Mes coups de… /9-2018

Un petit billet du soir pour la rubrique « Mes coups de… ».

Coups de blues

Stan Lee, pseudonyme de Stanley Lieber (28 décembre 1922 – 12 novembre 2018), scénariste de bande dessinée, réalisateur et producteur américain. Marvel, les super héros, c’est lui ! Les quatre Fantastiques (1961), Hulk, Thor, Spider-Man (1962), Avengers, Docteur Strange, Iron Man, X-Men (1963), Daredevil (1964)… Lus en bandes dessinées et vus au cinéma.

Foto di Elisa Caldana / Cinemazero

Bernardo Bertolucci (16 mars 1941 – 26 novembre 2018), réalisateur italien. Je sais que c’est un réalisateur controversé mais les trois films que j’ai vus : Le dernier Empereur (1987), Un thé au Sahara (1990) et Little Buddha (1993) m’avaient plu ainsi que Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone (1968) dont il a écrit le scénario.

Stephen Hillenburg (21 août 1961 – 26 novembre 2018), dessinateur et réalisateur américain. Il est le papa de Bob l’éponge (série animée télévisée en 1999 et film d’animation en 2004). Je ne connais pas beaucoup mais je connais et je trouve ce Bob l’éponge amusant.

Joseph Joffo (2 avril 1931 – 6 décembre 2018), écrivain français, célèbre pour Un sac de billes (1973) que j’ai lu à l’adolescence (12-13 ans). Ce roman autobiographique a été adapté au cinéma en 1975 par Jacques Doillon et en 2017 par Christian Duguay. Il existe aussi une adaptation en bande dessinée (3 tomes parus de 2011 à 2014) par Kris et Vincent Bailly. Je pense avoir lu dans la foulée Anna et son orchestre (1975) et Baby-foot (1977) mais les autres romans ne me disent rien.

R.I.P.

Heureusement, un coup de cœur pour le joli marché de Noël (je vous montre des photos tout bientôt).

Publicités
Image

Projet 52-2018 #49 et Défi 52 semaines 2018 #49

Pour cette quarante-neuvième semaine du Projet 52-2018 de Ma, le thème est or/argent. Préférez-vous l’or ou l’argent ? Je ne porte ni l’un ni l’autre… Je vous souhaite un bon weekend et, si vous voulez participer à ce projet photographique, allez voir Ma.

Quant au Défi 52 semaines 2018, le thème est décoration et j’ai profité de ce que je sortais les petits objets pour faire le sapin. Petit rappel : le thème de la semaine dernière était argent et se recoupe avec le thème ci-dessus.

La part des anges de Laurent Bénégui

La part des anges de Laurent Bénégui.

Julliard, septembre 2017, 180 pages, 17 €, ISBN 978-2-26002-979-3.

Genre : roman français.

Laurent Bénégui naît le 14 mai 1959 à Paris. Il est auteur (roman, roman policier, théâtre) et cinéaste (réalisateur, scénariste, producteur).

Maxime Detain, chercheur en biologie moléculaire, Parisien de 36 ans, adepte de « la cocasserie de la vie » (p. 10), doit enterrer sa mère, Muriel, journaliste et peintre, au Pays Basque, à Saint Jean de Luz. Va-t-il choisir un cercueil traditionnel en bois (= un arbre abattu…) ou un cercueil biodégradable en matériaux recyclés ? L’inhumation ou la crémation ?

Il vit une passion torride avec Elena, juriste, mais elle a 12 ans de plus que lui et ça dérange Muriel. En fait, il y a des passages en italique qui sont les pensées de Muriel. « Mais depuis que je suis morte, tout me revient […] » (p. 15). « Pour tout dire, j’espère qu’ils ne se marieront jamais. Je ne souhaite pas qu’Elena dorme dans mes draps, ni qu’elle accroche mes peintures à ses murs, dîne dans ma vaisselle, ou utilise quelque objet qu’il aura préféré conserver au lieu de le mettre en vente sur leboncoin. » (p. 18-19). Elle préférerait Maylis Salaberry, la jeune infirmière dévouée qui s’est occupée d’elle pendant un an et qui, elle l’a bien vu, est tombée amoureuse de Maxime. « Il ne lui avait pas échappé que l’infirmière de sa mère rayonnait d’un charme indéniable. » (p. 53).

Ce roman est un symbole du lien entre une mère et son enfant même au-delà de la mort. Le thème est intéressant mais je me suis un peu ennuyée (sauf avec les passages en italique, ceux de Muriel, qui sont drôles). L’histoire de Maxime est un peu trop plan-plan… et la fin est… bof… Une petite déception donc mais je suis contente quand même d’avoir lu ce roman car je découvrais cet auteur qui écrit depuis 30 ans !

Mais j’ai appris une chose : il existe les Basques de la mer et les Basques des montagnes ; vous le saviez ?

Image

Projet 52-2018 #48 et Défi 52 semaines 2018 #48

Pour cette quarante-huitième semaine (bon sang, l’année va se terminer à grands pas !) du Projet 52-2018 de Ma, le thème est froid. Voici la fontaine monumentale de Valence gelée. Parfois quand on a froid, on dit « je suis gelé » et heureusement qu’on n’est pas gelé ! Je vous souhaite un bon weekend et, si vous voulez participer à ce projet photographique, allez voir Ma.

Quant au Défi 52 semaines 2018, le thème est argent mais or/argent sera le thème de samedi prochain pour le projet 52-2018 donc je repousse à la semaine prochaine.

Je vous souhaite un bon mois de décembre 🙂

Et j’en profite pour vous montrer mon fond d’écran de décembre toujours de chez paon paon. J’ai passé une année fleurie avec paon paon alors l’année prochaine je changerai (si vous avez des idées).

Les séries de septembre-octobre 2018

Un peu de retard pour les séries vues en septembre et octobre…

100, The saison 5 – série de science-fiction américaine en 13 épisodes sur Syfy. Plus de six ans après le Praimfaya, les survivants menés par Octavia sont toujours enfermés dans le bunker ; Raven, Murphy, Emori, Monty, Harper, Bellamy et Echo sont en orbite sur l’Arche ; Clarke survit sur Terre dans un éden épargné par le feu et elle a pris sous son aile une fillette au sang noir, Madi. C’est toujours avec plaisir que je retrouve une nouvelle saison de cette série qui se renouvelle avec des rebondissements et de nouveaux personnages.

Blacklist saison 5 – série thriller américaine en 22 épisodes sur TF1. L’étau se resserre pour Raymond (Red) Reddington qui fournit criminels et terroristes aux agents du FBI – dont Elizabeth Keen – grâce à sa « liste noire ». Encore de très bons épisodes diversifiés et intenses.

Britannia – série historique et Fantasy anglo-américaine en 9 épisodes sur RMC Story. En 43, les Romains menés par Aulius Plautius veulent conquérir la Grande-Bretagne occupés par les Celtes et… ils sont très bizarres les druides ! Le problème avec cette série, c’est le manque de replay et je n’ai vu que deux épisodes… Donc à (re)voir en DVD !

Bull saison 2 – série dramatique judiciaire américaine en 22 épisodes sur M6 qui a embrayé tout de suite avec la saison 2 après la diffusion de la première saison. Jason Bull et sa fine équipe continue de défendre des innocents ou des personnes coupables mais qui ont des circonstances atténuantes. Parfois un peu répétitif mais divertissant.

Enquêtes de Murdoch, Les saison 11 – série policière canadienne en 18 épisodes sur France3 (plus l’épisode spécial Noël diffusé en décembre 2017). Comme d’habitude chaque épisode traite d’un thème différent avec, en fil conducteur, les relations entre les différents personnages, William Murdoch et son épouse Julia Ogden en tête. C’est toujours un grand plaisir de retrouver une nouvelle saison de Murdoch mais je n’ai toujours lu aucun roman !

Enquêtes de Vera, Les saison 8 – série policière anglaise en 4 épisodes sur France3. Ravie de retrouver l’inspectrice en chef Vera Stanhope et son équipe pour des enquêtes en milieu rural : souvent sordide mais paysages superbes. L’actrice qui joue le rôle de Vera, Brenda Blethyn, est une Anglaise de 72 ans ! La série est adaptée des romans d’Ann Cleeves mais je n’en ai jamais lu.

Good Doctor – série médicale américaine en 18 épisodes sur TF1… Le Dr Shaun Murphy – joué par Freddie Highmore déjà vu dans Charlie et la Chocolaterie (2005) et Bates Motel (2013-2017) – est autiste et voit lecorps et les organes différemment. Eh bien, j’ai vu le premier épisode, je me suis accrochée, l’acteur est vraiment bien, puis j’ai vu le deuxième épisode et j’ai été malade… (au moment de l’opération du foie), je savais que les séries médicales ne sont pas pour moi ! Mais il y a plein de spectateurs qui sont intéressés par ce genre de séries. Le site officiel sur TF1.

Handmaid’s Tale, The (La servante écarlate) – série d’anticipation américaine en 10 épisodes sur TF1 Séries, adaptée du roman éponyme de Margaret Atwood (1985) que malheureusement je n’ai pas encore lu. Dans cette dystopie, il n’y a pratiquement plus de naissances et les femmes n’ont plus aucun droit à part celui de mettre au monde des bébés pour celles qui le peuvent encore. Mais, dans des États-Unis totalitaires renommés la République de Gilead, les femmes sont des esclaves comme June devenue Defred. Une excellente série, qui fait froid dans le dos, mais j’ai hâte de voir la suite, et finalement de lire le roman !

Insoupçonnable – série policière française en 10 épisodes sur TF1. Chloé Fischer (Emmanuelle Seigner), criminologue parisienne, arrive à Lyon pour arrêter un tueur en série… insoupçonnable, Paul Brodsky (Melvil Poupaud). Bah, j’ai regardé les deux premiers épisodes et j’ai trouvé que c’était une pâle copie de la série britannique The Fall alors j’ai laissé tomber…

Killjoys saison 4 – série de science-fiction canadienne en 10 épisodes sur Syfy. J’aime bien cette série mais, à chaque fois qu’une nouvelle saison est diffusée, j’ai toujours du mal à me remettre dedans… Une cinquième et dernière saison est annoncée pour l’été 2019.

Noces rouges – série policière française en 6 épisodes sur France3. Bizarrement cette série française a d’abord été diffusée en Belgique puis en Suisse avant la France ! Sandra est retrouvée morte le jour de son mariage, meurtre ou suicide ? C’est un ami de la famille qui est chargé de l’enquête et l amère de Sandra cache un lourd secret. J’avais zappé cette série mais j’ai pu la voir en replay, pas mal, c’est quand même mieux de tourner des histoires originales que de faire des remakes comme Insoupçonnable

Outpost, The – série de Fantasy américaine en 10 épisodes sur Syfy. Talon est la seule survivante des Blackbloods, un ancien peuple en contact avec la Nature et des êtres surnaturels. La jeune femme recherche les mercenaires qui ont détruit son village et tué sa famille. Elle arrive dans une forteresse au bout du monde et rencontre le Capitaine Garret Spears, Lady Gwynn Calkussar (qui est en fait la Princesse Rosmund, seule survivante de la famille royale) et Janzo un orphelin guérisseur.

Petits meurtres d’Agatha Christie, Les – série policière française sur France2. Je retrouve avec plaisir le commissaire Swan Laurence, sa secrétaire Marlène Leroy et la journaliste Alice Avril mais deux épisodes (les vingt-troisième et vingt-quatrième de la série, 90 minutes chacun) : Mélodie mortelle et Ding Dingue Dong, c’est trop peu… D’autres épisodes sont annoncés pour 2019 puis une nouvelle série, Crime parfait, qui réunira Swan Laurence et Jean Larosière (de la première série de Petits meurtres, de 2009 à 2012, avec le commissaire Jean Larosière et l’inspecteur Émile Lampion, qui se déroulait dans les années 30).

 

Shooter saison 3 – série d’action américaine en 13 épisodes sur 13e rue. Une série adaptée du roman Point of Impact de Stephen Hunter (1993) et du film Shooter tireur d’élite réalisé par Antoine Fuqua (2007). Je retrouve avec plaisir Bob Lee Swagger, Isaac Johnson (agent des Services secrets) et Nadine Memphis (agent du FBI). Par contre, je ne supporte toujours pas Julie Swagger, la femme de Bob Lee…

Take Two : enquêtes en duo – série policière à la fois américaine et allemande et française en 13 épisodes sur France2. Actrice principale de Hot Suspect, une série policière à succès, Sam s’est retrouvée en cure de désintoxication et les studios ne veulent plus d’elle. Pour prouver son sérieux et se préparer à un nouveau rôle, elle décide d’observer le détective privé Eddie Valetik qui n’est pas enchanté. Mais Sam se révèle une intéressante collaboratrice et les nouveaux clients affluent. Les deux assistants, Roberto et Monica, sont efficaces aussi. Une série divertissante en une seule saison.

Avez-vous vu une ou plusieurs de ces séries ? Qu’en avez-vous pensé ?

Rendez-vous à la fin de l’année pour les séries vues en novembre-décembre.

Image

Projet 52-2018 #47 et Défi 52 semaines 2018 #47

Cliquez pour agrandir !

Pour cette quarante-septième semaine du Projet 52-2018 de Ma, le thème est indication directionelle. Je voulais absolument vous montrer un panneau de ce genre ; celui-ci indique la direction du « tourisut infomation » (ah ah ah !) dans la ville de Tendô (préfecture de Yamagata) au Japon. Je vous souhaite un bon weekend et, si vous voulez participer à ce projet photographique, allez voir Ma.

Quant au Défi 52 semaines 2018, le thème est nature. Pour moi, la Nature est ce qu’il y a de plus important sur Terre ! La Nature, c’est l’ensemble des choses vivantes et ces choses sont indispensables, la faune, la flore, le minéral, l’eau… Et elles doivent être respectées et protégées. J’aime observer la Nature. Et vous ? En fait, tous les goûts sont dans la nature 😉

En coup de vent…/ 75

Cliquez sur la photo !

Bonsoir les amis, j’espère que vous allez bien. Un petit billet en coup de vent pour vous montrer quelques photos et vous donner quelques nouvelles. Mais ne vous inquiétez pas, des notes de lecture vont arriver sur le blog ! En attendant, voici deux Avant… Après, bien colorés, n’est-ce pas ? Et mon nouveau téléphone : le Nokia Lumia que j’avais acheté en février… 2012 (ah ah ah !) m’a lâchée… Bon après plus de 6 ans et demi de bons et loyaux services quand même, surtout pour les sms, les photos et les vidéos car je téléphone peu en fait. Depuis octobre, je n’avais plus de connexion wifi (ou alors de façon aléatoire) et, en regardant dans les paramètres, j’ai vu qu’il n’y avait plus de mise à jour depuis… hum hum… juillet 2017 ! Donc, effectivement, plus de synchronisation et plus de wifi. De plus, ces deux-trois dernières semaines, il se déchargeait tous les jours et je devais le brancher chaque nuit pour qu’il se recharge et qu’il me réveille le matin… Jeudi dernier, il n’avait pas rechargé et avait du mal à se rallumer… Heureusement, depuis fin octobre, j’avais prospecté en prévision de l’achat d’un nouveau téléphone, j’avais consulté les modèles existants, les descriptions, les tests, etc. Et j’ai acheté un joli Huawei P20 Lite ; fabrication chinoise, je sais, c’est le mal, métaux et minerais… Mais j’avais besoin d’un nouveau téléphone et le Fairphone, éthique et éco-responsable, coûte plus de 500 € pour une technologie qui date de 3 ans, ça ne me convenait pas… Le Huawei P20 Lite me plaît beaucoup, il est fin, élégant, léger et facile d’utilisation, il était vendu avec son chargeur (usb et électrique), sa coque de protection, une paire d’écouteurs classiques et une paire d’écouteurs Bluetooth (le tout pour 269 €) et surtout il est équipé d’appareils photo Leica, prestigieux appareil photos (et pas daltonien comme le Nokia Lumia qui aimait beaucoup le jaune !). La photo du nouveau téléphone (ci-contre) est la dernière que j’ai prise avec l’ancien téléphone avant qu’il s’éteigne pour de bon et que je le donne au recyclage. Je vous souhaite une bonne fin de semaine et vous dit à bientôt.