Mes coups de… /5-2017

Deux billets de suite le dimanche !

Coup de cœur

Peut-être… J’avais tellement aimé David Tennant dans Doctor Who (2005-2010) que je n’avais pas tellement accroché avec Matt Smith (2010-2013) et encore moins avec Peter Capaldi (2013-2017) et je ne regardais plus la série (ou de vieux épisodes)… Alors, l’arrivée du 13e Doctor avec Jodie Whittaker, une femme, pourquoi pas ?

Coups de blues

Martin Landau (1928-2017), très bon acteur américain (multi-récompensé), est parti le 15 juillet. Comme je l’ai aimé dans les séries Mission impossible et Cosmos 1999 !

George A. Romero (1940-2017), grand réalisateur et scénariste américain, est parti lui le 16 juillet. Il a révolutionné le film de zombies en 1968 avec La nuit des morts-vivants. Ce film et les suivants m’ont fait peur mais il les utilisait pour critiquer la société américaine.

Et puis le coup au cœur, deux mois après Chris Cornell, c’est Chester Bennington (1976-2017), l’excellent chanteur de Linkin Park qui nous quitte le 20 juillet. Il n’avait que 41 ans et il laisse six enfants, une famille et des fans désemparés…

R.I.P.

Crimson Peak de Guillermo del Toro

CrimsonPeakBonjour, pas de billet pour la rubrique Mes coups de… aujourd’hui car c’est la Quinzaine de l’imaginaire et je vais vous parler d’un film. Alors, les films fantastiques ou de science-fiction étant souvent parmi mes préférés, je n’ai que l’embarras du choix ! J’ai opté pour…

Crimson Peak de Guillermo del Toro.

Un film de 120 minutes produit par Legendary Pictures et distribué par Universal Pictures. Film tourné en 2014 et sorti en salles en octobre 2015 ; sortie DVD – Blu-ray en février 2016.

Avec dans les rôles principaux : Mia Wasikowska en Edith Cushing, Jessica Chastain en Lady Lucille Sharpe, Tom Hiddleston en Sir Thomas Sharpe, Charlie Hunnam en docteur Alan McMichael, Jim Beaver en Carter Cushing et Burn Gorman en détective Holly.

Genres : fantastique, épouvante.

Guillermo del Toro naît le 9 octobre 1964 à Guadalajara dans l’État de Jalisco sur la côte ouest du Mexique. Il vit en Californie (États-Unis) avec son épouse et leurs deux filles. Réalisateur, scénariste et producteur pour le cinéma, il est aussi romancier (The strain – La lignée en 2009, The fall – La chute en 2010 et The night eternal – La nuit éternelle en 2011, une trilogie parue aux Presses de la Cité et adaptée en série télévisée par l’auteur – réalisateur).

Buffalo, État de New York, États-Unis, 1887. Edith Cushing a perdu sa mère lorsqu’elle avait dix ans à cause du choléra noir et la défunte lui est apparue une nuit pour la mettre en garde contre Crimson Peak. Edith se voit refuser un manuscrit : son écriture est trop féminine… Elle rencontre alors Sir Thomas Sharpe et sa sœur aînée Lucille et tombe amoureuse du jeune homme. Mais son père, Carter Cushing, n’aime pas le baronnet venu lui demander un prêt pour une machine d’extraction. Après la mort de son père, Edith épouse Thomas, vend l’entreprise et les biens immobiliers, et part vivre en Angleterre, au domaine d’Allerdale Hall. Heureusement, Alan McMichael, docteur et ami d’enfance d’Edith, comprend que Carter Cushing a été assassiné et part en Angleterre sauver Edith des griffes des Sharpe.

Guillermo del Toro est un excellent réalisateur : j’aime son imagination, son univers fantastique et sombre avec des couleurs chaudes et chatoyantes (jaune, orange, rouge). Si vous n’avez jamais vu L’échine du diable (2001, tourné en Espagne), Le labyrinthe de Pan (2006) ou Crimson Peak (2015) entre autres, ruez-vous sur les DVD ou Blu-ray ! Crimson Peak est un clin d’œil aux femmes romancières du XIXe siècle (à tel point qu’à la fin, j’ai pensé qu’Edith Cushing était une romancière qui avait vraiment existé !) et le manoir d’Allerdale Hall renvoie à la chute de la maison Usher (une nouvelle fantastique d’Edgar Allan Poe) ; le film est un « hommage » aux romances gothiques du XIXe siècle. Les acteurs sont très bons : Mia Wasikowska, jeune actrice australienne d’origine polonaise, est même excellente et la façon dont la lumière reflète sur sa peau (pâle) et ses longs cheveux (blonds) est extraordinaire. La musique de Fernando Velázquez, un compositeur espagnol (connu pour sa bande originale de L’orphelinat réalisé par Juan Antonio Bayona, excellent film également !), est parfaite.

QuinzaineImaginaire2016Pour conclure, je dirais que Crimson Peak est un bijou du genre fantastique gothique, classique, lyrique et envoûtant.

Un billet donc pour la Quinzaine de l’imaginaire avec Arieste.