février 2020) chez Enna. Et la liste des participants.

Les catégories pour 2020

Les 5 catégories classiques

PRÉNOM : masculin ou féminin, surnom, diminutif (mais pas nom de famille) avec 1. Jefferson de Jean-Claude Mourlevat (pour Jefferson), 2. Tsugumi Project, tome 1 d’Ippatu (pour Tsugumi)

LIEU : réel ou imaginaire ou nationalité… (ville, pays, État, continent, fleuve, mer, lieu naturel, construit, aménagé… Sont acceptés « ici » et « là », les pièces et les bâtiments et les nationalités.

ANIMAL : réel ou imaginaire… (de l’insecte au dinosaure en passant par les licornes et les sirènes et les mots associés comme « animal », « bête », « bestiole »…) avec 1. L’appel des loups, 1 – L’ombre du grizzly de Pascal Brissy et Sébastien Pelon (pour grizzly), 2. L’appel des loups, 2 – Le clan des Sangrenuit de Pascal Brissy et Sébastien Pelon (pour loups), 3. Le chien tchétchène de Michel Maisonneuve (pour chien).

OBJET : petits ou gros, du moment qu’ils sont transportables. Mot « objet » accepté mais pas maison ou immeuble par exemple (évidemment, ils ne sont pas transportables !) avec La langue et le couteau de KWON Jeong-hyun (pour couteau).

COULEUR : toutes les couleurs que l’on peut trouver dans les catalogues de peintures sont acceptées et aussi les mots « couleur », « teinte », « nuance », « ombre »… avec 1. Un océan de rouille de C. Robert Cargill (pour rouille), 2. La servante écarlate de Margaret Atwood (pour écarlate).

Les 5 catégories spéciales Enna et idées de blogueurs

CRIMES et JUSTICE : depuis le crime jusqu’à sa résolution : les types de crimes, les types de morts criminelles et les façons d’assassiner, les crimes et délits non mortels, les personnes liés à la criminalité et à la justice, les mots en rapport avec les tribunaux, la police et la résolution de crimes, les sanctions légales… avec Le Detection Club de Jean Harambat (pour « Detection Club »).

PERSONNE CÉLÈBRE : réelle ou imaginaire… : personnalité de n’importe quel domaine, personnages de la mythologie, personnages de fiction à condition qu’ils soient transposés chez un autre auteur (par exemple « Hercule Poirot » ne compte que si vous le trouvez dans un titre écrit par quelqu’un d’autre qu’Agatha Christie) avec La malle Sanderson de Jean-Claude Götting (pour Sanderson).

AMOUR et RELATIONS AMOUREUSES : l’amour et les amoureux : noms, verbes ou adjectifs liés à l’amour, à la sexualité et au couple. Sont acceptés « famille » (mais pas enfant, fils, fille) et « femme » mais pas homme… avec On ne meurt pas d’amour de Géraldine Dalban-Moreynas (pour amour).

MOT AU PLURIEL : nom au pluriel avec ou sans déterminant, c’est le nom qui compte avec 1. De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic (pour raisons), 2. Le bal des folles de Victoria Mas (pour folles).

SON : tout ce qui s’entend : son, bruit, instrument qui produit un son, musique (chanteurs, groupes, titres de chanson, notes de musique…).

Le bonus facultatif

GROS MOT : assez libre puisque est accepté tout ce qui peut être dit d’un ton insultant ou méprisant… Ça va de « zut », « flûte », « crotte » jusqu’aux grosses insultes bien vulgaires en passant par des grossièretés plus fleuries à la Capitaine Haddock ! Tout ce qui, quand c’est dit sur un certain ton, peut être insultant.

Littérature de l’imaginaire #8

2020, année du challenge Littérature de l’imaginaire #8 avec le blog Ma Lecturothèque. L’objectif est toujours de lire (et de chroniquer) des livres de littérature de l’imaginaire : science-fiction, fantasy, fantastique et bien sûr leurs sous-genres (uchronie, dystopie…) entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020.

Logo, inscription et infos chez Ma Lecturothèque. Attention : fin des inscription le 1er avril 2020. Liens à déposer dans la Chrobox.

Ma Lecturothèque nous dit que « Les ouvrages peuvent être des romans, des nouvelles (anthologies complètes), des essais, des mangas, des bandes dessinées, des comics (super-héros ou non, tant que ça reste dans le domaine de l’imaginaire), des magazines spécialisés comme Bifrost qui propose un contenu textuel (pas […] Neverland qui est plus un magazine de promotion des titres de l’éditeur Bragelonne)…, le tout en format papier ou numérique. ».

Les échelons (pour se fixer un objectif)
Échelon 1 : atterrissage dans l’irréel = au moins 12 livres
Échelon 2 : plongée dans l’inconnu = au moins 30 livres
Échelon 3 : immersion dans le vide = au moins 48 livres
Échelon 4 : absorption dans l’étrange = au moins 60 livres
Échelon 5 : fusion dans l’utopique = au moins 72 livres
Échelon 6 : je lis donc je chronique = au moins 100 livres
Échelon 7 : synchronisation avec la page = au moins 130 livres
Je vais choisir l’échelon 1 (comme d’habitude !) et je verrai si je lis plus ! En fait, je lirai plus, c’est sûr mais aurai-je le temps de tout chroniquer ?

Les catégories
Ma Lecturothèque nous dit que « L’idée des catégories est qu’en plus de votre échelon, il vous faut ajouter une difficulté (ou non) en choisissant une des catégories qui suit. /!\ Vous pouvez choisir deux catégories si vous le souhaitez, mais attention à ce que ces catégories soient cumulables (la A et B ne sont pas compatibles par exemple) /!\ ».
Catégorie A : Ange gardien de la Simplicité = Le challenge reste comme il était jusque-là, à savoir tous les supports sont acceptés et vous lisez tous les genres des lectures de l’Imaginaire.
Catégorie B : Cerbère des Mots = On bannit les bandes dessinées et les mangas, la place est réservée aux romans uniquement. Tous genres confondus.
Catégorie C : Dragon de la Multidisciplinarité = Vous devrez choisir un genre en début de challenge entre la Fantasy et la SF. Ils ont tous deux des sous-genres, dans cette catégorie vous devrez lire un livre par sous-genre. À vous de voir ce que vous lisez pour le reste de la catégorie.
Catégorie D : Elfe de l’Incontournable = Vous lirez ce que vous voudrez durant ce challenge dans le genre que vous voulez MAIS il vous sera obligatoire de lire 3 livres écrits par des auteurs que l’on qualifie de « classiques » de l’imaginaire. Les incontournables quoi.
Je vais rester dans la catégorie A pour plus de liberté !

Mes lectures pour ce challenge

1. La Fleur de Dieu de Jean-Michel Ré (Albin Michel Imaginaire, 2019, France)

2. Jefferson de Jean-Claude Mourlevat (Gallimard, 2018, France)

3. Tsugumi Project, tome 1 d’Ippatu (Ki-oon, 2019, Japon)

4. Un océan de rouille de C. Robert Cargill (Albin Michel Imaginaire, 2020, États-Unis)

5. La servante écarlate de Margaret Atwood (Robert Laffont, 2017, Canada)

6. L’enfance attribuée de David Marusek (Le Bélial, 2019, États-Unis)

7. Acadie de Dave Hutchinson (Le Bélial, 2019, Angleterre)

8. Préférence système d’Ugo Bienvenu (Denoël Graphic, 2019, France)

9. Avalanche Hôtel de Niko Tackian (Calmann Lévy, 2019, France)

10

11

12

+?

Les feuilles allemandes – novembre 2019

Vu chez Martine (merci pour l’info !), le challenge Les feuilles allemandes organisé par Eva – du blog Et si on bouquinait un peu ? (blog que j’avais déjà aperçu sur la blogosphère mais auquel je n’étais pas abonnée donc je n’ai pas eu l’info plus tôt mais je l’ai maintenant rajouté à mon reader WP !) – donc challenge (mois) organisé à l’occasion de l’anniversaire de la chute du mur de Berlin : 30 ans déjà !

Voici les conditions (peu contraignantes, nous dit Eva) pour participer à ce mois Les feuilles allemandes :

1. lire un livre d’un auteur (ou d’une autrice) de langue allemande (Allemagne, Autriche, Suisse…) tous genres confondus (roman, nouvelles, policier, essai, poésie, jeunesse…) ;

2. il est possible de dépoussiérer un livre depuis longtemps enfoui dans une bibliothèque ou de se faire plaisir en achetant une nouveauté ;

3. l’objectif est de partager notre (nos) lecture(s) sur notre blog au cours du mois de novembre et jusqu’au 8 décembre et de communiquer à Eva le lien vers notre (nos) billet(s) pour qu’elle puisse les intégrer dans son bilan à la fin.

4. une ou plusieurs lectures sont les bienvenues !

Me voici donc inscrite pour ce mois Les feuilles allemandes car l’idée me plaît beaucoup, la littérature allemande étant rare dans certaines librairies et sur la blogosphère, comme le fait remarquer Eva… La photographie choisie par Eva était énorme (5 mo) alors je l’ai réduite pour mon blog et j’y ai ajouté du texte pour en faire un véritable logo.

Mon (ou mes) billet(s) pour ce challenge

Le premier billet sera Le dernier amour de Baba Dounia d’Alina Bronsky (2019) que j’ai déjà lu mais dont je n’ai pas encore publié la note de lecture : coup de cœur !

Bon, eh bien, je n’ai proposé qu’une lecture mais j’espère que ce challenge reviendra l’année prochaine.