En passant

En coup de vent… 136

Bonjour, j’espère que vous allez bien. De mon côté, je tiens le coup malgré les douleurs dans le dos et le travail qui m’épuise mais j’aurai une petite semaine de vacances la troisième semaine de juillet puis deux semaines en août.

Les notes de lectures de juin en retard seront publiées en juillet mais il est fort possible qu’il y ait moins de billets sur le blog… Ce week-end du 2 au 4 juillet, j’ai fait l’impasse sur le week-end à 1000, mais je verrai pour les suivants puisqu’il y en a tous les week-ends en juillet et en août. Je pense faire également l’impasse sur la semaine à mille pages du 5 au 11 juillet… Je lirai sûrement un peu mais pas assez pour honorer ce marathon de lecture, tant pis.

Cliquez sur la photo !

J’ai fait deux pots de confitures avec 12 abricots (des Roussillon, ils étaient gros) et je vous montre mon fond d’écran de juillet, toujours créé par mademoiselle Farfalle.

Bonne semaine et bien sûr je vous souhaite un bel été et bonnes vacances aux juillettistes.

En passant

Mes coups de… 8-2021

Bonsoir, deux coups de blues, un coup de gueule et un coup de cœur.

Coups de blues

Eric Carle naît le 25 juin 1929 à Syracuse en Italie (Sicile) de parents allemands. Il étudie les Beaux-Arts à Vienne (Autriche) puis travaille à Stuttgart (Allemagne) avant de partir à New York (États-Unis) en 1952. Illustrateur de livres jeunesse, il est connu depuis la fin des années 60. En France, ses albums sont publiés par Nathan ou Fleurus puis réédités chez Mijade dans les années 90. Entre autres, La chenille qui fait des trous (1972), La souris qui cherche un ami (1973), La petite coccinelle qui voulait se battre (1978), etc. Il meurt le 23 mai 2021 à Northampton (Massachusetts, États-Unis). RIP.

Benoît Sokal naît le 28 juin 1954 à Bruxelles (Belgique). Il étudie à l’Institut Saint-Luc à Bruxelles. Il est scénariste et dessinateur de bandes dessinées et travaille pour le mensuel franco-belge (À suivre). L’inspecteur Canardo créé en 1978 est orphelin… Il est aussi concepteur de jeux vidéo (L’Amerzone, la série Syberia). Il meurt le 28 mai 2021 à Reims (France). RIP.

Coup de gueule pour les éditions Charleston. Je ne connais pas Lucinda Riley mais cette autrice irlandaise née en février 1968 vient de mourir il y a quelques jours et beaucoup de blogueuses qui l’ont lue en parlent avec affection. Mais, de mon côté, je suis mécontente de son éditeur, Charleston, qui proposait fin mai de recevoir librement le premier tome de sa série, Les sept sœurs, en 6 parties (une chaque jour). Je me suis inscrite et j’ai reçu la 1ère partie puis la 3e mais pas la 2e donc j’ai envoyé un mail. Aucune réponse. Puis j’ai reçu la 5e partie mais pas la 4e donc j’ai envoyé un autre mail. Aucune réponse. Et je n’ai pas reçu la 6e partie. Donc je laisse tomber et je ne lirai pas Les sept sœurs. Ni d’autres titres de cet éditeur.

Coup de cœur pour la vidéo d’animation des Jeux olympiques de Tôkyô 2020 reportés en 2021. Cliquez sur ce lien pour le making of (4’12).

En passant

En coup de vent… 135

Cliquez sur la photo !

Bonjour, j’espère que vous allez bien et que vous ne m’en voulez pas parce qu’il y a moins de billets. Avec la reprise du travail en présentiel, mon rythme est totalement différent et je galère pour lire (voir le billet marathons de juin) et rédiger des billets…

Hier c’était la soirée de dépouillement du Prix La Passerelle 2021 et voici les résultats. Dites-moi si vous avez lu ces romans et ce que vous en avez pensé, déposez vos liens en commentaires même !

Cliquez sur la photo !

N° 1 = Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin (La manufacture de livres, août 2020) avec 48 votes

N° 2 = Le dit du Mistral d’Olivier Mak-Bouchard (Le Tripode, août 2020) avec 39 votes

N° 3 = La cuillère de Dany Héricourt (Liana Lévi, août 2020) avec 16 votes

N° 4 = Une république lumineuse d’Andrés Barba (Bourgois, mai 2020) avec 15 votes

N° 5 = Mauvaises herbes de Dima Abdallah (Sabine Wespieser, août 2020) avec 14 votes

N° 6 = Harpo de Fabio Viscogliosi (Actes Sud, janvier 2020) avec 4 votes

J’ai voté pour Une république lumineuse d’Andrés Barba mais j’hésitais entre 4 titres alors je suis très contente pour Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin (qui était aussi un coup de cœur pour moi) et je vous souhaite une bonne journée et un beau week-end.

PS du 9 juillet : voici le lien vers un résumé de ce Prix en vidéo (environ 12 minutes) et une rencontre avec Laurent Petitmangin est programmée pour le jeudi 7 octobre (je vous en reparlerai bien sûr).

En passant

En coup de vent… 134

Bonjour, j’espère que vous allez bien et que le week-end est ensoleillé chez vous aussi. Je voulais publier cet En coup de vent… hier soir (vendredi) mais je n’ai pas eu le temps en rentrant de l’hôpital. C’était un rendez-vous de contrôle suite à l’opération d’’il y a deux semaines (en fin de billet) et je vais bien, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de cancer, ouf ! (même s’il y a d’autres petits problèmes mais ils sont moindres par rapport à un cancer). Aujourd’hui, j’ai acheté deux petites robes mais je n’ai pas pu les essayer alors je me suis dit que si elles ne m’allaient pas si bien que ça, je les mettrais pour rester chez moi mais elles me vont très bien (elles sont en train de sécher !). J’en profite aussi pour vous montrer le joli fond d’écran de juin créé par Mademoiselle Farfalle et je vous souhaite un bon week-end.

En passant

Mes coups de… 7-2021

Bonjour, quelques coups de blues…

Pieter Aspe, de son vrai nom Pierre Aspeslag, né le 3 avril 1953 à Bruges en Belgique, était un auteur de romans policiers, Les enquêtes du commissaire Van In, que je n’ai jamais lus mais que j’avais repérés sur des blogs. Il est mort le 1er mai. RIP.

Nick Kamen, vous l’avez peut-être entendu dans les années 80. Né le 15 avril 1962 à Harlow en Angleterre, il était un auteur compositeur interprète de pop anglaise. J’avoue que ce n’est pas mon chanteur préféré mais son premier single, Each Time You Break My Heart, est sorti l’année de naissance de mon fils. Il est mort le 4 mai, un cancer… Si jeune… RIP.

MIURA Kentarô 三浦 建太郎, né le 11 juillet 1966 à Chiba au Japon, était un excellent mangaka en particulier pour la série de dark fantasy Berserk ベルセルク (et, quelle série ! en 40 tomes, série qui restera malheureusement inachevée…). Il est mort le 6 mai mais sa mort a été annoncée le 20 mai, bon sang, il avait mon âge… Je suis triste… RIP.

Les blogueurs meurent aussi… Il y a deux semaines, j’ai appris sur le blog d’Eva et Patrice la mort de Goran – du blog Des livres et des films – et je peux vous dire que ça m’a fait un sacré choc… Je n’ai jamais vu Goran mais je suivais son blog depuis quelques années et nous avions de chouettes échanges en particulier littéraires mais aussi cinématographiques. Je suis triste et je pense à sa famille, à ses proches… En hommage, Eva et Patrice, ses compères pour les challenges Amérique du Sud et Europe de l’Est (auxquels je participe), proposent une lecture commune de Le petit joueur d’échecs de Yôko Ogawa que Goran avait choisi.

Un mélange de coup de chapeau et de coup de gueule.

Jeudi, hospitalisation, opération, à vrai dire je craignais plus l’anesthésie générale (peur de ne pas me réveiller) que l’opération. Personnel soignant vraiment agréable (je leur tire mon chapeau, ils ont du mérite, c’est presque l’usine…) mais un problème à l’anesthésie (j’ai eu (très) mal, il a fallu recommencer, c’est pourquoi il y a deux traces de piqûres, et encore lorsque j’ai pris la photo, le gonflement s’était résorbé…). Bon, l’opération s’est bien passée, je me suis bien réveillée et je me repose. Je vous souhaite un bon dimanche !

En passant

En coup de vent… 133

Bonjour, c’est avec un peu de retard que je vous annonce la parution d’une interview de moi que Noctenbule a effectuée dans le cadre de son challenge BD Des histoires et des bulles. Noctenbule lit beaucoup de bandes dessinées et de mangas et ce fut un honneur pour moi de répondre à ses questions. Je ne peux que vous inviter à visiter le blog de Noctenbulle – 22h05 rue des Dames – pour lire cette interview et d’autres billets si vous le voulez (d’autres interviews d’auteurs et de blogueurs sont déjà parues). Et je vous souhaite un bon week-end.

En passant

En coup de vent… 129

Bonjour, j’espère que vous allez bien. Jeudi dernier, j’ai reçu la première injection du vaccin (AstraZeneca pour les 50-65 ans), eh bien j’ai eu quelques symptômes désagréables durant quelques jours (fatigue, bras enflé avec douleur, mal de tête…) et j’espère que ça ne sera pas le cas pour la deuxième injection. À part ça, tout va bien et le printemps arrive ! Je vous souhaite une bonne semaine, un beau mois de mars et j’en profite pour vous montrer mon nouveau fond d’écran, toujours créé par Mademoiselle Farfalle.

En passant

En coup de vent… 128

Bonjour, j’espère que vous allez bien et que le week-end est ensoleillé chez vous aussi.

Hier matin, pendant une demie-heure, des centaines de motos sont passées sur toute la largeur de la route, une manifestation de l’antenne Drôme-Ardèche de la Fédération française des motards en colère, c’était é-nor-me ! Bon, c’était aussi très bruyant et les chats ont eu peur d’autant plus que ça a bien duré…

Malheureusement je n’ai pas pris de photos parce que j’ai peur de me pencher. J’aurais dû descendre mais, sur le moment, je ne pensais pas que ça allait durer aussi longtemps. Alors j’ai cherché une image sur Internet et j’ai trouvé l’affiche officielle de cette manif en fait nationale. Je ne prends pas fait et cause, je ne sais même pas ce qu’est la circulation inter-files mais j’ai cru comprendre que c’était interdit en France et que c’était le pourquoi de la manif.

Bon dimanche !

En passant

En coup de vent… 127

Bonjour, quelques mots pour vous dire qu’entre le MOOC 18e siècle dont je vous ai déjà parlé et les deux marathons de février, plus la vie quotidienne et le télétravail, je suis assez occupée… Alors je vous souhaite tout simplement une bonne semaine et je vous montre la neige qui est tombée samedi 13 (bon, c’est beaucoup moins que dans d’autres villes et elle avait fondu l’après-midi !).

En passant

En coup de vent… 124 – Prix La Passerelle 2021

Bonjour, chaque année je vous parle de ce prix littéraire, 2013-2014-2015 (ici), 2016 (ici et ici), 2017 (ici, ici et ici), 2018 (ici, ici et ici), 2019 (ici) et 2020 (ici et ici). Voici les six romans sélectionnés pour le Prix La Passerelle 2021 (même si je n’ai pas pu assister à la présentation au public samedi dernier…).

Les 6 romans en lice pour cette 9e édition sont (par ordre alphabétique d’auteurs) : Mauvaises herbes de Dima Abdallah (Sabine Wespieser, août 2020), Une république lumineuse d’Andrés Barba (Bourgois, mai 2020), La cuillère de Dany Héricourt (Liana Lévi, août 2020), Le dit du Mistral d’Olivier Mak-Bouchard (Le Tripode, août 2020), Ce qu’il faut de nuit de Laurent Petitmangin (La manufacture de livres, août 2020) et Harpo de Fabio Viscogliosi (Actes Sud, janvier 2020).

Je ne sais pas encore pour lequel je vais voter car j’ai bien aimé La cuillère et j’ai beaucoup aimé Une république lumineuse, Le dit du Mistral, Ce qu’il faut de nuit et Harpo donc j’hésite entre ces quatre titres !