Les séries de novembre-décembre 2018

Vais-je pouvoir en 2019 tenir cette rubrique plus régulièrement ?… En attendant, voici les séries vues en novembre-décembre 2018.

Ad vitam – une série française de science-fiction en 6 épisodes d’une heure chacun, sur Arte, avec avec Yvan Attal et Garance Marillier. La mort n’existe plus et les humains peuvent se régénérer. Enfin, pas tous… Et des jeunes se suicident en masse. Darius, flic de 120 ans enquête et Christa, qui a tenté de se suicider par le passé, peut l’aider. Les deux premiers épisodes partaient bien mais j’ai été déçue par les épisodes suivants…

Art du crime, L’ – saison 2 en 6 épisodes pour cette série policière française dans le monde de l’art, diffusée sur France2. Un plaisir de retrouver Antoine Verlay (Nicolas Gob), policier malgré lui à l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (OCBC) et Florence Chassagne (Éléonore Gosset), historienne de l’art. Et puis, j’apprends beaucoup de choses sur les œuvres et les peintres.

Au nom du père – une série dramatique danoise en 10 épisodes d’une heure chacun, sur Arte. Réalisée par Adam Price (Borgen), une belle série à la fois lumineuse et sombre, sur l’église, la foi, la famille et je retiens que l’église est une église d’État gérée comme la politique ou une entreprise, surprenant !

Aux animaux la guerre – une série dramatique française en 6 épisodes de 52 minutes chacun, diffusée sur France3. Une série sur le monde ouvrier dans les Vosges, violente, adaptée du roman éponyme de Nicolas Mathieu paru en 2014. Très bon Roschdy Zem dans le rôle du syndicaliste Martel.

Condor – une série d’espionnage américaine en 10 épisodes de 50 minutes chacun, diffusé sur 13e rue. Inspirée par le roman Les six jours du Condor de James Grady (1974) et par le film Les trois jours du Condor réalisé par Sydney Pollack (1975), cette série est terriblement efficace et énergique. Une saison 2 est prévue, chouette !

Enquêtes de Vera, Les – saison 8 déjà pour la série policière britannique diffusée sur France3. Une série adaptée des romans policiers d’Ann Cleeves (jamais lus). Un plaisir de retrouver Vera Stanhope (Brenda Blethyn qui a 72 ans !) et son équipe mais quatre épisodes seulement, ça passe trop vite…

Faute, La – une mini-série policière française en 4 épisodes de 52 minutes chacun, réalisée par Nils Tavernier et diffusée sur M6. Adaptée du roman Just What Kind of Mother Are You? (2013) de l’Anglaise Paula Daly (pas lu), cette série est tout en suspense et dévoile de beaux paysages savoyards. Pas mal du tout, merci au replay !

Mammon – saison 2 pour cette série politique norvégienne en 8 épisodes d’une heure chacun, diffusée sur Arte. Journalistes et politiques ne font pas bon ménage… Mais cette saison 2 m’a moins emballée que la première…

Nicolas Le Floch : Le noyé du grand canal – un épisode double pour la toute dernière adaptation des romans de Jean-François Parot (1946-2018). Un plaisir de retrouver Jérôme Robart dans le rôle de Nicolas Le Floch et les autres personnages récurents mais toujours pas envie de lire les romans…

Seal Team – une série policière militaire américaine, en 22 épisodes de 42 minutes chacun, diffusée sur M6. Une curiosité puisque David Boreanaz (déjà vu dans Bones) a le rôle principal du Premier maître Jason Hayes et produit la série. Les premiers épisodes se déroulent à chaque fois dans un lieu différent avec une mission différente, ensuite c’est le « déploiement » et l’action se déroule en Afghanistan. J’ai bien aimé l’équipe et l’esprit d’équipe.

Vérité sur l’affaire Harry Quebert, La – C’est le réalisateur français Jean-Jacques Annaud qui adapte le roman du Suisse Joël Dicker (2012, déjà !). Une belle série en 10 épisodes de 55 minutes chacun, diffusée sur TF1. L’action se déroule en 1975 (Harry Quebert s’isole à Sommerdale pour écrire son roman et fait la connaissance de la jeune Nola Kellergan) et en 2008 (Marcus Goldman se rend chez Harry Quebert, un ancien professeur avec qui il est ami, pour écrire lui aussi un roman). Dommage que je n’aie pas lu le roman… Une amie qui a lu le roman a trouvé la série longue et ennuyeuse, mais je n’ai rien vu de tel puisque je ne connais pas le roman. Je le lirai peut-être, mais plus tard.

Victor Hugo, ennemi d’État – une mini-série historique française en 4 épisodes de 52 minutes chacun, diffusée sur France2. On y découvre la vie familiale, littéraire et politique de Victor Hugo (excellents Yannick Choirat et Isabelle Carré dans le rôle de Juliette Drouet, entre autres) entre la révolution de 1848 et le coup d’État de décembre 1851. Une très belle série qui donne envie de (re)lire Victor Hugo (ça tombe bien, je me suis réinscrite au challenge Cette année, je (re)lis des classiques, dont c’est la 2e édition).

Wisdom, tous contre le crime – une série policière américaine en 13 épisodes de 42 minutes, diffusée sur W9. À San Francisco, Jeffrey Tanner, expert en informatique, ne supporte pas que le meurtrier de sa fille unique, Mia, court toujours alors il crée un réseau, Sophe, que tout un chacun peut utiliser pour aider à résoudre des crimes. Une série policière différente de ce qui se fait habituellement. Je dirais que Wisdom est l’anti Person of Interest (2011-2016) ! Person of Interest, c’était attention, nous sommes tous surveillés, ça peut être dangereux ; Wisdom, c’est plutôt super, nous sommes tous connectés et nous avons tous vu ou entendu quelque chose alors nous sommes utiles et nous pouvons aider la police et la justice.

Je n’ai pas regardé Balthazar sur TF1 (pas le temps de voir le replay) et j’ai malheureusement raté Mr. Robot saison 3 sur France2 (le replay n’était pas au point…).

Les séries de juin-juillet-août 2018

En fait, quelques séries de juin se sont retrouvées dans le billet Les séries de février à mai 2018, comme Maman a tort, The Magicians saison 3, la fin de Lucifer (saison 3) ou de Scorpion (saison 4), c’est parce que j’ai terminé de rédiger et j’ai publié mon billet fin juin, pas grave…

12 Monkeys – série américaine de science-fiction, en 11 épisodes, sur Syfy. J’aime beaucoup cette série mais toute dernière saison (et peut-être que c’est mieux avant de se lasser de tous ces allers et retours).

Alerte contagion – série américaine catastrophe, science-fiction, en 13 épisodes, sur TF1. Suite à une épidémie, une partie de la ville d’Atlanta est placée en quarantaine. Les personnages sont vraiment bien mais il y a beaucoup de décès et la série n’aura pas de saison 2, dommage.

Au service de la France saison 2 – série française d’espionnage, en 12 épisodes, sur Arte. On suit toujours le jeune espion, André Merlaux, et l’équipe de bras cassés (plus ou moins), Moulinier, Jacquard et Calot (sûrement mon personnage préféré). C’est drôle et décalé.

Bull – série américaine policière mais du côté judiciaire, en 23 épisodes, sur M6. Ça se laisse regarder et on comprend les travers du système judiciaire américain (enfin, c’est utile quand ça innocente un innocent !).

Cameron Black, l’illusionniste (Deception) – série américaine policière, en 13 épisodes, sur TF1, avec un magicien et son frère jumeau. Deux objectifs, faire sortir le frère jumeau de prison (car il a été piégé) et découvrir le secret de la famille. Le site officiel.

Cape Town – série policière allemande tournée en Afrique du Sud, en 6 épisodes, sur 13e rue. Série adaptée des romans de Deon Meyer. L’épouse de Mat Joubert a été assassinée il y a un an ; le policier est soupçonné et ses supérieurs lui assignent un nouveau coéquipier, Sanctus Snook. Très bonne série, violente, sombre, que je n’avais pas vue en septembre 2016 alors j’ai profité de sa rediffusion estivale.

Commissaire Dupin – série policière allemande sur France 3, adaptée des romans de Jean-Luc Bannalec (que je ne connais pas) en 6 épisodes de 90 minutes chacun. Comment dire… Un commissaire parisien muté en Bretagne (à Concarneau) dans une série allemande un peu plan-plan, bon de temps en temps pourquoi pas mais, le dimanche soir, je préfère les séries britanniques comme Grantchester, Morse ou Vera !

DC : Legends of Tomorrow saison 2 – série américaine de science-fiction en 17 épisodes sur Cstar. Un plaisir de retrouver les « légendes » dérivées d’Arrow et de Flash pour des voyages dans le passé et dans le futur.

Elementary – série américaine policière sur M6 qui diffuse enfin la deuxième partie de la saison 5 (à partir de l’épisode 8). Toujours un plaisir de retrouver Sherlock Holmes et Joan Watson !

Elven, la rivière des secrets – série policière espionnage norvégienne en 8 épisodes sur Arte. Une très bonne série venue du froid en plein été, ça rafraîchit !

Flash saison 4 – série américaine en 23 épisodes sur TF1 ; j’aime beaucoup les personnages récurrents de cette série de science-fiction ; cette saison est plus sombre.

MacGyver – série action américaine en 21 épisodes. Après la saison 1, je m’étais finalement attachée à l’équipe et j’ai suivi quand M6 a embrayé avec la saison 2 mais en ne diffusant qu’un seul épisode inédit au lieu de deux…

Maltese (Maltese, Il romanzo del Commissario) – mini-série italienne policière, en 8 épisodes, sur Arte. Invité au mariage de son meilleur ami, le commissaire Dario Maltese retourne à Trapani (Sicile) mais le couple est abattu devant lui et il va enquêter sur la mafia. Très bons acteurs, très bonne ambiance années 70 avec une belle BO, excellente série !

Marvel, les agents du Shied saison 4 – série américaine de science-fiction en 22 épisodes sur 6Ter. J’ai raté quelques épisodes (pas de replay) mais j’aime bien cette série et les personnages qui ont ici des rôles différents puisqu’ils sont dans Charpente, un monde simulé.

Motive : le mobile du crime – série policière canadienne en 13 épisodes, sur France2. Dès le début, le spectateur connaît l’assassin et la victime et suit l’enquête avec la police de Vancouver pour découvrir le pourquoi du comment. Pas mal.

Super Hero Family – série américaine science-fiction en 20 épisodes sur 6Ter. Les quatre membres de la famille Powell ont des pouvoirs mais ils arrivent à gérer car le père travaille pour la police et la mère est une scientifique. Je n’ai pas vu les premiers épisodes mais cette série bourrée d’action et d’humour est divertissante.

Taxi Brooklyn – série policière américaine mêlant action et comédie, en 12 épisodes, sur Numéro 23 devenu RMC Story. Caitlin « Cat » Sullivan, policière à Brooklyn (New York) fait équipe avec Léo Romba, un Marseillais exilé aux States et chauffeur de taxi. Surprise que cette série soit adaptée des films français Taxi (que je n’aime pas) ; je n’avais pas regardé cette série lors de sa diffusion sur TF1 et j’ai profité d’une rediffusion. C’est pas mal du tout (avec Ally Walker dans le rôle de la mère de Cat), action, humour, c’est divertissant.

Beaucoup de séries américaines cet été, policières et science-fiction ! J’ai raté Stella Blomkist sur 13e rue (série policière islandaise). J’ai hâte de voir la saison 5 de The 100 (Syfy) et les saisons 3 de Colony et de Zoo (TF1).