Bien dans ma vie numéros 1 et 2

J’ai vu le n° 1 de Bien dans ma vie by Femme Actuelle (Prisma Presse, juin 2022, mensuel, 3,80 €, 148 pages) en achetant mon programme télé, je l’ai un peu feuilleté et je l’ai acheté en me disant qu’après l’avoir lu, je le donnerais à une copine qui aime bien ce genre de magazines. Lectorat ciblé : femmes de 50 ans et plus. Site officiel et newsletter : https://www.femmeactuelle.fr/biendansmavie.

Je dois dire que je n’ai pas lu de magazines féminins depuis des années… Des magazines comme Simple Things ou Open Mind m’ont plu au début puis j’ai arrêté de les acheter car je les laissais traîner sur la table du salon sans les lire alors je les ai tous donnés. Quant à Femme Actuelle, je ne le lis pas sauf quand une copine me montre un article. En ce qui concerne Bien dans ma vie, j’ai appris en lisant l’édito que c’est la transformation de Femme Actuelle Senior (que je ne connais pas) en Bien dans ma vie.

Qu’offre ce 1er n° ? Il commence avec des petits articles comme Good news (des bonnes nouvelles sociales, médicales, littéraires, naturelles, militantes…) et La liste de mes envies (des produits pour toutes les bourses de 5,50 € à 140 €) puis il est composé de 4 parties (avec plus ou moins de pages) : S’épanouir (émotions, ADN, liberté, sexualité, apprendre une langue étrangère, bouger avec plaisir, massage sonore pour le corps et l’esprit, ice-thérapie pour l’énergie), Profiter (mode, beauté, gastronomie – apéro à l’espagnole, recettes qui semblent très bonnes avec de belles photos, et autres recettes –, voyage – Palerme, infos, idées, guide –, interview – François-Xavier Demaison –, culture – expos, cinéma et DVD, musique, livres –, saga – Florence Arthaud –…), Optimiser (consommation – dépenser moins –, débit internet, aide juridique gratuite, Droit – succession, syndic, assurance-vie, ONG… –, déco – canapés de jardin –, DIY, jardinage…), Respirer (mémoire, diététique, étirements, gynéco après 50 ans, Lune et santé, médecine du monde – Japon –, santé, nutrition – vitamines –, vrai/faux…) avec des spécialistes et des témoignages. Ensuite il y a un beau Cahier Région (« Le Béarn sauvage », plein d’infos diverses et de belles photos), des jeux et… l’horoscope (qui ne m’intéresse pas du tout). Évidemment, il y a des pubs (ciblées santé, culture, bien-être…), je pense que c’est une ‘obligation’ pour les magazines féminins. Alors ? Eh bien, je l’ai lu avec plaisir et beaucoup d’articles et d’infos m’ont intéressée au point d’acheter le n° 2.

Le n° 2 de Bien dans ma vie (Prisma Presse, juillet 2022, 3,80 €, 148 pages). Il est construit de la même façon que le 1er n°, « frais et inspirant, complice et joyeux, ludique et pratique. » (extrait de l’édito, p. 3). Le collier rouge « Quito » (p. 10) et joli mais trop de rangées (5) pour moi… Dans S’épanouir, partir en voyage seule, les 20 aliments qui rendent heureux (ah, il y a le chocolat noir mais seulement en 16e position !), les musées en virtuel, entre autres. Dans Profiter, protection solaire (bon, ce n’est plus d’actualité… de même que les maillots de bain), soins beauté, mode, un petit séjour à Porto (belles photos, bonnes idées), cuisine (salades estivales), interview de Charlotte Valandrey, les pages culture (musique, spectacles, cinéma, livres), saga Anne-Sophie Pic (son restaurant est à Valence) et quelques autres petits articles. Dans Optimiser, les pharmacies en ligne, les parents âgés, guide pratique de nos droits, internet, cosmétiques faits maison, déco, DIY, jardinage, entre autres. Dans Respirer, musique, remèdes d’ailleurs, nouveaux produits, hygiène, perte de poids (témoignages), allergies, nutrition, etc. Et le cahier région avec cette fois « La Bretagne des terres » (un beau dossier, avec de belles photos et beaucoup d’infos). Et enfin, comme dans le 1er n°, des pages de jeux (et l’horoscope). Voilà, les rubriques habituelles, pour cette revue qui plaira aux quinquas et plus âgé(e)s. Je n’ai pas pris le temps de le lire tout de suite et je n’ai pas acheté les numéros suivants, mais j’ai donné ces deux numéros à la copine à laquelle je pensais et elle était ravie.

Publicité