La BD de la semaine 2019

Mercredi sera jour de bande dessinée (franco-belge et manga la plupart du temps, comics peut-être) puisque je continue de participer à La BD de la semaine en 2019. Par contre, je ne sais pas si je pourrai tenir le rythme de façon hebdomadaire, je verrai bien et ça commence mercredi prochain ! Infos sur le groupe FB (que j’ai rejoint en août 2017) et mes « archives » pour 2017 (5 lectures en 4 mois) et 2018 (19 lectures).

1. L’homme gribouillé de Serge Lehman et Frederik Peeters (Delcourt, 2018, France)

2. The Promised Neverland, 1 de Kaiu Shirai et Posuka Demizu (Kazé, 2018, Japon)

3. Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher (Glénat, 2017, France)

4. Le reste du monde de Jean-Christophe Chauzy (Casterman, 2015-2018, France)

Publicités

Challenge BD 2018-2019 avec Marjorie

Cinquième édition pour le Challenge BD 2018-2019 de Marjorie – du blog Chroniques littéraires – qui se déroule de juillet 2018 à juillet 2019. Infos, nouveau logo, et inscription chez Marjorie et sur le groupe FB.

Mes lectures pour ce challenge

1. Jamais de Duhamel (Grand Angle, 2018, France)

2. L’endormeur, 1 : Château rose de Morgan Navarro (Delcourt, 2012, France)

3. L’endormeur, 2 : Interzone de Morgan Navarro (Delcourt, 2013, France)

4. Hanada le garnement #2 de Makoto Isshiki (Ki-oon, 2017, Japon)

5. Les montagnes hallucinées, 1 de Gô Tanabe (Ki-oon, 2018, Japon) d’après H.P. Lovecraft (1932, États-Unis)

6. Prendre refuge de Zeina Abirached et Mathias Énard (Casterman, 2018, Liban/France)

7. L’homme gribouillé de Serge Lehman et Frederik Peeters (Delcourt, 2018, France)

8. The Promised Neverland, 1 de Kaiu Shirai et Posuka Demizu (Kazé, 2018, Japon)

9. Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher (Glénat, 2017, France)

10. Le reste du monde de Jean-Christophe Chauzy (Casterman, 2015-2018, France).

La BD d’auteur américaine en 80 albums

La BD d’auteur américaine en 80 albums.

HS 79 des Inrockuptibles, janvier 2018, 100 pages, 8,90 €.

Genres : bande dessinée, comics.

Les auteurs et leurs albums sont classés de cette façon : les précurseurs, les agitateurs, les architectes, la relève.

Les précurseurs : George Herrima (Krazy Kat, 1913-1944), Winsor McCay (Little Nemo, dès 1905) et six autres auteurs. J’avoue que je connais un peu mais je ne suis pas fan de toutes ces couleurs criardes…

Les agitateurs : Harvey Kurtzman, Will Eisner et douze autres auteurs, dont la majorité des œuvres sont en noir et blanc mais je n’adhère pas… Sauf Robert Crumb que j’aime bien mais pas tout et Art Spiegelman dont j’apprécie énormément les œuvres (Maus).

Les architectes : Chris Ware, Joe Sacco, Scott McCloud et dix-huit autres auteurs, et mes chouchous : Jeff Smith (Bone) et Stan Sakai (Usagi Yojimbo).
« Toutes les histoires finissent par être profondément personnelles » Daniel Clowes (p. 46).

La relève : Adrian Tomine et Jason Shiga (Bookhunter) que j’apprécie (ils sont tous deux d’origine japonaise) et 21 autres auteurs.

Un numéro intéressant (j’ai des lacunes en bande dessinée américaine…) avec un beau panorama d’auteurs américains et des œuvres à découvrir (différentes des comics avec super-héros) dans chacune des catégories.