Pati fait son cinéma #3 – spécial Queen

Billets précédents de Pati fait son cinéma : #1 et #2.

Un spécial Queen avec Bohemian Rhapsody que j’ai vu au cinéma dimanche. La copine avec qui je devais y aller samedi n’était pas bien et ne voulait pas passer plus de deux heures dans une salle de cinéma alors nous avons été simplement boire un coup et un tour en librairie. J’ai donc vu ce film hier après-midi (et si la copine veut le voir, j’y retournerai avec elle !).

Bohemian Rhapsody est un film biographique anglo-américain réalisé par Bryan Singer (réalisateur de cinéma et producteur de séries télévisées né le 17 septembre 1965 à New York). Le film dure 134 minutes et il est sorti en salles le 31 octobre 2018 soit 43 ans après le single éponyme.

Au commencement. Farrokh Bulsara naît le 5 septembre 1946 à Stone Town dans le protectorat de Zanzibar. Farrokh est envoyé chez sa grand-mère maternelle en Inde à l’âge de 7 ans et fait sa scolarité dans un pensionnat (il a d’excellents résultats dans toutes les matières y compris en musique et en sport). Ses parents, Jer et Bomi Bulsara, des Parsis zoroastriens, et sa petite sœur, Kashmira, sont chassés de Zanzibar et se réfugient en Angleterre. Farrokh les rejoint. Il commence la musique très jeune : à 12 ans, il joue du piano au lycée (St. Peter’s Boys School à Panchgani, près de Bombay) dans le groupe The Hectics avec Derrick Branche, Bruce Murray, Farang Irani et Victory Rana. Vous pouvez en savoir plus sur Farrokh Bulsara / Freddie Mercury dans les nombreuses biographies, sur le site officiel de Queen et voir les vidéos sur leur chaîne YouTube.

Le film. 1970. Londres. Farrokh vit chez ses parents, il est étudiant en graphisme, passionné par le rock’n’roll et il est bagagiste à l’aéroport de Heathrow. Un soir, dans une petite boîte de nuit, il rencontre non seulement une très belle jeune femme, Mary Austin (l’amour de sa vie qui deviendra sa compagne pendant des années), mais aussi les membres du groupe de hard-rock Smile. En fait il rencontre le guitariste Brian May (étudiant en astrophysique) et le batteur Roger Taylor (étudiant en médecine dentaire) car le chanteur bassiste, Tim Staffell, vient d’annoncer son départ. Grâce à son charisme et à son talent, Farrokh devient le chanteur du groupe et John Deacon, bassiste, les rejoint. Farrokh Bulsara devient Freddie Mercury et le groupe devient Queen. Le film suit Freddie Mercury et Queen jusqu’en juillet 1985 avec le come-back du groupe au concert Live Aid. Freddie Mercury aimait les chats et en avait plusieurs 🙂 ❤ mais comme je ne suis pas people et potins, je ne le savais pas.

Tout ceux qui ont suivi Queen pendant 20 ans (en gros entre 1971 et 1991) connaissent l’histoire du groupe et de Freddie Mercury et leurs titres, énormes, fabuleux, tellement originaux et élaborés ! Le film est grandiose (fi des avis négatifs de certains journalistes !), les acteurs sont extraordinaires, non seulement Rami Malek en tête (déjà extraordinaire dans la série Mr. Robot) mais aussi Gwilym Lee en Brian May, Ben Hardy en Roger Taylor et Joseph Mazzello en John Deacon (image ci-dessous) ainsi que les acteurs « secondaires » comme Lucy Boynton en Mary Austin ou Allen Leech en Paul Prenter (le manager) entre autres.

Freddie Mercury et Queen, c’est mon adolescence et le début de l’âge adulte. J’aimais parce que c’était rock, inventif, entraînant, original, il y avait de l’humour, de l’excentricité et beaucoup de talent. Avec ce film, j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai chanté (enfin… fredonné), j’ai tapé du pied et dans mes mains (We Will Rock You), j’ai applaudi avec les autres spectateurs (je crois que tous étaient enthousiastes, certains étaient très émus – comme moi – et avaient du mal de se lever). Un film s’il me fait à la fois rire et pleurer est pour moi un film extraordinaire, exceptionnel, un chef-d’œuvre et je suis sûre que Bohemian Rhapsody va devenir un film culte. Je vous le conseille fortement surtout si vous aimez Queen, la musique rock ou si vous êtes curieux de la prestation de Rami Malek. D’ailleurs une interview de l’acteur sur 20minutes et une autre sur Cinémas Pathé Gaumont.

Depuis le 8 novembre, il est possible de voter pour sa chanson préférée de Queen sur LouderSound. J’ai voté pour Bohemian Rhapsody ❤ de l’album A Night at the Opera (1975, je n’ai que 9 ans et je ne connais pas encore Queen !). Allez voter vous aussi pour votre chanson préférée !

Mais j’ai hésité avec Who Wants to Live Forever de l’album A Kind of Magic (1986, j’ai 20 ans) : Freddie, you live forever 🙂

Et, même si tu n’es plus là physiquement, Freddie, The Show Must Go on de l’album Innuendo (février 1991, dernier album studio du groupe, considéré comme le plus abouti).

Publicités

Du rock anglais pour la Fête de la musique 2017

Pour la Fête de la musique 2017, je partage avec vous quelques artistes anglais que j’écoute en ce moment :

Le nouvel album de Depeche Mode, un groupe de rock new wave anglais que j’aime depuis mon adolescence : le groupe originaire de Basildon (dans l’Essex) s’est formé en 1979. Spirit, leur 14e album studio, est sorti en mars 2017 et voici le premier single (et le seul pour l’instant), Where’s the Revolution ? Le site du groupe, http://www.depechemode.com/.

Autre groupe anglais que j’aime mais qui existe depuis moins longtemps que Depeche Mode, c’est alt-J, un groupe de rock alternatif originaire de Leeds (dans le Yorkshire) et formé en 2007. Dix ans cette année donc et leur 3e album, Relaxer, sorti début juin 2017. Le premier single est 3WW mais je lui préfère le deuxième single, In cold blood, pour l’ambiance de la vidéo, et le troisième, Adeline, pour la voix et la musique. Le site du groupe, http://www.altjband.com/. J’ai déjà parlé de ce groupe avec leur premier album, en 2012, An Awesome Wave.

Le nouvel album de Gorillaz, parce que j’adore Damon Albarn et tout ce qu’il fait. Un groupe « virtuel » anglais (en fait melting pot) formé en 1998 qui, après une absence, sort en avril 2017, leur 5e album, Humanz. Le premier single est Hallelujah Money (en duo avec Benjamin Clementine) en janvier 2017 puis quatre titres sont dévoilés à la BBC radio : Saturnz Barz, We’ve Got the Power, Ascension et Andromeda en mars 2017. Le site du groupe, http://www.gorillaz.com/.

Et toujours le dernier album de P.J. Harvey (son 9e album studio), The Hope Six Demolition Project, sorti en avril 2016, et ses trois singles, The Wheel, The Community of Hope et The Orange Monkey. Un album que j’attendais avec impatience, j’en avais parlé ici. Le site de l’artiste, http://pjharvey.net/.

J’avais déjà parlé de groupes anglais pour le Mois anglais 2016 mais on ne s’en lasse pas, n’est-ce pas ?

Et c’est aussi l’été qui commence, j’ai du mal avec cette saison et ces jours caniculaires… et bruyants, mais je vous souhaite un bel été 🙂

30 Days Music Challenge – 28

Vingt-huitième jour pour le 30 Days Music Challenge : une chanson d’un(e) artiste dont j’aime la voix. Eh bien, tous les artistes que j’aime et que j’écoute, j’aime leur voix, donc le choix est vaste ! Je vais opter pour Creep et Karma Police de Radiohead car Thom Yorke a une voix exceptionnelle. Creep est le tout premier single du groupe : quelle claque à l’époque !, 1992, et il est sur leur premier album, Pablo Honey (1993). Karma Police est le deuxième single de l’album OK Computer (1997). J’aurais pu mettre Muse ou d’autres groupes anglais de rock alternatif 😉

30 Days Music Challenge – 24

Vingt-quatrième jour pour le 30 Days Music Challenge : une chanson d’un groupe que j’espère toujours ensemble. Bon, ben pour les Smashing Pumpkins, c’est râpé, D’Arcy a disparu de la scène musicale, James Iha et Jimmy Chamberlin ont essayé une carrière solo, mais je continue d’aimer Billy Corgan. Alors je vais dire Blur, j’aime tout de ce groupe, et aussi tout ce que fait Damon Albarn, seul ou avec Gorillaz ou avec d’autres artistes. Au début des années 2000, le groupe se sépare mais Think Tank sort quand même en 2003 puis le groupe se reforme et The Magic Whip sort en 2015. Je choisis une chanson moins connue, End of a century, qui est dans le troisième album, Parklife, sorti en 1994. J’aurais pu aussi vous parler du groupe Weezer…

30 Days Music Challenge – 18

Dix-huitième jour pour le 30 Days Music Challenge : une chanson sortie l’année de ma naissance. 1966 donc. 😉 J’opte pour deux titres. Le premier, c’est Eleanor Rigby des Beatles (je suis fan !) sortie le 5 août 1966, quelques jours avant moi. Elle est sur l’album Revolver (le septième du groupe) et dans cet album, il y a aussi Yellow Submarine. Quelle orchestration ! C’est grandiose. 🙂 Le deuxième, c’est Paint It Black, ma chanson préférée des Rolling Stones, sortie en mai 1966 dans le sixième album du groupe, Aftermath (version américaine). Quoi, choisir entre les Beatles et les Rolling Stones, ça va pas non ! Du côté des Français, il y a les premiers albums de Jacques Dutronc, Michel Polnareff et tant d’autres artistes et titres excellents.

Where’s the Revolution de Depeche Mode

Encore un peu de musique car aujourd’hui sort Spirit, le nouvel album de Depeche Mode et voici le premier single, Where’s the Revolution. Un groupe anglais que je suis depuis ses débuts, en 1979, bientôt 40 ans !, et qui ne m’a jamais déçue 🙂 Plus d’infos sur http://www.depechemode.com/. Enjoy et bon weekend.