Printemps de l’imaginaire francophone 2018

L’année dernière, mon Printemps de l’imaginaire francophone n’avait pas été une grande réussite : un seul roman… (mais un très bon roman !). C’est pourquoi je me réinscris cette année en espérant faire mieux (c’est-à-dire plus de lectures), ce qui n’est pas gagné vu que ce challenge est commencé depuis plus d’un mois… et que j’ai zappé le départ alors que j’attendais son retour avec impatience !!! Voilà ce qui arrive lorsqu’on est super occupé et qu’on se connecte peu…

Le Printemps de l’Imaginaire Francophone, 3e édition, est toujours organisé par Zahardonia ; il consiste à défendre la littérature francophone de l’imaginaire et donc de lire des livres de science-fiction, fantasy, fantastique, merveilleux écrits en français (par des auteurs français, belges, canadiens, suisses, etc.), sous forme de romans, nouvelles, BD (y compris manfras), albums illustrés, etc., et ce du 1er mars au 1er juin 2018.

Inscription, infos et logo chez Zahardonia et sur le groupe FB.

Zahardonia propose six paliers (trois de plus que l’année dernière) :

1. Rêveur invétéré : 1 livre

2. Sorcier vagabond : 3 livres

3. Scientifique fou : 6 livres

4. Alchimiste méticuleux : 9 livres

5. Mage érudit : 12 livres

6. Bibliothécaire céleste : 15 livres.

Et des défis (ce qui est nouveau !) :

1. Lire un auteur belge francophone

2. Lire un auteur candien francophone

3. Lire un auteur suisse francophone

4. Lire un livre en rapport avec le vent ou l’air (dans le titre ou le contenu) [parce que l’air est l’élément du printemps]

5. Lire un livre d’au moins 500 pages

6. Ne lire que des romans et des nouvelles

7. Lire un recueil de nouvelles

8. Lire un livre auto-édité

9. Lire un livre d’une petite maison d’édition

10. Lire un récit avec une héroïne

11. Ne lire que des récits écrits par des autrices

12. Lire une suite de série

13. Terminer une série

14. Lire une relique de votre PAL

15. Lire un livre d’un auteur que vous avez découvert au cours du challenge (dans les PAL ou les suggestions des autres participants par exemple).

Mes lectures pour ce challenge

Au moins une mais plus j’espère !

Publicités

Sérum de Pedrosa et Gaignard

Sérum de Cyril Pedrosa et Nicolas Gaignard.

Delcourt, Hors collection, octobre 2017, 160 pages, 18,95 €, ISBN 978-2-7560-6591-5.

Genres : bande dessinée, science-fiction.

Cyril Pedrosa naît le 22 novembre 1972 à Poitiers. Il étudie à l’École des Gobelins puis se consacre à la bande dessinée. Du même auteur : Ring Circus (4 tomes entre 1998 et 2004), Les aventures spatio-temporelles de Shaolin Moussaka (3 tomes entre 2004 et 2006), Les cœurs solitaires (2006), Trois ombres (2007), Paroles sans papiers (2007), Brigade fantôme (2 tomes entre 2007 et 2009), Premières fois (2008), Autobio (2 tomes entre 2008 et 2009), Portugal (2011), Les équinoxes (2015).

Nicolas Gaignard naît le 1er août 1973 au Mans. Il étudie les Arts graphiques et les Beaux-Arts. Il travaille à Paris dans le cinéma d’animation et Sérum est la première bande dessinée qu’il illustre.

Paris 2050. Kader est contrôleur du parc éolien pour Éolia ; il vit dans la zone de transit, porte un bracelet d’identification ; est séparé de son épouse, Heike, et voit très peu leur fille, Lucy. La Ve république a été remplacée par l’Union nationale et le le mot d’ordre du nouveau gouvernement est transparence mais, dans cette société soi-disant démocratique, plutôt totalitaire, les retraités et les handicapés travaillent, la population est rationnée et surveillée et un couvre-feu instauré. Depuis quelques semaines, le logo d’une organisation clandestine, ARV, apparaît sur des murs ou des piliers. Kader a-t-il un lien avec les membres de cette organisation ? Il y a quatre ans, il a reçu une substance, la zanédrine, et il est obligé de toujours dire la vérité ce qui n’est pas du tout facile à vivre. « Et moi je vous réponds. Je réponds aux questions de tout le monde d’ailleurs. Avec ce putain de sérum, je suis devenu tellement transparent que je n’existe même plus. » (p. 85).

Vu chez Mo en novembre dernier et bien sûr en librairie, j’avais très envie de lire cette bande dessinée et j’ai bien fait ! Cette dystopie (*) cynique et déprimante fait froid dans le dos et le lecteur se demande horrifié si un tel régime pourrait s’installer dans notre pays dans si peu de temps… Politiques qui mentent, corruption, pollution, contrôle médical accru, surveillance, censure, rationnement, etc. Pour certaines choses, on y est déjà et pour d’autres on y est presque, il suffit de pas grand chose… Comme le dit l’éditeur, le trait de Nicolas Gaignard est élégant, d’une élégance sobre, froide, terne dit Mo, qui sied merveilleusement bien au sombre scénario de Cyril Pedrosa qui m’a bien surprise car j’avais lu Trois ombres qui est totalement différent. Si vous aimez les histoires d’anticipation ou si vous êtes simplement curieux, je vous conseille cette bande dessinée qui fait réfléchir à un possible avenir pas très avenant mais plausible.

(*) Dystopie : récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur. Une dystopie peut également être considérée, entre autres, comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie. […] L’impact que ces romans ont eu sur la science-fiction a souvent amené à qualifier de dystopie toute œuvre d’anticipation sociale décrivant un avenir sombre. (source Wikipédia)

Pour La BD de la semaine, les challenges BD, Littérature de l’imaginaire et Petit Bac 2018 (titre mot unique).

Mois de l’imaginaire en octobre 2017

Pour ce projet, Mois de l’imaginaire, plusieurs éditeurs français spécialisés dans la littérature de l’imaginaire organisaient de nombreux événements en France (et même à l’étranger) mais rien près de chez moi (Grenoble et Lyon ne sont pas loin mais je travaille et je ne peux pas me rendre à une rencontre en librairie en semaine…).

J’aurais voulu lire de l’imaginaire et publier des notes de lectures mais j’ai tellement de retard…

Par contre, j’ai participé au Mois des blogueurs – lecteurs de l’imaginaire organisé par Dup et Phooka, les vénérables du blog Bookenstock. Habituellement, ce sont les auteurs qui répondent aux questions des deux blogueuses dans cette rubrique « Mois de… » mais en ce mois d’octobre, elles ont donné la parole aux blogo-lecteurs, une belle quarantaine, et j’ai mis un point d’honneur à lire les réponses de tous, résultat : des blogs perdus de vue retrouvés et de nouveaux blogs à suivre ! Ma participation est ici alors si vous avez une question à me poser sur mes réponses ou sur l’imaginaire, allez-y !

Challenge Littérature de l’imaginaire # 4 avec Amarüel

Amarüel du blog Les tribulations d’Amarüel gère la 4e édition du Challenge Littérature de l’imaginaire [lien] qui se déroule du 1er décembre 2015 au 1er décembre 2016.

LitteratureImaginaire2016

L’objectif de ce challenge est de lire des livres (romans, nouvelles, essais, bandes dessinées, mangas…) dans les genres de l’imaginaire : fantasy, science-fiction, fantastique (et leurs sous-genres : utopie, dystopie, bit-lit…). À noter qu’il peut se coupler avec le Challenge ABC 2016 – Littératures de l’imaginaire [lien] organisé par MarieJuliet (mais je ne vais pas y participer) ou d’autres challenges.

Amarüel a créé des échelons et des catégories (les consulter ici). Je choisis pour l’instant raisonnablement Échelon 1 : Atterrissage dans l’irréel = au moins 12 livres et Catégorie A : Ange gardien de la simplicité = tous les supports sont acceptés et tous les genres de l’imaginaire.

Mes notes de lectures pour ce challenge

1. Les orphelines d’Abbey Road – 1 : Le Diable vert d’Audren (France, 2012)

2. Les orphelines d’Abbey Road – 2 : Le monde d’Alvénir d’Audren (France, 2013)

3. Les orphelines d’Abbey Road – 3 : Les lumières du passé d’Audren (France, 2013)

4. Les orphelines d’Abbey Road – 4 : L’invasion des Mogadors d’Audren (France, 2014)

5. Les colonnes du temps de John Renmann (France, 2015)

6. Silo de Hugh Howey (États-Unis, 2013)

7. L’Ultramonde – 1 : Les trois pierres du Fâark de Stéphane Tamaillon (France, 2015)

8. Oh la vache ! de David Duchovny (États-Unis, 2016)

9. La liste des 7 de Mark Frost (États-Unis, 2014)

10. Newflesh – 1 : Feed de Mira Grant (États-Unis, 2012)

11. Mon chat en vrac d’Archie Kimpton (Angleterre, 2015)

12. Rien que des mots d’Adeline Fleury (France, 2016)

Échelon 1 : Atterrissage dans l’irréel honoré 🙂 Je continue puisqu’il reste encore 5 mois de challenge.

13. Annihilation de Jeff VanderMeer (États-Unis, 2016)