Semaine à 1000 pages 2020 #2 avec Pingouin Vert

La première Semaine à 1000 pages de 2020 se déroulait du lundi 20 au dimanche 26 janvier et je n’ai pas réellement participé puisque je n’ai pas lu durant la semaine, seulement le week-end avec le premier Week-end à 1000 – janvier 2020 (mais j’ai signalé la semaine dans mon billet).

Je vais participer à cette deuxième Semaine à 1000 pages, du 10 au 16 février, puisque j’ai pu lire des bandes dessinées en semaine et que, même si je travaille samedi, j’espère lire durant ce court week-end.

Mes lectures pour ce marathon

Lundi 10 février : Luminary, 1 – Canicule de Brunschwig et Perger pour La BD de la semaine du mercredi (Glénat, 144 pages).

Jeudi 13 février : Rêverie de Golo Zhao pour La BD de la semaine de mercredi prochain (Casterman, 240 pages). Et l’album illustré Tangram de Sylvain Lamy et Alice Brière-Haquet (3œil, 32 pages).

Vendredi 14 février : Watertown de Jean-Claude Götting (Casterman, 96 pages) pour une prochaine BD de la semaine.

Total des BD lues en semaine : 144 + 240 + 96 = 480 pages + 32 pages = 512 pages.

Samedi 15 février : épuisée après ma journée (ma semaine !) de travail, je n’ai pas pu lire le soir…

Dimanche 16 février : La voix des vagues de Jackie Copleton (Les Escales, 368 pages, erreur de l’éditeur qui dit 304…), très beau premier roman, triste et nostalgique. 880 pages, il me reste quelques heures pour lire les 120 pages manquantes afin d’arriver à 1000 ! … Il est 23 heures, je viens de terminer La dispute de Marivaux (Folio Plus Classiques, 144 pages), que j’ai lu pour Cette année, je (re)lis des classiques #3 ; il reste une heure avant la fin du marathon mais, comme j’ai dépassé les 1000 pages, je vais m’arrêter là, ravie d’avoir réussi.

Total : 512 + 368 + 144 = 1024 pages.

En remplissant cette image, je me rends compte que j’ai lu 512 pages en semaine et 512 pages dimanche !

Challenge British Mysteries #5 en 2020

Bizarrement, j’ai zappé l’édition de 2019… Je m’inscris donc pour le British Mysteries #5 qui se déroule durant l’année 2020 avec le Mois British Mystery en mars. Infos, inscription et logos chez My Lou Book et chez Hilde + groupe FB.

« Tous les types de billets sont acceptés : chroniques en rapport avec la littérature, la littérature jeunesse, les séries, films, BD, documentaires… Présentation de documentaires écrits, audio et vidéo, d’essais, d’articles. Reportages, photos et récits de voyage. »

Avec comme thématique du challenge, les mystères britanniques et irlandais : 1- Detective stories contemporaines, policiers vintage et historiques, cosy mysteries y compris en littérature jeunesse (par exemple Agatha Raisin de M.C. Beaton, Julia Chapman, Agatha Christie, Anne Perry, Dan Waddell, Patricia Wentworth…). 2- Essais, documentaires ou tout autre support traitant de meurtres non résolus (Jack the Ripper, l’affaire Caroline Luard, Madeleine Smith…). 3- Toute histoire ayant sa part de mystère, d’obscurité, voire de surnaturel (Wilkie Collins, Sheridan Le Fanu, Bram Stoker, histoires de fantômes, monstre du Loch Ness et autres légendes, maisons mystérieuses, portraits de médiums, le culte du deuil à l’époque victorienne…).

Et avec pour cadre géographique : Angleterre, Écosse, Pays de Galles, Irlande (nord et sud). Pas de Brexit pour le British Mysteries !

Les catégories

Esprit es-tu là ? : manifestations sporadiques et inattendues, effet garanti – entre 1 et 5 participations. Quelques-uns doutent de vous et vous prennent pour un charlatan, mais votre expérience des mystères de l’au-delà a fait de vous une référence parmi les amateurs de tables tournantes. Et vous comptez bien nous faire une petite démonstration pour nous montrer vos talents.

Résidant de Baker Street : entre 6 et 10 participations, vous deviendrez bientôt un limier expert. Employé de bureau le jour, vous rêvez le soir venu d’aider vos voisins Holmes et Watson dans leurs enquêtes. C’est pourquoi vous lisez avec le plus grand sérieux toutes les histoires policières qui vous tombent entre les mains afin d’être en mesure de résoudre un jour les plus grands mystères.

Gardien de Highgate Cemetery : 11 participations et plus. Des histoires sombres, vous en avez vu passer depuis que vous détenez les clefs du célèbre cimetière. Aujourd’hui vous avez décidé de pousser pour nous quelques portes aux secrets bien gardés.

Les thèmes mensuels proposés

20 février : hommage à M.C. Beaton avec un roman policier au choix

Du 1er au 31 mars : mois British Mysteries avec de nombreux rendez-vous

20 avril : Sherlock Holmes et ses adaptations

20 mai : Julia Chapman

20 juin : Agatha Christie, romans ou dérivés

20 juillet : un roman se passant à Londres

20 septembre : un classique (par exemple Wilkie Collins, Mary Elizabeth Braddon, Le Fanu, Stoker, nouvelles de Dickens, Polidori, Byron, Ann Radcliffe, Lewis…)

20 octobre : fantôme ou cimetière britannique

20 novembre : cosy mystery, pour se préparer à l’hiver

20 décembre et tout au long du mois : polar de Noël (Anne Perry, M.C. Beaton, Agatha Christie, anthologies…).

Mes billets pour ce challenge

Journal de bord 1-2020

Bonjour,

Dernier jour du mois et premier billet pour la nouvelle rubrique !

Le blog va avoir 5 ans (déjà !), attention, pas tout de suite, le 1er mai, mais j’avais envie de créer une nouvelle rubrique dès le début d’année, genre journal de bord, c’est-à-dire un recueil des événements (marquants) du mois sur le blog et aussi dans ma vie (plutôt culturelle), un peu comme vos bilans mensuels ou les « moi après mois », etc., mais à ma sauce. Je ne sais pas si ça vous intéressera mais j’espère que oui et l’avenir me le dira ! En tout cas, ça me servira toujours d’aide-mémoire !

1er janvier. J’ai commencé à utiliser le bullet agenda (en fait, la première semaine commençant le lundi 30 décembre, je l’ai commencé ce jour-là) et j’aime bien : c’est la première fois que j’utilise ce genre d’agenda, différent du dernier utilisé, un agenda classique (que je vous avais montré ici sur la 3e photo, ici et ici). Le bullet agenda, je vous l’avais montré ici et le revoici ci-dessous (photos prises en début d’année donc pas encore beaucoup rempli). Et vous, en utilisez-vous un ? Vous le créez vous-mêmes ou vous l’achetez ?

4 janvier. J’ai rejoint le Hanbo(o)k Club [lien FB], un groupe de lecture consacré à la littérature asiatique et en particulier coréenne (hanbok 한복 étant en fait un vêtement traditionnel coréen) ; merci à Sharon de m’y avoir invitée. Ce groupe est géré par Léa du blog Léa Touch Book (que je ne connaissais pas) et il est riche de plus de 320 membres donc de nombreux blogs que je ne connais pas encore mais, parmi ces membres, quelques copains blogueurs comme Sharon, Cannibal Lecteur, Alexielle, Pierre Bisiou, je ne me sens donc pas perdue là au milieu ! L’invitation tombe bien car le livre en présentation, Kim Jiyoung, née en 1982, « le roman coréen phénomène », je l’ai vu à la librairie ce samedi soir (4 janvier donc) en sortant du travail (il n’y a pas de hasard !).

8 janvier. J’ai rejoint L’antre de la lecture et du bonheur [lien FB], un groupe de lecture pour être tenue au courant des thèmes mensuels du challenge Lire en thème 2020.

11 janvier. Aurais-je enfin la main verte ? [lien vers billet et photo].

12 janvier. J’ai rejoint Les étapes indiennes [lien FB], un groupe créé pour le challenge Les étapes indiennes 2020 organisé par Hilde du Livroblog et pour partager sur la littérature et la culture indienne.

13 janvier. J’ai participé à la présentation des six romans pour le Prix La Passerelle 2020 (8e édition).

15 janvier. J’ai commencé à publier pour La BD de la semaine avec une semaine de retard…

16 janvier. Exposition et rencontre avec Frank Margerin, auteur de la BD Lucien entre autres.

18 janvier. Nuit des médiathèques (ci-dessous quelques photos) ; travail de 9 h 30 à 1 heure du matin = épuisant, mais je suis partie à 23 heures, épuisée quand même ! De la lecture dans le noir, de la danse, des jeux de société, de la réalité virtuelle, des ateliers créatifs (origami, mandala, etc.), des spectacles, des quiz, du karaoké…, c’était riche, intense et le public était au rendez-vous !

24 janvier. J’étais en congé mais je suis allée présenter les romans du Prix La Passerelle 2020 dans une autre bibliothèque.

24-25-26 janvier. J’ai participé à mon premier marathon de lecture de l’année, un Week-end à 1000, malheureusement je n’ai lu que… 976 pages…

25 janvier. Entrée dans l’année du Rat de Métal.

29 janvier. J’ai présenté les titres en japonais des dix mangas sélectionnés pour Mangavore 2020 (4e édition).

Les challenges auxquels je participe en 2020 : La BD de la semaine (même si j’ai manqué la première !…), Cette année, je (re)lis des classiques 2020, Contes et légendes 2020, Des livres (et des écrans) en cuisine 2020 (nouveau challenge pour moi), Les étapes indiennes (nouveau challenge), Jeunesse Young Adult #9 (qui a en fait démarré en octobre 2019), Lire en thème 2020, Littérature de l’imaginaire #8, Maki Project 2020 (nouveau challenge), Petit Bac 2020 (c’est la 10e édition !), Polar et thriller 2019-2020 (qui a en fait démarré en juillet 2019) et Voisins Voisines 2020 + le projet photographique Projet 52-2020. Je suis toujours accro aux challenges même si je pense avoir réduit le nombre de ceux auxquels je participe (et en tout cas, j’ai pour l’instant arrêté d’en créer car l’organisation de mes derniers challenges fut malheureusement calamiteuse…). Soit 12 challenges dont 3 nouveaux (sans compter ceux qui sont illimités depuis plus ou moins d’années et que j’honore de temps en temps).

Les livres que j’ai lus : Un océan de rouille de C. Robert Cargill (Albin Michel Imaginaire, 380 pages), Le dernier quartier de lune de CHI Zijian (Philippe Picquier, 368 pages). On ne meurt pas d’amour de Géraldine Dalban-Moreynas (Plon, 208 pages). La langue et le couteau de KWON Jeong-hyun (Philippe Picquier, 304 pages). Le bal des folles de Victoria Mas (Albin Michel, 256 pages). L’enfance attribuée de David Marusek (Le Bélial, 128 pages). Acadie de Dave Hutchinson (le Bélial, 112 pages). Les questions dangereuses de Lionel Davoust (Hélios/ActuSF, 128 pages). Avalanche Hôtel de Niko Tackian (Calmann Lévy, 270 pages). Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan (Actes Sud, 224 pages). Les BD : Le Detection Club de Jean Harambat (Dargaud, 136 pages). La malle Sanderson de Jean-Claude Götting (Delcourt, 114 pages). Soit 12 livres et 2638 pages : je ne me rends pas du tout compte si c’est peu ou normal ou beaucoup… puisqu’avant je n’ai jamais compté (sauf pour les marathons de lecture) mais plusieurs personnes m’ont demandé de comptabiliser mes lectures et je pense que, quand on aime on ne compte pas, mais pourquoi pas, je vais essayer cette année !

Le livre que j’ai acheté : Russe le guide de conversation des enfants aux éditions Bonhomme de chemin (ça fait du vocabulaire et puis je découvre cet éditeur !). Je voulais acheter quelques poches et profiter de l’offre deux poches achetés, un offert mais je n’ai pas encore eu le temps d’aller à la librairie…

Les principaux films que j’ai vus : Il est possible de les voir en DVD. Petit paysan (un beau film d’Hubert Charuel sur le drame paysan). Quand on a 17 ans (un film sensible sur l’adolescence et l’homosexualité mais j’ai trouvé que les acteurs surjouaient un peu). Un sac de billes (très beau film adapté du roman de Joseph Joffo que j’ai lu à l’adolescence). Wolverine : le combat de l’Immortel (un film Marvel science-fiction divertissant et j’ai eu la surprise de voir qu’il se déroule au Japon !). Et surtout, au cinéma, avec des amis : 1917 de Sam Mendes, très beau film et vu en VO bien sûr.

Télévision : en général, lorsque je rentre du travail, j’allume Arte, ma minette regarde la fin du documentaire animalier (eh oui !), ensuite il y a le journal puis l’émission 28’. À part ça et les séries télévisées (que je regarde souvent en replay), je regarde peu la télévision (c’est qu’il me faut du temps pour lire, rédiger des billets et plein d’autres choses !) mais il m’arrive de regarder (ou plutôt d’écouter) des concerts classiques sur Arte (ça plaît aux chats !) et des documentaires sur Arte ou France 4 (parfois pas intégralement ou simplement en bruit de fond).

Les principales séries que j’ai vues : Caïn saison 8 (j’ai été surprise par le changement d’acteur dans la saison précédente mais j’aime bien l’humour et les personnages). Flash saison 5 (je n’ai vu que quelques épisodes donc ce n’est pas facile de suivre). La guerre des mondes (très bonne mini-série britannique adaptée du roman de H.G. Wells). Hawaii 5.0 saison 9 (une bonne série pour se divertir en voyant les beaux paysages des îles d’Hawaii). Jessica Jones saison 2 (j’ai laissé tomber, je ne suivais pas tout). Krypton saison 2 (je suis moins emballée que pour la saison 1 car c’est plutôt confus). Marvel : les agents du Shield saison 6 (j’aime bien cette série mais j’ai raté des épisodes…). Les rivières pourpres saison 2 (de bonnes enquêtes mais ça tourne toujours autour du sang, de la sorcellerie et/ou de la vengeance donc c’est un peu répétitif).

Voilà, j’espère que ce nouveau Journal de bord vous a intéressés et que vous aurez envie de retrouver ce genre de billets à chaque fin de mois. Et je vous souhaite un bon week-end.

Week-end à 1000 – janvier 2020

Toujours organisé par Lili bouquine + groupe FB, ce Week-end à 1000 est le premier marathon de l’année auquel je participe. Comme d’habitude, il dure du vendredi (19 heures) au dimanche (minuit). Donc ici du 24 au 26 janvier 2020.

Mes lectures pour ce marathon

Vendredi 24 : L’enfance attribuée de David Marusek (128 pages) et Acadie de Dave Hutchinson (112 pages), deux courts romans (ou novellas) parus dans la collection Une heure lumière de Le Bélial : cette collection est parfaite pour le challenge Maki Project mais rassurez-vous, je lirai d’autres titres que ceux de cette collection (pour le marathon et pour le Maki Project).

Total du vendredi : 128 + 112 = 240 pages.

Samedi 25 : je suis sortie alors j’ai peu lu et je suis rentrée tard : centre-ville bloqué, gilets jaunes (gentils), jeunes casseurs (décérébrés et la plupart en état d’ivresse), crs (sûrement gentils mais ils font un peu peur avec leur matériel et leur allure de robots), plus de bus en centre-ville, j’ai dû rentrer à pieds (avec mes douleurs dans le dos…), c’est que c’est une « petite » ville tranquille ici. Bref je n’ai lu que le soir, Les questions dangereuses de Lionel Davoust chez Hélios / ActuSF (128 pages).

Total du vendredi et du samedi : 240 + 128 = 368 pages.

Dimanche 26 : si je continue de lire si peu et de petits livres, je n’arriverai pas aux 1000 pages donc je me lance dans un roman policier, d’un auteur que je lis pour la première fois. Avalanche Hôtel de Niko Tackian chez Calmann Lévy (270 pages, ce ne sera pas suffisant…). Je peux encore lire en soirée pour me rapprocher des 1000 pages ! Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan, de magnifiques textes de prison chez Actes Sud (224 pages). La malle Sanderson de Jean-Claude Götting, une bande dessinée en noir et blanc de chez Delcourt (114 pages).

Total du weekend : 368 + 270 + 224 + 114 = 976 pages, zut !!!

Ce marathon coïncide avec la première Semaine à 1000 du Pingouin Vert (une semaine par mois) mais je n’y ai pas participé car je n’arrive pas à lire en semaine… (ou alors c’est que je suis en congés).

Challenge Cette année, je (re)lis des classiques 2020

J’ai participé au challenge Cette année, je (re)lis des classiques en 2018 (12 lectures) et en 2019 (5 lectures) et je suis ravie qu’il revienne pour une 3e édition ! Le challenge dure du 1er janvier au 31 décembre 2020.

Infos, logos et inscription chez Nathalie Hérisson et chez Blandine + groupe FB.

Tous les supports sont autorisés : romans, pièces de théâtre, livres audio, adaptations en BD, manga, jeunesse, films… Sont acceptés tous les livres publiés avant 1970.

Il y a 4 niveaux :
Pourquoi pas ? = 1 lecture
J’aime l’idée = 4 lectures
Je deviens accro = 6 lectures
On ne m’arrête plus = 12 lectures
Pour l’instant, je choisis Je deviens accro mais j’espère faire mieux qu’en 2019 et atteindre On ne m’arrête plus comme en 2018.

Il y a aussi des thématiques mensuelles (c’est nouveau) mais je ne sais pas si je les suivrai ou alors il faudra que j’organise parfaitement mes lectures !
Janvier : pas de thème
Février : aventure, quête initiatique
Mars : théâtre
Avril : nouvelles
Mai : contes (en liaison avec le challenge Contes et Légendes chez Bidib)
Juin : auteurs de nationalité anglaise ou européenne
Juillet-août : auteurs russes et soviétiques
Septembre : auteurs américains (en liaison avec le Mois américain)
Octobre : adaptations (BD, films, jeunesse…)
Novembre : science-fiction
Décembre : Noël (en liaison avec le challenge Christmas Time chez Mya)

Et des lectures communes, pour l’instant : Steinbeck en septembre et Shakespeare en mars.

Mes billets pour ce challenge

1. Le Detection Club de Jean Harambat (2019, adaptation en BD)

En passant

En coup de vent… 100 (Prix La Passerelle 2020)

De la littérature pour le centième « En coup de vent… » ! Avant-hier matin, samedi, je suis allée travailler en plus, mais avec plaisir, pour la présentation des six romans du Prix La Passerelle 2020. Je vous ai déjà parlé des Prix La Passerelle en 2013-2014-2015 (ici), 2016 (ici et ici), 2017 (ici, ici et ici), 2018 (ici, ici et ici) et 2019 (ici).

Les six romans en lice en 2020 (la 8e édition donc !) sont (par ordre alphabétique d’auteur) : Le dernier amour de Baba Dounia d’Alina Bronsky (Actes Sud, avril 2019) ❤ ; De pierre et d’os de Bérengère Cournut (Le Tripode, août 2019) ; Ivoire de Niels Labuzan (JC Lattès, janvier 2019) ❤ ; Le mangeur de livres de Stéphane Malandrin (Seuil, janvier 2019) 🙂 ; Ni poète ni animal d’Irina Teodorescu (Flammarion, août 2019) 🙂 ; Journal de L. (1947-1952) de Christophe Tison (Goutte d’or, août 2019). Ma note de lecture de Ni poète ni animal arrive !

Vous ne savez pas pour lequel je voterai (le 5 juin) car j’hésite entre mes deux coups de cœur : Le dernier amour de Baba Dounia et Ivoire.

Et vous, avez-vous lu un de ces romans ? Bonne nouvelle semaine 🙂

Lire en thème 2020

Après une participation moyenne en 2019, je rempile pour Lire en thème 2020. Le challenge fut créé par Hylyirio – de l’ancien blog Lire sous la lune et du nouveau blog Hylyirio.com – et les thèmes apparaissent maintenant sur le groupe FB de L’antre de la lecture et du bonheur que Hylyirio co-administre et que j’ai rejoint début janvier (mieux vaut être tenue au courant du thème chaque mois pour participer !). Voici le nouveau logo :

Mes lectures pour ce challenge

Janvier : un livre dont le nom de l’auteur commence par A avec (what else ?) La servante écarlate de Margaret Atwood (Robert Laffont, 2017, Canada) et Je ne reverrai plus le monde : textes de prison d’Ahmet Altan (Actes Sud, 2019, Turquie).

Février : un livre d’un auteur français avec Préférence système d’Ugo Bienvenu (Denoël Graphic, 2019) et De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic (Albin Michel, 2019) et Le bal des folles de Victoria Mas (Albin Michel, 2019) et L’homme qui avait soif d’Hubert Mingarelli (Stock, 2014), hommage à Hubert Mingarelli (1956-2020) et Avalanche Hôtel de Niko Tackian (Calmann Lévy, 2019) et Le chien tchétchène de Michel Maisonneuve (Gaïa, 2005).

Mars :

Avril :

Mai :

Juin :

Juillet :

Août :

Septembre :

Octobre :

Novembre :

Décembre :