Semaine à lire et Semaine à mille pages – février 2021

Deux marathons de lecture en février qui se chevauchent mais les dates de début et de fin sont un peu décalées. Donc…

Après le Week-end à 1000 fin janvier, voici la première Semaine à lire de l’année et elle se déroule du vendredi 12 au vendredi 19 février, organisée par Lili bouquine avec les infos sur le groupe FB.

Après la première Semaine à mille pages également fin janvier [c’est le même lien en fait], voici la deuxième Semaine à mille pages, celle de février, qui se déroule du lundi 15 au dimanche 21 février, organisée par le Petit Pingouin Vert avec les infos sur le groupe FB.

Mes lectures pour ces marathons (je vais jongler avec les dates)

Uniquement pour la Semaine à lire :

Vendredi 12 (après 19 heures) : Le bureau du mariage idéal d’Allison Montclair (10/18, 2020, 384 pages), je l’avais déjà commencé ce week-end et j’ai lu 75 pages.

Samedi 13 : je termine Le bureau du mariage idéal d’Allison Montclair, 94 pages.

Dimanche 14 : Le cabinet des antiques d’Honoré de Balzac (+ préface, France Loisirs, 1985, 188 pages).

Total avant la Semaine à mille pages = 357 pages.

Pour la Semaine à lire et la Semaine à mille pages :

Lundi 15 : le lundi, c’est toujours un peu compliqué et je n’ai pas lu…

Mardi 16 : Gretch & Ferragus, dragons mégalos, 1 – Carboniser pour mieux régner de Joshua Wright (Robinson, Hachette, 2019, 47 pages) pour La BD de la semaine demain.

Mercredi 17 : Histoire naturelle des plus rares curiositez de la mer des Indes – Poissons, écrevisses et crabes de diverses couleurs et figures extraordinaires que l’on trouve autour des isles Moluques et sur les côtes des terres australes illustré par Samuel Fallours (Louis Renard, 1719, tome 1 = 62 pages, tome 2 = 66 pages), 128 pages.

Jeudi 18 : Chronique d’une mort annoncée de Gabriel García Márquez (Le livre de poche, 2019, 128 pages).

Vendredi 19 : L’aliéniste de J.M. Machado de Assis (Métailié, 1881, 98 pages).

Uniquement pour la Semaine à mille pages :

Samedi 20 : L’aliéniste de Fábio Moon et Gabriel Bá (Urban Comics, 2014, 72 pages). Je commence Deux gouttes d’eau de Jacques Expert (Sonatine, 2015, 336 pages), j’en ai lu 74. Soit au total 146 pages.

Dimanche 21 : je continue et termine Deux gouttes d’eau de Jacques Expert (Sonatine, 2015, 336 pages), j’en ai lu 262 pages.

Total pour la Semaine à lire (du 12 au 19) : 7 livres et 758 pages.

Total pour la Semaine à mille pages (du 15 au 21) : 7 livres et 809 pages.

Semaine à mille pages + Week-end à 1000 – janvier 2021

Du lundi 25 au dimanche 31 janvier 2021, c’est la première Semaine à mille pages de l’année, toujours organisée par le Petit Pingouin Vert [groupe FB]. Mes lectures pour ce premier marathon en 2021 :

Lundi 25 janvier : une bande dessinée, Sur un air de fado de Nicolas Barral (Dargaud, 2021, 160 pages). La mémoire du temps de Frank Leduc (Nouveaux auteurs, 2020, 374 pages). Soit 534 pages.

Mardi 26 janvier : Tous les péchés sont capitaux de Daria Desombre (Le Masque, 2019, 384 pages), je n’ai lu que le soir, 77 pages, pas plus (la minette m’a carrément empêchée de lire !). Soit 77 pages.

Mercredi 27 janvier : Les histoires du Petit Renaud de Léopold Chauveau (Gallimard, 1927, 96 pages) mais je vais continuer ce soir Tous les péchés sont capitaux de Daria Desombre, 70 pages. Soit 166 pages.

Jeudi 28 janvier : hum… pas de lecture aujourd’hui… En fait, j’ai regardé les 40 épisodes de Les mystères de Paris d’Eugène Sue en animation (soit trois heures en tout).

Le premier Week-end à 1000 [groupe FB] de l’année commence du vendredi 29 (19 heures) au dimanche 31 (minuit) alors je le couple avec la Semaine à mille pages 😉 Vais-je lire 1000 pages ce week-end ?…

Vendredi 29 janvier : Le courtier Delaunay de Georges-Olivier Châtaureynaud (Zulma, nouvelle, 17 pages) et je continue Tous les péchés sont capitaux de Daria Desombre, 106 pages. Soit 123 pages.

Samedi 30 janvier : je termine Tous les péchés sont capitaux de Daria Desombre, 131 pages, et je commence Mémoire de soie d’Adrien Borne (JC Lattès, 2020, 250 pages), 90 pages. Soit 221 pages.

Dimanche 31 janvier : je continue Mémoire de soie d’Adrien Borne, 160 pages et je vais sûrement commencer un autre livre avant ce soir minuit. Dégels de Julia Phillips (Autrement, 2019, 384 pages), 63 pages. Soit 223 pages.

Total pour le week-end à 1000 : 1 nouvelle + 2 livres + 1 commencé et seulement 584 pages…

Total pour la semaine à mille pages : 1 nouvelle + 5 livres + 1 commencé et 1248 pages.

 

Semaine à 1000 pages – décembre 2020

Je pensais que la Semaine à lire de Lili bouquine (4-12 décembre) serait le dernier marathon de l’année mais j’avais oublié la Semaine à 1000 pages du Petit Pingouin Vert qui commence aujourd’hui, donc du lundi 7 au dimanche 13 décembre alors je marathonerai un jour de plus pour cette Semaine à 1000 pages. Infos sur le groupe FB.

Mes lectures pour ce marathon

Lundi 7 : La guérilla des animaux de Camille Brunel (Alma, 280 pages) et, en soirée, je commence La source au bout du monde (tome 1) de William Morris (Libretto, 464 pages). Eh bien, je n’ai lu que 68 pages mais j’aime beaucoup alors je le continuerai demain. Total = 348 pages.

Mardi 8 : la journée fut longue (et occupée) et je n’ai pu lire qu’un peu en soirée. J’ai donc continué La source au bout du monde (tome 1) de William Morris. En fait, la police de caractère est petite et je lis moins vite que je le voudrais. J’en suis à la page 188, j’ai en fait lu la première partie entre hier soir et ce soir. Total = 120 pages.

Mercredi 9 : j’ai fait une petite pause dans La Source pour lire Harpo de Fabio Viscogliosi (Actes Sud, 176 pages), une petite pépite de lecture 🙂 Mais je continue La Source au bout du monde (tome 1) de William Morris avec 87 pages. Total = 263 pages.

Jeudi 10 : j’ai encore fait une petite pause dans La Source pour lire Umbrella Academy 1 – La suite apocalyptique de Way, Bá et Stewart (Delcourt, 224 pages), j’aime La Source mais, comme je l’ai dit mardi la police de caractère est petite et mes yeux ont besoin de faire des pauses, et puis j’avais des impératifs de rendre Harpo et Umbrella Academy à la médiathèque car réservés, mais je continuerai La Source demain. Total = 224 pages.

Vendredi 11 : après Le guide SF à l’usage des lecteurs 4 : le post-apocalyptique (Delcourt, 10 pages) et Le guide SF à l’usage des lecteurs, 5 : l’uchronie (Delcourt, 9 pages), je continue bien sûr La source au bout du monde (tome 1) de William Morris et je l’ai terminé, soit 125 pages. Total = 144 pages.

Samedi 12 : je lis Le bonhomme de neige de Jo Nesbø (Gallimard, 528 pages) et c’est la première fois que je lis cet auteur mais j’ai vu la série télévisée Occupied. J’ai lu 3 parties, il m’en reste 2 pour demain. Total = 288 pages.

Dimanche 13 : je continue et termine Le bonhomme de neige de Jo Nesbø (Gallimard, 528 pages). Total = 240 pages.

Total = 5 livres + 2 livrets et 1691 pages.

Semaine à lire – décembre 2020

Allez, un petit marathon avant la fin de l’année ! Du vendredi 4 au samedi 12 décembre, c’est la dernière Semaine à lire organisée par Lili bouquine sur le groupe FB.

Mes lectures pour ce marathon

Vendredi 4 : –

Samedi 5 : j’ai suivi le Mooc BD organisé par la Fondation Orange et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (Angoulême) et je vous le conseille fortement, bref j’ai lu les documents pdf ce qui correspond quand même à 132 pages A4. Maintenant que j’ai terminé – avec succès – le mooc, je vais pouvoir lire des livres 😉

Dimanche 6 : après le Mooc BD, j’ai eu envie le lire de la bande dessinée et une trilogie manga m’attendait justement. Dodoma de Jun Shiraishi (Komikku), tome 1 = 192 pages, tome 2 = 190 pages, tome 3 = 187 pages soit 569 pages.

Lundi 7 : La guérilla des animaux de Camille Brunel (Alma, 280 pages) et, en soirée, je commence La Source au bout du monde (tome 1) de William Morris (Libretto, 464 pages). Eh bien, je n’ai lu que 68 pages mais j’aime beaucoup alors je le continuerai demain. Total = 348 pages.

Mardi 8 : la journée fut longue (et occupée) et je n’ai pu lire qu’un peu en soirée. J’ai donc continué La Source au bout du monde (tome 1) de William Morris. En fait, la police de caractère est petite et je lis moins vite que je le voudrais. J’en suis à la page 188, j’ai en fait lu la première partie entre hier soir et ce soir. Total = 120 pages.

Mercredi 9 : j’ai fait une petite pause dans La Source pour lire Harpo de Fabio Viscogliosi (Actes Sud, 176 pages), une petite pépite de lecture 🙂 Mais je continue La Source au bout du monde (tome 1) de William Morris avec 87 pages. Total = 263 pages.

Jeudi 10 : j’ai encore fait une petite pause dans La Source pour lire Umbrella Academy 1 – La suite apocalyptique de Way, Bá et Stewart (Delcourt, 224 pages), j’aime La Source mais, comme je l’ai dit mardi la police de caractère est petite et mes yeux ont besoin de faire des pauses, et puis j’avais des impératifs de rendre Harpo et Umbrella Academy à la médiathèque car réservés, mais je continuerai La Source demain. Total = 224 pages.

Vendredi 11 : après Le guide SF à l’usage des lecteurs 4 : le post-apocalyptique (Delcourt, 10 pages) et Le guide SF à l’usage des lecteurs, 5 : l’uchronie (Delcourt, 9 pages), je continue bien sûr La source au bout du monde (tome 1) de William Morris et je l’ai terminé, soit 125 pages. Total = 144 pages.

Samedi 12 : je lis Le bonhomme de neige de Jo Nesbø (Gallimard, 528 pages) et c’est la première fois que je lis cet auteur mais j’ai vu la série télévisée Occupied. Total = 288 pages.

Total = 9 livres + 2 livrets et 2152 pages.

Semaine à mille pages et Week-end à 1000 – novembre 2020

Comme chaque mois, voici la Semaine à mille pages organisée par Petit Pingouin Vert ; elle se déroule du lundi 9 au dimanche 15 novembre 2020. Avec le confinement, j’aurai le temps de lire ! Lien vers le groupe FB.

C’est également le Week-end à 1000 organisé par Lili bouquine ; il se déroule du vendredi 13 au dimanche 15. Lien vers le groupe FB.

Mon suivi de lecture

Lundi 9 : Audience captive d’Ann Warren Griffith (Le passager clandestin, 50 pages)

Mardi 10 : Les aventures de Spirou et Fantasio, 18 – QRN sur Bretzelburg de Franquin et Greg (Dupuis, 64 pages).

Mercredi 11 : Éloquence de la sardine, incroyables histoires du monde sous-marin de Bill François (Fayard, 224 pages).

Jeudi 12 : L’examen de Richard Matheson (Le passager clandestin, 48 pages) et Un Logique nommé Joe de Murray Leinster (Le passager clandestin, 48 pages) soit 96 pages.

Total avant le week-end = 434 pages.

Vendredi 13 : Un travail comme un autre d’Alex W. Inker (Sarbacane, 184 pages).

Samedi 14 : Charlock 1 – La disparition des souris de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (Flammarion Jeunesse, 80 pages) et Charlock 2 – Le trafic de croquettes de Sébastien Perez et Benjamin Lacombe (Flammarion Jeunesse, 80 pages). + une lecture en soirée ? Oui, pour Les feuilles allemandes, Le bruit de la lumière de Katharina Hagena (Le Livre de poche, 288 pages) = 204 pages lues soit 364 pages.

Dimanche 15 : Le bruit de la lumière de Katharina Hagena (Le Livre de poche, 288 pages) terminé = 84 pages. Je suis à 1066 pages, c’est bon pour la Semaine à mille pages mais pas pour le Week-end à 1000 (632 pages) alors je me lance dans Angor de Franck Thilliez, un pavé (Fleuve noir, 624 pages) = 372 pages lues (très bon roman, je le finirai demain) soit 456 pages.

Total : 10 livres et 1438 pages pour la Semaine à mille pages.

Total : 5 livres et 1004 pages pour le Week-end à 1000.

Semaine à mille pages – octobre 2020

Comme pour la Semaine à mille pages de septembre (durant laquelle je n’ai lu que 914 pages…), je ne suis pas sûre d’arriver à 1000 pages mais je tente du 12 au 18 octobre.

Lundi 12 : Voix sans issue de Marlène Tissot (Au Diable Vauvert, 272 pages).

Mardi 13 : La fenêtre au sud de Gyrðir Elíasson (La Peuplade, 168 pages).

Mercredi 14 : Le lièvre d’Amérique de Mireille Gagné (La Peuplade, 184 pages). Je découvre La Peuplade et cette maison d’éditions québécoise (qui distribue en France) me semble bien éclectique. Je préparerai en tout cas ma note de lecture pour le Mois du Québec en novembre (c’est tout bientôt).

Jeudi 15 : Le dit du Mistral d’Olivier Mak-Bouchard (Le Tripode, 360 pages).

Déjà 984 pages, j’en suis contente, cela veut dire que je vais dépasser les 1000 pages 🙂

Vendredi 16 : je n’ai pas lu…

Samedi 17 : je n’ai pas lu… Je suis allée à un spectacle et je vous en parlerai lundi [lien]. Heureusement qu’il reste demain pour arriver aux 1000 pages !

Dimanche 18 : Les miracles du Bazar Namiya de Keigo Higashino (Actes Sud, 384 pages).

TOTAL = 5 livres et 1 368 pages.

Semaine à mille pages – septembre 2020

Je n’étais pas sûre en début de semaine de participer à cette Semaine à mille pages de la rentrée mais j’ai pu lire du 7 au 13 septembre même si je ne sais pas si j’ai atteint les 1000 pages.

Lundi 7 : pas lu.

Mardi 8 : pas lu.

Mercredi 9 : Le courage des autres de Hugo Boris (Grasset, 180 pages).

Jeudi 10 : Ce crime est à moi de Philippe Ridet (Équateurs, 208 pages).

Vendredi 11 : Beyrouth entre parenthèses de Sabyl Ghoussoub (L’antilope, 144 pages).

Samedi 12 : Le voyage de la femme éléphant de Manuela Salvi et Maurizion A.C. Quarello (Sarbacane, 38 pages) et Cyniquetamere n° 1 (24 pages).

Dimanche 13 : Un gars et son chien à la fin du monde de C.A. Fletcher (Nouveaux Millénaires, 320 pages).

TOTAL = 6 livres et 914 pages (zut, je n’ai pas réussi les 1000 pages).

Semaine à lire – août 2020

Je n’avais pas fait attention qu’en plus des Marathon de l’été – semaine 7 et Semaine à mille pages (qui duraient du lundi 17 au dimanche 23), il y avait la Semaine à lire qui allait du vendredi 21 au vendredi 28 août.

Avec le Marathon de l’été – semaine 8 (qui court du lundi 24 au dimanche 30), ce sera donc les deux derniers marathons car, si tout va bien, je reprends le travail mardi prochain (le 1er septembre).

Mes lectures pour ce marathon

Vendredi 21 : Les recettes du Globe-Cooker : Inde de Fred Chesneau (Mango, 50 pages) -> 50 pages.

Samedi 22 : Les recettes du Globe-Cooker : Japon de Fred Chesneau (Mango, 50 pages) -> 50 pages.

Dimanche 23 : Les recettes du Globe-Cooker : Thaïlande de Fred Chesneau (Mango, 50 pages) -> 50 pages. Je commence L’énigme de Saint-Olav (Melchior l’apothicaire, 1) d’Indrek Hargla (Babel noir, 432 pages) -> 174 pages. Soit au total 224 pages.

Lus pour le Marathon gourmand du week-end

Lundi 24 : je continue L’énigme de Saint-Olav (Melchior l’apothicaire, 1) d’Indrek Hargla (Babel noir, 432 pages) -> 142 pages.

Mardi 25 : je termine L’énigme de Saint-Olav (Melchior l’apothicaire, 1) d’Indrek Hargla (Babel noir, 432 pages) -> 116 pages, très bon roman policier historique estonien.

Mercredi 26 : je n’ai pas lu (plein de choses à faire avant la reprise…).

Jeudi 27 : comme hier mais je vais lire demain !

Vendredi 28 : Isabella Bird, femme exploratrice 3 de Taiga SASSA (Ki-oon, 208 pages) et Isabella Bird, femme exploratrice 4 de Taiga SASSA (Ki-oon, 208 pages) et Isabella Bird, femme exploratrice 5 de Taiga SASSA (Ki-oon, 208 pages) soit 624 pages.

TOTAL : 7 livres et 1206 pages lues.

Marathon de l’été 2020 – semaine 8

Après les Marathon de l’été – semaine 1, Marathon de l’été – semaine 2, Marathon de l’été – semaine 3, Marathon de l’été – semaine 4, Marathon de l’été – semaine 5, Marathon de l’été – semaine 6 et Marathon de l’été – semaine 7, voici le Marathon de l’été – semaine 8 (l’avant-dernier marathon) avec sa nouvelle thématique (voir ci-dessous).

Ce Marathon de l’été – semaine 8 court du lundi 24 au dimanche 30 août 2020.

Infos, logo et inscription chez Marjorie + sur le groupe FB.

Les deux catégories

Tongs et Mojito : je lis ce que je veux à mon rythme, faut pas exagérer, c’est les vacances ! Je continue avec cette catégorie.

La PàL en String : avec moi, la PàL va se retrouver à poil, des milliers de pages, des dizaines de livres, je me fixe des objectifs fermes et je m’y tiens (ou pas).

La thématique (elle est facultative et les thématiques prévues sont listées chez Marjorie) : fenêtre sur cour soit « biographie, autobiographie, roman, roman graphique, développement personnel, féminisme, politique ».

Mes lectures pour ce marathon

Lundi 24 : je continue L’énigme de Saint-Olav (Melchior l’apothicaire, 1) d’Indrek Hargla (Babel noir, 432 pages) que j’ai commencé hier -> 142 pages.

Mardi 25 : je termine L’énigme de Saint-Olav (Melchior l’apothicaire, 1) d’Indrek Hargla (Babel noir, 432 pages) -> 116 pages, très bon roman policier historique estonien.

Total : 150 + 432 = 582 pages lues.

Mercredi 26 : je n’ai pas lu (plein de choses à faire avant la reprise…).

Jeudi 27 : comme hier mais je vais lire ce week-end 🙂

Vendredi 28 : Isabella Bird, femme exploratrice 3 de Taiga SASSA (Ki-oon, 208 pages) et Isabella Bird, femme exploratrice 4 de Taiga SASSA (Ki-oon, 208 pages) et Isabella Bird, femme exploratrice 5 de Taiga SASSA (Ki-oon, 208 pages) soit 624 pages.

Total avant le week-end : 582 + 624 = 1206 pages lues.

Samedi 29 : je n’ai pas lu, j’ai occupé ma journée autrement.

Dimanche 30 : Le rêve de mon père 2 de Taiyô Matsumoto (Kana, 240 pages) et Le rêve de mon père 3 de Taiyô Matsumoto (Kana, 256 pages) soit 496 pages.

TOTAL : 6 livres et 1702 pages.

Je ne vais pas m’inscrire au dernier marathon, celui de la semaine 9, car lundi sera chargé (comme d’habitude) et mardi ce sera la reprise du travail donc je ne pourrai, à mon avis, pas lire avant le week-end.

Marathon gourmand – août 2020

Un Marathon gourmand organisé le week-end du vendredi 21 au dimanche 23 août par Bidib et par Fondant Grignotte. Dans le cadre du challenge Des livres (et des écrans) en cuisine 2020 que je n’ai honoré qu’une fois depuis le début de l’année…

J’ai pris une photo des trois livres de cuisine que je vais lire, un par jour. Oui, je vais les compulser et je vous dirai la (ou les deux ou trois) recette(s) que je veux vraiment réaliser. Parce que les livres de cuisine, une fois feuilletés, se retrouvent souvent sur les étagères et ne servent pas réellement. J’ai ces livres depuis 6 ans (mars 2014) et je ne les ai jamais que feuilletés, il est temps que je les lise !

Mes lectures pour ce marathon gourmand

1. Les recettes du Globe-Cooker : Inde de Fred Chesneau (Mango, 50 pages) -> lu vendredi, billet en ligne samedi midi.

2. Les recettes du Globe-Cooker : Japon de Fred Chesneau (Mango, 50 pages) -> lu samedi, billet en ligne samedi soir.

3. Les recettes du Globe-Cooker : Thaïlande de Fred Chesneau (Mango, 50 pages) -> lu dimanche billet en ligne dimanche en début de soirée.

Bilan : 3 « petits » livres mais beaux, agréables, utiles et 150 pages en tout.