Week-end à 1 000 – novembre 2019

Après le Week-end à 1 000 d’août (petit marathon, je travaillais, je n’ai lu que 3 romans correspondant à 830 pages), je suis ravie de participer au Week-end à 1 000 de novembre. Il est toujours organisé par Lili bouquine (+ groupe FB) et il dure les 15-16-17 novembre. Le coup de bol : je devais travailler vendredi mais, à mon arrivée, j’apprends qu’il n’y a ni informatique ni chauffage (c’est que nous avons eu, en Drôme, de grosses chutes de neige toute la journée de jeudi et toute la nuit et qu’il y a beaucoup de dégâts) donc pas d’ouverture au public et tout le monde repart à midi. C’est ainsi que j’ai pu lire vendredi après-midi, samedi et dimanche !

Mes lectures pour ce marathon

Vendredi : Cadavre exquis d’Agustina Bazterrica (Flammarion, août 2019, 304 pages), un premier roman glaçant ❤

Samedi : le matin (c’est rare que je lise le matin !), j’ai terminé L’incivilité des fantômes de Rivers Solomon (Aux Forges de Vulcain, septembre 2019, 400 pages mais j’avais déjà lu la première partie qui fait 106 pages, donc pour le marathon : 294 pages), un premier roman de science-fiction anglo-américain, pas mal mais sans plus. L’après midi, j’ai lu De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic (Albin Michel, mai 2019, 496 pages), un bon polar qui m’a entraînée en Russie et en Ukraine 🙂

Dimanche : j’ai lu deux romans de la rentrée littéraire. Sale gosse de Mathieu Palain (L’Iconoclaste, août 2019, 352 pages), encore un premier roman. Et Journal de L. (1947-1952) de Christophe Tison (Goutte d’Or, août 2019, 280 pages), le journal intime d’un personnage de roman, Lolita. J’ai lu ces deux romans sans déplaisir mais je ne les ai pas appréciés plus que ça (j’expliquerai pourquoi dans mes notes de lecture qui arriveront plus tard car j’ai encore pas mal de retard…).

Total des pages lues : 304 + 294 + 469 + 352 + 280 = 1 726 pages (enfin, je dépasse les 1 000 pages, mais il faut dire que j’ai eu largement le temps de lire ces 5 romans durant 3 jours !).

Je ne pourrai certainement pas participer à la semaine à lire du 20 au 27 décembre car je travaillerai une partie de ces jours, à moins que je ne lise que le week-end, je verrai, je vous tiendrai au courant, mais, en attendant, passez un bel automne et ayez de bonnes lectures et de belles découvertes !

Les feuilles allemandes – novembre 2019

Vu chez Martine (merci pour l’info !), le challenge Les feuilles allemandes organisé par Eva – du blog Et si on bouquinait un peu ? (blog que j’avais déjà aperçu sur la blogosphère mais auquel je n’étais pas abonnée donc je n’ai pas eu l’info plus tôt mais je l’ai maintenant rajouté à mon reader WP !) – donc challenge (mois) organisé à l’occasion de l’anniversaire de la chute du mur de Berlin : 30 ans déjà !

Voici les conditions (peu contraignantes, nous dit Eva) pour participer à ce mois Les feuilles allemandes :

1. lire un livre d’un auteur (ou d’une autrice) de langue allemande (Allemagne, Autriche, Suisse…) tous genres confondus (roman, nouvelles, policier, essai, poésie, jeunesse…) ;

2. il est possible de dépoussiérer un livre depuis longtemps enfoui dans une bibliothèque ou de se faire plaisir en achetant une nouveauté ;

3. l’objectif est de partager notre (nos) lecture(s) sur notre blog au cours du mois de novembre et jusqu’au 8 décembre et de communiquer à Eva le lien vers notre (nos) billet(s) pour qu’elle puisse les intégrer dans son bilan à la fin.

4. une ou plusieurs lectures sont les bienvenues !

Me voici donc inscrite pour ce mois Les feuilles allemandes car l’idée me plaît beaucoup, la littérature allemande étant rare dans certaines librairies et sur la blogosphère, comme le fait remarquer Eva… La photographie choisie par Eva était énorme (5 mo) alors je l’ai réduite pour mon blog et j’y ai ajouté du texte pour en faire un véritable logo.

Mon (ou mes) billet(s) pour ce challenge

Le premier billet sera Le dernier amour de Baba Dounia d’Alina Bronsky (2019) que j’ai déjà lu mais dont je n’ai pas encore publié la note de lecture : coup de cœur !

Bon, eh bien, je n’ai proposé qu’une lecture mais j’espère que ce challenge reviendra l’année prochaine.

Image

Projet 52-2019 #44

Quarante-quatrième semaine pour le Projet 52-2019 de Ma avec le thème conte (cette fois encore, photo publiée avec du retard, désolée). Une photo toute simple pour vous montrer les contes de Guy de Maupassant (1850-1893) : Contes des bords de l’eau et d’ailleurs (1877-1889), Contes normands (1881-1899), Contes de la peur et de l’angoisse (1875-1890, plus un conte posthume paru en 1921), Contes grivois (1880-1891) ; un très grand auteur connu pour ses romans et ses nouvelles mais qui, donc, a aussi écrit des contes. Je vous souhaite un bon week-end, une bonne nouvelle semaine et, si vous voulez participer à ce projet photographique, allez voir Ma !

En passant

En coup de vent… 93

Bonjour à tous,

J’aurais voulu participer au Week-end à 1000 d’octobre (vendredi, samedi, dimanche) mais… En travaillant le vendredi jusque tard et le samedi aussi, j’étais épuisée dimanche et je n’ai rien lu… (j’ai regardé quelques épisodes manqués durant la semaine en replay). Il en sera de même pour le Week-end à 1000 de novembre (les 15-16-17 novembre), ce qui est bien dommage. Peut-être que je pourrais me faire un autre marathon le week-end qui vient ?

Et vous, comment allez-vous ? Je vous souhaite une bonne nouvelle semaine, d’agréables lectures et plein de bonnes choses 🙂

Rat-a-week de l’épouvante – octobre 2019

Marjorie du blog Chroniques littéraires organise le Rat-a-week de l’épouvante (comme chaque année ?) du dimanche 13 octobre (minuit) au dimanche 20 octobre (minuit). Je vais tenter de participer mais je n’ai pas grand-chose d’horrifique dans ma PàL… Infos, logo, inscription et défis chez Marjorie.

Deux billets pour ce marathon

Le voyageur de Koren Shadmi (Ici même, 2017, États-Unis)

L’île du Diable de Nicolas Beuglet (XO, 2019, France)

En passant

En coup de vent… 91 – Cafés littéraires à Montélimar

Bonjour mes amis, pour une fois, un billet « En coup de vent… » littéraire.

Si j’ai publié la photo d’Android Nougat [lien] samedi (pour la thématique « monumental »), c’est parce que je suis allée à Montélimar la veille pour une journée professionnelle sur les littératures de l’imaginaire (octobre étant le mois de l’imaginaire).

Je vous épargne le trajet en train, assez court mais qui passe devant la centrale nucléaire de Cruas…

Chaque année ont lieu les Cafés littéraires de Montélimar avec des invités, des rencontres, des spectacles, des expos, etc.

La journée professionnelle du vendredi 4 octobre était sur les littératures de l’imaginaire : ma tasse de thé et aussi une partie de mon travail ! L’événement se déroulait à la Médiathèque intercommunale Maurice Pic de Montélimar (Drôme).

Le matin, deux rencontres, l’une après l’autre :

L’imaginaire dans tous ses états par Stéphane Moulain avec un historique, les genres littéraires science-fiction, fantasy, fantastique et quelques sous-genres puis un échange agréable. J’ai noté deux titres que je n’ai jamais lus et qui, selon lui, sont indispensables : Hyperion de Dan Simmons (un auteur que je n’ai encore jamais lu) et Neverwhere de Neil Gaiman (un auteur dont j’ai déjà lu quelques titres mais pas celui-ci).

Grand entretien avec Alain Damasio modéré par Thierry Caquais. La présentation et l’analyse de Les Furtifs étaient un peu longue mais donnaient très envie à ceux qui ne l’ont pas encore lu de le lire ! Alain Damasio m’est apparu très à l’aise, détendu, engagé (je l’avais vu fin mai sur le plateau de 28’ sur Arte, je vous mets la vidéo ci-dessous si c’est possible). Il a un tic de langage : il dit très souvent « tu vois » et tutoie le public, ça m’a amusée. J’ai pris quelques notes mais je ferai un billet à part car je n’ai pas encore lu Les Furtifs, je n’ai d’ailleurs jamais lu aucun roman de cet auteur. Il a écrit plusieurs nouvelles et seulement trois romans en vingt-cinq ans (car il a une longue gestation) : La Zone du Dehors (1999, réédition 2007 et poche 2009), La Horde du Contrevent (2004 et poche 2007) et Les Furtifs (2019). Quelqu’un parmi vous les a lus ?

De gauche à droite : Thierry Caquais (modérateur) et Alain Damasio (auteur)

L’après-midi, deux rencontres, en même temps :

Table ronde avec Antonin Atger (pour Interfeel chez PKJ, science-fiction) et Valérie Simon (pour Coup d’état chez ActuSF, fantasy), modérée par Thierry Caquais. Deux auteurs que je ne connaissais pas et deux titres qui m’ont paru intéressants non seulement pour les ados mais aussi pour les adultes. La conversation a tourné sur les résumés et les contenus de ces romans, le rôle de la politique et des relations humaines, le rôle des femmes aussi, évidemment sur les littératures de l’imaginaire et plus encore (cinéma, jeux vidéo…). Je les lirai si j’en ai l’occasion (si la bibliothèque les achète !).

De gauche à droite : Thierry Caquais (modérateur), Antonin Atger et Valérie Simon (auteurs)

Une journée enrichissante, je remets ça dès que possible !

J’ai finalement trouvé la vidéo avec Alain Damasio donc elle est ci-dessous (en espérant qu’elle ne disparaîtra pas) et je vous souhaite une bonne semaine automnale et de belles activités littéraires ou autres 🙂

Challenge Jeunesse Young Adult #9

Muti renouvelle le Challenge Jeunesse Young Adult pour sa 9e édition. L’objectif est de lire de la littérature jeunesse et young adult du 1er octobre 2019 au 30 septembre 2020. Pour la 2e année, sont autorisées les bandes dessinées.

Infos, nouveau logo (très joli) et inscription (attention, inscription jusqu’au 31 décembre 2019) chez Muti.

Les catégories
1 : Aux frontières du rêve => au moins 10 ouvrages
2 : Badine avec les royaumes de l’enfance => au moins 20 ouvrages
3 : À pieds joints dans la marelle => au moins 35 ouvrages
4 : A su garder son cœur de mioche => au moins 50 ouvrages
5 : Peter Pan dans l’âme => au moins 65 ouvrages
6 : Au pays des mille et un livres => au moins 80 ouvrages
7 : Vit dans un conte de fées => 100 et plus (pour les livrovores)

L’option BD/Manga
1. 5 BD/Mangas
2. 10 BD/Mangas
3. 15 BD/Mangas
4. 20 BD/Mangas

Comme je n’ai pas réussi à honorer le challenge en 2018…, je choisis la catégorie 1 : Aux frontières du rêve => au moins 10 ouvrages et l’option BD/Mangas 1 : 5 BD/Mangas. Et cette année, j’espère faire mieux.

Mes lectures pour ce challenge

1.

2.

3.

4.

5.

8.

9.

10.

Mes lectures BD/Mangas pour ce challenge

1. La route de Tibilissi de Chauvel, Kosakowski et Lou (Delcourt, 2018, France/États-Unis)

2. Félin pour l’autre !, tome 1 de Wataru NADATANI (Doki Doki, 2019, Japon)

3. La saga d’Atlas et Axis, intégrale de Pau (Ankama, 2017, Espagne)

4.

5.

+ ?