Marathon de lecture de printemps avec Marjorie #2

Alors que j’allais mettre le total de mon Marathon de lecture de printemps (7 livres et 1778 pages) en commentaire sur Chroniques littéraires, le blog de Marjorie, je vois la 2e édition du Marathon de lecture de printemps ! Logique puisque le confinement continue. Donc je participe à nouveau du dimanche 5 avril au dimanche 12 avril 2020.

Infos, trois nouveaux logos et inscription chez Marjorie + le groupe FB.

Les catégories (elles ont un peu changé)

Promenade printanière : je lis à mon rythme, ce dont j’ai envie, même si je change de livres ou que je n’en termine aucun. Je me promène dans ma PAL.

Poudlard express : je me fixe un nombre de pages, et je sélectionne des thématiques (ci-dessous)).

Croqueuse de PAL : les livres partent en courant quand ils me voient. Je me fixe un nombre de pages, un nombre de livres, et tant que j’y suis, je sélectionne des thématiques, au moins un livre par thème.

La randonnée de l’enfer : 3000 pages + 10 livres + tous les thèmes.

Les thématiques

Campagne anglaise (des livres dont l’auteur est Anglais ou dont l’action se passe en Grande-Bretagne)

Cerisiers du Japon (auteurs japonais ou action au Japon)

Classiques / Autrices féministes / Magie du Printemps (fantastique, dystopie…) / Romances

Mes lectures pour ce marathon (dans la catégorie Promenade printanière)

Dimanche 5 avril : j’ai déjà mis ma lecture dans la première édition du marathon.

Lundi 6 avril :

Mardi 7 avril :

Mercredi 8 avril :

Jeudi 9 avril :

Vendredi 10 avril :

Samedi 11 avril :

Dimanche 12 avril :

TOTAL : … livres et … pages.

Il y a correspondance – du 6 au 12 avril – avec la Semaine à mille pages du Pingouin Vert.

Marathon de lecture de printemps avec Marjorie

Le confinement continue, je vais encore lire beaucoup. Marjorie – du blog Chroniques littéraires – a concocté un Marathon de lecture de printemps avec un joli logo printanier ! Il dure du dimanche 29 mars au dimanche 5 avril 2020 et concerne « les livres, mangas, BD, audio books, comics… ».

Infos, logo et inscription chez Marjorie + groupe FB (il est aussi possible de partager des photos des livres, de notre coin lecture, de nos goûters…).

Les catégories

Promenade printanière : je lis à mon rythme, sans me forcer dans les genres ni le nombre de pages.

Marie Kondo : je désencombre tout ce que je peux et je me fixe soit un nombre de livres soit un nombre de pages.

Le dévoreur de livres : je me fixe un nombre de pages à faire frémir ET un nombre de livres, et tant que j’y suis des genres précis de livres.

Mes lectures pour ce marathon (dans la catégorie Promenade printanière)

Dimanche 29 mars : Cet été-là de Lee Martin, un bon polar américain (Sonatine, 320 pages) et Robinson n° 1 (Hachette, magazine de bandes dessinées, 98 pages) soit 418 pages, ça démarre bien, non ?

Lundi 30 mars : Cartographie de l’oubli de Niels Labuzan (JC Lattès, 522 pages) que je peux enfin lire ! C’est que j’avais adoré Ivoire, son deuxième roman. -> lecture en cours 142 pages.

Mardi 31 mars : je continue Cartographie de l’oubli de Niels Labuzan mais je n’ai lu que 100 pages le soir car j’ai fait plein d’autres choses dans la journée dont quelques commissions (j’étais en panne de nourriture pour les chats…) -> lecture en cours 100 pages.

Mercredi 1er avril : je termine Cartographie de l’oubli de Niels Labuzan, il reste 280 pages. Et je me suis inscrite à Un mois au Japon donc il y aura sûrement quelques lectures japonaises.

Total au bout des 4 premiers jours : 418 + 522 = 940 pages.

Jeudi 2 avril : Histoires fantastiques du temps jadis présentées par Dominique Lavigne-Kurihara, histoire de commencer à lire pour le Mois au Japon (Philippe Picquier, 230 pages).

Total au bout de 5 jours : 940 + 230 = 1 170 pages.

Vendredi 3 avril : Le roi des chats de Stephen Vincent Benét (L’éveilleur, 144 pages).

Total au bout de 6 jours : 1 170 + 144 = 1 314 pages.

Samedi 4 avril : avec peu de temps pour lire, j’a choisi un petit livre. Abimagique de Lucius Shepard (Le Bélial, Une heure lumière, 112 pages).

Total au bout de 7 jours : 1 314 + 112 = 1 426.

Dimanche 5 avril : Demain les chats de Bernard Werber (Le livre de poche, 352 pages).

TOTAL : 7 livres et 1 778 pages 🙂

Et Marjorie repart pour une 2e édition !

Deux marathons de lecture en mars !

Confinement = lectures (entre autres) et… que vois-je ? Deux marathons de lecture en ce moment !

Le premier marathon est la Semaine à mille pages du Pingouin Vert qui dure du 16 au 22 mars, de lundi à dimanche de cette semaine donc [groupe FB].

Lundi 16 : je n’ai pas lu… Entre le ménage, le kiné et le médecin avant le confinement, ma journée a été bien remplie et je n’ai pas pu faire les commissions car le magasin était déjà fermé lorsque je suis rentrée !

Mardi 17 : je n’ai pas lu… J’ai travaillé le matin et l’après-midi, ce fut commissions, sieste et une deuxième fois commissions (avec mon dos, je ne peux pas porter très lourd et il fallait acheter pour moi et pour mes chats !).

Mercredi 18 : ouf, j’ai lu ! Rivages de Gauthier Guillemin (Albin Michel Imaginaire, octobre 2019, 256 pages), un beau roman fantasy poétique écrit comme un conte.

Jeudi 19 : Sherlock Holmes et les ombres de Shadwell (Les dossiers Cthulhu, 1) de James Lovegrove (Bragelonne, février 2018, 360 pages), un roman steampunk en cours de lecture -> 60 pages (ce qui correspond aux deux préfaces et aux quatre premiers chapitres)

Vendredi 20 (avant 19 heures) : j’ai continué Sherlock Holmes et les ombres de Shadwell (Les dossiers Cthulhu, 1) de James Lovegrove (Bragelonne, février 2018, 360 pages) -> 224 pages supplémentaires soit jusqu’au chapitre 23 inclus.

C’est le printemps, j’avais complètement zappé avec tout ce qui se passe… Mais ça me fait penser au Printemps de l’imaginaire francophone (PIF) alors je vais voir ça.

Le deuxième marathon est la première Semaine à lire de l’année de Lili bouquine qui commence demain, du vendredi 20 (19 heures) au vendredi 27 mars [groupe FB].

Vendredi 20 (à partir de 19 heures) : je termine Sherlock Holmes et les ombres de Shadwell (Les dossiers Cthulhu, 1) de James Lovegrove (Bragelonne, février 2018, 360 pages) -> les 76 dernières pages.

Total pour ces 4 jours : 256 + 360 = 616 pages ce qui n’est pas grand chose mais ce premier marathon dure jusqu’au 22 mars (donc voir la suite ci-dessous).

Samedi 21 : vous pensez bien qu’ayant le deuxième volume, j’ai continué ! Sherlock Holmes et les monstruosités du Miskatonic (Les dossiers Cthulhu, 2) de James Lovegrove (Bragelonne, février 2019, 360 pages). Dommage que je n’aie pas le troisième volume… Il est paru en février 2020 mais la médiathèque dans laquelle j’ai emprunté ne l’avait pas encore.

Total 616 + 360 = 976 pages.

Dimanche 22 : La voie Verne de Jacques Martel (Mnémos, janvier 2019, 320 pages), j’aurais pu le lire dans la journée mais l’humidité du matin a eu raison de mon dos et j’ai fait une bonne sieste ! -> 166 pages lues, très bon roman.

Fin de la Semaine à mille pages avec 976 + 166 = 1 142 pages lues, marathon honoré 🙂

Lundi 23 : Entre la mort et la vie d’Alexei Apoukhtine (Alicia, 34 pages, 1892-2018) avant la fin du Mois de l’Europe de l’Est !

Mardi 24 : je termine La voie Verne de Jacques Martel (Mnémos, janvier 2019, 320 pages) -> 154 pages et je me suis inscrite hier au Printemps de l’imaginaire francophone 2020.

Il reste 3 jours pour cette Semaine à lire et j’en suis à 76 + 360 + 166 + 34 + 154 = 790 pages.

Mercredi 25 : Son espionne royale et la partie de chasse (tome 3) de Rhys Bowen (Robert Laffont, La bête noire, janvier 2020, 360 pages) -> 112 pages (j’aurais pu le lire entièrement dans la journée mais ça devient lassant, pas cette série, le fait de lire…).

Jeudi 26 : Son espionne royale et la partie de chasse (tome 3) de Rhys Bowen (Robert Laffont, La bête noire, janvier 2020, 360 pages).

Il reste demain pour ce marathon et j’en suis à 790 + 360 = 1 262 pages.

Vendredi 27 : Parasite de Sylvain Forge (Mazarine, mars 2019, 416 pages qui se lisent super vite !).

Fin de la Semaine à lire avec 1 262 + 416 = 1 676 pages.

Total des deux marathons = 2 218 pages 🙂

Week-end à 1000 – février 2020

Toujours organisé par Lili bouquine + groupe FB, ce Week-end à 1000 est le deuxième de l’année. Comme d’habitude, il dure du vendredi (19 heures) au dimanche (minuit). Donc ici du 21 au 23 février 2020.

Mes lectures pour ce marathon

Vendredi 24 : dans la journée, j’ai commencé Incinération (livre 2) de Laura Disilverio (DreamLand, 2018, 352 pages) mais à partir de 19 heures, j’ai lu la troisième et dernière partie soit 105 pages (dommage que je n’aie pas le livre 3).

Samedi 25 : j’ai lu Watership Down de Richard Adams (Monsieur Toussaint Louverture, 2016, 544 pages), un pavé et un chef-d’œuvre !

Dimanche 26 : je suis en train de lire Interfeel d’Antonin Atger que j’avais rencontré aux Cafés littéraires de Montélimar en octobre 2019 (PKJ, 2018, 496 pages) et je l’aurai terminé avant la fin du marathon à minuit.

Total : 105 + 544 + 496 = 1 145 pages.

Semaine à 1000 pages 2020 #2 avec Pingouin Vert

La première Semaine à 1000 pages de 2020 se déroulait du lundi 20 au dimanche 26 janvier et je n’ai pas réellement participé puisque je n’ai pas lu durant la semaine, seulement le week-end avec le premier Week-end à 1000 – janvier 2020 (mais j’ai signalé la semaine dans mon billet).

Je vais participer à cette deuxième Semaine à 1000 pages, du 10 au 16 février, puisque j’ai pu lire des bandes dessinées en semaine et que, même si je travaille samedi, j’espère lire durant ce court week-end.

Mes lectures pour ce marathon

Lundi 10 février : Luminary, 1 – Canicule de Brunschwig et Perger pour La BD de la semaine du mercredi (Glénat, 144 pages).

Jeudi 13 février : Rêverie de Golo Zhao pour La BD de la semaine de mercredi prochain (Casterman, 240 pages). Et l’album illustré Tangram de Sylvain Lamy et Alice Brière-Haquet (3œil, 32 pages).

Vendredi 14 février : Watertown de Jean-Claude Götting (Casterman, 96 pages) pour une prochaine BD de la semaine.

Total des BD lues en semaine : 144 + 240 + 96 = 480 pages + 32 pages = 512 pages.

Samedi 15 février : épuisée après ma journée (ma semaine !) de travail, je n’ai pas pu lire le soir…

Dimanche 16 février : La voix des vagues de Jackie Copleton (Les Escales, 368 pages, erreur de l’éditeur qui dit 304…), très beau premier roman, triste et nostalgique. 880 pages, il me reste quelques heures pour lire les 120 pages manquantes afin d’arriver à 1000 ! … Il est 23 heures, je viens de terminer La dispute de Marivaux (Folio Plus Classiques, 144 pages), que j’ai lu pour Cette année, je (re)lis des classiques #3 ; il reste une heure avant la fin du marathon mais, comme j’ai dépassé les 1000 pages, je vais m’arrêter là, ravie d’avoir réussi.

Total : 512 + 368 + 144 = 1024 pages.

En remplissant cette image, je me rends compte que j’ai lu 512 pages en semaine et 512 pages dimanche !

Week-end à 1000 – janvier 2020

Toujours organisé par Lili bouquine + groupe FB, ce Week-end à 1000 est le premier marathon de l’année auquel je participe. Comme d’habitude, il dure du vendredi (19 heures) au dimanche (minuit). Donc ici du 24 au 26 janvier 2020.

Mes lectures pour ce marathon

Vendredi 24 : L’enfance attribuée de David Marusek (128 pages) et Acadie de Dave Hutchinson (112 pages), deux courts romans (ou novellas) parus dans la collection Une heure lumière de Le Bélial : cette collection est parfaite pour le challenge Maki Project mais rassurez-vous, je lirai d’autres titres que ceux de cette collection (pour le marathon et pour le Maki Project).

Total du vendredi : 128 + 112 = 240 pages.

Samedi 25 : je suis sortie alors j’ai peu lu et je suis rentrée tard : centre-ville bloqué, gilets jaunes (gentils), jeunes casseurs (décérébrés et la plupart en état d’ivresse), crs (sûrement gentils mais ils font un peu peur avec leur matériel et leur allure de robots), plus de bus en centre-ville, j’ai dû rentrer à pieds (avec mes douleurs dans le dos…), c’est que c’est une « petite » ville tranquille ici. Bref je n’ai lu que le soir, Les questions dangereuses de Lionel Davoust chez Hélios / ActuSF (128 pages).

Total du vendredi et du samedi : 240 + 128 = 368 pages.

Dimanche 26 : si je continue de lire si peu et de petits livres, je n’arriverai pas aux 1000 pages donc je me lance dans un roman policier, d’un auteur que je lis pour la première fois. Avalanche Hôtel de Niko Tackian chez Calmann Lévy (270 pages, ce ne sera pas suffisant…). Je peux encore lire en soirée pour me rapprocher des 1000 pages ! Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan, de magnifiques textes de prison chez Actes Sud (224 pages). La malle Sanderson de Jean-Claude Götting, une bande dessinée en noir et blanc de chez Delcourt (114 pages).

Total du weekend : 368 + 270 + 224 + 114 = 976 pages, zut !!!

Ce marathon coïncide avec la première Semaine à 1000 du Pingouin Vert (une semaine par mois) mais je n’y ai pas participé car je n’arrive pas à lire en semaine… (ou alors c’est que je suis en congés).

Semaine à lire décembre 2019

Le dernier marathon de l’année n’est pas un Week-end à 1000 mais carrément une Semaine à lire qui se déroule du vendredi 20 au vendredi 27 décembre 2019 (soit 8 jours). C’est toujours organisé par Lili bouquine (+ groupe FB). Un petit problème pour moi : je travaillais vendredi 20 et samedi 21 et je n’ai pas lu du tout ! Peut-être vais-je décaler mon marathon ?

Mes lectures pour ce marathon

Vendredi 20 : –

Samedi 21 : –

Dimanche 22 : j’ai commencé La Fleur de Dieu de Jean-Michel Ré, premier tome d’une trilogie de science-fiction (Albin Michel Imaginaire, juin 2019), pas facile à lire (je vous dirai pourquoi dans ma note de lecture) mais ça vaut le coup de s’accrocher (103 pages aujourd’hui).

Lundi 23 : j’ai lu deux romans jeunesse de la série L’appel des loups de Pascal Brissy et Sébastien Pelon, le tome 1 L’ombre du grizzly (64 pages) et le tome 2 Le clan des Sangrenuit (64 pages) parus aux éditions Auzou (2018-2019).

Mardi 24 : j’ai feuilleté distraitement des catalogues et des magazines, je suis sortie et j’ai finalement peu lu : 22 pages de La Fleur de Dieu de Jean-Michel Ré soit deux chapitres 😛

Mercredi 25 : j’ai terminé La Fleur de Dieu de Jean-Michel Ré soit en tout 350 pages, c’est du costaud ce roman !

Total intermédiaire : 350 + 128 = 468 pages.

Jeudi 26 :  j’ai lu une petite moitié de La langue et le couteau de KWON Jeong-hyun, un roman historique et culinaire coréen de la rentrée littéraire qui se passe en Mandchourie avec des Chinois, des Japonais et des Coréens (125 pages pour l’instant).

Vendredi 27 : j’ai terminé La langue et le couteau de KWON Jeong-hyun, un bon roman, paru chez Philippe Picquier (en tout 304 pages).

Total du marathon jusqu’au vendredi 27 à minuit : 350 + 128 + 304 = 782 pages, je ne suis pas arrivée à 1 000 pages, tant pis… De toute façon je vais continuer de lire ce week-end même si le marathon est terminé.