La quiche fatale (Agatha Raisin enquête) de M.C. Beaton

Agatha Raisin enquête : la quiche fatale de M.C. Beaton.

Albin Michel, juin 2016, 320 pages, 14 €, ISBN 978-2-226-31732-2. The Quiche of Death (1992) est traduit de l’anglais par Esther Ménévis.

Genres : littérature écossaise, roman policier.

M.C. Beaton naît en 1936 à Glasgow : elle est donc Écossaise ! Mais elle épouse un Anglais et le couple a un fils. M.C., c’est pour Marion Chesney. Elle écrit sous plusieurs pseudonymes dont M.C. Beaton. Ses spécialités : la romance et les mysteries.

Mrs. Agatha Raisin, après un mariage malheureux, a ouvert une agence de relations publiques à Mayfair à Londres. À maintenant 53 ans, elle prend sa retraite anticipée et réalise son rêve : une vie paisible dans un cottage des Midlands. « […] les Cotswolds représentaient à ses yeux tout ce qu’elle avait toujours désiré : la beauté, la tranquillité et la sécurité. » (p. 10). Elle devient donc propriétaire du « cottage idéal dans le village de Carsely » (p. 10). Après une enfance dans le monde ouvrier de Birmingham et une vie professionnelle bien remplie, la voici « libre. Elle pouvait se détendre » (p. 13). Par exemple, elle prend le temps de lire Agatha Christie pour la première fois de sa vie ! Afin de se faire de nouveaux amis, elle participe au concours de quiche mais Mr. Reginald Cummings-Browne est empoisonné par la quiche qu’elle a achetée à la Quicherie à Londres… « Pourquoi la quiche succulente et renommée de Mr. Economides aurait-elle, du jour au lendemain, contenue de la ciguë aquatique, alors qu’il n’avait jamais fait l’objet d’aucune plainte de sa vie ? Peut-être pouvait-elle poser quelques questions. Juste quelques petites questions. Il n’y avait pas de mal à cela. » (p. 79). Agatha Raisin ne croit pas à un accident et décide de mener l’enquête en parallèle des investigations de l’agent de police Bill Wong, mi-chinois mi-anglais. Mais, malgré le divertissement que lui procure cet événement extraordinaire dans le village, Londres et son animation lui manquent.

Un petit séjour dans la campagne anglaise verdoyante, la gastronomie anglaise (pudding, bœuf aux rognons et bien sûr quiche aux épinards !) ? Un roman so british ! Un peu lent par moment mais tout s’enchaîne bien dans ce roman drôle et délicieusement anglais. À déguster sans modération donc, tranquillement, durant un weekend ou des vacances.

Le clin d’œil aux romans policiers, mysteries et autres whodunit : « Ah ! les joies de la littérature policière. » (p. 121).

Comme j’ai lu ce roman il y a quelque temps et que je n’avais pas publié ma note de lecture, je profite de ce Mois anglais : la date du 13 juin a été retenue pour le thème de M.C. Beaton et Agatha Raisin en partenariat avec le challenge British Mysteries (est-ce que j’y participe ?… Oui !). Je mets aussi cette lecture dans Polars et thrillers de Sharon et Voisins Voisines pour l’Écosse.

Pour l’instant, il y a une trentaine d’Agatha Raisin : vingt-sept romans, trois recueils de nouvelles (en anglais) et quatre romans sont déjà traduits en français. Je ne sais pas si je lirai tout mais j’ai vraiment passé un très bon moment de lecture, j’ai souri plusieurs fois, j’en lirai d’autres, c’est sûr, d’ailleurs j’ai déjà lu la deuxième histoire, Remède de cheval, qui m’a tout aussi plu si ce n’est plus !

Il y a aussi une série télévisée, réalisée en 2016, une série de 9 épisodes de 45 minutes chacun (plus l’épisode pilote, celui de la quiche fatale, réalisé en 2014 et qui fait 90 minutes), avec dans le rôle principale l’actrice écossaise Ashley Jensen. Vidéo du trailer ci-dessous mais avant, une super vidéo dans laquelle vous allez entendre M.C. Beaton chanter et parler en français car elle partage son temps entre les Cotswolds et Paris !

https://youtu.be/_RbFVk0W9o8… Zut, je n’ai pas pu insérer la vidéo… Allez la voir sur la chaîne YT des éditions Albin Michel, elle ne dure que 1’08 😉

https://youtu.be/f4jlAieV5vE… Oh mais l’intégration de vidéos ne fonctionne pas ou quoi ?!!! Vous pouvez voir ce trailer de 0’59 sur la chaîne YT de Sky1.

Et je remets ma photo des Quais du polar le 1er avril 2017.

Des livres en cuisine – spécial Corée

CoreeLogo2Bon, je reviendrai sur le Challenge coréen qui a bien démarré (tout le monde est motivé au début) et dont je n’ai malheureusement pas bien pu m’occuper à cause de différents problèmes personnels depuis le début de l’année… (dont j’ai déjà un peu parlé ici, ici et ici).

Heureusement, pour relancer la machine, Bidib – du blog Ma petite médiathèque – propose un « partenariat gourmand » avec Des livres en cuisine. Merci Bidib d’avoir pensé à ce partenariat ! C’est « un événement interblog créé l’année dernière » et l’objectif est, pendant le mois de novembre, de parler de gastronomie et de recettes par les livres de cuisine [billet de Bidib].

des-livres-en-cuisine-bidib

Il sera donc question dans ce partenariat gourmand de parler de livres de recettes coréennes mais aussi de BD, manhwa, romans, pièces de théâtre, poésie, etc. dans lesquels apparaissent des recettes coréennes. « Faites-vous plaisir et étonnez-nous ! », nous dit Bidib. 😉

Pour ceux qui sont vraiment très gourmands, il y a deux autres partenariats gourmands : un avec le challenge Il viaggio organisé par Eimelle et donc l’Italie, un avec le challenge Je lis aussi des albums organisé par Sophie Hérisson (lecture d’albums illustrés), et des challenges gloutons (je vous laisse consulter tout ça chez Bidib).

Je peux vous dire que la cuisine coréenne et délicieuse, les thés coréens aussi, alors lancez-vous !

Mes coups de… /19

J’aimerais bien chaque semaine publier un billet sur mes coups de… Ce sera coup de cœur, coup de gueule, coup de blues, coup de chapeau, coup de pompe, coup de théâtre ou simplement coup d’œil, histoire de marquer le coup – ou d’être dans le coup – un peu en coup de vent !

Pas de coups de… dimanche dernier car il y avait le Colorathon #3 (ce n’est pas une excuse, je sais, mais je ne peux pas tout faire !).

Coup de cœur ? Non, petite déception…

FeteGastronomie2015Dimanche 27 septembre, nous avons été à la Fête de la Gastronomie à Valence, une première édition avec comme marraine Anne-Sophie Pic. Il faisait bon, tant mieux, mais c’était très bruyant et il y avait énormément de monde, trop de monde pour faire la queue à chaque stand (une trentaine) et déguster un truc minuscule… Les stands présents (chocolat, pâtisseries, fromages, vins…) ont pignon sur rue donc il est possible de goûter toute l’année. En plus, mon smartphone était déchargé donc je n’ai pas pu photographier comme je voulais… Je vous livre ce que j’ai pris (remarquez la belle faute dans la deuxième photo !) en particulier l’énorme et magnifique gâteau de chez Giraud (cette photo est un peu plus grande, vous pouvez cliquer dessus).

FeteGastronomie2015-1

FeteGastronomie2015-2

FeteGastronomie2015-3-4

FeteGastronomie2015-5