Throwback Thursday livresque 2018-8

Pour ce jeudi 22 février, le thème du Throwback Thursday livresque 2018 est « addiction » et je pensais ne rien avoir mais… Si ! Je vous propose l’excellent premier roman Le renversement des pôles de Nathalie Côte paru en août 2015 chez Flammarion. Accro au chocolat ou au Pepito, accro à l’aquabike ou aux plaisirs d’Internet (a bourse en ligne, entre autres), voici deux couples que tout sépare sauf leurs obsessions et leurs addictions ! À propos de l’addiction, je voudrais aussi vous partager cet extrait que j’avais apprécié dans Feed de Mira Grant paru en octobre 2012 chez Bragelonne : « Nous sommes une nation habituée à vivre dans la peur, la voilà la vérité. Si je veux être honnête avec vous, mais aussi avec moi-même, ça ne concerne pas uniquement notre nation, et il ne s’agit pas réellement d’une habitude. Ça concerne le monde entier, et c’est une addiction. Les gens sont accros à la peur. La peur justifie tout. La peur nous fournit une excuse toute trouvée pour renoncer à nos libertés, l’une après l’autre, au point de trouver normal qu’on nous suive à la trace et que le moindre de nos mouvements soit enregistré dans une dizaine de bases de données auxquelles monsieur tout-le-monde n’aura jamais accès. La peur crée, définit et façonne notre univers, et sans elle, la plupart d’entre nous se sentiraient perdus. Nos ancêtres rêvaient d’un monde sans frontières, alors que nous passons notre temps à en imaginer de nouvelles, autour de nos maisons, de nos enfants, et de nous-mêmes. Nous limitons notre potentiel, jour après jour, au nom d’un idéal de sécurité que nous n’atteignons jamais. Nous avons pris un monde riche de possibilités et l’avons appauvri. Et maintenant, vous vous sentez en sécurité ? Extrait d’Âmes sensibles s’abstenir, blog de Georgia Mason, le 6 avril 2040. » (p. 336).

Publicités

En coup de vent… / 53

Bonsoir, je ne sais pas si j’aurai le temps cette semaine pour des notes de lectures… Pourtant de la lecture, j’en ai ! Je veux d’ailleurs faire un petit coup de pub pour Mes écrits d’un jour qui a organisé fin janvier un concours pour ses 3000 visiteurs et devinez qui a gagné ! j’ai donc reçu Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson, coup de cœur 2017 de Henagas avec un joli marque-pages et une jolie carte postale : merci beaucoup Henagas, ce fut une belle surprise ! Bonne semaine 🙂

PS : j’en profite pour vous dire que j’ai récemment créé une page Rendez-vous de la blogosphère.

Mois du polar 2018 avec Sharon

Février est le Mois du polar avec Sharon ! C’est le 3e, il me semble. Du 1er au 28 février. Je suis donc un peu à la bourre pour publier ce billet mais j’ai commencé à lire du roman policier ce weekend dans le cadre du premier Weekend à 1000 de l’année. J’en ai lu deux, un samedi et un dimanche ,(très bien, bonnes pioches) et j’espère en lire encore un ou deux avant la fin du mois !

Mes lectures

1. Les enfants de cendres de Kristina Ohlsson (Suède)

2. L’élixir du diable de Raymond Khoury (États-Unis)

+ ?

Weekend à 1000 février 2018

Premier Weekend à 1000 de l’année, toujours organisé par Lili bouquine et qui se déroule du vendredi 9 février à 19 heures au dimanche 11 février à minuit. Plus d’infos sur le groupe FB. Je suis en weekend et je suis prête avec quelques romans et quelques bandes dessinées ! Bonnes lectures à tous et bon weekend 🙂

Mes lectures

Vendredi 9 : Là-bas, août est un mois d’automne de Bruno Pellegrino (Zoé, janvier 2018, 224 pages).

Samedi 10 : Les enfants de cendres de Kristina Ohlsson (J’ai Lu, novembre 2017, 445 pages), c’est le Mois du polar avec Sharon alors j’ai décidé de lire du roman policier ce weekend.

Dimanche 11 : L’élixir du diable de Raymond Khoury (Pocket, janvier 2013, 480 pages).

Marathon réussi ? Oui, avec 1149 pages 🙂 Et bonnes pioches, trois bons livres 🙂

Throwback Thursday livresque 2018-6

Pour ce jeudi 8 février, le thème du Throwback Thursday livresque 2018 est « une histoire en France » et j’ai hésité entre plusieurs livres comme Le camp des autres de Thomas Vinau (roman historique mais pas que… qui se déroule en 1907, un de mes coups de cœur 2017), Les corps fragiles d’Isabelle Kauffmann (un roman émouvant qui se déroule dans la première moitié du XXe siècle et qui raconte l’enfance et la vie de la première femme infirmière lyonnaise) et Le livre que je ne voulais pas écrire d’Erwan Lahrer (exceptionnel roman d’une histoire française contemporaine) mais j’ai finalement choisi Nous, les passeurs de Marie Barraud, un très beau premier roman, historique, émouvant et actuel de la comédienne Marie Barraud sur les traces de son grand-père, Albert Barraud, célèbre médecin bordelais arrêté et déporté en Allemagne en 1944. Un roman important sur le drame familial, sur l’importance de savoir, sur le témoignage et sur le devoir de mémoire.

Mon chat m’envoie des SMS de Frédéric Pouhier et Susie Jouffa

Mon chat m’envoie des SMS de Frédéric Pouhier et Susie Jouffa.

First éditions, Marcel la collection qui a du chien ! et du chat !, janvier 2016, 192 pages, 4,95 €, ISBN 978-2-7540-8230-3.

Genre : humour.

Frédéric Pouhier, né le 4 juin 1975 à Cherbourg, est auteur (humour, théâtre) et créateur d’émissions radio (Moscato Show 18 h – 20 h sur RMC).

Susie Jouffa, née en 1979 à Séoul (Corée du Sud) est la fille de François Jouffa (journaliste, écrivain, cinéaste…) et Sylvie Jouffa (animatrice radio, photographe…) ; elle est auteur et aime les chats.

Croquettes, herbe à chat, vomi, câlins, arbre à chat, etc., tout passe à la moulinette de Sacha ! Un chat qui envoie des SMS à son humain. « Ce chat a un forfait illimité en mauvaise foi et en coups fourrés ! » (quatrième de couverture).

Ce roman écrit sous forme de SMS est désopilant ! J’ai ri à tous les gags !!! C’est vous dire 😉

J’en ai noté trois pour vous donner une idée :

« Tu trouves que je dors trop ? – Non, un chat, ça dort beaucoup. – Parce que moi, je trouve que tu dors trop – ?!? – Tu crois que ça m’amuse de te réveiller à 6 heures du matin pour avoir mes croquettes ? » (p. 27).

« Je veux des croquettes ! – Non, tu vas devenir bedonnant. – C’est quoi bedonnant ? – C’est quand on a trop mangé. – C’est super ! Je veux devenir bedonnant ! » (p. 75).

« Le frigo est vide. Il n’y a même plus de pain sec. – Tu ne manges pas de pain. – Non, mais je m’en sers pour appâter les oiseaux. » (p. 147).

Ça fait longtemps que je n’ai pas parlé de chat, non ? Voici un petit livre que tous les amoureux des chats – et pourquoi pas les autres – vont lire pour retrouver – ou conserver – leur bonne humeur !

Une lecture vraiment drôle que je mets dans le Petit Bac 2018 pour la catégorie Animal et dans le challenge Feel good.